Localisation(s)
Photo

 TSF2 de Cugnaï

Val-d'Isère (Espace Killy)

Yan - Lift Engineering

T1 HS
Année de construction : 1976
Fin de service en : 2006

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 19/10/2017 et mise à jour le 09/11/2017
(Mise en cache le 09/11/2017)

Image



Au sommaire du reportage :
  1. Val d’Isère
  2. Historique : les débuts du secteur d’altitude de Solaise
  3. 1976-1983 : le premier tracé du télésiège de Cugnaï
  4. Cugnaï, desserte d’un espace de ski engagé
  5. 2006-???? : Cugnaï version TSF4


Val d’Isère

Val d'Isère est une station de ski de Haute-Tarentaise située au pied du col de l'Iseran (2700 mètres d'altitude), à la limite entre Tarentaise et Maurienne, non loin de la source de l'Isère. Elle est connue entre autres pour ses mythiques pistes comme l'OK, la Face de Bellevarde, la Rhône-Alpes ou encore la Germain Mattis. L'ensemble fait partie prenante de l'Espace Killy, un vaste domaine skiable relié à la station voisine de Tignes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : les débuts du secteur d’altitude de Solaise

L’aménagement du secteur d’altitude de Solaise a commencé en 1942 avec la mise en service du téléphérique de Solaise reliant la station de Val d’Isère à la Tête de Solaise.
Dans les années 1950, un téléski a été installé sur les pentes de la Madeleine pour desservir des pentes où la neige était abondante. En effet, cet appareil avait été monté à l'origine sur le front de neige de Val d'Isère mais le manque de neige obligea le constructeur Montaz-Mautino a le déplacer plus haut sur le domaine.
L’exploitant du domaine skiable, en collaboration avec Pierre Montaz, a construit le téléski du 3000 en 1962. Ce téléski desservait les pentes abruptes du fond du cirque dominé par la pointe des Leissières (3041 mètres d’altitude). Cependant, le téléski du 3000 étant situé bien plus haut que le sommet de la Tête de Solaise, l’accès à son départ était effectué en ski de randonnée.
Pour faciliter l'accès à ce dernier, le premier téléski débrayable du Glacier a été construit en 1963. Accessible par gravité depuis le sommet du téléphérique de Solaise, il a permis à la fois de faciliter l'accès au téléski 3000 et de desservir deux pistes bleues. Son débit n'étant pas suffisant, un second appareil a été installé pour doubler le téléski débrayable du Glacier en 1965. Dans ces années-là, des téléskis ont été construits pour permettre de remonter sur la Tête de Solaise : les téléskis du Marais (renommés ensuite Datcha) et du Lac. Ces appareils ont été doublés dans les années 1970.
Toujours dans les années 1960, le premier téléski de la Madeleine a été construit. Il a été doublé par un autre téléski sur un tracé plus court quelques années plus tard.

Image
Vue sur les téléskis du Lac (à gauche) et de la Madeleine, à droite (D.R).

Image
Vue sur le téléski du Glacier, avec celui du Marais en bas à droite (D.R).

Image
Vue sur la partie haute ud téléski du Glacier avant son doublement. On remarque le tracé du téléski 3000 en haut de l'image (D.R).



1976-1983 : le premier tracé du télésiège de Cugnaï

En 1976, le télésiège fixe de Cugnaï a été mis en service. D'une longueur de plus de 2 kilomètres, il permettait de rejoindre un point situé en contrebas du sommet de la pointe de l’Ouillette (3092 mètres d’altitude). Il a permis d'ouvrir une nouvelle piste (classée à l'origine en piste bleue puis reclassée en piste rouge) qui rejoignait les pistes descendant dans le cirque des Leissières depuis l'arrivée des téléskis de la Madeleine.
Après seulement 7 années de services, le télésiège de Cugnaï voit son tracé modifié avec le déplacement de la gare aval d'environ 350 mètres vers l'amont. Cela permet à la fois de raccourcir le temps de montée mais également de libérer de la place pour la construction du télésiège du Glacier effectué l'année suivante.

Image
Plan des pistes datant d'avant 1983. On remarque l'ancien tracé du télésiège de Cugnaï descendant jusqu'au niveau du départ des téléskis du Glacier (© Plan Atelier Pierre Novat).

Image
Vue aérienne de l'aire de départ du télésiège de Cugnaï en 1979 (© cliché IGN).



Cugnaï, desserte d’un espace de ski engagé

Le télésiège de Cugnaï était situé sur les hauteurs du secteur de Solaise, surplombé par la pointe de l’Ouillette. Il était placé sur un versant souvent à l’ombre en début de saison, favorisant une bonne conservation de la neige. Seule une piste de ski propre était accessible par rotations avec ce télésiège.
Pour les amateurs de ski freeride, la combe de l’Envers de Cugnaï était directement accessible à la sortie du télésiège. Le retour au sommet de Cugnaï s’effectuait depuis la fin de cet itinéraire par l’enchaînement du télésiège du Manchet Express, de la piste du col de la Madeleine et du télésiège de Cugnaï.

Revenons-en à la seule piste qui était accessible par ce télésiège : la piste rouge de Saint-Jacques. Piste sympathique et pas trop fréquentée, elle proposait un profil changeant. Après un court mur dès les premiers mètres, la descente était ponctuée par quelques murs et replats jusqu’au croisement avec la piste bleue du col de la Madeleine.

Image
Situation du télésiège fixe de Cugnaï sur le plan des pistes de Val d’Isère (© Plan Atelier Pierre Novat).


Cugnaï était un appareil classique fourni par Yan Lifts. En effet, il était équipé d'une gare motrice-tension tripode, qui était très imposante et était classiquement installée en aval. La ligne était pourvue de 20 pylônes, dont certains ne soutenaient que le brin montant et laissaient les sièges présents sur le brin descendant le survoler. Cette technique permettait de limiter la longueur du câble. La gare amont était une unique station de retour fixe.
Enfin, les sièges possédaient une forme carrée, pourvus d'un petit coussin sur l'assise et de lattes métalliques pour le dossier.


Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques du télésiège 2 places de Cugnaï (celles-ci combinent vraisemblablement des données avant et après le raccourcissement de la ligne) :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésièges à pinces fixes : CUGNAÏ
Maître d'œuvre : DDE 73
Maître d'ouvrage : STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère)
Exploitant : STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère)
Constructeur : YAN LIFT ENGINEERING
Année de construction : 1976
Année de déplacement/raccourcissement : 1983
Année de démontage : 2006

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,5 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2463 m
Altitude amont : 2873 m
Dénivelée : 410 m
Longueur développée : 2008 m
Portée la plus longue : 185 m
Temps de trajet : 13 minutes 24 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Tripode
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 136 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 20

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceaux 2 places YAN
Nombre de véhicules : 140
Masse à vide : 91 kg
Charge utile : 240 kg
Espacement : 7 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe


→ Quelques photos d'archives du télésiège en exploitation sur son tracé de 1983 :

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis le télésiège débrayable du Glacier (CC BY-NC-SA 2.0).

Image
Vue arrière.

Image
Le pylône 1 vu de derrière.

Image
Le début de la ligne vu depuis la piste bleue du Plan Milet (CC BY-NC 2.0).

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P14 et la fin de la ligne.

Image
La gare amont.

Image
La gare amont vue de trois quarts avant.


2006-???? : Cugnaï version TSF4

Avec plus de 13 minutes de montée et son confort sommaire, Cugnaï n'assurait plus correctement son rôle de desserte d'un espace de ski engagé sur les hauteurs du secteur de Solaise. Au total, le télésiège 2 places de Cugnaï a opéré 30 années sur le domaine skiable de Val d'Isère.
Le nouveau télésiège fixe 4 places livré par Montaval en 2006 a permis de renouveler un axe vieillissant. Malgré sa longueur bien réduite par rapport à son prédécesseur, Cugnaï version 2006 dessert une piste plus courte mais permet de faire plus de rotations sous les sommets dominant le secteur d'altitude de Solaise.

Image
↑ Embarquez dès à présent dans le télésiège fixe 4 places nouvelle génération de Cugnaï ↑


Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : remontees
Photos : monchu, kaldini, Stephen Fulljames (Flickr), Aidan Jones (Flickr) et Alspace.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :