En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6 Lauchernalp - Stafel

Lauchernalp/Lötschental

BMF Bartholet

T2 ES
Description rapide :
Partez à la découverte du nouveau télésiège de Lauchernalp, construit en 2017 par BMF. Ce dernier joue un rôle très important dans la liaison avec le domaine d'altitude de la station, d'où ses caractéristiques avantageuses...

Année de construction : 2017
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 20/05/2018 et mise à jour le 10/06/2018
(Mise en cache le 10/06/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :



  1. La station de Lauchernalp/Lötschental
  2. Historique de l'aménagement du front de neige
  3. Le télésiège Lauchernalp-Stafel, colonne vertébrale du domaine
  4. Les infrastructures de la ligne
  5. Autres photos
  6. Lauchernalp-Stafel : une réussite


La station de Lauchernalp/Lötschental

La station de Lauchernalp est située dans le nord du Haut-Valais, dans la vallée de Lötschental. Le domaine se situe à une altitude 2000 mètres sur une terrasse ensoleillée, faisant face au "Roi du Valais", le Bietschhorn (3934 mètres d'altitude). Bien que le domaine soit situé dans un petit village, il reste néanmoins accessible depuis la vallée par un téléphérique reliant le village de Wiler à la station.

Le domaine skiable s'étend de 1419 mètres à 3111 mètres d'altitude, en offrant un total de 55 kilomètres de pistes (une taille plutôt moyenne à l'échelle des domaines suisses) réparties assez équitablement entre bleues (4), rouges (6) et noires (4). La station dispose d'un parc composé de 6 remontées mécaniques dont 1 téléphérique, 1 télécabine, 2 télésièges et 2 téléskis. On notera que la partie intermédiaire du domaine est assez pentue, cependant, Lauchernalp n'en reste pas moins une station familiale avec ses nombreuses animations et pistes faciles en front de neige.

Image
^^Cliquez sur l'image pour accéder à la description plus détaillée de la station^^


Historique de l'aménagement du front de neige

L'aménagement du domaine débute dès les années 1950, par la construction d'un téléski entre Kippel (village voisin de Wiler) et le lieu-dit de Haispil sur les hauteurs de ce dernier. Il fut vite remplacé (vers 1960) par un télésiège fixe monoplace et fut réutilisé pour effectuer la liaison entre Haispil et Stafel. En d'autres termes, cette chaîne de deux remontées avait une finalité semblable à celle du téléphérique d'aujourd'hui. En 1965, le premier téléski Holz – Stafel fut installé ; c'est le véritable début de la construction du domaine.

Le téléski était implanté au niveau de l'actuel front de neige, à une altitude de 1965 mètres. La gare aval, station motrice-tension, se situait dans un bâtiment s’apparentant à un chalet. La ligne était tracée en périphérie des habitations et ne présentait pas de spécificités particulières mis à part ses pylônes portiques typiques qui sont devenus rares de nos jours. Enfin, la gare amont se présentait sous forme d'une poulie-retour fixe.

Image
La gare aval du téléski, on remarquera qu'elle servait également de range matériel. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)

Image
La ligne au niveau du pylône P3. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)

Image
Le pylône P7, dernier ouvrage de la ligne. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)

Image
La poulie retour fixe en gare amont. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)


L’extension du secteur d’altitude se poursuit en 1970 avec la construction d’un téléski entre Stafel et Märwig (2530 mètres d'altitude). Il a permis la pratique du ski sur des pentes plus raides et plus longues, attirant bon nombre de pratiquants sur le domaine ; ceci ayant pour conséquences de faire saturer les remontées pionnières de Kippel... C'est donc logiquement qu'une nouvelle porte d’entrée sous forme d’un téléphérique est réalisée en 1972 entre Wiler et le plateau de Lauchernalp. Ce nouvel appareil signe alors la fin d'exploitation pour le télésiège et le téléski, car la concession accordée par le gouvernement fédéral n'autorisait qu'un seul accès au plateau... Résignés, les exploitants durent arrêter l'exploitation du télésiège la même année.

Image
Le téléphérique de Wiler-Lauchernalp. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)


Le nouveau téléphérique eut un grand succès, et fit surcharger le téléski Holz-Stafel. Le problème fut vite résolu par l'ajout d'un télésiège fixe biplace en 1982. Ainsi, l'accès au domaine d'altitude fut grandement amélioré. Toute l'infrastructure était parallèle au téléski et la gare aval ressemblait à s'y méprendre à son homologue... Le télésiège était toutefois plus prisé des skieurs car plus confortable (bien qu'un peu moins rapide que le téléski).

Image
La poulie motrice-tension et le tapis d'embarquement. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)

Image
La ligne du télésiège avec le téléski et le haut du village de Lauchernalp sur la droite. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)

Image
La gare amont : une poulie-retour fixe rouge et son débarcadère en bois. (Cliquez pour accéder au reportage de Kilano18)


Après des décennies de fonctionnement, les deux appareils étaient surchargés par l'afflux constant de skieurs... De plus, leur vitesse et leur confort n'étaient plus adaptés à la demande des touristes, désireux de trouver des infrastructures aux standards du 21e siècle. Le projet de réaménagement était le suivant : démonter les deux installations et implanter un télésiège neuf débrayable sur un tracé identique. Après appel d'offres, c'est l'entreprise suisse BMF qui a remporté le contrat.

C'est à la fin de l'hiver 2017 que les deux remontées effectuèrent leurs dernières rotations. Au printemps, elles furent démontées et descendues dans la vallée. Durant la saison estivale, les travaux d'envergure ont débuté avec la confection des fondations, l'installation des pylônes et des gares. Le but de l'entreprise était que tout soit opérationnel pour l'ouverture de la saison 2017-2018. Défi relevé, puisque le nouveau télésiège a été inauguré et mis en service le 16 décembre 2017, pour la plus grande joie des adeptes du domaine...

Il est à noter que pour BMF, il s'agît du second appareil débrayable installé en Valais : il opère donc un rôle de "vitrine" pour le groupe.

Image
L'inauguration du télésiège le 16 décembre 2017.


-----> Lien vers le sujet consacré à la construction du télésiège <-----


Le télésiège Lauchernalp-Stafel, colonne vertébrale du domaine

Le télésiège Lauchernalp-Stafel est situé sur le front de neige du village de Lauchernalp, à proximité immédiate du téléphérique reliant Wiler à la station. Placé sur un axe stratégique majeur de liaison avec le reste du domaine, il relie le domaine d'altitude via le télésiège Gandegg (qui est un des passages obligés dans la station) mais aussi le front de neige débutant et son téléski à câble bas, situé sur la gauche du télésiège en amont. Enfin, par gravité, il permet de joindre le village de Wiler via une piste bleue qui emprunte le tracé d'une route ouverte en été (cependant, elle est rarement ouverte à cause du manque d'enneigement).
Son importance cruciale nécessitait un débit relativement élevé ; le constructeur a dès lors proposé un débit minimum de 1800 p/h, pouvant être porté à un maximum de 2200 p/h par l'ajout de sièges (ce qui est un investissement supplémentaire pour le domaine, mais il est très probable que cette modification sera apportée dans les prochaines années).

Image
Une vue globale du domaine pour situer la remontée.

Image
Le plan zoomé sur le village. On peut clairement remarquer sa fonction de jonction entre les deux parties du domaine skiable.


La remontée dessert les pistes suivantes :


  • Tilgi (N°4) : piste rouge longeant le télésiège sur toute sa longueur, en bordure du village de Lauchernalp. On remarquera qu'elle donne accès à la gare aval de l'appareil et au téléphérique de Wiler.
  • Holz (N°3) : piste rouge variante de la précédente qui ne fait que la moitié de la longueur du TSD. En effet, elle rejoint à mi-parcours la piste bleue Waldärra.
  • Waldärra (N°2) : piste bleue serpentant dans sa majeure partie sur la gauche du télésiège et joignant les terminaisons des pistes Holz et National (en provenance du sommet). Elle permet de retourner au pied de la remontée ; c'est une piste pour débutants appréciée des familles.


Résumons à présent quelques caractéristiques :

Caractéristiques administratives :

TSD6 - Télésiège à pinces débrayables 6 places : LAUCHERNALP - STAFEL
Exploitant : Bergbahnen Lauchernalp AG
Constructeur : BMF (Bartholet Maschinenbau Flums)
Année de construction : 2017

Caractéristiques d’exploitation :

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1800 personnes/heure (* 2200 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques :

Altitude aval : 1965,13 m
Altitude amont : 2113,20 m
Dénivelée : 148,10 m
Longueur horizontale : 601 m
Longueur oblique : 623 m
Pente moyenne : 24,63%
Pente maximale : 48,17%
Portée maximale : 130,18 m (Pylônes 5-6)
Temps de trajet : 2 minutes et 8 secondes

Caractéristiques techniques :

Emplacement motrice : Aval
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 7
Véhicules : 26 sièges BMF-SBK6 + 1 benne de service (* 30 sièges)
Pinces : K3-S4
Type d'embarquement : à 90° dans le contour
Type de débarquement : dans l'axe de la ligne
Largeur de voie : 6 m
Diamètre du câble : 46 mm
Longueur du câble : 1247,65 m
Puissance motorisation principale (au démarrage) :247 kW
Puissance motorisation principale (en serrvice) : 204 kW
Espacement entre les sièges : 59,4 m (* 47,9 m)
Cadencement : 11,9 sec (* 9,6 sec)

(*) = valeurs en débit définitif

Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval du télésiège Lauchernalp-Stafel est située à une altitude 1965 mètres, en contrebas du village d'altitude de Lauchernalp, à proximité immédiate du téléphérique de la vallée. On retrouve ici une gare classique de chez BMF en format grand modèle paré de bleu, gris et jaune (couleurs de la station). La gare et ses infrastructures sont posées sur un imposante plateforme entièrement neuve comportant dans sa partie inférieure un garage pour engins de pistes ainsi que des locaux techniques. Elle a nécessité un important travail de nivellement, ce qui explique le choix de l'embarquement à 90° pour optimiser au mieux l'espace. Côté technique, la gare aval est la station motrice-tension assurant la tension via deux vérins hydrauliques situés au-dessus de la poulie motrice.
Une fois l'installation arrêtée, le rangement des véhicules s'effectue dans la gare sans dérivation des sièges. Ce rangement est totalement automatisé, les sièges étant stockés sur toute la longueur des rampes de traînage hors contour. Un rail extérieur permet de décycler un siège et aussi de stocker le véhicule de service.

Image
Une vue lointaine de l'infrastructure depuis la piste N°2. On relèvera la présence de la gare du téléphérique de Wiler sur la gauche.

Image
La gare, posée sur la plateforme abritant les garages et les ateliers du domaine avec le Bietschhorn en fond.

Image
Une vue plus éloignée de face.

Image
La sortie de gare avec le P1 et la portée vers le P2.

Image
Un profil sur la file d'attente et la zone d'embarquement.

Image
La sortie de la gare avec le P1.

Image
Elle est peinte aux couleurs de la station avec les logos respectifs de la station et du constructeur.

Image
L'embarquement à 90°.

Image
La poulie motrice.

Image
Une autre vue de cette même poulie depuis l'extérieur.

Image
Le rail extérieur avec la benne de service.


La ligne

La ligne du télésiège Lauchernalp-Stafel est longue de 623 mètres et comporte un total de 7 pylônes. Elle débute par une forte pente, qui permet de s'élever au-dessus du fossé créé pour confectionner la plateforme, et qui s'adoucit au pylône P3. Il s'ensuit un long faux plat avant d’entamer la montée finale au niveau du pylône P5 (en support-compression).
Les pylônes sont tous équipés de projecteurs lumineux et certains d'anémomètres, indispensables à un bon contrôle de l'appareil.

BMF a équipé la ligne des pylônes suivants : 5 supports, 1 compression et 1 support-compression, équipés ainsi :

  • P1 : 14C / 14C
  • P2 : 4S / 4S
  • P3 : 8S / 8S
  • P4 : 6S / 6S
  • P5 : 8SC / 8SC
  • P6 : 8S / 8S
  • P7 : 8S / 8S


Image
Portée P1 à P2, passant au-dessus de l'arrivée de la piste N°2.

Image
Portée P2 à P3.

Image
La tête du pylône P3.

Image
Portée P3 à P4, avec les chalets du haut du village sur la droite.

Image
Pylône P4.

Image
Portée P4 à P5, en pente faible.

Image
Tête du P5, qui imprime la dernière montée de la ligne.

Image
Portée P5 à P6, la plus longue de l'infrastructure avec près de 130 mètres de long.

Image
Pylône P6.

Image
Portée P6 à P7, et la gare aval du télésiège de Gandegg sur la gauche.

Image
P7, dernier ouvrage de la ligne.

Image
L'arrivée en gare amont.


La gare amont

La gare amont du télésiège est située à 2113 mètres d'altitude, à proximité de la gare amont du télésiège Gandegg. On relèvera que rapport à ses prédécesseurs, l'infrastructure a été remontée de quelques mètres en amont afin de faciliter l'accès au télésiège voisin. Au niveau technique, on retrouve la même livrée de gare, mais sous sa forme retour fixe avec un débarquement dans l'axe de la ligne.
Un poste de contrôle se situe derrière la gare avec présence d'un miroir pour détecter d'éventuelles chutes.

Image
Le télésiège Lauchernalp-Stafel et son voisin le télésiège Gandegg.

Image
Une vue rapprochée de 3/4 avec la zone de débarquement.

Image
De derrière, avec le poste de vigie.

Image
On bascule sur le profil.

Image
Une vue plus éloignée de la gare.

Image
Une contre-plongée pour observer la poulie retour et le système de débrayage.

Image
La gare de face avec les trois lettres BMF sur le dessus du capot (dans les trois cavités).


Autres photos

Les véhicules

Le télésiège est équipé de 26 véhicules (et une benne de service) de la gamme BMF-SBK6 pouvant transporter jusqu'à 6 personnes. Ils sont accouplés au câble au moyen d'une pince BMF-K3-S4. L'avantage de cette pince est le fait qu'elle est bistable : elle reste donc en position ouverte en gare, ce qui réduit de moitié le nombre de ses mouvements On remarque aussi la présence d'amortisseurs qui ont été installés au niveau de la suspente pour réduire les vibrations au passage des pylônes compression et ainsi accroître encore d'avantage le confort.
On note aussi la présence de barres de sécurité équipées d'un système d'anti-sous-marinage sous forme de petites barres, justifié par la forte présence de jeunes skieurs débutants.

Image
Un siège en ligne.

Image
La pince au passage d'un balancier compression.


Autres vues depuis les pistes

Image
La partie finale de la ligne depuis la gare aval.

Image
La seconde partie et la gare amont en fond. On remarque que toute l'infrastructure remonte le long du village de Lauchernalp.

Image
Le télésiège, le village et les montagnes du Lötschental.

Image
Vu rapprochée du pylône P6.


Lauchernalp-Stafel : une réussite

Le télésiège Lauchernalp-Stafel est donc une grande réussite. De par sa rapidité et son confort moderne, il permet une desserte brève et agréable des deux parties du domaine skiable de Lauchernalp. Avec son débit accru, il confère également l'avantage de ne pas saturer trop vite, et ce, même en période de grande affluence. De plus, il a su faire un pas pour l'écologie puisqu'il s'intègre excellemment bien au paysage tout en gardant une emprise au sol minime par rapport à ses deux prédécesseurs tout comme une emprise visuelle réduite ; ce qui est non négligeable dans un espace comme celui-ci.
Un appareil idéal et qui plus est Made in Switzerland...

Image
Le télésiège, un appareil de qualité pour une liaison efficace.



Voici les liens de quelques vidéos du constructeur montrant le fonctionnement de l'appareil et le mécanisme de rangement des sièges :

- vidéo 1 (vidéo générale)
- vidéo 2 (remise automatique des sièges en ligne à partir de la station aval)
- vidéo 3 (décyclage automatique des sièges en station aval)



Je tiens à remercier particulièrement Kilano18 pour ses splendides photos et Bovinant pour la bannière.


Photos : Kilano18
Textes : fan2montagne73
Bannière : Bovinant



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :