En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 17/04/2020 et mise à jour le 03/06/2020
(Mise en cache le 03/06/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Auris-en-Oisans
  2. Historique : le téléski du Châtelard
  3. 2000 : un télésiège pour le hameau de Maronne !
  4. Maronne, départ skis aux pieds du hameau éponyme
  5. Ligne et infrastructures du télésiège de Maronne
  6. Maronne, une réimplantation réussie


Auris-en-Oisans

Auris-en-Oisans est une station de ski située au cœur de l’Oisans, dans le département de l’Isère. Elle dispose d’un domaine skiable étalé de 1440 mètres au hameau de Maronne à 2170 mètres d’altitude, au sommet du Signal de l’Homme.
Reliée au domaine « Alpe d’Huez Grand Domaine Ski », on y trouve 80 remontées mécaniques qui desservent 135 pistes dont 16 noires, 40 rouges, 37 bleues et 42 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée d’Auris-en-Oisans en cliquant sur le logo ^^


Historique : le téléski du Châtelard

La station d’Auris-en-Oisans ouvre en 1970, sous l’impulsion des deux créateurs de la SAMHO (Société d'Aménagement de la Montagne de l'Homme), messieurs Soucher et Bardagli ainsi que du maire de l'époque, Louis Ponce. On y trouve à l’époque le télésiège fixe biplace des Sures et le téléski des Bauchets. Ces deux appareils ont été fournis par l’entreprise française Weber.

L’année suivante, le domaine s’agrandit vers le sommet du Signal de l’Homme (2150 mètres d’altitude) avec la mise en service de deux appareils : le télésiège biplace du Signal de l’Homme, et le téléski débrayable de Fontfroide, tous deux construits par Montaz-Mautino. La même année, la première liaison avec l’Alpe d’Huez, via les gorges de Sarenne, est ouverte. Deux télésièges fixes sont construits afin de traverser les gorges : Gorges et Rif Brillant. Le premier donne accès à Auris, via le téléski de Fontfroide, tandis que le second permet de rallier l’Alpe d’Huez. Ces appareils seront remplacés en 1988 par le télésiège débrayable Alpauris.

En 1976, le hameau de Maronne, situé sur la commune de la Garde-en-Oisans, est rattaché au domaine skiable d’Auris avec la mise en service du téléski du Chatelard. Cet appareil est également le premier appareil construit par Poma sur le domaine d’Auris. Il a permis l’ouverture de quatre nouvelles pistes et de proposer, pour la première fois, une liaison skis aux pieds avec Auris depuis les petits hameaux isolés situés sur la partie supérieure de la commune de la Garde-en-Oisans.

Voici quelques caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : CHÂTELARD
Maître d'œuvre : CREISSELS
Maître d’ouvrage : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Exploitant : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Constructeur : POMA
Année de construction : 1976
Année de démontage : 2001

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 720 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 4 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1475 m
Altitude amont : 1870 m
Dénivelée : 395 m
Longueur développée : 1314 m
Portée la plus longue : 120 m
Pente maximale : 70 %
Temps de trajet : 5 minutes 29 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : H
Emplacement motrice : Aval
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 15
Nombre de virages : 3

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 144
Espacement : 5 secondes
Dispositif d'accouplement : Douilles auto-coinçante

Image
La ligne du téléski du Châtelard vu du hameau de Maronne en été (D.R).

Image
Multi-vues hivernales de la Maronne. On remarque en bas à droite le départ du téléski du Châtelard (D.R).

Image
Plan des pistes d’Auris de la seconde moitié des années 1970.


En 1981, un téléski est construit pour rejoindre le sommet des Sures depuis les environs du col de Maronne : la Grange. Construit par Montaz-Mautino, ce téléski se trouve à une centaine de mètres en amont du départ du télésiège du Signal de l’Homme et dessert une unique piste rouge. Notons que ce téléski longeait, sur une grande partie de sa ligne, la partie haute du téléski débrayable du Châtelard.

Voici quelques caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : GRANGE
Maître d'œuvre : CREISSELS
Maître d’ouvrage : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Exploitant : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Constructeur : POMA
Année de construction : 1981
Année de démontage : 2006

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,5 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1680 m
Altitude amont : 1850 m
Dénivelée : 170 m
Longueur développée : 776 m
Portée la plus longue : 143 m
Pente maximale : 60 %
Temps de trajet : 3 minutes 42 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : T
Emplacement motrice : Aval
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 11
Nombre de virages : 2

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 106
Espacement : 4 secondes
Dispositif d'accouplement : Douilles auto-coinçante

Image
Vue aérienne du domaine d’Auris avec au centre le téléski de la Grange et sur la droite le tracé du téléski débrayable du Châtelard (D.R).


En 2000, le téléski du Châtelard est remplacé sur un tracé plus court et plus direct par un télésiège fixe biplace. Dénommé Maronne, ce nouveau télésiège est très particulier puisqu’il est l’un des derniers télésièges 2 places construits en France et également l’un des 4 appareils issus de la gamme de téléportés développée par Cecil dans les années 1980. Il est d’ailleurs étonnant de voir installé en 2000 un télésiège biplace. Cela s’explique par le fait qu’il s’agit en réalité d’un appareil reconditionné par Skirail, dont les éléments proviennent de l’ex télésiège de Villard-Reculas, installé en 1980 et stoppé définitivement en 1998, soit un an après la mise en service de l’actuel télésiège débrayable du Villarais l’ayant remplacé.
Notons que le téléski de la Grange est démonté sans remplacement en 2006.

Image
Le plan des pistes d’Auris en 2000. On remarque le tracé du télésiège de Maronne et celui du téléski de la Grange (© plan Atelier Pierre Novat).



Maronne, départ skis aux pieds du hameau éponyme

Le télésiège de Maronne a donc été installé en 2000 en remplacement d’un téléski datant de l’aménagement de ce versant du domaine d’Auris. Il est situé non loin des logements touristiques du hameau de Maronne, de la route et d’un parking qui permet aux skieurs à la journée de disposer d’un point de départ peu fréquenté. Il constitue la seule porte d’entrée sur le domaine skiable d’Auris depuis ce petit hameau.
Maronne dessert tout le versant du hameau homonyme, où sont tracées plusieurs pistes en forêt qui sont néanmoins dépourvues de réseau d’enneigement de culture. Ce secteur est très agréable car excentré, et donc peu fréquenté, et constitue un bon lieu de refuge lors des jours blanc. Les pistes desservies sont de niveaux divers, convenant ainsi parfaitement à tous les types de skieurs.

Pour les personnes souhaitant rejoindre l’Alpe d’Huez à skis, le télésiège de Maronne est le premier maillon d’une chaîne de 3 télésièges, composée de Maronne, Auris Express et d’Alpauris se terminant sur le front de neige des Bergers à l’Alpe.

A l’arrivée du télésiège de Maronne, les pistes suivantes sont accessibles :
  • La piste bleue des Farcis.
  • la piste bleue des Gentianes, qui dessert le col de Maronne, et par extension, le front de neige d’Auris, en continuant sur la piste du Col.
  • La piste rouge des Rhodos.
  • La piste noire de la Fuma.

Image
Le hameau de Maronne vu des pistes.

Image
Situation du télésiège de Maronne sur le plan des pistes d’Auris (© plan Atelier Pierre Novat).

Image
Situation générale du télésiège de Maronne sur le plan des pistes de l’Alpe d’Huez (© plan Atelier Pierre Novat).



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : MARONNE
Maître d'œuvre : ERIC
Exploitant : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Constructeur d’origine : CECIL
Constructeur ayant réalisé le déplacement : SKIRAIL
Année d’origine : 1980
Année de construction : 2000

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Débit à la descente : 450 personnes/heure (50 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1450 m
Altitude amont : 1787 m
Dénivelée : 337 m
Longueur développée : 953 m
Portée la plus longue : 121 m
Pente maximale : 74 %
Temps de trajet : 6 minutes 55 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 117 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 20 000 daN
Pression nominale : 145 bar
Type de gare amont : Retour fixe
Nombre de pylônes : 13

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau
Nombre de véhicules : 104
Masse à vide : 90 kg
Charge utile : 160 kg
Espacement : 8 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 38 mm
Type d'âme : Compacte
Composition : 6x26 fils
Type de câblage : Lang à droite
Pas de câblage : 260 mm
Pas de toronage : 105 mm
Résistance à la rupture : 89 900 daN


Ligne et infrastructures du télésiège de Maronne

La gare aval

La gare aval du télésiège de Maronne est située à 1450 mètres d'altitude, à proximité du hameau éponyme et d’un parking pour les skieurs à la journée.
On retrouve une gare motrice-tension, aux formes élancées, caractéristiques de Cecil.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste bleue des Farcis.

Image
La gare aval vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
En se rapprochant de la file d’attente.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.

Image
La poulie motrice.

Image
Retour sur la gare aval.



La ligne

La ligne du télésiège de Maronne est de longueur moyenne avec ses 953 mètres. A la sortie de la gare aval, la pente est très faible. Le pylône 2 imprime la première montée du tracé, réduite au quatrième ouvrage. La ligne traverse ensuite une partie plus plate jusqu’au pylône 6. Ce dernier imprime la pente maximale du tracé. Enfin, la pente décroit progressivement à partir du neuvième pylône et jusqu’à l’arrivée.

Cecil et Skirail ont équipés la ligne de 12 pylônes, dont 10 supports et 2 compressions :

  • P1 : 6S/6S
  • P2 : 8C/8C
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 8S/4S
  • P6 : 8C/8C
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 4S/4S
  • P12 : 4S/4S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Tête du pylône 5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
P12.



La gare amont

La gare amont est située à 1787 mètres d’altitude.
On retrouve ici une station retour fixe.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue opposée.

Image
En s’éloignant vers la piste des Farcis.

Image
Zoom sur la gare amont.



Véhicules et pinces

Le télésiège de Maronne est équipé de 104 sièges 2 places. Les sièges sont reliés au câble par une pince fixe.

Image
Un siège Arceau en ligne.

Image
Une pince fixe vue de dessous.

Image
Une pince en ligne.



Autres vues…

Image
Vue d’ensemble de la ligne

Image
Vue vers le pylône 2 depuis la fin de la piste bleue des Farcis.

Image
Le pylône 1.

Image
La ligne à partir du pylône 1.

Image
Vue d’ensemble du versant de Maronne depuis Huez.



Maronne, une réimplantation réussie

Le télésiège de Maronne a donc permis le remplacement d’un téléski ancien et trop difficile. Cet appareil est tout à fait atypique puisqu’il est l’un des trois derniers appareils du constructeur Cecil en service en France, et l’une des deux installations du manufacturier du domaine Alpe d’Huez Grand Domaine Ski.
Maronne a permis de redynamiser le secteur tranquille sur lequel il est implanté, en proposant plus de confort au départ du hameau éponyme. Excentré des grands axes du domaine, le secteur de Maronne constitue une belle promenade en forêt, loin de la cohue du domaine de l’Alpe d’Huez. Il est d’ailleurs l’un des rares endroits sur le domaine de l’Alpe d’Huez où l’on peut skier dans la forêt.
Avec une remise à niveau complète en 2000, le télésiège de Maronne a encore de beaux jours devant lui. Aucun projet de remplacement n’est à l’ordre du jour.

Image
Maronne, un télésiège atypique desservant un secteur tranquille !


Je tiens à remercier remontees pour les photos ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : remontees
Date des photos : 11 juillet 2011, 28 janvier 2018, 21 février 2018, 01 avril 2018 et 11 janvier 2020.





Appareils en relation :