En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6B Milchhäuslexpress

Lenggries

Leitner

T2 ES
Description rapide :
Nouveauté 2014 de la station, le télésiège Milchhäuslexpress a avantageusement remplacé deux téléskis fréquemment surchargés. C'est un appareil majeur du domaine skiable, garantissant l'accès aux pistes d'altitude pour les skieurs du front de neige du Draxlhang.

Options techniques :
  • Bulles
  • Sièges chauffants
  • Gardes-corps automatiques
  • Gardes-corps verrouillables
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
  • Garage
  • entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2014

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 31/01/2019 et mise à jour le 13/03/2019
(Mise en cache le 14/03/2019)

LE TELESIEGE MILCHHÄUSLEXPRESS
Lenggries (Bavière)
Leitner - 2014


Image



Lenggries

Distant d'une cinquantaine de kilomètres de Munich, le village de Lenggries s'impose comme une destination idéale pour des excursions été comme hiver. Ce village de l'arrondissement de Bad Tölz - Wolfratshausen jouit en effet d'un emplacement idéal au coeur du Tölzer Land à l'entrée des Alpes Bavaroises : on peut y faire de magnifiques randonnées ou profiter des lacs de la région, mais aussi y skier en hiver, sur le Brauneck, une des montagnes surplombant Lenggries. Ce domaine skiable, très fréquenté les weekends et lors des vacances bavaroises, propose une grosse vingtaine de pistes de tous niveaux, desservies par une quinzaine de remontées mécaniques allant du téléski au 2S en passant par le télésiège débrayable à bulles.


Historique de l'accès au domaine depuis le front de neige de Draxlhang

Si le domaine skiable de Lenggries s'étend dès le début des années 1960 avec la construction de plusieurs téléskis, l'extension ne se fait que depuis le sommet du 2S de Brauneck. Il faut attendre 1964 pour qu'un nouveau front de neige voie le jour sur la station, au pied du Draxlhang (littéralement la "Côte de Draxl"), avec la construction du téléski Draxlhang 1. Un deuxième téléski apparaît par la suite en 1966, mais il sera baptisé Jaudenhang.

En 1968, le petit domaine ainsi constitué entre 750 et 900 mètres d'altitude prend de la hauteur et s'étend vers l'amont, grâce à la construction de deux téléskis à archets. Le premier, appelé "Milchhäusl", voit sa gare aval positionnée entre les arrivées des deux téléskis Jaudenhang et Draxlhang. Sa gare amont, quant à elle, est installée sur le Kotalm (l'alpage de Kot), à près de 1180 mètres d'altitude, après une montée de près de 1,2 kilomètres. Le deuxième téléski, baptisé "Zuckerhütl", est nettement plus court (à peine 500 mètres), puisqu'il part non loin de la gare amont du téléski Milchhäusl pour arriver sur une grosse colline au-dessus de l'alpage, après moins de 100 mètres de dénivelé.
L'année suivante, c'est au tour du téléski Lenggrieser Hang de voir le jour : celui-ci est d'une importance capitale, puisqu'il permet de rejoindre les téléskis du haut du domaine de Lenggries, accessibles jusqu'alors uniquement grâce au téléphérique 2S.

En 1974, deux téléskis vinrent renforcer le front de neige : le téléski Draxlhang est doublé par un téléski identique sur un tracé rigoureusement parallèle, tandis que le téléski Jaudenhang est également doublé mais sur un tracé différent, de l'autre côté de la piste éponyme.
Enfin, en 1975, devant la saturation de la liaison vers le reste du domaine, la station commande son premier télésiège biplace. Appelé Ahorn, il part du même endroit que le téléski Lenggrieser Hang, pour arriver au sommet du 2S.

Le secteur tel qu'il était au cours des années 1990 (en jaune, les remontées en service pour l'hiver 2018/2019, en orange les remontées démontées à ce jour :
Image


Le secteur restera par la suite tel quel jusqu'à l'aube du siècle suivant. En effet, l'an 2000 voit d'importants changements intervenir sur le domaine, puisque le téléski Lenggrieser Hang et le télésiège Ahorn sont remplacés par un unique télésiège quadriplace à pinces fixes, bien plus confortable et au débit nettement plus élevé, reprenant le tracé de l'ancien télésiège biplace. Ce dernier, encore en bon état de marche, sera d'ailleurs réimplanté le long du bas de la longue piste noire redescendant en bas du 2S, et rebaptisé "Weltcuphang".

Mais le véritable point noir de la station reste le téléski Milchhäusl, qui assure seul l'accès au domaine skiable d'altitude depuis le front de neige du Draxlhang. Complètement surchargé et saturé, il sera enfin démonté en 2014 (de même que son voisin en amont le téléski Zuckerhütl) pour être remplacé par un télésiège débrayable 6 places, le premier de la station, équipé de bulles bleues et de sièges chauffants. Celui-ci reprend le tracé qu'empruntaient les téléskis démontés, avec une gare aval au niveau de l'emplacement de celle du téléski Milchhäusl, et une arrivée à l'emplacement de celle du téléski Zuckerhütl.

Avant de poursuivre sur ce télésiège, arrêtons-nous un instant sur les téléskis qu'il a remplacés.

La gare aval et le début du tracé du téléski Milchhäusl depuis les téléskis Draxlhang 1 & 2 :
Image

On distingue la gare aval à gauche. L'accès à l'embarquement n'était pas aisé puisqu'il fallait monter quelques mètres pour le rejoindre :
Image

En ligne sur le téléski Milchhäusl :
Image

Vue vers l'arrière sur une des fortes pentes du tracé :
Image

La gare amont du téléski Milchhäusl était assez éloignée de la zone de lâcher des archets. On aperçoit en arrière-plan le téléski Zuckerhütl puis le télésiège Ahorn :
Image

Ici, on voit aisément la gare aval du télésiège Ahorn, mais également celle du téléski Zuckerhütl, à droite :
Image

L'arrivée du téléski Zuckerhütl depuis le télésiège Ahorn :
Image



Milchhäuslexpress : porte d'entrée vers le domaine d'altitude

Le télésiège Milchhäuslexpress a donc été construit en 2014 par Leitner.
Situé au-dessus du front de neige du Draxlhang, c'est un des appareils phares du domaine skiable. En effet : c'est le premier maillon de la chaîne qu'il constitue avec le télésiège Ahorn, qui permet de rejoindre le domaine skiable d'altitude depuis le front de neige du Draxlhang. Il dessert aussi de belles pistes en forêt, très appréciées de la clientèle de la station en raison de leur largeur, du cadre dans lequel elles évoluent, et de leur pente parfois engagée.

C'est aussi un appareil qui tranche avec les autres remontées mécaniques que compte le domaine de Lenggries, notamment d'un point de vue technique : il s'agit, lors de l'hiver 2018/2019, du seul télésiège débrayable de la station. Ce contraste est d'autant plus saisissant que le télésiège Milchhäuslexpress est doté d'une multitude d'options le rendant encore plus confortable : sièges chauffants, bulles bleues, garde-corps automatiques, tapis d'embarquement... Outre ces détails importants, la gare amont, gare motrice de l'installation, est équipée d'un moteur Direct Drive. Le reste de l'installation est quant à lui assez classique.

Côté ski, le télésiège Milchhäuslexpress dessert trois pistes, dont deux comptent parmi les plus intéressantes de la station :
  • La Waxensteinabfahrt (littéralement piste de Waxenstein), qui est une belle et longue piste rouge en forêt à droite de la ligne, rejoignant la gare aval du télésiège. A l'occasion de la construction du télésiège, elle a été élargie à plusieurs endroits, et équipée d'enneigeurs.
  • La Familienabfahrt (littéralement piste des familles), autre très belle piste intéressante en forêt, passant cette fois-ci à gauche de la ligne, et redescendant également jusqu'à la gare aval du télésiège. Tout comme la première piste, elle est équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel, mais celui-ci est antérieur à la construction du télésiège.
  • La Lenggrieser Hang, une assez courte piste qui partage une partie de son tracé avec la Familienabfahrt, avant de partir vers la gauche pour permettre aux skieurs de rejoindre le départ du télésiège Ahorn.

Situation sur le plan des pistes :
Image


Caractéristiques de l'appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD - Télésiège à pinces débrayables
  • Nom de la remontée : MILCHHÄUSLEXPRESS
  • Exploitant : Brauneck und Wallerbergahnen GmbH
  • Constructeur : LEITNER
  • Année de construction : 2014

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 6 personnes
  • Débit à la montée : 2800 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s
  • Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 818 m
  • Altitude amont : 1274 m
  • Dénivelé : 456 m
  • Longueur développée : 1774 m

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Nombre de pylônes : 15
  • Dispositif d'accouplement : Pince débrayable LPA-M
  • Nombre de sièges : 97
  • Types de sièges : LPA-6-CC

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/10S
  • P3 : 4S/6S
  • P4 : 8S/10S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 8S/12S
  • P7 : 4S/6S
  • P8 : 4SC/4SC
  • P9 : 4SC/4SC
  • P10 : 10S/12S
  • P11 : 10S/12S
  • P12 : 6S/8S
  • P13 : 12C/12C
  • P14 : 10S/12S
  • P15 : 12S/12S




Ligne et infrastructures du télésiège Milchhäuslexpress :


La gare aval :


La gare aval du télésiège Milchhäuslexpress se trouve à 818 mètres d'altitude, légèrement en aval des arrivées des téléskis Draxlhang 1 & 2 et Jaudenhang 2. On retrouve ici une classique gare CD6-LP, assurant la tension du câble par l'intermédiaire d'un vérin hydraulique. La gare est reliée, via un petit transfert, à un garage pouvant accueillir la totalité des sièges de la ligne. Construit en béton brut, il jouxte la gare aval, et ne brille pas par son intégration paysagère...! On remarquera enfin que l'embarquement est facilité par la présence d'un tapis de positionnement. Pour disposer d'un maximum de place pour d'éventuelles files d'attente, l'embarquement se fait dans le contour.


Premier aperçu de la gare aval depuis la toute fin de la piste Waxenstein :
Image

Vue de l'autre côté, en contre-plongée, avec en arrière-plan le sommet du Geierstein (1491 mètres):
Image

En se rapprochant progressivement :
Image

De profil :
Image

Un transfert permet aux sièges de rejoindre le garage depuis la gare aval :
Image

Vue sur le garage :
Image

Vue générale du garage depuis la gare amont du téléski Jaudenhang 2 :
Image

A côté du portique de validation des forfaits est installé un siège identique à ceux du télésiège :
Image

On accède à l'appareil après avoir validé son forfait :
Image

Vue sur le bâtiment de commandes :
Image

La gare de trois quarts depuis la file d'attente :
Image

L'accès au tapis de positionnement est régulé par de petits portillons :
Image

Vue d'ensemble de la zone d'embarquement :
Image

Le tapis favorise le positionnement des skieurs :
Image

C'est parti !
Image



La ligne :


La ligne du télésiège Milchhäuslexpress est longue de 1774 mètres et rachète un dénivelé de 456 mètres. Elle ne présente pas de difficultés majeures : après une montée assez forte pour sortir du décaissement dans lequel se trouve la gare aval, la ligne monte modérément jusqu'au cinquième pylône, à partir duquel la pente augmente quelque peu jusqu'au pylône suivant, où elle s'adoucit. Passé ce dernier, on s'enfonce dans la forêt et la pente s'accentue à partir du huitième pylône, jusqu'à franchir une petite ligne de crête avant d'arriver sur la Kotalm, un vaste alpage.


En avant sur la ligne avec la portée P1-P2, pour quitter le décaissement de la gare aval :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3. On longe la fin de la piste Waxenstein :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4, et passage au-dessus de la piste Waxenstein :
Image

P4 :
Image

Portée P4-P5. On s'apprête à survoler le tracé qu'empruntait le téléski Milchhäusl :
Image

P5. On distingue, en dessous à droite, les terrassements du tracé de l'ancien téléski :
Image

Tête du pylône 5 :
Image

Portée P5-P6. A droite, toujours la piste Waxenstein :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

P7, la ligne s'enfonce dans la forêt :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8, la pente s'accentue :
Image

Longue portée P8-P9 :
Image

P9 :
Image

Vue rapprochée de la tête du pylône :
Image

Portée P9-P10, la plus raide du tracé :
Image

P10 :
Image

P11. On évolue désormais sur le plateau de la Kotalm (littéralement l'alpage de Kot), et c'est au niveau des chalets à gauche que se trouvait la gare amont de l'ancien téléski Milchhäusl :
Image

Portée P11-P12. A gauche, le début de la ligne du télésiège Ahorn :
Image

P12 :
Image

Portée P12-P13, au-dessus de la piste Ahorn :
Image

P13, le câble s'apprête à grimper de nouveau :
Image

Vue rapprochée de la tête du pylône :
Image

Portée P13-P14 :
Image

P14, on aperçoit désormais la gare amont :
Image

Portée P14-P15 :
Image

P15 :
Image



La gare amont :


La gare amont du télésiège Milchhäuslexpress se dresse à 1274 mètres d'altitude, à l'endroit où se trouvait l'arrivée du téléski Zuckerhütl. On retrouve ici une gare esthétiquement identique à la gare aval, et c'est ici qu'est assurée la motorisation du câble, via une motorisation Direct Drive. Les skieurs débarquent dans l'axe de la ligne et peuvent s'éloigner aussi bien vers la droite que vers la gauche.


Entrée en gare amont :
Image

Dans le ralentisseur :
Image

Vue du bâtiment de commandes :
Image

Vue arrière de la gare amont :
Image

Avec la zone de débarquement :
Image

Vue de trois quarts en partant vers la piste Lenggrieser Hang :
Image

Vue de profil :
Image

Quelques vues de la gare amont depuis le télésiège Ahorn :
Image

Image

Image




Véhicules et pinces


Leitner a équipé le télésiège Milchhäuslexpress de 97 sièges de type LPA-6-CC. Ils sont suspendus au câble par des pinces débrayables LPA-M. Afin d'offrir à ses clients un niveau de confort maximal, l'exploitant a opté pour des sièges équipés de bulles bleues, d'assises rembourrées, et de dossiers hauts. Les sièges sont chauffants, et les assises disposent de couleurs alternées pour faciliter le placement des skieurs. Enfin, afin de garantir un niveau de sécurité optimal, le verrouillage du garde-corps est automatique, et chaque place dispose de ses propres repose-skis, de sorte à éviter les chutes sous le garde-corps.


Arrivée d'un siège en gare aval avec ouverture automatique de la bulle et du garde-corps :
Image

Un siège en ligne :
Image

L'assise bicolore est confortable, et des petites pièces en plastiques séparent les différentes places pour faciliter le placement :
Image

Ambiance sous la bulle :
Image

Le garde-corps est automatique et les repose-pieds individuels :
Image

Les dossiers, quant à eux, sont affublés du logo du constructeur du télésiège :
Image



Un remplacement très réussi !


La construction du télésiège Milchhäuslexpress, longtemps attendue, a permis de mettre un terme aux problèmes récurrents d'attente aux téléskis en place jusqu'alors. L'accès au domaine d'altitude est désormais grandement facilité et fluidifié, et il est possible d'enchaîner les rotations sur les longues pistes desservies par le télésiège, le tout sur des sièges d'un confort particulièrement soigné. C'est donc un véritable atout pour le domaine skiable, qui conforte sa place parmi les domaines les plus en vogue et facilement accessibles depuis Munich !


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Mars 2019 – collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos : collonges74
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 14 décembre 2017



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :