En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TSD6 du Sommarel

Le Dévoluy

Leitner

T2 ES
Options techniques :
  • Garage
Année de construction : 2013

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 14/02/2020 et mise à jour le 18/04/2020
(Mise en cache le 18/04/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Le Dévoluy
  2. Historique : les téléskis du Sommarel et du Mur
  3. 2013 : le remplacement des téléskis du Sommarel et du Mur
  4. Sommarel, l’un des deux axes majeurs du secteur homonyme
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Sommarel
  6. Sommarel, une remise à niveau nécessaire


Le Dévoluy

Le Dévoluy est une station de ski située dans les Hautes-Alpes, entre 1470 et 2500 mètres d'altitude. Elle a la particularité d'être étalée sur deux villages séparés par le domaine skiable : Superdévoluy et la Joue du Loup.

L'ensemble est composé de 20 remontées mécaniques (dont 1 Télémix, 5 télésièges et 14 téléskis), qui desservent 85 pistes totalisant 150 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : les téléskis du Sommarel et du Mur

Depuis l'ouverture du domaine de Superdévoluy en 1966, les alpages du vallon de la Pierra de Saint-Etienne sont un point clé du domaine skiable. C'est ici que l’un des premiers téléskis de la station a été mis en place : le Clos des Martins. Avec une arrivée située à 2000 mètres d’altitude, il a constitué le premier point culminant du domaine.
Deux ans plus tard, un autre téléski permet encore d’élever le sommet du domaine, à près de 2400 mètres d’altitude : le Sommarel. La même année, un autre téléski est implanté sur les hauteurs du domaine skiable : le téléski du Mur. C’était un long téléski qui était très pentu puisqu’il évoluait à proximité du tracé de l’actuelle piste noire du Mur. Notons que ce téléski de 1100 mètres de longueur était équipé de 3 virages et que sa pente maximale était vertigineuse : 76 % !

Quelques photos du téléski du Sommarel :

Image
La gare aval du téléski du Sommarel (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).

Image
La ligne (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).

Image
La gare amont (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).


En 1969, afin de proposer un nouvel accès au téléski du Mur sans passer par les appareils du Chourum ou du Clos des Martins, le téléski débrayable de Pélourenq est construit.

Image
Plan des pistes du Dévoluy datant d’avant 1976 (collection monchu).


En 1980, un nouveau téléski permet d’élever une dernière fois le sommet du domaine skiable à 2500 mètres d’altitude : la Pierra. Il est accessible notamment depuis les téléskis du Sommarel ou du Mur.

Image
Le téléski de la Pierra (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).


En 1995, l’exploitant du Dévoluy décide de remplacer le téléski du Mur par un autre appareil du même type sur un autre tracé. Ce nouveau téléski est bien moins difficile que son prédécesseur, avec une pente maximale à 48 %, mais la longueur est portée à près 1,9 kilomètres.

Quelques photos du second téléski du Mur :

Image
La gare aval du téléski du Mur (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).

Image
La ligne (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).

Image
La gare amont (cliquez sur la photo pour consulter le reportage dédié à cette installation).


Avec le temps et les constructions neuves successives pour remettre à niveau le domaine skiable, les téléskis du Sommarel et du Mur sont rendus obsolètes. D'abord le télésiège débrayable de la Festoure en 2002 a permis un accès facilité au secteur du Sommarel depuis la Joue du Loup. Il s'en est suivi du télésiège de Pélourenq en 2008 qui a créé un accès moderne et efficace au domaine depuis Superdévoluy.

Nottament à cause de ces appareils de forte capacité, les téléskis du Mur et du Sommarel ne suffisent plus : il est devenu nécessaire de construire un nouvel appareil structurant à très haut débit. En effet, le téléski du Sommarel, difficilement accessible depuis Superdévoluy puisqu'il faut emprunter le télésiège de Pélourenq puis le téléski du Clos des Martins pour le rejoindre, n'est pas apte à assurer un accès de qualité au sommet du domaine. Seul le télésiège de la Festoure, situé sur le versant de la Joue du Loup est vraiment utile car permettant des rotations rapides sur les pistes du secteur de Sommarel et un accès aisé au téléski de la Pierra.


2013 : le remplacement des téléskis du Sommarel et du Mur

En 2013, le groupe Maulin, l’exploitant du domaine, décide de remplacer les téléskis du Sommarel et du Mur, fêtant respectivement 45 et 18 années de bons et loyaux services. Pour remplacer ces deux téléskis, il est décidé d’installer un télésiège 6 places entre le départ du téléski du Mur et l’arrivée de celui du Sommarel. Ce nouveau tracé permet donc de s’affranchir d’emprunter le téléski du Clos des Martins pour rejoindre le Pic du Sommarel depuis l’arrivée du télésiège de Pélourenq.
Afin de raccourcir au maximum le temps de montée, le nouvel appareil sera exploité à 6 m/s. En parallèle de la construction du télésiège, une piste rouge du Sommarel sera terrassée pour rendre accessible le nouvel appareil à une clientèle plus large. En effet, l’ex téléski du Sommarel ne desservait que des pistes difficiles, pas vraiment adaptées au ski débutant.

Le chantier pour l’aménagement du nouveau télésiège du Sommarel a débuté au printemps 2013 avec les terrassements pour l’implantation des gares et des pylônes. A la mi-juillet 2013, les terrassements en gare aval sont terminés tandis que les massifs de la station sommitale sont en cours de coulage.
A la mi-août, les massifs des pylônes sont en cours de coulage. A la fin août, les massifs sont coulés, tandis que les ouvrages de ligne sont en attente d’être héliportés sur leur implantation définitive. La gare amont, quant elle, prend progressivement forme.
Notons qu’à ce moment-là, les anciens téléskis ne sont qu’à moitié démontés.

Le chantier continue ensuite à son rythme jusqu’en novembre 2013 où les essais sont réalisés.
L’appareil est mis en service pour les vacances de noël 2013 après l’arrivée de la neige et la réalisation des différents essais réglementaires. L’inauguration a été effectuée le premier jour d’ouverture du télésiège, c’est-à-dire le 21 décembre 2013.

Retour sur le chantier sur nos forums : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=18293&hl=sommarel&st=0


Sommarel, l’un des deux axes majeurs du secteur homonyme

Le télésiège du Sommarel est situé sur les hauteurs du domaine du Dévoluy, et permet de grimper directement vers le pic ayant donné son nom au téléporté. Il constitue, avec les télésièges de la Festoure et du Génépy, l'un des accès au téléski de la Pierra. Ce dernier téléski dessert le sommet du domaine skiable, situé à 2500 mètres d’altitude. Le Sommarel est l’accès privilégié au téléski de la Pierra depuis la station de Superdévoluy grâce à sa facilité d’accès lorsque l’on arrive du télésiège de Pélourenq ou du Jas.

Le télésiège du Sommarel dessert également de nombreuses pistes d’un niveau varié soit directement depuis son arrivée ou par l’intermédiaire d’autres pistes. Au niveau ski propre, il dessert directement trois pistes dont une qui se divise en quatre itinéraires différents. Dans ces quatre itinéraires, on retrouve les pistes noires du Mur et de la Dalle. Le retour au départ du télésiège du Sommarel depuis ces deux pistes s’effectue par le téléski débrayable du Pied du Mur.

Enfin, Sommarel peut également servir de liaison d’altitude avec le versant de la Festoure et la station de la Joue du Loup. Ainsi, depuis son arrivée, les skieurs peuvent rejoindre par gravité toutes les installations du Dévoluy, et notamment le télésiège du Génépy ou encore les téléskis du Pré du Renard et du Serre-Lacroix.


Au niveau du ski, le télésiège du Sommarel dessert les pistes suivantes :
  • La piste bleue du Sommarel.
  • La piste rouge du Chamois.
  • La piste rouge de la Chaume.
  • La piste noire variante Galaxie.

Image
Situation du télésiège du Sommarel sur le plan des pistes du Dévoluy.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : SOMMAREL
Maître d'œuvre : TIM
Maître d’ouvrage : DSD (DÉVOLUY SKI DÉVELOPPEMENT)
Exploitant : DSD (DÉVOLUY SKI DÉVELOPPEMENT)
Constructeur : LEITNER
Année de construction : 2013
Montant de l'investissement : 5 700 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1600 personnes/heure (* 2600 personnes/heure)
Débit à la descente : 320 personnes/heure (* 520 personnes/heure) (20 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 6 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1863 m
Altitude amont : 2375 m
Dénivelée : 512 m
Longueur développée : 2355 m
Longueur horizontale : 2230 m
Portée la plus longue : 188 m
Hauteur de survol maximale : 25 m
Pente moyenne : 22,96 %
Pente maximale : 55 %
Temps de trajet : 6 minutes 33 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 800 kW
Diamètre de la poulie motrice : 4900 mm
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 19 000 daN
Pression nominale : 149 bar (seuil d’arrêt minimum : 127 bar)
Diamètre de la poulie retour : 4900 mm
Nombre de pylônes : 18

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : LPA 6 OCR
Nombre de véhicules : 60 + 1 véhicule de service (* 98 + 1)
Masse à vide : 519 kg
Espacement : 13,5 secondes (* 8,3 secondes)
Dispositif d'accouplement : LPA-M

Caractéristiques du câble

Fabricant : FATZER
Diamètre : 46 mm
Type d'âme : Compacte
Composition : 6x31 fils
Type de câblage : Lang à droite
Pas de câblage : 347 mm
Pas de toronage : 136 mm
Section du câble : 885,6 mm²
Section du toron : 147,6 mm²
Résistance à la rupture : 156 800 daN

* Valeurs en débit définitif.


Ligne et infrastructures du télésiège du Sommarel

La gare aval

La gare aval du télésiège du Sommarel est située à 1863 mètres d’altitude, à proximité de l’arrivée du téléporté de Pélourenq.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare assurant la mise en tension du câble. En début de contour, on trouve également un rail de maintenance permettant d’y remiser le véhicule de service.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste rouge du Blanchon. On remarque juste derrière la gare aval, l’arrivée du télésiège de Pélourenq.

Image
Autre vue générale de l’implantation de la gare aval depuis les pistes desservies par le téléski du Clos des Martins.

Image
La gare aval vue de la piste bleue du Sommarel.

Image
Vue de plus près.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège du Sommarel est très longue avec ses 2355 mètres et parcours sur sa plus grande partie le vallon de la Pierra de Saint-Etienne. Dès la sortie de l'emplacement terrassé de la gare aval, la pente augmente progressivement à l'aide d’un pylône de type compression. Le pylône 5 renforce cette pente qui est rapidement réduite par l’ouvrage suivant. S’en suit une section moins pentue dans le vallon de la Pierra de Saint Etienne. Notons que la ligne survole un terrain en dévers des pylônes 11 à 14. Ensuite, l’enchaînement des ouvrages n°12, 13 et 14 imprime une nouvelle forte pente. Le pylône 18 remet le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Leitner a équipé la ligne de 18 pylônes, dont 14 supports, 1 compression et 2 supports-compressions :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 12S/10S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 4SC/4SC
  • P9 : 10S/8S
  • P10 : 6S/6S
  • P11 : 8S/6S
  • P12 : 4SC/4SC
  • P13 : 4SC/4SC
  • P14 : 4SC/4SC
  • P15 : 12S/8S
  • P16 : 8S/6S
  • P17 : 10S/8S
  • P18 : 12S/12S

Image
P1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6 et survol des pistes de l’Epervier et de la Draille.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9 et survol de la piste rouge de la Draille.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Tête du pylône 10.

Image
Portée vers le pylône 11 et survol une troisième fois de la piste rouge de la Draille.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
P14.

Image
Portée vers le pylône 15.

Image
P15.

Image
Portée vers le pylône 16.

Image
P16.

Image
Portée vers le pylône 17 et survol de la piste bleue du Sommarel.

Image
P17.

Image
Portée vers le pylône 18.

Image
P18.



La gare amont

La gare amont est située à 2375 mètres d’altitude, à proximité du Pic du Sommarel.
Au niveau technique, on retrouve une gare motrice fixe.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue en contre-plongée.

Image
La gare amont vue de plus bas depuis la piste bleue du Sommarel.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Sommarel est équipé de 60 sièges arceaux coudés LPA 6 OCR fournis par Leitner. Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables LPA M.

Image
Un siège LPA OCR en ligne.

Image
Un siège dans le contour.

Image
Un siège vu de derrière.



Autres vues…

Image
La fin de la ligne depuis la piste bleue du Sommarel.

Image
La ligne jusqu’au pylône 17.

Image
La ligne, vue de la piste rouge du Chamois.

Image
La ligne, entre les pylônes 13 et 15.

Image
Les pylônes 12 et 13.

Image
Les pylônes 10 et 11 vus de la piste rouge de la Draille.

Image
Le pylône 11.

Image
La ligne jusqu’au plyône 10.

Image
Vue vers le pylône 9.

Image
La ligne entre les pylônes 8 et 9.

Image
La ligne au niveau du pylône 7.

Image
Le début de la ligne jusqu’au pylône 4.



Sommarel, une remise à niveau nécessaire

Le télésiège débrayable du Sommarel est une vraie réussite qui a permis de redonner un coup de jeune au secteur éponyme où trônaient deux antiques téléskis. Ces deux appareils ne proposaient pas un accès aisé aux pistes du secteur du Sommarel depuis Superdévoluy, sans compter leur faible débit qui engendraient de longues attentes aux départs des téléskis.
Avec ce nouveau télésiège débrayable, en plus d’apporter plus de performances en débit et de confort, Superdévoluy a réussi à réduire l’impact environnemental de son domaine en supprimant une vingtaine d’ouvrages destinés à la pratique du ski.
Pour résumer, Sommarel version télésiège offre débit, vitesse et confort pour l’accès aux sommets de Superdévoluy tout en limitant son impact environnemental. Une vraie réussite donc !

Image
Sommarel, un axe moderne et efficace !



Je tiens à remercier l'alexois pour ses photos de l'appareil ainsi que monchu pour son aide.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois
Date des photos (hors historique) : 05 février 2019.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :