Localisation(s)
Photo

 TSD6B Arnouva - Cry d'Er

Crans Montana

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Dernier investissement majeur réalisé à ce jour à Crans Montana, le télésiège Arnouva-Cry d'Er optimise l'une des plus anciennes lignes du domaine skiable grâce à des choix particuliers.

Options techniques :
  • Bulles
  • Garage
Année de construction : 2016

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Artsinol
Section écrite le 26/04/2020 et mise à jour le 23/11/2021
(Mise en cache le 23/11/2021)

Avec les photos de SnowLoup et avec l’aide de Jubiproduction et Nico05, je vous présente un reportage sur le:


Image



Crans Montana : La région des plateaux


Image
Cliquez sur la bannière pour visualiser la présentation de la station



Arnouva - Cry d'Er : Un secteur entièrement repensé


Le télésiège Garaventa dont il est question remplace la télécabine Poma de Montana-Cry d’Er, construite en 1986 pour les championnats du monde de 1987, et le télésiège du Pas de Loup, installé en 1991 par le même fabricant français. Les deux installations étaient particulièrement exposées au vent, ce qui posait de multiples problèmes et a parfois compliqué la mise en service des deux. En outre, la télécabine s’avéra peu pratique pour les écoles de ski, le secteur d’'Arnouva étant devenu au fil des ans le principal point d'apprentissage des skieurs inexpérimentés avec la présence de 4 tapis et du téléski des Verdets particulièrement utilisé par les écoles de ski.


Image
Cliquez sur la bannière pour accéder au reportage de l’ancienne télécabine.



Image
Cliquez sur la bannière pour accéder au reportage de l’ancien télésiège.



Dans la seconde moitié des années 2000, les discussions débutent sur le remplacement de ces deux installations. Après une longue attente, le remplacement a eu lieu en 2016.

Un aspect fondamental a dû être pris en compte dans le nouveau projet : les écoles de ski et les débutants. Arnouva est un secteur totalement dédié à l’apprentissage du ski avec les 4 tapis du jardin des neiges et la large piste rouge des Verdets, il était donc nécessaire d'avoir sur la première section une installation avec des cabines spacieuses et facilement accessibles aux plus petits.

Pour la deuxième section, tout d'abord, il était nécessaire de disposer d'une installation performante qui permette une utilisation pratique aux skieurs empruntant les pistes du secteur Cry d'Er - Arnouva, y compris les très populaires descentes du Mont-Lachaux et de la Corbyre. Un autre point très important était d'avoir une remontée plus résistante au vent, ce qui était le véritable talon d'Achille des anciennes installations.

C’est pour ces différentes raisons qu' il a été décidé de construire deux remontées différentes : une télécabine sur le premier tronçon, entre Montana et Arnouva, et un télésiège sur le second tronçon, entre Arnouva et Cry d’Er. Il n’était en effet plus indispensable de disposer d’une télécabine conduisant directement au Cry d’Er puisqu’il existait déjà la télécabine Crans - Merbé - Cry d'Er, également ouverte l’été pour les randonneurs et autres cyclistes. Afin de desservir le snowpark, rôle qui était auparavant assuré par le télésiège du Pas du Loup, a été construit un petit téléski longeant le haut de la ligne de l’ancienne télécabine, placé exactement sur la dernière section de la ligne des anciens téléskis d'Arnouva.

Une question importante du projet était aussi de savoir où placer la station aval du nouveau télésiège. Il était initialement prévu de la construire sur l'emplacement des anciennes gares aval des téléskis d'Arnouva, afin que la ligne soit moins exposée au vent. C’est cependant une option tout à fait inédite qui a été retenue : une station aval souterraine, située exactement à mi-chemin entre le téléski des Verdets et la station intermédiaire de l'ancienne télécabine Montana - Signal - Cry d'Er. Un embarquement latéral à 180° était originellement prévu, mais cela n'a pas été possible car le télésiège devait aussi pouvoir être utilisable à la descente. L’exploitant a donc a opté pour un abordage à 180 degrés, mais réalisé sur un contour placé à 90 degrés par rapport aux lanceurs, ainsi qu'un débarquement confortable pour les non-skieurs empruntant l’installation à la descente.


Image
Évolution du secteur Montana - Arnouva - Cry d’Er avant et après 2016.



Crans Montana, qui avait opté les dernières années pour plusieurs constructeurs différents, a cette fois-ci choisi le groupe Doppelmayr-Garaventa, fabricant ayant oeuvré à la réalisation des dernières installations importantes de la station à l’image du télésiège de la Cabane de Bois ou encore de la télécabine Crans - Merbé - Cry d’Er.


Image
Plan de la station aval du nouveau télésiège.


Image
Plan de sa station amont.



Le calendrier ci-dessous montre les délais serrés pour permettre la réalisation du télésiège en un seul été :


  • Déforestation : mai
  • Terrassements et excavations : mai - juin
  • Construction de la station aval : juin - juillet
  • Construction de la station amont et des fondations des pylônes : juillet - août (pré-montage des pylônes durant la même période)
  • Héliportage des pylônes : début septembre
  • Montage des gares : août - septembre
  • Pose des câbles : octobre
  • Mise en place des locaux techniques et raccordements électriques : octobre - novembre
  • Livraison et mise en place des sièges : novembre
  • Réglementation, essais et rapports à l'OFT : novembre - décembre


En plus de l'importante excavation en gare aval en raison de sa situation souterraine, des travaux de terrassement conséquents ont également été nécessaires en gare amont. En effet, lors des travaux au Cry d'er, en plus du nouveau restaurant d’altitude, la place de la station d'arrivée a été aplatie et considérablement abaissée afin de faciliter l'accès à la piste Nationale.


Image
Excavation en gare aval. La fondation rectangulaire en béton ò droite correspond au futur garage.


Image
Terrassement en gare amont. Avant le début des travaux, le bâtiment en béton sur la gauche était entièrement souterrain.



En raison de sa complexité, la construction de la station aval a duré tous les mois de juin et juillet. Le montage des composants mécaniques, tels que le contour, les lanceurs et les rails du garage, a eu lieu après la construction des murs latéraux souterrains et de la paroi en béton armé dans laquelle de trouve le garage. La gare a ensuite été recouverte d'une dalle de béton qui sert à la fois de plafond et de plate-forme pour la piste. La construction de la station amont, quant à elle, s'est avérée beaucoup plus simple puisqu'il s'agit d'une gare classique sans infrastructure particulière.


Image
Chantier en aval


Image
Vu depuis l’autre côté


Image
Chantier en amont


Image
Vu d’un autre angle



L'héliportage a eu lieu le 15 septembre, réalisé au moyen de l’hélicoptère Kamov de Heliswiss dans des conditions météorologiques difficiles. L'érection des pylônes a commencé dans la matinée, mais les nuages ont d'abord empêché le montage des pylônes de la partie supérieure de la ligne. Comme si cela ne suffisait pas, le chantier a à nouveau dû être interrompu en raison de vents violents. Les travaux ont finalement repris à 16 heures et se sont achevés à 18 heures dans des conditions météorologiques hostiles.


Image
Le Kamov en action


Image
Héliportage de la tête d’un pylône


Image
Transport d’un balancier


Image
Héliportage de la tête du P3, avec le P2 déjà en place


Image
Vue sur les pylônes montés


Cliquez ici pour accéder à une vidéo de l'héliportage réalisé par Chamois78 (alias Remonte-Pente)



Les mois suivants ont été consacrés à la finition des gares, à l'installation des locaux techniques, aux raccordements électriques, à la mise en place des câbles et à la livraison des sièges. C’est en décembre 2016, après huit mois de travaux, que le télésiège a été mis en service.


Situation sur le domaine skiable


Image
Situation sur le plan des pistes



Le Cry d'Er est le cœur du domaine skiable de Crans Montana, tant par la convergence des remontées mécaniques en provenance des quatre coins du domaine que par le nombre de pistes qui y passent. Les pistes suivantes sont accessibles depuis la station amont :

  • Pas du Loup : Piste principale desservie par le télésiège, desservant toute la partie supérieure du Cry d'Er et donnant accès au téléski du Snowpark, qui à son tour donne accès à la partie ouest du secteur du Cry d'Er. Cette piste est un accès polyvalent à la piste du Mont Lachaux en direction de Violettes, aux chemins des "Jeeps" et des "Dames" en direction d'Arnouva et à la piste Merbé en direction de la télécabine "Crans - Cry d'er" et de ses pistes.
  • Nationale : Comme son nom l'indique, il s'agit de l'une des deux pistes de compétition homologués FIS de la station, utilisée en Coupe du monde pendant de nombreuses années jusqu'à la réouverture de l'ancienne piste du Mont Lachaux. La pente relie Cry d'Er aux Barzettes, puis à la télécabine des Violettes, en passant sous la face ouest de l'arête de Cry d'Er. Le passage sur cette piste depuis le télésiège se fait par une variante d'accès rouge.
  • Mont Lachaux - Bouby Rombaldi : Récemment rouverte et dédiée à Alfred-Germain Rombaldi, ancien skieur olympique et entraîneur, mais surtout ambassadeur historique de Crans Montana et concepteur des pistes de la Coupe du monde 1987, dont celle-ci. Après sa réouverture, elle est redevenue la piste de compétition de la Coupe du monde, au détriment de la Nationale. Il s'agit d'une piste noire en trois sections accessible depuis la piste rouge du Pas du Loup.


Caractéristiques


Caractéristiques administratives

  • Nom : Arnouva - Cry d'Er
  • Type d'installation et capacité : télésiège débrayable 6 places
  • Exploitant : CMA SA
  • Constructeur : Garaventa
  • Année de mise en service : 2016

Caractéristiques d’exploitation

  • Saisons d'exploitation : été / hiver
  • Capacité des sièges : 6 personnes
  • Vitesse maximale d'exploitation : 5 m/s
  • Vitesse en gare : 0,5 m/sec
  • Débit maximal : 2400 p/h
  • Temps de montée : 7.06 minutes
  • Sens de montée : à droite
  • Exploité à la descente : oui (piétons uniquement)
  • Garage : aval
  • Configuration du garage : rail à boucle, couvert, à l'étage de l'embarquement

Caractéristiques géométriques

  • Altitude aval : 1721 m
  • Altitude amont : 2254 m
  • Dénivelé : 533 m
  • Longueur horizontale : 1740.51 m
  • Longueur développée : 1834.71 m
  • Largeur de voie : 6,10 m
  • Interval entre sièges : 45 m
  • Distance entre sièges : 9 sec
  • Diamètre du câble : 50 mm

Caractéristiques techniques

  • Station motrice : amont
  • Station tension : aval
  • Puissance de l'entraînement (en continu) : 548 kW
  • Puissance de l'entraînement (au démarrage) : 704 kW
  • Nombre de pylônes : 15 (+ galets compression en gare aval)
  • Nombre de sièges : 94
  • Modèle de sièges : 6E98
  • Modèle de gare aval : UNI-G (sans couverture)
  • Modèle de gare amont : UNI-G standard
  • Modèle de pince: DT-108
  • Embarquement en aval: tangentiel latéral sur contour tournant à 90° par rapport à la ligne
  • Débarquement: longitudinal (0°)


Infrastructures du TSD6B Arnouva - Cry d'Er


Ce télésiège, fabriqué par Doppelmayr-Garaventa, utilise une configuration des stations classique, avec le système de tension hydraulique en aval et l’entraînement en amont. Le garage de la station inférieure, comme déjà mentionné, dispose d'une voie fermée pour les 94 sièges. Le contour aval est en forme de L et les sièges y avancent à une vitesse de 0.5 mètres par seconde.


La station aval : Arnouva


Située à 1721 mètres, au centre du complexe d'Arnouva, la gare aval est en grande partie souterraine. Le garage placé à gauche est totalement enterré et seule une partie de la gare, à hauteur des lanceurs, est surmontée d'une structure avec une voûte sortant de la terre.

S'agissant d'une structure souterraine, les murs latéraux auraient dû supporter une charge verticale et horizontale très élevée. Il a donc été décidé de soutenir à la fois le plafond et le contour avec trois piliers en béton armé, positionnés au niveau du contour, du virage et de les lanceurs, qui assurent une meilleure stabilité en compression et soulagent les murs de la charge verticale du sol au-dessus. Le mur à côté de l’entrée, également visible de l'extérieur, comporte des ouvertures laissant passer un minimum de lumière naturelle, bien que la station dispose d'un éclairage interne.

L'embarquement, qui s'effectue avant le virage à 90 degrés, a cependant lieu latéralement, comme sur les installations avec embarquement à 180 degrés, assurant un embarquement simultané sur plusieurs sièges et donc plus rapide. Sur l'angle du virage se trouve la cabine de contrôle.

Les premiers galets de compression 16/16 sont suspendus à une poutre fixée dans les deux parois latérales en béton et le massif central est soutenu exclusivement par les piliers en béton.


Image
Si l'on vient de la piste Pas du Loup, c'est-à-dire de l'est, la partie visible de la station de la vallée se réduit à quelques éléments en béton armé


Image
Vue sur la sortie particulière


Image
Vue de la sortie, avec la structure particulière des galets de compression


Image
Vue arrière, la station est en fait sous nos pieds.


Image
Vue de la station aval dans son intégralité, avec derrière elle le bâtiment de la station intermédiaire de l'ancienne télécabine


Image
le début de la ligne, à gauche le téléski des Verdets


Image
Vue générale de la gare aval


Image
Entrée en gare


Image
Vue générale du contour et du palier pour les piétons à la descente


Image
Le garage


Image
La configuration latérale permet d'embarquer sur plusieurs sièges simultanément


Image
Embarquement avant le virage


Image
Sortie de la gare



La ligne


D'une longueur de 1834 mètres et accusant un dénivelé de 533, la ligne survole tout d’abord le téléski des Verdets et sa piste éponyme. Puis, après avoir passé la crête du Mont-Lachaux, elle croise la piste du Pas du Loup, qui la longe ensuite sur la droite tandis que le snowpark se trouve sur la gauche. Au total seize pylônes soutiennent la ligne dont trois ouvrages support-compression.


Caractéristiques des pylônes
  • En sortie: C 16/16
  • P1: S 8/8
  • P2: S 8/8
  • P3: S 6/6
  • P4: SC 4/4
  • P5: SC 4/4
  • P6: S 8/8
  • P7: SC 4/4
  • P8: S 10/10
  • P9: S 10/10
  • P10: SC 4/4
  • P11: S 8/8
  • P12: SC 4/4
  • P13: S 6/6
  • P14: S 6/6
  • P15: S 8/8


Image
Portée jusqu’au P1 en pente raide

Image
Pylône P1

Image
Croisement du téléski des Verdets et P2


Image
Portée P2-P3, survol de la piste des Verdets


Image
Pylône P3


Image
Portée P3-P4


Image
Pylône P4


Image
Portée P4-P5


Image
Pylône P5


Image
Portée P5-P6


Image
Pylône P6


Image
Portée P6-P7


Image
Pylône P7


Image
Longue portée en pente raide entre les P7 et P8


Image
Pylônes P8 et P9, passage de la crête du Mont Lachaux


Image
Portée P9-P10, croisement avec la piste Pas du Loup


Image
Pylône P10


Image
Portée P10-P11, avec la piste Pas du Loup toujours en dessous de nous.


Image
Pylône P11


Image
Portée P11-P12


Image
Pylône P12


Image
Portée P12-P13


Image
Pylône P13


Image
Portée P13-P14


Image
Pylône P14


Image
Pylône P15 et entrée en gare amont



La station amont : Cry d'Er


Située à 2254 mètres d'altitude, sur le versant est de la crête du Cry d'Er, la gare amont adopte un toit classique UNI-G avec une livrée noire ornée de détails bleu pétrole, un design déjà adopté par le télésiège de la Cabane de Bois et la télécabine de Montana - Arnouva. Le débarquement se fait longitudinalement avec la cabine de contrôle placée dans l’angle arrière droit.


Image
Vue de la station depuis l‘angle arrière gauche


Image
Vue sur la gare depuis l'autre angle, les portillons d'embarquement des piétons en descente sont bien visibles


Image
Vue de profil


Image
Vue sur la cabine de contrôle


Image
Vue de trois quarts


Image
Vue de la ligne depuis la gare amont


Image
Vue de l’angle avant droit


Image
Vue des lanceurs et du P15


Image
Vue de dessous


Image
Vue du dessous avec le passage de deux sièges


Image
Gare amont et dernier pylône



Les véhicules et pinces


L’installation est équipée de sièges 6E98 munis de pinces DT-108. Les sièges et les crochets ont une livrée noire très élégante et attrayante tandis que les assises sont colorées en alternance de bleu pétrole et de noir. En raison de leur exposition au vent, les sièges sont équipés de bulles - c’est d’ailleurs le seul télésiège du domaine à en posséder - de couleur gris anthracite.


Image
Un siège en ligne


Image
Vue en contre-plongée


Image
Passage sur l'avant-dernier pylône


Image
Zoom sur les sièges survolant la piste des Verdets


Image
Face à la vallée du Rhône


Image
Siège en gare



Photos depuis les pistes


Image
Vue de la ligne à la station amont


Image
De l'autre côté


Image
Les deux derniers pylônes


Image
Le télésiège Arnouva - Cry d'Er au premier plan, la télécabine Crans - Merbé - Cry d'Er au second plan et les remontées mécaniques du Snowpark et du Merignou en arrière-plan.


Image
Le Cry d'Er vu depuis la piste du Pas du Loup


Image
Le télésiège vu du haut de la piste du Pas du Loup


Image
Vue de la ligne à hauteur du P11


Image
Les portées entre les pylônes 9,10 et 11 avec le Val d'Anniviers en arrière-plan, couronné du Weisshorn et de la Dent Blanche


Image
Les dernières portées vues d'en bas


Image
La ligne vue depuis le Chemin des Jeeps


Conclusion


Ce télésiège s'est avéré être un investissement judicieux en termes de confort et de rapidité et remplace avantageusement les installations précédentes.
Cet investissement a permis à un secteur aussi important touristiquement qu’historiquement de connaître une dynamique nouvelle. La colonne vertébrale moderne partant de Montana a en effet rendu le secteur historique d'Arnouva beaucoup plus attractif. Un excellent successeur à la plus ancienne ligne d'altitude de la région.


Image
Arnouva - Cry d'Er, une nouvelle génération performante sur une ligne historique.



Fin du reportage.
À bientôt !


Crédits



  • Bannière : Artsinol
  • Texte : Artsinol
  • Photos : SnowLoup (avec la contribution de Kilano18)
  • Photos du chantier : benbel
  • Relecture : Nico05 et Jubiproduction



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :