Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : Gusgus3000
Section écrite le 24/10/2020 et mise à jour le 01/11/2020
(Mise en cache le 02/11/2020)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le :

Image


Au sommaire de ce reportage :

  • Bienvenue à Isola 2000 !
  • Sistron, un télésiège impressionnant
  • Caractéristiques de l'appareil
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Autres Vues
  • Sistron, un accès à un panorama à couper le souffle



Bienvenue à Isola 2000 !

Isola 2000 est une station de sports d'hiver du département des Alpes-Maritimes dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Elle se situe dans le massif du Mercantour, à proximité du parc national éponyme et se trouve à trois kilomètres de la frontière franco-italienne, accessible par la route du col de la Lombarde en été, et par télésiège en hiver.

Isola 2000 est appelée ainsi à cause de son altitude moyenne qui est d'environ 2000 mètres. Le domaine skiable se situe entre 1800 et 2600 mètres d’altitude (Cime de Sistron) et est partagé en deux vallées. Il possède 43 pistes qui totalisent 120 kilomètres de pistes. La station bénéficie d'un bel ensoleillement et d'un enneigement particulièrement bon du fait de sa position géographique.

La station d'Isola 2000 est la plus proche de la côte d’Azur (90 km de Nice). 17 kilomètres de montée séparent la station du village d’Isola, situé dans la vallée de la Tinée. La route menant à la station est sécurisée en plusieurs endroits par des CATEX, des GAZEX et des galeries de protection, car la route traverse plusieurs dizaines de couloirs d'avalanches.

L’empreinte architecturale, marquée par l’influence des années 70 (grands immeubles en béton avec commerce au rez-de-chaussée et appartements dans les étages), s’est peu à peu estompée avec l’apparition d’immeubles plus bas à couverture en bois.

Image
>> Cliquez sur le logo pour accéder à la fiche de la station <<



Sistron, un télésiège impressionnant

Le télésiège de Sistron est le plus haut de la station. Situé dans le secteur du Saint-Sauveur, son accès est possible uniquement par le téléski du Saint Sauveur, construit par Poma en 1973. Ce télésiège a été construit par Poma, en 1975. Le choix d'un téléski aurait pu être pertinent, au vue de la faible longueur et de la faible fréquentation. Mais le télésiège emprunte des pentes presque à la verticale, impossible à emprunter pour un téléski. Les ingénieurs se sont alors tournés vers un télésiège fixe biplaces. L'appareil est un télésiège biplace atypique : en effet, ses balanciers sont équipés de nombreux galets et une ligne très abrupte. Le sommet du télésiège offre une vue à couper le souffle et permet l'accès à une passerelle d'observation. Jusqu'en 2000, l'exploitation en descente était ouverte au public. La descente devait être très impressionnante ! Sauf que, l'embarquement en gare amont pouvait être difficile du fait que la plateforme était inclinée et le débarquement en gare aval nécessitait une surveillance supplémentaire pour l'agent d'embarquement. Mais surtout, aucun débutant ou piéton de pouvait l'emprunter, le télésiège était uniquement accessible par un téléski difficile.

L'appareil dessert une piste :
- Sistron : courte piste rouge partant du sommet du télésiège éponyme et redescendant à sa gare aval.
- Boumphrey (†) : piste non exploitée depuis 2008, elle partait de la cîme de Sistron pour arriver à la cîme de Merlier. Le début de la piste était sur une crête puis elle se jetait dans un couloir avant d'arriver à la gare amont du télésiège de Merlier.

Localisation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale du plan des pistes. © - Kaliblue

Image
Zoom. © - Kaliblue



Caractéristiques de l'installation

Voici les caractéristiques du télésiège :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à attaches fixes :
Maître d’ouvrage : SEM des Cimes du Mercantour
Maître d’œuvre : Département des Alpes Maritimes
Exploitant : SEM des Cimes du Mercantour
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1975

- Caractéristiques d’Exploitation

Saisons d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse maximale d'exploitation : 2,3 m/s
Temps de montée : 3 minutes 20 secondes

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2040 mètres
Altitude amont : 2585 mètres
Dénivelée : 545 mètres
Longueur développée : 455 mètres
Longueur horizontale : 420 mètres
Pente maximale : 93,00 %
Pente moyenne : 44,05 %

- Caractéristiques Techniques

Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Type de gare aval : Delta (1ère génération)
Type de gare amont : Retour-fixe
Puissance développée : 55 kW
Sens de montée : Gauche
Sens d'embarquement : Dans l'axe de la ligne
Nombre de pylônes : 6
Dispositif d’accouplement : Pince fixe AR2100
Nombre de véhicules : 36
Espacement : 9,0 secondes

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Trefileurope
Année de fabrication : 2002
Année de pose : 2002
Sens de câblage : Droite
Type de câblage : Lang
Diamètre : 26,00 millimètres
Revêtement : Clair
Fonction du câble : Porteur-tracteur
Masse linéique : 2,35 kilogrammes/mètres
Pas de câblage : 182,00 millimètres
Composition : 6x17 fils
Pas de toronage : 75,00 millimètres
Résistance à la rupture : 45000 daN
Type d’âme : Textile
Section du toron : 44,0 mm2


La gare aval

La gare aval est située à 2040 mètres d'altitude, en amont de la gare amont du téléski du Saint Sauveur. La station, de type Delta "1ère génération", assure la motorisation du câble à l'aide d'une chaîne cinématique dont le moteur est asynchrone et développe un puissance de seulement 55 kW, assez rare pour un télésiège. La tension est effectuée par deux vérins hydrauliques situés de part et d'autre de la poulie. L'embarquement s'effectue dans l'axe de la ligne mais sans portillon de cadencement. Ce qui fait la richesse de cette gare est qu'elle est l'une des premières gares Delta et qu'elle porte un livrée grisâtre du fait de ses panneaux de tôles qui l'a recouvre. Une petite spécificité technique est présente en gare : en effet, on retrouve une poignée d'arrêt d'urgence semblable au déclencheur de départ présent sur certains téléskis.

Image
Vue lointaine de la gare.

Image
Zoom.

Image
En s'approchant.

Image
Vue de face.

Image
Vue depuis la gare amont du téléski du Saint Sauveur avec la ligne au complet.

Image
Vue arrière de la gare.

Image
Zoom sur la poulie motrice.

Image
Vue depuis la ligne.



La ligne

La ligne est assez courte pour un télésiège : 455 mètres pour un dénivelé de 185 mètres. Mais, c'est surtout les pentes abruptes de la ligne qui en font son originalité ; en effet, on retrouve une pente moyenne de 44,05 % pour une pente maximale de 93,00 % ! Elle est soutenue par 5 pylônes équipés de très longs balanciers. Les pylônes sont d'ancienne génération et toutes les têtes semblent avoir été remplacées. Dès la sortie de la gare aval, la ligne monte jusqu'au pylône 1 qui la remet à l'horizontale. Le pylône 2 marque une brutale rupture de pente. La portée P2-P3 est assez longue. Le pylône 3 dicte la pente la plus forte de la ligne. Il est équipé de balanciers assez spéciaux. La portée P3-P4 est la plus longue et la plus pentue. Le pylône 4 marque une brutale rupture de pente vers l'horizontale qui est établie avec le pylône 5 situé à une dizaine de mètres en amont. À partir de ce pylône, la ligne est à l'horizontale et se dirige vers la gare amont.

Caractéristique de la ligne :

G1 : 1S/1S
P0 : 12C/1SC
P1 : 8S/8S
P2 : 12C/1SC
P3 : 1S-8C-1S/1S-8C-1S
P4 : 16S/16S
P5 : 12S/12S
G2 : 1S/1S



Image
Le P0, situé en sortie de gare.

Image
Le P1.

Image
Petit coup d'œil sur la piste Sistron

Image
Le P2, on attaque la montée.

Image
Longue portée jusqu'au P3.

Image
Petit retour en arrière sur la ligne.

Image
Le P3, qui imprime la pente la plus forte de la ligne.

Image
Vue sur le balancier de ce pylône, très spécial.

Image
La pente la plus forte de la ligne : 93,00 % !

Image
Le P4, la ligne est énormément adoucie.

Image

Image
Vue d'une partie du balancier.

Image
Le P5.

Image
Zoom sur la tête du pylône.

Image
Dernière portée jusqu'à la gare amont.



La gare amont

La gare amont culmine à 2585 mètres d'altitudes, à proximité du sommet le plus haut de la station : la cîme de Sistron (2603 mètres). Côté technique, on retrouve une station retour fixe. Le débarquement s'effectue à hauteur de la poulie. À quelques mètres de la gare, on retrouve une passerelle d'observation permettant de voir une grande partie des Alpes Maritimes et la mer.

Image
Vue depuis la ligne avec la passerelle.

Image
La zone de débarquement.

Image
.



Autres Vues

Avant de conclure ce reportage, voici quelques autres vues de l'appareil.

Le télésiège est équipé de 36 sièges (autrefois goutte d'eau) d'une capacité de deux personnes, accouplés au câble par une pince AR2100. L'assise est rembourrée mais le dossier est en lattes métalliques. Les sièges ont été rénovés en 2012.

Image


Image
Vue de la dernière partie de la ligne.

Image
Le deux derniers pylônes.

Image
Le P4 avec la ligne plongeant dans le vide.



Sistron, un accès à un panorama à couper le souffle

Appareil âgé et solide, il dessert le point le plus haut de la station tout en accomplissant son rôle ; le point de vue à son sommet est magnifique. Son débit est tout à fait suffisant et la seule piste, certes très courte, qu'il dessert fait le bonheur des skieurs les plus aguerris. Son ouverture est aléatoire étant donné qu'il est situé sur une crête très exposée au vent et qu'il est soumis à des coulées de neige. Si le télésiège de Sistron est un très bel appareil et accomplissant sa tâche sans aucun souci, on ne peut pas craindre un éventuel remplacement dans les 10 ou 15 prochaines années.


Image
Sistron, un appareil atypique et desservant un magnifique point de vue.


Je remercie Yann83 pour ces photos et Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Photos : Yann83 (11 décembre 2016 et autres dates)
Texte et mise en page : Gusgus3000

© - 2020 - Gusgus3000 - www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :