Localisation(s)
Photo

 TSF2 des Brévières

Tignes (Espace Tignes-Val d'Isère)

PHB

T2 HS
Description rapide :
Télésiège qui permettait de relier le hameau des Brévières à celui des Boisses en succédant à une télébenne, pionnière des remontées mécaniques de Tignes.

Année de construction : 1968
Année de fin de service en : 2007

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : j'ib
Section écrite le 01/06/2021 et mise à jour le 16/06/2021
(Mise en cache le 19/06/2021)

Télésiège des Brévières
Tignes (73)


Image


Bienvenue à Tignes

Tignes est une station de ski savoyarde composée de quatre villages, tous situés en Haute Tarentaise : Tignes-les-Brévières (1550 mètres), Tignes-les-Boisses (1800 mètres), Tignes-le-Lac (2100 mètres) et Tignes-le-Val-Claret (2100 mètres).

    Tignes-le-Val-Claret, le lac de Tignes ainsi que Tignes-le-Lac
    Image


La station se compose de 37 remontées mécaniques (1 téléphérique, 1 funiculaire, 3 télécabines, 20 télésièges et 11 téléskis). Elles desservent au total 64 pistes dont 10 pistes noires, 18 pistes rouges, 35 pistes bleues et 1 piste verte.
Tignes fait partie du domaine skiable qui se nomme l'Espace Killy. Ce domaine regroupe les deux célèbres stations de ski, Tignes et Val-d'Isère. L'accès à Val-d'Isère depuis Tignes s'effectue soit par la télécabine de Tovière, soit par le télésiège des Tufs ou par les télésièges de Bollin et de Fresse. Quant à l'accès depuis Val-d'Isère, il s'effectue par le télésiège des Tommeuses ou par le télésiège Borsat Express.

A noter que Tignes est aussi réputé pour la pratique du ski d'été, effectué sur le glacier de la Grande-Motte, entre 2760 et 3460 mètres d'altitude, sur le sommet de l'Espace Killy. Depuis ce glacier, on jouit d'une vue imprenable sur les plus hauts sommets de Savoie : la Grande Casse, la Grande Sassière, le Mont Pourri, le Dôme de la Sache... Mais aussi sur toutes la chaîne du Mont-Blanc !

    Le glacier de la Grande-Motte vu depuis Tignes-le-Lac
    Image


Le début de l'aménagement des Brévières

En 1955 le domaine de Tignes naquit grâce à la construction du télébenne des Brévières. Celle-ci dessert une zone d'environ 250 mètres de dénivelée difficile à skier : en effet, la seule piste disponible n'est en fait que la route de substitution au barrage de Tignes en été et qui aujourd'hui relie Tignes-les-Boisses (1800) à Tignes-les-Brévières.
Quelques photos de cet antique télébenne :

    Le début de la ligne de l'ancien télébenne des Brévières (vidéo STGM 40 ans 1967-2007)
    Image

    Franchissement de la dernière falaise avant d'arriver aux Boisses (vidéo STGM 40 ans 1967-2007)
    Image


C'est en 1961 que le domaine skiable de Tignes s'agrandit réellement grâce à la construction de la télécabine du Marais et au téléski de l'Aiguille Rouge. Il est en effet dès ce moment-là possible de partir des Boisses et de rejoindre Tignes-le-Lac skis aux pieds et son secteur de Tovière. En 1968, le télébenne des Brévières est remplacé par un télésiège fixe biplace PHB (celui des Brévières) venant améliorer le retour vers les Boisses depuis les pistes du vallon de la Sache. Puis, en 1976, la télécabine du Marais est remplacée par le télésiège fixe biplace Poma des Boisses.

    Le front de neige des Brévières en 2007 avec le télésiège des Brévières, la télécabine de la Sache ainsi que le téléski des Pitots
    Image


Brévières : La liaison entre les Brévières et les Boisses

Le télésiège des Brévières était situé sur le front de neige du hameau éponyme à proximité immédiate de la télécabine de la Sache et du téléski des Pitots. Construit en 1968 par PHB, ce télésiège a subi quelques modifications au cours de son existence comme le remplacement des sièges par PHB ou encore l'ajout de pylônes par Montaz-Mautino.
La fonction principale de ce télésiège était de relier directement la station des Brévières à son homologue des Boisses, située juste en amont du mythique barrage de Tignes. Outre la liaison entre les deux hameaux, il permettait également de transporter les piétons gratuitement entre les deux stations. Brévières pouvait donc être assimilé à une remontée mécanique « navette », similaire au transport urbain prouvé par la présence au pied de la gare amont d'un arrêt de la navette reliant les Boisses à Tignes-le Lac. Enfin on peut également noter que ce télésiège constituait un itinéraire bis vers le plateau du Marais en complément de la télécabine de la Sache via le télésiège des Boisses.
Côté ski, le télésiège des Brévières, outre son rôle de liaison, desservait une piste bleue, les Myrtilles, qui était un long chemin qui empruntait la petite route ouverte uniquement en été entre les Brévières et les Boisses. Contrairement à aujourd'hui, l'accès aux pistes des Boisses se faisait depuis la gare amont par une passerelle enjambant la route de Tignes-Les Boisses.

    Vue sur cette fameuse passerelle aujourd'hui démontée
    Image


Voici sa situation sur le plan des pistes de l'Espace Killy :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : BRÉVIÈRES
Maître d'ouvrage : Société des Téléphériques de la Grande Motte
Exploitant : Société des Téléphériques de la Grande Motte (CDA)
Constructeur : PHB(Pohlig Heckel Bleichert)
Année de construction : 1968
Année de démontage : 2007

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit : 720 p/h
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s (2,7 m/s dans de très rares cas)
Temps de trajet : 7 min 08 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1560 mètres
Altitude amont : 1830 mètres
Dénivelée : 270 mètres
Longueur développée : 1070 mètres
Pente maximale : 51 %
Pente moyenne : 25 %

Caractéristiques techniques

Gare motrice : Aval
Gare tension : Aval
Gare retour : Amont
Nombre de pylônes : 16
Nombre de véhicules : 74
Type de tension : Contrepoids
Type de motorisation : Asynchrone
Type de G2 : Poulie retour fixe
Sens de montée : Droite

    Le panneau des caractéristiques en G1
    Image


Ligne et infrastructures du télésiège des Brévières

Gare aval :

La gare aval était la station motrice - tension de l'installation. Elle était située à 1560 mètres d'altitude sur le front de neige des Brévières à proximité immédiate de la télécabine de la Sache et du téléski des Pitots. L'accès à ce télésiège depuis le parking se faisait en traversant le front de neige.
On retrouvait une gare motrice-tension imaginée par PHB. Il s'agissait d'une structure en treillis montée sur un rail et reliée à un poussard équipé d'un contrepoids. Ce dernier était placé à une dizaine de mètres du départ du télésiège. Il est également à noter qu'une grande tige gainée faisant le tour de la gare permettait de guider les sièges durant leur contournement.

    La gare aval vue en arrivant de la piste rouge des Pavots
    Image

    La gare aval vue de face
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    La gare aval vue de trois quarts arrière avec la télécabine de la Sache
    Image

    La gare aval vue en plongée depuis la télécabine de la Sache
    Image

    La gare aval vue de trois quarts depuis le côté de la zone d'embarquement
    Image

    Vue rapprochée
    Image

    La gare aval vue de derrière
    Image

    Diverses vues du poussard en treillis avec son contrepoids et sa poulie de redirection
    Image

    Image

    Image

    La liaison entre le contrepoids et la gare motrice
    Image

    Les rails sur lesquels roule la gare motrice équipée de ses propres roues
    Image

    Vue d'ensemble du treuil
    Image

    L'armoire de commandes
    Image

    Embarcation immédiate en direction des Boisses !
    Image


La ligne :

La ligne était longue de 1190 mètres et se composait de 16 pylônes. Elle disposait d'une pente très faible jusqu'au cinquième pylône entamant une très forte pente permettant de passer au-dessus du camping des Brévières. Une courte accalmie s'en suivait jusqu'au neuvième pylône marquant à nouveau une forte montée jusqu'au pylône 11. D'un coup, la pente était beaucoup plus plane jusqu'en gare amont. A noter également que le pylône 2 a été ajouté lors de la construction du téléski des Pitots par Montaz-Mautino, ce qui explique la forme de la potence du pylône différente des autres. Le pylône 15 a également été ajouté en 1982.

Caractéristiques de la ligne :
  • P1 : 6C/6C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : C+2S+C/C+2S+C
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 8C/8C
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 4S/4S
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 8C/8C
  • P10 : 4S/4S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 6S/6S
  • P13 : 4S/4S
  • P14 : 2C+2S+2C/2S+2C+2S
  • P15 : 4S/4S
  • P16 : 8S/8S
    La ligne vue depuis l'aval avec le pylône commun avec le téléski des Pitots
    Image

    Vue sur la première portée entre les P1 et P2
    Image

    P3 et P4 avec en arrière plan le barrage de Tignes
    Image

    P9 portique
    Image

    P10 vue de l'amont avec toute la ligne déjà parcourue
    Image

    P11, P12 et P13 depuis la piste bleue des Mélèzes
    Image

    P13
    Image

    P14
    Image

    P15 commun avec le TSF2 des Boisses
    Image

    Image

    Portée P15 - P16
    Image

    P16
    Image


Gare amont :

La gare amont était la station retour de l'installation. Elle était située à 1830 mètres d'altitude en amont du hameau des Boisses. Comme déjà expliqué, elle est placée de sorte qu'en seulement quelques mètres à pied on pouvait accéder à un arrêt de la navette reliant les Boisses au Lac.
On retrouvait une poulie retour fixe placée à une dizaine de mètres après l'aire de débarquement. La poulie retour était équipée d'une joue afin de mieux guider les sièges, tout comme d'un profilé tubulaire le long des montants de la gare afin de permettre un passage parfait des véhicules.

    Vue sur l'estacade de débarquement après le P16
    Image

    La gare amont vue en plongée avec le télésiège des Boisses
    Image

    La gare amont vue de trois quarts
    Image

    La gare amont vue de face avec sur la droite la rampe d'accès pour les piétons voulant descendre en télésiège
    Image

    Vue de l'autre côté
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège des Brévières était équipé à l'origine de 74 sièges 2 places fabriqués par PHB, que l'on retrouvait également sur le premier télésiège des Tufs aujourd'hui démonté. Ceux-ci ont été remplacés par de nouveaux sièges 2 places PHB au cours de son existence. Les véhicules étaient reliés au câble par des pinces fixes.

    Les sièges PHB d'origine
    Image

    Détail sur un siège PHB rénové avec sa pince fixe vue de dessous
    Image


Brévières, un appareil hors d'âge

Depuis la construction du premier télébenne des Brévières, cet axe avait pour principal but d'effectuer une liaison piétonne entre les deux hameaux de Tignes-les-Boisses et Tignes-les-Brévières. Cet appareil permettait également de délester la télécabine de la Sache en ouvrant un itinéraire bis via le télésiège des Boisses en direction du plateau du Marais.
En 2007, la Société des Téléphériques de la Grande Motte a décidé de remplacer cet appareil par un autre du même type mais pouvant transporter cette fois-ci 4 passagers à son bord. C'est l'ancien télésiège fixe du Grattalu qui a été désigné comme successeur de cette installation PHB.

    Brévières, un télésiège complètement hors du temps
    Image


Avant de terminer ce reportage, je tiens à remercier tous les membres qui ont contribué à l'élaboration de ce reportage en partageant leurs photos.

J'ib, juin 2021

Photos : Bill, Daphnis, Groom39, Kaldini & Tricsli
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 7 avril 2004, 26 mars 2006, 9 mars 2007, 27 mars 2007, 14 avril 2007 et 9 mai 2007



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :