En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSD8 des Grands Vans

Flaine (Le Grand Massif)

Doppelmayr

T3 ES
Description rapide :
Un des deux premiers télésièges huit places de France, le télésiège des Grands Vans est très important dans l'organisation du Grand Massif puisqu'il est le seul moyen de rejoindre le reste du Grand Massif depuis Flaine. Il dessert aussi du ski propre intéressant mais très chargé.

Mise en service en : 2000

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo



Partie 1
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 20/06/2017 et mise à jour le 24/07/2017
(Mise en cache le 24/07/2017)

LE TELESIEGE DES GRANDS VANS
Flaine (Le Grand Massif)
Doppelmayr – 2000


Image


Bienvenue au Grand Massif !

Le Grand Massif est un vaste domaine skiable situé en Haute-Savoie. Regroupant les stations de Flaine, des Carroz, de Samoëns, de Morillon et de Sixt-Fer-à-Cheval, il totalise ainsi 265 kilomètres de pistes répartis entre 690 et 2484 mètres d’altitude, ce qui fait de ce domaine le deuxième plus haut de Haute-Savoie, le troisième plus grand de Haute-Savoie et l’un des plus grands de France.
Ce domaine bénéficie d’un enneigement exceptionnel (situé à proximité du Chablais, il obtient un des meilleurs enneigements de France, même à basse altitude), et propose des pistes très intéressantes et agréables. On notera également la présence à Morillon du plus long télésiège d’Europe, le télésiège débrayable du Sairon, d’une longueur de 2851 mètres.

Flaine : au coeur du Grand Massif

La station de Flaine a vu le jour en 1968, à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas, au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude. Très vite, son domaine se développe sur les pentes de ce cirque, dont le point culminant s’avère être la Tête du Colonney, avec ses 2692 mètres d’altitude.
Station à l’architecture très contestée, elle s’intègre au final plutôt bien dans le paysage rocheux de Flaine.
C’est une station skis aux pieds, où l’on laisse la voiture à l’entrée de la station. Le domaine skiable de Flaine se compose de 4 principaux secteurs plus ou moins distincts :
- Les Grandes Platières : c’est le cœur du domaine, proposant de longues pistes variées et très agréables. Culminant à 2480m au sommet éponyme, il est desservi par quelques remontées mécaniques à la longueur et au dénivelé assez importants (le DMC des Grandes Platières, les télésièges du Diamant Noir, de la Tête des Verds, du Désert Blanc, les téléskis du Petit Balacha et du Lapiaz)
- L’Aup de Véran : secteur voisin des Grandes Platières, il culmine à 2484 au sommet des Lindars, en faisant le point culminant du Grand Massif. Il est desservi par une dizaine de remontées mécaniques (la télécabine de l’Aup de Véran, le télésiège des Lindars Nord, les téléskis du Bois, du Stade, d’Aujon et du Grand Grenier)
- La Combe de Gers : secteur grandiose et isolé du reste du domaine skiable, il offre une piste noire balisée de presque 800m de dénivelé, mais surtout d’immenses possibilités de hors-piste. Ce secteur est peu fréquenté en raison de la difficulté des pentes dans cette combe, et de la raideur et de la longueur de l’unique téléski situé dans ce secteur…
- Les Grands Vans et la Combe de Vernant : c’est une zone située au cœur du Grand Massif, très fréquentée, et assurant la liaison entre Flaine et les autres domaines du Grand Massif. C’est tout de même un secteur agréable et souvent au soleil, offrant aussi de belles possibilités de hors-piste. Il est desservi par quelques remontées mécaniques au débit imposant (télésièges des Grands Vans, de Vernant, du Lac et de la Corbalanche, téléski de Véret).

L'aménagement de la Combe de Véret

Le développement de la station de Flaine s'est dans un premier temps fait séparément de celui des stations voisines de Samoëns, de Morillon ou des Carroz d'Arâches. Cette période sera toutefois de courte durée, puisque dès la fin des années 1960, la station équipe la Combe de Véret, située au nord de la station, de deux remontées : le télésiège biplace des Grands Vans et le téléski de Véret. Le premier part d'un petit replat au-dessus de Flaine et rallie le sommet des Grands Vans à un peu plus de 2200 mètres d'altitude. Il avait la particularité de disposer d'une gare aval assez distante de l'espace d'embarquement, et de disposer d'une gare intermédiaire.

Le premier télésiège des Grands Vans, en bas à gauche sur cette carte postale :
Image


Néanmoins, au fil des ans, le débit proposé par ce télésiège s'est avéré grandement insuffisant pour absorber les flux de skieurs toujours plus importants. C'est pourquoi la station décide, au début des années 1980, de le remplacer par un télésiège plus performant. La construction du nouvel appareil intervient en 1983, et c'est un télésiège triplace "Alpha" du constructeur Pomagalski qui voit le jour. Comme quasiment toutes les installations de Flaine à l'époque, les pylônes et la gare amont sont peints en blancs.

La gare aval du deuxième télésiège des Grands Vans :
Image

La ligne :
Image

La gare amont :
Image


Mais ce télésiège s'avère lui aussi être très rapidement saturé, et dès les années 1990, l'exploitant se penchera sur son remplacement, qui devait intervenir en même temps que la restructuration totale de la combe de Vernant. Quelques complications repousseront néanmoins son remplacement à l'été 2000, par un télésiège dérbayable Doppelmayr.

Les Grands Vans : un appareil de liaison capital

Le télésiège des Grands Vans a été construit par Doppelmayr en 2000. Il s’agit d’un des deux premiers télésièges débrayables 8 places construits sur le sol français (le deuxième étant le télésiège de l’Altiport à Méribel, construit cette même année).
C’est un télésiège très important à plus d’un titre : il est en effet le seul appareil, en empruntant par la suite le télésiège de Corbalanche, permettant de rejoindre le reste du Grand Massif (les stations de Samoëns, de Morillon et des Carroz) depuis Flaine. Il est également le seul moyen de gagner les secteurs des combes de Vernant ou de Véret depuis Flaine. Il a enfin un rôle de desserte de ski propre, puisqu’il dessert tout le secteur (pistes et hors-pistes) des Grands Vans (situé géographiquement dans la combe de Vernant).
Il a également la particularité d'être accessible à tout skieur possédant le forfait "Massif" (incluant tout le Grand Massif à l'exception de Flaine): il dessert donc un des rares secteurs du domaine accessible avec n'importe quel forfait. A ce titre, il est relativement fréquenté.

Côté technique, il s'agit d'un appareil particulier tout d’abord dans la mesure où il s’agit d’un des rares télésièges débrayables 8 places de France. Il nécessite donc des infrastructures de ligne, des sièges et des gares assez impressionnants. Mais au-delà de ces aspects d’ordre plutôt esthétique, c’est un télésiège relativement classique qui se présente à nos yeux, de la gamme Uni commercialisée par Doppelmayr jusqu’au début des années 2000.

Côté ski, le télésiège des Grands Vans dessert :

  • La piste "Tourmaline", longue piste extrêmement chargée que les skieurs empruntent pour rejoindre Flaine. C'est par celle-ci que l'on peut aussi accéder au téléski de Véret.
  • La piste "Dolomie", assez longue piste bleue très fréquentée, qui redescend dans la combe de Vernant.
  • La piste "Grenat", variante moins large de la piste "Dolomie" sur sa partie haute.

Depuis Flaine, emprunter ce télésiège est également le seul moyen d’accéder au téléski de Véret.

Situation sur le plan des pistes de Flaine :
Image

D’un peu plus près :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e de Flaine (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD – Télésiège à pinces débrayabes
  • Nom de la remontée : GRANDS VANS
  • Exploitant : DSF - Domaine Skiable de Flaine
  • Constructeur : DOPPELMAYR
  • Maître d'oeuvre : DCSA
  • Maître d'ouvrage : SA S.E.P.A.D.
  • Année de construction : 2000

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 8 personnes
  • Débit à la montée : 3218 p/h
  • Débit théorique : 4000 p/h
  • Vitesse d’exploitation autorisée : 4,7 m/s
  • Vitesse d'exploitation théorique : 5,5 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1673 m
  • Altitude amont : 2202 m
  • Dénivelé : 529 m
  • Longueur développée : 1803 m
  • Longueur horizontale : 1724 m
  • Pente moyenne : 30,68 %
  • Pente maximale : 84,43 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Puissance développée : 1126 kW
  • Sens de montée : Droite
  • Nombre de pylônes : 18
  • Dispositif d'accouplement : Pinces débrayables ET108
  • Type de sièges : Sièges 8 places Doppelmayr
  • Espacement entre deux sièges : 13,09 secondes
  • Nombre de sièges : 99
  • Diamètre de la poulie motrice : 6100 mm
  • Diamètre de la poulie retour : 7200 mm

Caractéristiques du câble :

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Année de pose : 2000
  • Revêtement : Zingue
  • Type de câblage : Lang à droite
  • Composition : 6*31 fils
  • Âme : Compacte

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 8S/10S
  • P7 : 6S/8S
  • P8 : 4SC/4SC
  • P9 : 4S/6S
  • P10 : 6S/6S
  • P11 : 8S/10S
  • P12 : 6S/8S
  • P13 : 4SC/4SC
  • P14 : 4SC/4SC
  • P15 : 4SC/4SC
  • P16 : 6S/6S
  • P17 : 12S/12S
  • P18 : 12S/12S


Ligne et infrastructures du télésiège des Grands Vans :


La gare aval :

La gare aval du télésiège des Grands Vans se trouve sur le front de neige de Flaine Forêt, à une altitude de 1673 mètres. C'est la station chargée de la tension du câble de l'installation, tension qui est assurée par deux vérins hydrauliques permettant à la poulie retour, fixée sur un lorry, de coulisser sur la structure de la gare en fonction de la tension à donner au câble.

Premier aperçu de la gare aval en arrivant depuis le bas du téléski du Petit Ballacha :
Image

En se rapprochant :
Image

La gare aval de profil :
Image

Vue de l'arrière de la gare et de la zone d'embarquement :
Image

De l'autre côté :
Image

L'accès au télésiège :
Image

Vue sur le ralentisseur :
Image

L'embarquement :
Image

Dans le lanceur, c'est parti !
Image


La ligne :

La ligne du télésiège des Grands Vans, d'une longueur de 1803 mètres, rachète un dénivelé de 529 mètres. Après une forte pente pour quitter le décaissement de la gare aval puis pour gagner la Combe de Véret, la ligne s'adoucit et devient proche de l'horizontale jusqu'au treizième pylône. A partir de celui-ci, la pente se redresse pour l'ascension finale avant la gare amont, située juste derrière les dix-septième et dix-huitième pylônes.

Les deux premiers pylônes en sortie de gare :
Image

Dernier regard en arrière :
Image

En avant sur la ligne avec la très raide portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4 :
Image

P4 :
Image

Tête du pylône P4 :
Image

Portée P4-P5, et passage au-dessus de la piste "Tourmaline", très fréquentée :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6. On aperçoit à droite la gare aval du téléski de Véret :
Image

Portée P6-P7. On survole de nouveau la piste "Tourmaline" :
Image

P7 :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

Portée P8-P9 :
Image

P9 :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Le P11 suit le P10 de près :
Image

Assez longue portée P11-P12 :
Image

P12 :
Image

Portée P12-P13 :
Image

P13, la ligne reprend un peu d'inclinaison :
Image

Portée P13-P14 :
Image

P14, nouveau survol de la piste "Tourmaline" :
Image

Portée P14-P15 :
Image

P15 :
Image

Raide portée P15-P16 :
Image

P16, la gare amont approche :
Image

Portée P16-P17 :
Image

P17 :
Image

P18, dernier pylône de la ligne :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège des Grands Vans se trouve sur le sommet éponyme, à un peu plus de 2200 mètres d'altitude. C'est la station motrice de l'appareil.

Entrée en gare amont, dans le ralentisseur :
Image

Vue arrière, avec toute la zone de débarquement :
Image

Vue plus éloignée depuis la gare amont du télésiège de Vernant :
Image

Vue de profil :
Image

De trois quarts arrière, avec le chalet de commandes :
Image

En contre plongée depuis la gauche :
Image

Vue plus éloignée depuis la piste "Tourmaline" :
Image


Véhicules et pinces :

Doppelmayr a équipé le télésiège des Grands Vans de 99 sièges, pouvant chacun accueillir jusqu'à huit personnes. Comme sur la majorité des télésièges de ce constructeur en France, les dossiers des sièges sont troués afin d'en diminuer la prise au vent. On notera qu'au cours de la première moitié des années 2010, l'intégralité des sièges ont été repeints en gris (ils étaient blancs jusqu'alors). Cette retouche s'est accompagnée du remplacement de l'assise extérieure de chaque siège par une assise de couleur rouge bordeaux. Ils sont suspendus au câble par des pinces débrayables de type A-108.

Un siège en gare aval :
Image

Un siège en ligne :
Image


Diverses vues de la ligne :

Vue sur le haut de la ligne et la piste "Tourmaline" depuis la piste "Grand Chaudron" :
Image

Lors de son dernier passage au-dessus de la piste "Tourmaline" :
Image

Vers le milieu de la ligne, avec en arrière plan de gauche à droite l'Aup de Véran (2437 mètres), les Fiz (2411 mètres), le Chapeau Gaspard (2330 mètres), l'Aiguille d'Aujon (2389 mètres) et la Croix de Fer (2337 mètres) :
Image

La première portée, depuis le bas de la piste "Tourmaline" :
Image


Grands Vans : un point noir résolu

Avec la construction du télésiège des Grands Vans, la station de Flaine a remédié à l'un de ses principaux points noirs : le retour vers le reste du Grand Massif. Aujourd'hui, le télésiège des Grands Vans assure encore parfaitement son rôle au sein du domaine skiable. On notera que le projet initial de l'exploitant visait à installer un télésiège six places à l'emplacement des Grands Vans, et un télésiège huit places en remplacement des téléskis des Grands Vans, à l'emplacement de l'actuel télésiège de Vernant. Sans doute cette solution aurait-elle été plus adaptée, car le télésiège des Grands Vans n'est que rarement surchargé, au contraire de celui de Vernant qui est régulièrement saturé.


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Juin 2017 – collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Photos : l'alexois
Photos prises le 19 mars 2016
Textes, bannière et mise en page : collonges74

Partie 2
Auteur de ce reportage : Lacpse°
Section écrite le 21/01/2007 et mise à jour le 15/12/2014
(Mise en cache le 24/07/2017)

Pour terminer avec les photos, voici un peu de technique ...

Le transformateur de la gare aval :
Image

Le pupitre de commande :
Image

Image

Vue dans la gare aval :
Image

Image

Les deux vérins de tension :
Image

Image

La poulie montée sur le lorry :
Image

La centrale hydraulique de tension :
Image

Le lanceur :
Image

Une pince dans le contour :
Image

Image

Une pince en sortie de gare :
Image

Image

Les transformateurs de la gare amont :
Image

Les armoires de puissance à droite :
Image

Les deux moteurs électriques en série, le réducteur étant tout au fond :
Image

Image

L'un des trois freins de service :
Image

Le moteur thermique de secours :
Image

Les deux pompes :
Image

Le moteur hydraulique, s'engrainant dans le réducteur :
Image

Les deux différentes positions pour les moteurs électriques, ou le moteur hydraulique :
Image

La ventilation :
Image

L'arbre de transmission :
Image

Le dernier pylône vue depuis la gare :
Image

Vue dans la gare amont :
Image

La poulie motrice :
Image

Image

L'un des trois freins de poulie :
Image

La prise de mouvement du câble pour le cheminement :
Image

Le ralentisseur :
Image

Image

Le cadenceur :
Image

L'aiguillage pour le rail de sortie :
Image


Voilà voiliii ...



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :