En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6B du Plattenkogel

Waidring (Steinplatte - Winklmoosalm)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Télésiège menant au sommet de la Steinplatte.

Options techniques :
  • Bulles
  • Sièges chauffants
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
  • Garage
Année de construction : 2003

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 05/02/2020 et mise à jour le 19/02/2020
(Mise en cache le 19/02/2020)

Image



Au point culminant du domaine skiable de la Steinplatte, le télésiège du Plattenkogel a remplacé en 2003 un télésiège biplace et un téléski à enrouleurs, ce qui a contribué à dégager l'espace au sommet pour le plaisir des clients, qui peuvent admirer la vue panoramique sur la vallée autrefois barrée par les câbles, les cabanes de vigie et les rampes en bois des anciennes remontées.



1. Au sommet de la Steinplatte


Waidring et la Steinplatte

La Steinplatte est un massif calcaire culminant à 1869 mètres, à cheval sur le Tyrol et Salzbourg. Au sud, elle présente un paysage de falaises abruptes surplombant la station tyrolienne de Waidring. Au nord, le paysage est complètement différent : la Steinplatte descend en pente douce jusqu'à la frontière allemande et au plateau de la Winklmoosalm, au-dessus de la station bavaroise de Reit im Winkl.

Les deux secteurs sont équipés pour le ski alpin et le ski de fond. Un ensemble de 13 remontées dont 8 sur le versant autrichien desservent 44 kilomètres de pistes, de difficulté moyenne, destinées à une clientèle familiale. Depuis Waidring ou Reit im Winkl, l'accès au domaine skiable s'effectue par une télécabine ou une route d'accès, sans aucune piste de retour station.

Image
La Steinplatte et la télécabine montant de Waidring à droite.



Le télésiège du Plattenkogel

Le télésiège du Plattenkogel est avec le télésiège de Bäreck l’une des deux remontées donnant accès au sommet du domaine skiable de Waidring. Son départ est situé sur les alpages de Kammerkör, à 1 473 m d’altitude, à proximité du restaurant d’altitude Bäreck. Il emmène les skieurs au sommet du domaine, sur la Steinplatte proprement dite. À partir de ce point, presque toutes les pistes du domaine skiable sont accessibles par gravité.

Le télésiège dessert directement 3 pistes rouges, numérotées 6, 7, et 9, ainsi que la piste noire numéro 8 qui suit les câbles.

Image
Le TSD6B du Plattenkogel, au sommet du domaine.


Image
Il dessert les pistes rouges 6, 7 et 9, et la noire 8.




2. Trois générations d’appareils


Le sommet de la Steinplatte a été équipé dès la création du domaine en 1972. Mais l’accès se faisait par un autre versant, depuis Kammerkör, où se trouve aujourd’hui la gare d’arrivée de la télécabine. Le téléski à enrouleurs du Plattenkogel était l’un des trois appareils construits par Swoboda lors de l’ouverture de la station. En l’absence de raccordement au réseau électrique, ces téléskis fonctionnaient au diesel les premières années.

Image
Plan des pistes durant les premières saisons d'exploitation, avec l'emplacement du parking en vert, le TKE2 Schwarzlofer (14), les TKE2 Kammerkör (15) et le TKE2 Plattenkogel (16). Les autres remontées sont situées sur le domaine bavarois de la Winklmoosalm.


Image
L’ensemble de la ligne depuis le TSF3 Kammerkör, où arrive aujourd’hui la télécabine montant de Waidring.


Image
Malgré la pente, la piste du Plattenkogel est damée.


Image
La ligne depuis Kammerkör.


Image
La gare de départ, non électrifiée.


Image
Le téléski a toujours été très fréquenté.


Image
Dans le milieu de la ligne, avec à l’arrière l’arrivée du TKE2 Kammerkör (aujourd’hui TSD8B Steinplatte).


Image
La ligne offre de belles vues sur la région de Kitzbühel et le massif du Wilder Kaiser (aujourd’hui domaine SkiWelt).


Image
Le Wilder Kaiser.


Image
Sommet de la ligne.


Image
Départ de la piste du Plattenkogel.


En 1975, à peine 3 ans après sa construction, le téléski fut doublé en 1975 par le télésiège biplace Swoboda du Plattenkogel, partant bien plus bas, vers le milieu du domaine skiable. Puis, en 1977, le petit téléski Bäreck fut construit entre le bas du domaine et le départ du télésiège Plattenkogel, créant une deuxième chaîne de remontées pour accéder au sommet, alternative aux téléskis Kammerkör et Plattenkogel. Le téléski et le télésiège fonctionnaient aussi au diesel les premières années, avant que le domaine ne soit progressivement raccordé au réseau électrique à partir de 1978.

Image
Le TKE2 Bäreck ( E ) et le TSF2 Plattenkogel ( F ) créent un deuxième accès au sommet.


Image
Gare aval du TSF2 Plattenkogel.


Image
La ligne.


Image
L’arrivée.


Un troisième accès au sommet fut créé en 1985, avec la construction du TSD4 Bäreck depuis le bas du domaine. Il fallut pour cela tirer une ligne électrique 25 kV jusqu’en haut de la Steinplatte pour alimenter la motrice amont. Ce télésiège, le premier débrayable du domaine, permettait un accès beaucoup plus rapide au sommet.

Image
Les 3 moyens d’accès au sommet : TSF4 Bäreck ( E ), TSF2 Plattenkogel ( F ) et TKE2 Plattenkogel ( G ).


Image
Les deux lignes du TSD4 Bäreck à gauche et du TSF2 Plattenkogel à droite, avec son imposante plateforme de débarquement en bois.


Image
Les 3 lignes au sommet : TSF4 Bäreck à gauche, TSF2 Plattenkogel au centre et TKE2 Plattenkogel à droite.


Les investissements sur le secteur ont continué bien après la mise en service du télésiège. En particulier le TSF2 Plattenkogel a été remplacé par un TSD6B en 2003, et deux retenues collinaires ont été construites, respectivement en 1999 et 2017.

Image
Publicité pour le nouveau TSD6 et ses bulles de protection.


Image
La nouvelle gare en 2003, avec l’ancien TSD4B Steinplatte à l’arrière, remplacé par un TSD8B aujourd’hui.





3. Caractéristiques techniques


    Caractéristiques administratives

    Télésiège 6 places à pinces débrayables Plattenkogel
    Exploitant : Steinplatte Aufschliessungsgesellschaft
    Constructeur : Doppelmayr
    Année de construction : 2003

    Caractéristiques d’exploitation

    Saison d'exploitation : hiver
    Capacité : 6 personnes
    Débit maximum théorique : 2 800 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
    Temps de trajet minimum : env. 3 min 50 s
    Sens de fonctionnement : droite

    Caractéristiques géométriques

    Altitude aval : 1 473 m
    Altitude amont : 1 857 m
    Dénivelée : 384 m
    Longueur développée : 1 158 m
    Pente moyenne : 35,46 %
    Pente maximum : 63,68 %

    Caractéristiques techniques

    Emplacement motrice : amont
    Type de motorisation : moteur asynchrone
    Emplacement tension : aval
    Nombre de véhicules : 66
    Espacement entre véhicules : 39,17 m
    Cadencement entre véhicules : 7,71 s
    Emplacement garage : aval
    Nombre de pylônes : 13
    Diamètre du câble : 45 mm
    Fabricant du câble : Teufelberger




4. Gare aval


Emplacement

La gare aval est implantée sur un replat de l’alpage de Kammerkör, sur lequel un grand restaurant d’altitude à été construit. Elle est accessible par gravité depuis le sommet des télésièges Kammerkör et Steinplatte, et de la télécabine montant de la station. Cet emplacement favorable fait de ce télésiège le moyen d’accès privilégié au sommet du domaine skiable.

Image
La gare sur un replat.



Equipement

La gare aval est une station UNI-G retour tension, assurée par 2 vérins. Sur la gauche, le garage de l’installation a été semi-enterré. Ce garage est de type bouclé, permettant de cycler et de décycler les véhicules en marche avant.

Image
A droite le garage, au centre la station UNI-G et à gauche le local opérateur.


Image
Couverture UNI-G classique composite.


Image
Sous la couverture, la gare retour tension.


Image
Dans l’axe de la ligne.


Image
A gauche, le garage.


Image
En l’absence de bornes de contrôle des forfaits, les clients accèdent directement à l’embarquement.


Image
Portillons.


Image
Au bout du ralentisseur, l’aiguillage vers le garage.


Image
Le garage bouclé est relié au contour par deux rails. Au fond à droite, un poste de travail permet d’effectuer la révision des pinces sans cycler les sièges.


Image
Au départ.


Image
Le tapis de positionnement permet d’amener les clients jusqu’au point d’embarquement.


Image
Le poste de conduite avec des commandes déportées à l’extérieur.


Image
Embarquement.


Image
Le poste de conduite.



5. Ligne


Généralités

La ligne est implantée d’abord en forêt, puis après une rupture de pente, elle aborde la montée finale en passant à découvert. De manière classique pour l’Autriche, la ligne de sécurité et le multipaire sont enterrés. Les pylônes sont équipés de haut-parleurs pour diffuser les consignes du personnel en cas de situation perturbée. Les balanciers sont équipés de capteurs de déraillement, sous forme de barrettes cassantes, qui sont actionnées par la rotation de galets lourds.

Voici le détail de l’équipement des pylônes :

P1 : 10C/10C
P2 : 4SC/4SC
P3 à P6 : 6S/4S
P7 : 4S/4S
P8 : 10C/10C
P9 : 4S/4S
P10 et P11 : 4SC/6SC
P12 et P13 : 10S/6S

Image
La ligne avec les gares sous les flèches vertes.


Image
Vue aérienne de la ligne et des pistes déneigées en fin de saison.



En ligne

Image
P1 avec les galets lourds en rouge.


Image
P2.


Image
Montée le long de la piste noire n°8.


Image
P4.


Image
P5.


Image
P6.


Image
Piste rouge n°9 à gauche.


Image
P8 compression avec une jambe de force.


Image
Montée le long de la piste n°8 non damée.


Image
P10.


Image
P11.


Image
P12.


Image
P13.




6. Gare amont


La gare amont est implantée sur le Plattenkogel, littéralement le dôme de la Steinplatte. Il s’agit d’une montagne légèrement arrondie située à proximité du sommet géographique de la Steinplatte. Les gares d’arrivée des télésièges Bäreck et Plattenkogel sont placées côte à côte.

Image
La Steinplatte et la gare d’arrivée du télésiège Plattenkogel à gauche.


Image
Depuis Kammerkör, la gare amont est bien visible.


Image
Le dôme Plattenkogel, à proximité du sommet géographique, à droite au bord de la falaise.


Image
Le sommet géographique est matérialisé par la croix en bas à gauche.


Image
Les gares d’arrivée du TSD6B Plattenkogel en bas et du TSD4 Bäreck en haut.


La gare motrice fixe est abritée sous une structure UNI-G classique en composite.

Image
Tympan aval.


Image
Ralentisseur.


Image
Débarquement.


Image
Juste avant le débarquement, une came permet d’ouvrir les bulles lorsque le siège n’est pas occupé.


Image
Le local opérateur.


Image
Tympan amont.




7. Véhicules


L’appareil dispose de 66 sièges 6E98/B, munis d’assises chauffantes et de bulles de protection grises. Les sièges sont équipés de pinces à barres de torsion DT-108.

Image
Siège équipé d’un coffret pour le chauffage sous l'assise, au centre.


Image
Vue d’arrière d'un siège, avec de haut en bas, la pince DT 108, l'alimentation des assises chauffantes sur l'axe du galet de stabilisation, et le galet et le flexible de manœuvre de la bulle (côté extérieur).





Un sommet tranquille


En 2003, la construction du télésiège du Plattenkogel a marqué la disparition du dernier téléski du domaine. Depuis, l'exploitant a continué ses investissements, notamment au niveau des retenues collinaires. Après l'abandon des projets de liaison avec Lofer, qui auraient dû passer par le Plattenkogel, ce coin du domaine skiable restera en l'état encore pendant de nombreuses années.


Image






Informations complémentaires

Les photos de l’appareil ont été pris par Autriche.

Remerciements chaleureux au personnel.

Remerciements particuliers à l’exploitant pour les photos anciennes.


Informations pratiques

Sites Internet :

Site officiel de l’exploitant :
www.steinplatte.tirol

Office de Tourisme :
https://www.kitzbueheler-alpen.com

Tarifs :

Forfait journalier Steinplatte + Winklmoosalm : 46 euros (2018)
Alliances tarifaires :
- 3 Länder Freizeit Arena, avec les domaines non reliés de Erpfendorf, Buchensteinwand, Kirchdorf, St. Johann in Tirol, Lofer et Unken : 233 euros pour 6 jours (2018)
- Kitzbühler Alpen et Salzburg Superski Card, avec en plus le SkiWelt, Alpbachtal-Wildschönau, Zillertalarena, Kitzbühel, Schneewinkel, Skicircus, Wildkogel-Arena, Zell am See-Kaprun, Piesendorf, Uttendorf, Rauris, Mölltal, Mallnitz, Lungau, Obertauern, Ski Amadé, Schladming, Werfenweng, Dachstein West : 925 remontées, 283 euros (6 jours)



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :