En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSF2 des Lindars Nord

Flaine (Le Grand Massif)

Poma

T3 ES
Mise en service en : 1980

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 17/02/2017 et mise à jour le 28/07/2017
(Mise en cache le 28/07/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Flaine
  2. Historique : le développement du secteur des Grandes Platières vers la Tête des Lindars
  3. Lindars Nord, desserte de pistes sous la Tête du même nom
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Lindars Nord
  5. Lindars Nord, un télésiège ancien


Flaine

Flaine est une station de sports d’hiver et d’été située sur le territoire des communes de Magland et d'Arâches dans le département de la Haute-Savoie. Flaine est créée à partir de 1967 au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude grâce à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas.
Elle dispose d’un domaine skiable composé de 24 remontées mécaniques desservant environ 64 pistes de tous niveaux. Reliée au groupement de stations « Le Grand Massif », il est possible de skier sur 147 pistes dont 20 vertes, 64 bleues, 50 rouges et 13 pistes noires qui sont desservies par 69 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le développement du secteur des Grandes Platières vers la Tête des Lindars

La station de Flaine a ouvert officiellement le 6 décembre 1967. On y trouvait alors le téléphérique des Grandes Platières, deux télésièges fixes et trois téléskis entre le front de neige de Flaine Forum et le secteur du Désert Blanc.
Sur l'actuel front de neige de Flaine Forum, le téléski du Pré desservait une piste à vocation débutante et le téléphérique des Grandes Platières donnait accès au secteur du Désert de Platé. Sur ce secteur était aussi aménagé le premier télésiège du Col de Platé qui permettait de faire des rotations sur les pistes du Désert de Platé sans avoir à redescendre à la station.

En 1972, la télécabine 4 places de l’Aup de Véran est construite et ouvre une autre porte d’entrée sur le désert de Platé depuis le front de neige de Flaine Forum. Elle permet de gagner le désert de Platé depuis la station en 9 minutes tout en proposant un débit théorique de 1350 personnes par heure.

Image
La gare aval de la télécabine de l’Aup de Véran (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).

Image
La gare amont de la télécabine de l’Aup de Véran (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


L’année suivante, le téléski à enrouleurs du Lapiaz est installé sur les pentes situées entre le téléphérique des Grandes Platières et la télécabine de l’Aup de Véran. Lapiaz donne accès à deux nouvelles pistes de ski propre qui n’étaient pas encore exploitées suite à l’installation de la télécabine. Dans le même temps, le télésiège du Diamant Noir est construit en parallèle de la partie haute du téléphérique des Grandes Platières. Celui-ci permet de faire des rotations sur la piste noire éponyme sans avoir à redescendre sur la station et de créer une chaîne qu’il constitue avec la télécabine de l’Aup de Véran pour accéder au sommet des Grandes Platières depuis la station en évitant le téléphérique.

Image
La gare aval du téléski du Lapiaz (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


Ensuite, le télésiège fixe biplace des Lindars Nord est installé en contrebas de l’arrivée de la télécabine de l’Aup de Véran en 1980. Celui-ci dessert de nouvelles pentes entre l’arrivée de la télécabine de l’Aup de Véran et la Tête des Lindars.
Cinq ans plus tard, le téléphérique des Grandes Platières est remplacé par un téléphérique double monocâble (DMC) sur le même tracé en réutilisant les bâtiments et les pylônes de l'ancien appareil.

Puis en 2012, la télécabine de l’Aup de Véran est remplacée par une installation neuve de plus grande capacité. En effet, en plus d’un débit trop juste en période de vacances scolaires, un accident survenu lors de phases de tests en octobre 2011 a mis fin prématurément à son exploitation. Vous retrouverez plus de détails sur l’accident ici : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=1036&view=findpost&p=164137

Image
La gare aval de l’actuelle télécabine de l’Aup de Véran.



Lindars Nord, desserte de pistes sous la Tête du même nom

Le télésiège des Lindars Nord est situé sur le secteur de l’Aup de Véran, dans la continuité de la télécabine du même nom. Depuis la station, il est accessible soit par la télécabine de l’Aup de Véran soit par le double monocâble des Grandes Platières ou par l’enchaînement des téléskis Bois, du Grand Grenier et du Lapiaz.
Lindars Nord donne accès à une combe où se trouve de très belles pentes disposant d’un enneigement abondant, où sont tracées deux pistes de ski propre. En plus de ces deux itinéraires balisés, ce télésiège dessert aussi des hors-pistes sous sa ligne ainsi que sur les pentes situées entre le télésiège et la Tête des Lindars.

Au niveau du ski, le télésiège des Lindars Nord dessert donc les pistes suivantes :
  • La piste rouge Fred qui s’écarte largement de la ligne du télésiège des Lindars Nord puis revient au départ de ce dernier.
  • La piste noire Agathe qui longe en grande partie le télésiège des Lindars Nord sur sa droite.

Image
Situation du télésiège des Lindars Nord sur le plan des pistes de Flaine.

Image
Situation du télésiège des Lindars Nord sur le plan des pistes du Grand Massif.


Lindars Nord est un appareil assez classique de la gamme de télésièges fixes 2 places de Poma dans les années 1970-1980. Notons que la gare aval est l’une des rares stations motrices avec la motorisation installée en sous-sol, tout comme le télésiège de la Floria au Grand Bornand. Ce dernier possède néanmoins une structure porteuse différente.
Nous reviendrons sur l’entraînement du câble plus loin dans ce reportage dans la partie « Au cœur du télésiège des Lindars Nord ».


Voici les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : LINDARS NORD
Maître d’œuvre : CREISSELS
Maître d’ouvrage : SA S.E.P.A.D.
Exploitant : DSF (Domaine Skiable de Flaine)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1980

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Embarquement : Oblique
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2170 m
Altitude amont : 2476 m
Dénivelée : 306 m
Longueur développée : 1095 m
Longueur horizontale : 1031 m
Portée la plus longue : 200 m
Hauteur de survol maximale : 21 m
Pente moyenne : 29,68 %
Pente maximale : 56 %
Temps de trajet : 7 minutes 56 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Motrice-tension souterraine
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 129 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique (2 vérins)
Tension nominale : 25 021 daN
Pression nominale : 113 bar
Diamètre de la poulie motrice-tension : 3800 mm
Type de gare amont : Retour fixe
Diamètre de la poulie retour : 3550 mm
Nombre de pylônes : 10

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Goutte d’eau VS 76/135
Nombre de véhicules :119 + 1 véhicule de service
Masse à vide : 74 kg
Dispositif d'accouplement : MONO2800-AF 74/55 modèle 1971
Espacement : 8,2 secondes

Caractéristiques du câble

Date de fabrication : 1979
Date de pose : 1980
Fabricant : TREFILEUROPE
Composition : 6x17 fils
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre du câble : 33,50 mm
Type d’âme : Textile
Pas de câblage : 234 mm
Pas de toronage : 98 mm
Section du câble : 436 mm²
Section du toron : 73 mm²
Résistance à la rupture : 81 360 daN


Ligne et infrastructures du télésiège des Lindars Nord

La gare aval

La gare aval du télésiège des Lindars Nord est située à 2170 mètres d’altitude en contrebas de la télécabine de l’Aup de Véran.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une station motrice-tension à motorisation souterraine fournie par Poma.

Image
La gare aval dans son environnement.

Image
De plus près, avec à droite la gare amont de la télécabine de l’Aup de Véran.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
La gare aval vue depuis la piste rouge Fred.

Image
Vue de côté depuis la file d’attente.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière droite avec juste en dessous l’accès à la machinerie.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège des Lindars Nord est longue de 1095 mètres. En sortie de la gare aval, le pylône 1 permet à la ligne monter rapidement vers le deuxième pylône. S’en suit une portée assez longue où nous survolons la piste rouge Fred. Puis le pylône 3 imprime la deuxième montée de l’appareil, et la plus pentue, avec le survol d’une falaise avant le quatrième ouvrage. Le pylône 4 radoucit un peu l’inclinaison du câble qui reste à peu près constante jusqu’au pylône 6. Ce dernier ouvrage imprime la troisième montée de la ligne. La pente s’accroît progressivement jusqu’à l’ensemble des pylônes 9 et 10 qui remet le câble à plat avant l’entrée en gare amont.

Poma a équipé la ligne de 10 pylônes, dont 7 supports, 2 compressions et 1 support-compression :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 12C/12C
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 2C+2S+2C/2C+2S+2C
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 8S/8S


Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3 et survol de la piste rouge Fred.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Tête du pylône 5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Tête du pylône 6.

Image
Longue portée vers le pylône 7.

Image
Fin de la portée.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 2476 mètres d’altitude en contrebas de la Tête des Lindars qui culmine à 2560 mètres d’altitude.
Au niveau technique, il s’agit d’une simple poulie de retour fixe assurant une emprise au sol minimale.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de l’autre côté en allant vers la piste noire Agathe.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Lindars Nord est équipé de 119 sièges 2 places Goutte d’eau fournis par Poma. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes MON02800.
Notons qu'un véhicule de service est stocké en gare aval lorsqu'il n'est pas utilisé. En effet, celui-ci est mis en llgne pour des opérations de maintenance sur les pylônes.

Image
Un siège Goutte d’eau 2 places en ligne.

Image
Une pince fixe MONO2800.



Au cœur du télésiège des Lindars Nord

La tension du câble

La tension du câble du télésiège des Lindars Nord est réalisée en gare aval : la tension se fait par deux vérins hydrauliques disposés de part et d'autre de la structure motrice, et la déplacent, ce qui a pour effet de déplacer vers l'avant ou l'arrière la poulie motrice, et donc de plus ou moins tendre le câble.
Ces vérins sont contrôlés par une centrale hydraulique.

Image
La centrale hydraulique.

Image
L'un des deux vérins hydrauliques.

Image
L'un des deux rails sur lesquels roule le bloc moteur.


Mise en mouvement du câble

La mise en mouvement du câble du télésiège des Lindars Nord est assurée par un moteur asynchrone de 129 kW. Il entraîne des courroies qui sont reliées à l'axe d'entrée du réducteur, ce dernier entraînant la poulie motrice par l'intermédiaire d'un arbre lent.
Le frein de service (dit aussi de parking) est placé sur l'arbre rapide sortant du moteur et permet d'éviter le dévirage, tandis que deux freins d'urgence sont présents sur la poulie motrice.

Image
Schéma de l’organisation de la motorisation dans le sous-sol de la gare aval.

Image
Vue d'ensemble de l'unité motrice, avec en haut à gauche le moteur électrique.

Image
Le volant d'inertie avec le frein de parking.

Image
La poulie accueillant les courroies de transmission entre le moteur et le réducteur. A droite, on remarque
l'accouplement du moteur thermique avec l’arbre d'entrée du réducteur.

Image
Le réducteur, de marque Hansen.

Image
La sortie du réducteur avec, en rouge, l'arbre lent qui entraîne la poulie motrice.

Image
L’arbre de transmission et la poulie motrice.

Image
Les freins de poulie.

Image
La centrale hydraulique des freins de parking et de secours.


En cas d'avarie sur le treuil principal, un moteur thermique peut prendre le relais. Il entaîne alors un arbre rapide qui vient s'accoupler au niveau de la fin de la transmission par courroie effectuée depuis le moteur électrique principal.

Image
Le moteur thermique.

Image
Les batteries qui permettent de lancer le moteur thermique ainsi que le réservoir de diesel à droite.


Commandes de l’installation

L'armoire de conduite située en gare aval permet de contrôler entièrement l’installation, tant en marche normale qu'en marche de secours. Elle sert aussi à contrôler l'ensemble des installations en temps réel grâce à divers capteurs (capteurs de déraillement sur les pylônes, vitesse du câble, vitesse du vent...) et autres sécurités.

Image
Le pupitre des commandes : nous trouvons l’ampèremètre, le voltmètre du moteur électrique et du réseau,
le groupe de sécurité de la ligne ainsi que les compteurs horaires et skieurs.

Image
Le pupitre des commandes : en haut la commande du moteur thermique et en-dessous différents voyants
et à droite la vitesse du câble.


Au sous-sol de la station motrice, nous retrouvons l'armoire de puissance de l’appareil.

Image
L’armoire de puissance de l’appareil.



Autres vues…

Image
Les deux derniers pylônes depuis la piste rouge Fred.

Image
La ligne entre les pylônes 2 et 3 vue depuis la piste rouge Fred.

Image
Vue vers le pylône 4.

Image
Vue vers le pylône 2.

Image
La gare aval et le pylône 2.

Image
Le pylône 2 vu de profil.



Lindars Nord, un télésiège ancien

Lindars Nord est donc un appareil ancien situé dans un large secteur de ski qui n'a subi aucune modification depuis son équipement. Ainsi, en raison des lapiaz sur les terrains desservis par l’appareil, celui-ci ne peut ouvrir qu’avec un enneigement très important, d'au moins 2 à 3 mètres de poudreuse. Dès que la neige est abondante sur le secteur, les bons skieurs prennent d’assaut ce télésiège car il dessert de belles pistes de ski propre et de bons hors-pistes.
Malgré un âge grandissant et des files d'attentes parfois un peu longues, aucun projet de remplacement n’est à l’ordre du jour.

Image
Lindars Nord, un appareil ancien desservant de belles pistes.



Je tiens à remercier l’alexois et Sébastien pour les photos ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois et Sébastien
Date des photos (l'alexois) : 19 mars 2016.



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :