En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Photo
Localisation(s)
Soldeu

 TSD6 Soldeu

Soldeu (Grandvalira)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège de Soldeu est l'un des deux téléportés au départ du front de neige de la station. Il a remplacé, en 2006, le plus vieux télésiège de Grandvalira encore en service.

Année de construction : 2006

Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 09/07/2018 et mise à jour le 27/07/2018
(Mise en cache le 27/07/2018)

LE TELESIEGE SOLDEU
Soldeu (Grandvalira)
Poma - 2006


Image


Grandvalira

Bienvenue sur le domaine skiable de Grandvalira ! Ce centre de ski est le domaine skiable le plus vaste de toutes les Pyrénées, andorranes, espagnoles et françaises confondues. Il est situé dans la Principauté d'Andorre, petit pays de 468 kilomètres carrés situé entre la France (Ariège) et l'Espagne (Catalogne), dont le plus haut sommet est le Pic de la Coma Pedrosa (2943 mètres d'altitude). Grandvalira propose 132 pistes, soit 210 kilomètres de pistes, qui sont équipées d'environ 1150 canons à neige permettant d'offrir un enneigement de qualité durant la saison d'hiver. Le domaine skiable est équipé par 62 remontées mécaniques performantes partant du petit téléski fixe au plus grand funitel d'Europe.

Grandvalira est situé sur deux communes : celle d’Encamp et celle de Canillo. On trouve sur la commune de Canillo les secteurs d’El Tarter, Soldeu et Canillo. Ce petit ensemble de stations est géré par l'exploitant, ENSISA (Esports de Neu Soldeu Incles S.A.). La commune d'Encamp rassemble les secteurs du Pas de la Case, de Grau-Roig, d'Encamp et de Peretol. Les quatre secteurs sont gérés par la SAETDE (Societat Anonyma Esportiva i Turistic de la Paroquia d'Encamp). Les deux stations ont été reliées physiquement en 1999 quand les deux exploitants ont décidé de construire chacun leur télésiège débrayable six places « Pla de les Pedres ».

On notera qu'en février 2012, le secteur de Soldeu a organisé une épreuve de Coupe du Monde (FIS) féminine sur la piste mythique « Avet », qui longe la télécabine de Soldeu. Une grande compétition internationale, une première en Andorre, qui a été remportée par la française Tessa Worley, originaire du Grand-Bornand.
Par la suite l'Andorre, qui souhaite développer sa réputation sportive, a organisé en février 2016 deux nouvelles épreuves de coupe du monde de ski alpin féminin avec un super G et un super combiné sur les pentes d'El Tarter, grâce notamment à la construction les années précédentes d'une piste de descente homologuée FIS. Enfin, le domaine skiable de Grandvalira sera également chargé en 2019 d'accueillir pour la première fois de son histoire les finales de la Coupe du Monde de ski alpin.

La piste « Avet », qui a accueilli une épreuve de coupe du monde de ski alpin féminin en 2012 :
Image


Soldeu

Soldeu est l'une des six stations de ski (avec Grau-Roig, El Tarter, Canillo, Pas de la Casa, Encamp) qui composent Grandvalira. La station est située à 1820 mètres d'altitude environ, sur la paroisse de Canillo, à 19 km de la capitale, Andorra-la-Vella.
Son domaine skiable est exploité par la ENSISA (Esports de Neu Soldeu Incles S.A.). Son front de neige, point le plus bas du secteur, se trouve à 1800 mètres d'altitude, tandis que la Tosa de la Llosada, son point culminant, atteint les 2560 mètres d'altitude. On y skie donc sur un dénivelé d'un peu plus de 700 mètres.
Le domaine de Soldeu peut se diviser en trois parties distinctes :
- Une partie inférieure, située au-dessus du front de neige principal. Desservi par le télésiège et la télécabine Soldeu ainsi que le téléski Bosc, il propose d'assez longues pistes en forêt, plutôt destinées aux skieurs aguerris.
- Une partie intermédiaire, située sur et autour du plateau de la Solana. Desservi par les télésièges Solana et Planell de la Font ainsi que quelques téléskis, c'est un espace plutôt destiné aux débutants.
- Une partie supérieure, desservie par les télésièges Pla de les Pedres Soldeu, Assaladors et Solanelles, où l'on trouve des pistes adressées aux skieurs de tous les niveaux.

Bref historique de l'aménagement du front de neige de Soldeu

Le Pas de la Case fut le premier secteur de Grandvalira à être aménagé pour le ski alpin avec la construction du téléski du Coll Blanc en 1956, sous l'impulsion de Francesc Viladomat, homme d'affaires et champion de ski andorran.

Mais d'autres lieux seront vite aménagés. Ainsi, un téléski, baptisé "Slalom" est installé sur l'ubac faisant face au petit village de Soldeu dès 1963, grâce au concours des familles Baró, Salvans et Torrallardona.
Dès sa première saison, celui-ci connaîtra un succès fulgurant : bien plus accessible depuis la capitale Andorra-la-Vella que le Pas de la Case, la clientèle est très vite au rendez-vous. Ce n'est que le début de l'histoire du domaine de Soldeu, puisque dès la fin des années 1960, le téléski sera doublé sur un tracé deux fois plus long par un télésiège biplace, du constructeur français Poma, appelé "Espiolets". Avec une arrivée au sommet du Pla dels Espiolets, à plus de 2200 mètres d'altitude, il ouvre la voie vers l'aménagement des pentes situées bien au-dessus de Soldeu, parfaitement adaptées à la pratique du ski alpin. Notons que ce télésiège avait la particularité d'avoir des sièges jaunes !

Le front de neige de Soldeu au cours des années 1970, avec à gauche le téléski du Slalom, et à droite le télésiège de Soldeu (DR):
Image

Sur la droite de cette image, on distingue le contrepoids de la gare aval du télésiège, ainsi que cette dernière (DR):
Image

Vue de la ligne du télésiège, avec ses fameux sièges jaunes (DR):
Image

La gare amont. A l'instar du siège s'apprêtant à faire le tour de la poulie retour, d'autres sièges étaient rouges (DR):
Image


Ce télésiège s'avérera toutefois vite vétuste, insuffisant en termes de débit, et peu pratique d'entretien. Il connut donc d'importantes modifications au tout début des années 1980, avec notamment le remplacement de sa gare aval (par une gare Delta) et de quelques pylônes. La ligne fut également repeinte en vert émeraude pour faciliter son intégration paysagère.

Dans les années 1980, la gare aval du télésiège est remplacé, mais le téléski reste en place (DR):
Image


Mais la renommée de Soldeu - qui s'est depuis relié au domaine voisin de Sant Père del Tarter, qui sera plus tard renommé El Tarter - franchit très vite les frontières du Val d'Envalira, et ce télésiège s'avère très vite surchargé. Le projet de liaison avec les domaines certes quelque peu éloignés mais voisins du Pas de la Case et de Grau Roig s'approchant de sa phase de concrétisation, il fallait à Soldeu un ascenseur fiable et efficace pour hisser ses skieurs au coeur du domaine skiable. Ainsi fut construite en 1996 la première télécabine à huit places assises des Pyrénées : la télécabine de Soldeu. Le télésiège biplace est toutefois maintenu afin de servir d'itinéraire bis en cas de problème sur la télécabine, et car plus facilement accessible depuis les pistes. En revanche, le téléski du Slalom, remontée historique de Soldeu, est démonté.

Si la télécabine de Soldeu améliore la situation, le télésiège biplace n'est pas non plus totalement délaissé. Il est en effet directement accessible depuis les pistes, alors qu'il faut emprunter une longue passerelle pour gagner le départ de la télécabine. Pour gagner en efficacité, la ENSISA, exploitant des domaines de Soldeu, El Tarter et Canillo, décide finalement de le remplacer par un télésiège débrayable six places reprenant le tracé de l'ancien téléski du Slalom. Ce sera chose faite en 2006, et ce télésiège sera tout simplement baptisé télésiège de Soldeu.

Soldeu : ascenseur vers le domaine skiable

Le télésiège Soldeu a donc été construit en 2006 et c'est le constructeur isérois Poma qui fut choisi pour livrer ce téléporté.

Situé sur la partie inférieure du domaine skiable, il fait office, tout comme la télécabine voisine, d'ascenseur vers le domaine skiable depuis le front de neige. Le fait qu'il n'y ait pas à déchausser pour emprunter l'appareil le rend globalement plus fréquenté que la télécabine, plus éloignée du front de neige et surtout pas du tout au même niveau que la piste.
C'est également un moyen rapide d'enchaîner les rotations sur le bas du secteur de Soldeu, partie du domaine particulièrement agréable puisque boisée et disposant de pentes engagées et plutôt techniques. Là encore, les skieurs se tournent plus naturellement vers le télésiège plutôt que la télécabine (en tous cas par beau temps) puisqu'il est bien plus accessible depuis la piste que la télécabine, à laquelle on accède en franchissant une passerelle.

Le télésiège Soldeu dessert donc de nombreuses pistes, évoluant très majoritairement dans des forêts de pins à crochets, typiques de cette région des Pyrénées :
  • La bleue Gall de Bosc, qui longe la ligne du téléski Escola (situé à quelques dizaines de mètres de l'arrivée de la télécabine), rejoint ensuite le plateau de Riba Escorxada, plaque tournante du domaine d'El Tarter, pour serpenter par la suite en forêt jusqu'au départ du téléski Bosc, à Soldeu. Elle continue ensuite vers le front de neige de Soldeu mais ne s'y arrête pas (une bretelle permet toutefois de le rejoindre depuis la piste), puisqu'elle bifurque à gauche au dernier moment pour rejoindre le front de neige d'El Tarter.
  • La bleue Astoret, qui longe le téléski Bassots (quelques dizaines de mètres à gauche de l'arrivée du télésiège), braque à droite, rejoint le départ du télésiège Solana puis se prolonge en forêt jusqu'au départ du télésiège Planell de la Font. On peut ensuite, depuis cet endroit, poursuivre sur la piste Os jusqu'au départ du téléski Bosc puis jusqu'au front de neige de Soldeu, ou sur la piste Bosc Fosc directement jusqu'au front de neige de la station.
  • La rouge Salvans (du nom de l'une des trois familles à l'origine de l'implantation d'une station de ski à Soldeu), belle piste rouge plus ou moins parallèle à la télécabine de Soldeu et rejoignant la piste Avet au moment de son croisement avec la piste Os.
  • La rouge Torrallardona (du nom d'une autre des trois familles à l'origine de l'implantation d'une station de ski à Soldeu), autre très belle piste rouge assez engagée et très agréable, parallèle à la ligne du téléski Bosc mais séparée de cette dernière par des bois de pins à crochets.
  • La noire Avet (sapin en catalan), piste mythique de Grandvalira, longeant la totalité de la ligne du télésiège et de la télécabine de Soldeu où se tiennent régulièrement d'importantes compétitions. C'est notamment sur cette piste que se sont tenues quelques manches de la coupe du monde de ski alpin 2012 (géant et slalom dames), et que se tiendront les épreuves techniques des finales hommes et femmes de la coupe du monde de ski alpin 2019.
  • La noire Eslàlom, autre très belle piste noire à gauche de la ligne du télésiège, décrivant un long arc de cercle avant d'aboutir au front de neige de Soldeu.


Côté technique, on retrouve ici un télésiège assez classique de la gamme Phoenix, avec configuration classique de motrice en amont et tension en aval. On remarquera que, comme la majorité des installations de Soldeu et El Tarter, les pylônes sont peints en un vert émeraude/turquoise du plus bel effet, facilitant ainsi leur intégration dans le paysage.


Situation sur le plan des pistes de Grandvalira :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD - Télésiège à pinces débrayables
  • Nom de la remontée : SOLDEU
  • Exploitant : ENSISA
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Année de construction : 2006

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 6 personnes
  • Débit à la montée : 2000 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1809 m
  • Altitude amont : 2258 m
  • Dénivelé : 449 m
  • Longueur développée : 1307 m

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 16
  • Dispositif d'accouplement : Pince Oméga T
  • Type de sièges : Doudouk 6
  • Nombre de sièges : 60

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 8C/8C
  • P1 bis : 8C/8C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 12S/8S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 8S/6S
  • P11 : 8C/8C
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 6S/6S
  • P14 : 12S/12S
  • P15 : 8S/8S


S : balancier "support"
C : balancier "compression"


Ligne et infrastructures du télésiège Soldeu :

La gare aval :

La gare aval du télésiège de Soldeu se trouve sur le front de neige de la station, à 1809 mètres d'altitude. On retrouve ici une classique gare Satellit, à la partie inférieure bardée de bois, assurant la tension du câble par le biais de deux vérins hydrauliques permettant le déplacement du lorry auquel est fixée la poulie retour, ceci en fonction de la tension à donner au câble.

Premier aperçu de la gare aval en contre-plongée depuis l'arrivée de la passerelle donnant accès à la télécabine :
Image

En arrivant depuis la piste Avet :
Image

Vue de profil :
Image

De trois quarts :
Image

Le tympan arrière de la gare, avec le portique d'informations relatives à l'installation :
Image

L'embarquement :
Image

Dans le lanceur, c'est parti !
Image

Dernier coup d'oeil sur la gare aval depuis la portée P1Bis-P2 :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège de Soldeu, longue de 1307 mètres et rachetant un dénivelé de 449 mètres, ne présente pas de particularité notable. La pente est soutenue dès la sortie de la gare aval jusqu'au pylône 4, à partir duquel elle s'adoucit progressivement. Le septième pylône imprime une deuxième montée à la ligne, plus courte cette fois-ci cependant. La pente s'affaiblit de nouveau, puis elle augmente une dernière fois après le onzième pylône, qui précède la montée finale jusqu'en gare amont.

Les deux premiers pylônes, en sortie de gare :
Image

En avant sur la ligne avec le P1 en sortie de gare :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

P4 :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

P7 :
Image

Tête du P7, de type support-compression :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

P9 :
Image

P10 :
Image

P11, deuxièmes balanciers compression de la ligne :
Image

Tête du P11 :
Image

P12, dans l'ascension finale :
Image

Portée P12-P13 :
Image

P13, suivi de près par les P14 et P15 :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège de Soldeu se trouve à 2258 mètres d'altitude, sur le pla dels Espiolets, à quelques mètres de l'arrivée de la télécabine de Soldeu. On retrouve ici une classique gare Satellit, identique à la gare aval d'un point de vue esthétique, assurant la mise en mouvement du câble.

Arrivée en gare amont :
Image

Dans le ralentisseur :
Image

Vue du tympan arrière de la gare, souvent recouvert de publicités :
Image

En s'éloignant :
Image

De trois quarts arrière, avec la sortie de la télécabine parallèle à gauche :
Image

Vue en contre-plongée depuis le début de la piste Avet :
Image

De l'autre côté, avec les trois derniers pylônes :
Image


Véhicules et pinces :

Poma a équipé le télésiège Soldeu de sièges "Doudouk 6", pouvant accueillir jusqu'à six personnes. Ils sont fixés au câble grâce à des pinces débrayables Oméga T. Afin de faciliter le placement des skieurs débutants, l'assise la plus à gauche du siège est de couleur bleu roi.

Un siège en ligne :
Image

L'assise extérieure est de couleur bleu roi afin de faciliter le placement des skieurs débutants :
Image

La suspente et la pince :
Image

Une pince en ligne :
Image


Quelques vues de la ligne depuis les pistes :

Les trois derniers pylônes de la ligne, précédant l'entrée en gare amont :
Image

La fin de la ligne depuis le haut du premier mur de la piste Avet :
Image


Soldeu : un télésiège adapté ?

Il serait totalement faux d'affirmer que le télésiège de Soldeu n'a pas amélioré la situation et drastiquement diminué les files d'attente au départ par rapport à son prédécesseur. Mais on aurait pu espérer de la part de la ENSISA, au vu du rôle très important de ce télésiège sur le domaine, qu'elle le porte à son débit définitif dès l'origine. Car en effet, il n'est, aujourd'hui encore, que de 2000 personnes par heure. Les files d'attentes sont donc toujours là, du moins en heure de pointe, et il n'est toujours pas rare de faire la queue dix à quinze minutes avant de pouvoir embarquer à certains instants de la journée... Gageons qu'à l'image des télésièges Tosa Espiolets et Llosada en 2017, le télésiège de Soldeu passera en débit définitif dans les années à venir !

------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Juillet 2018 – j'ib et collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Photos et bannière : j'ib
Photos prises les 16 avril 2017
Textes et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :