Localisation(s)
Photo

 TSF2 du Clos du Vallon

Risoul (La Forêt Blanche)

Transtélé

T3 ES
Description rapide :
Le Clos du Vallon est le premier télésiège installé à Risoul. Initialement destiné à servir d'ascenseur vers le domaine d'altitude, il a été rétrogradé a fil des années au fur et à mesure de l'installation de téléportés plus performants, et sert aujourd'hui de télésiège pour les débutants.

Année de construction : 1975

Suivre la discussion sur le forum



 
Introduction
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 27/11/2022 et mise à jour le 30/11/2022
(Mise en cache le 04/12/2022)

Image


  • 1. Le domaine skiable de Risoul
  • 2. Historique et situation du télésiège du Clos du Vallon
  • Le premier télésiège de la station
    Un appareil devenu dédié aux débutants
  • 3. Infrastructures du télésiège du Clos du Vallon
  • Les caractéristiques
    La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Les véhicules et attaches
    Exploitation estivale
  • 4. Le télésiège du Clos du Vallon, une vieillerie encore utile

 
Le domaine skiable
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 27/11/2022 et mise à jour le 30/11/2022
(Mise en cache le 04/12/2022)

1. Le domaine skiable de Risoul

La station de Risoul est située dans le département des Hautes-Alpes (05), dans le massif du Parpaillon au pied de la vallée de la Durance. Intégrée au domaine français de la Forêt Blanche regroupant l’autre station de Vars, la station de Risoul a été développée à partir des années 70 vers 1850 mètres d’altitude, d’où son nom Risoul 1850. Alors que le domaine skiable de la Forêt Blanche, comporte environ 185 kilomètres de pistes pour 36 remontées mécaniques, la station de Risoul propose 85 kilomètres de pistes pour 18 remontées mécaniques.
Exploité et entretenu par Risoul Labellemontagne, le domaine skiable se réparti sur deux principaux secteurs :
- le secteur principal proposant essentiellement du ski en forêt et accessible directement depuis le front de neige par l’ensemble des installations qui atteignent les principaux sommets : l’Homme de Pierre, Peyrefolle, et la Pointe de Razis.
- la combe proposant essentiellement du ski hors forêt et comportant les axes de Razis et de Clos Chardon qui donnent notamment accès au col des Saluces pour la liaison avec Vars.
En outre, la station de Risoul a largement thématisé ses pistes de manière à rendre la pratique du ski ludique et amusante notamment pour la clientèle débutante. Elle dispose d’une luge sur rail sur son front de neige pour diversifier ses activités en hiver comme en été. Enfin, pour améliorer l’ambiance et la sécurité dans la station, le centre du village est uniquement piétonnier, les voitures devant être garées à l’entrée.

Image

 
Historique et situation
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 27/11/2022 et mise à jour le 30/11/2022
(Mise en cache le 04/12/2022)

2. Historique et situation du télésiège du Clos du Vallon

Le premier télésiège de la station

La création de la station remontées à 1970, et c’est par l’implantation de deux téléskis construits par Montaz-Mautino et dénommés Mélezet et Valbelle que le domaine skiable est créé. Ils permettent alors de rejoindre depuis le village le col de Valbelle. Alors que l’immobiliser en est aussi à ses débuts dans le village, le domaine skiable se développe par la suite au fil des années. Les deux téléskis initiaux sont rejoints en 1974 par un téléski supplémentaire, cette fois-ci à enrouleurs et construit par Transtélé, pour atteindre le sommet de Peyrefolle. Un an après, en 1975, le premier téléski partant du village, le Mélezet, est doublé sur un tracé différent par le premier télésiège de la station : le Clos du Vallon. Permettant d’atteindre les deux téléskis d’altitude, le télésiège du Clos du Vallon fait entrer la station de Risoul dans la modernité et le confort. C’est également une deuxième occasion pour Transtélé, constructeur peu répandu en France à l’époque comme aujourd’hui, d’y implanter une de ses remontées mécaniques. Le domaine skiable se développe largement les années suivantes, et notamment dès 1976 par le second télésiège, cette fois-ci en altitude, et triplace construit par Poma. Le télésiège restera longtemps un des principaux accès vers le domaine skiable d’altitude, en parallèle du téléski du Mélezet qui sera par la suite doublé. Et c’est véritablement en 1994 que les flux vont se modifier avec l’arrivée du télésiège du Mélezet, doublant les téléskis, qui va offrir bien plus de débit et un confort plus au goût du jour. C’est en 2001 que la vedette est de nouveau volée avec la construction du premier télésiège débrayable 8 places des Hautes-Alpes, celui du Pré du Bois, qui va même venir déplacer de quelques mètres la gare aval ainsi que le profil de la ligne sur sa première partie. Montant plus en altitude que le télésiège du Clos du Vallon, ce dernier est passé au fil du temps d’un appareil principal à un appareil de desserte plus que secondaire. C’est ce qui lui vaut son changement de clientèle, celle débutante que nous connaissons aujourd’hui.

Image

Un appareil devenu dédié aux débutants

Avec l’évolution progressive du domaine skiable et notamment des appareils au départ du front de neige permettant d’extraire les skieurs du village, le télésiège du Clos du Vallon est devenu au fil du temps de moins en moins important, devancé en termes de vitesse et de débit pour rejoindre les autres appareils d’altitude. Cependant, la principale offre débutante de Risoul étant située sur le plateau au sommet du télépulsé du Clos Fournier, le télésiège du Clos du Vallon est devenu à son tour un appareil dédié aux skieurs en apprentissage, desservant les pistes faciles de la première partie du domaine après le front de neige. Aussi, avec la présence du restaurant d’altitude situé à quelques minutes à pied de l’arrivée, le télésiège est occasionnellement fréquenté par les piétons.
Dans le détail, les pistes desservies sont :
- la piste verte du Vallon Vert, piste accessible en sortant à gauche, dédiée aux skieurs débutants, et qui permet de revenir au pied de l’appareil et donc sur le front de neige. Pour éviter les situations accidentogènes, la signalétique indiquant qu’il s’agit d’une zone calme et de ski tranquille est très présente. La piste passe à proximité des départs des télésiège de Peyrefolle et de la Plate de la Nonne.
- la piste verte des Lapins, courte piste accessible en sortant à droite qui permet l’accès au téléski difficile de l’Alpet.
- la piste bleue Pra Mouton, piste accessible en sortant à droite et permettant de rejoindre la piste facile de l’Hysope pour revenir sur le front de neige.
Les pistes du Vallon Vert et de l’Hysope, directement desservies par le télésiège, permettent l’accès à la partie finale de la piste bleue de Valbelle démarrant entre le sommet de Peyrefolle et la Pointe de Razis, et aussi indiquée sous le nom de La Grande Bleue.

Image

Image

 
Infrastructures
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 27/11/2022 et mise à jour le 30/11/2022
(Mise en cache le 04/12/2022)

3. Infrastructures du télésiège du Clos du Vallon

Les caractéristiques

Caractéristiques administratives

Type d’installation : Télésiège à pinces fixes
Nom de l’installation : Clos du Vallon
Maître d’œuvre : Inconnu
Maître d’ouvrage : Inconnu
Génie civil et montage : Inconnu
Exploitant : Risoul Labellemontagne
Constructeur : Transtélé
Année de construction : 1975
Montant d’investissement : Inconnu

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver & été
Capacité des véhicules : 2 personnes
Débit à la montée : 697 personnes/heure (dimensionné pour 900 personnes/heure)
Débit à la descente : 348 personne/heure (dimensionné pour 450 personne/heure)
Vitesse nominale : 2,2 m/s (dimensionné pour 2,3 m/s)
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Type de débarquement : Axe de la ligne
Dispositif d’aide à l’embarquement : Aucun
Dispositif d’aide au débarquement : Aucun
Temps de trajet : 9 min 2 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1881 m
Altitude gare amont : 2038 m
Dénivelé : 157 m
Longueur développée : 1194 m
Pente moyenne : Inconnue
Pente maximale : 41,00 %

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Motrice fixe
Type de gare amont : Retour tension
Emplacement gare de tension : Amont
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation principale : Electrique (continu)
Type de motorisation de secours : Thermique
Puissance développée : 60 kW
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 15696 daN
Type de frein de service : 1 pince électro-magnétique sur arbre rapide
Type de frein de sécurité : 1 pince hydraulique sur poulie motrice
Diamètre de poulie motrice : 3600 mm
Diamètre de poulie retour : 3600 mm

Type de véhicules : Sièges SG2
Type d’attaches : Pinces fixes MSF2
Nombre de véhicules : 105 sièges

Caractéristiques électriques

Fournisseur des armoires de puissance : SEMER (année inconnue)
Fournisseur des armoires de commande : SEMER (2008)
Type d’automate de sécurité : Siemens IM151-7F
Type de groupe de ligne de sécurité : SEMER Safeline 3.1
Type de simulateur de charge : Aucun
Télécommande radio gare aval : Aucune
Télécommande radio gare amont : Aucune
Télécommande radio maintenance : Aucune

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : Redaelli
Année de pose : 1975
Diamètre du câble : 24 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×19 fils
Ame : Textile
Revêtement : Clair
Résistance à la rupture : 37300 daN

Caractéristiques de la ligne

Nombre de pylônes : 12
Implantation du câble multipaire : Aérien
Sens de montée : Gauche
Composition de la ligne :


  • P0 : 8C | 8C
  • P1 : 4S | 4S
  • P2 : 8S | 8S (commun avec le P1 du TSD8 du Pré du Bois)
  • P3 : 4S | 4S
  • P4 : 6S | 6S
  • P5 : 6S | 6S
  • P6 : 6S | 6S
  • P7 : 6S | 6S
  • P8 : 6S | 6S
  • P9 : 6S | 6S
  • P10 : 6S | 6S
  • P11 : 6S | 6S

La gare aval

La gare aval est située en bordure de front de neige, à la droite de la gare de départ du télésiège du Pré du Bois en regardant depuis le village. Elle est donc accessible par gravité depuis la majeure partie du domaine skiable et depuis le village. Etant donnée sa très petite taille par-rapport à la gare aval voisine du télésiège du Pré du Bois, elle est très discrète et n’est souvent pas remarquée au premier coup d’œil en visualisant le panel des installations disposées sur le front de neige. Avant 2001, la gare était placée plus au centre du front de neige, à proximité du départ du télésiège du Mélezet. Cependant, avec la construction du télésiège du Pré du Bois, la gare a été avancée de plusieurs mètres en direction du domaine skiable pour libérer de l’espace sur le front de neige et modifier les flux de skieurs pour les accès aux deux installations qui sont voisines.
L’accès à l’installation est plus ou moins commun avec celui du télésiège du Pré du Bois. L’entrée, qui jouxte celle de son voisin, est marquée par un totem d’information et de deux bornes de contrôle des forfaits. L’accès à l’embarquement se fait en ayant passé un portique métallique supportant les portillons de cadencement des skieurs. L’embarquement en lui-même se fait sous l’auvent de la gare. A noter que l’ensemble du processus d’accès se fait sur un revêtement de type gazon synthétique blanc, y compris pour le télésiège voisin, ne dépendant ainsi pas du niveau d’enneigement naturel.
La cabane d’exploitation est commune avec le télésiège voisin, il y a ainsi deux pièces différentes accueillant les armoires de commandes de chaque installation.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Parmi les cinq bornes Skidata de contrôle des forfaits, modèle Freemotion Gate Basic, les deux de droite sont destinées au télésiège du Clos du Vallon :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La société Transtélé a construit une gare reposant sur deux pieds métalliques disposés dans l’axe de la ligne. Ce modèle de gare, extérieur, a d’ailleurs déjà été produit quelques années plus tôt, mais dans des configurations différentes.
Techniquement, il s’agit d’une gare uniquement motrice. La poulie motrice est ajourée et comporte un arceau pour la stabilisation des sièges. La chaîne cinématique principale est placée sur la partie supérieure de la structure, avec un moteur électrique placé côté ligne, un réducteur placé sous la poulie, et un arbre rapide constitué d’un cardan et d’un disque sur lequel agit le frein de service qui est à fonctionnement électromagnétique. Le frein de sécurité agit quant à lui directement sur une piste placée sur la poulie motrice, son fonctionnement est hydraulique. La chaîne cinématique de secours utilise le réducteur et dépend ainsi du bon fonctionnement de ce dernier. Le moteur thermique, placé à l’étage inférieur, est accouplé à l’arbre rapide principal par l’intermédiaire d’un embrayage mécanique, d’une chaîne à installer et de courroies qu’il est nécessaire de tendre.
Les acquisitions de vitesse sont assez classiques et prises via des dynamo-tachymétriques : une sur l’axe du moteur et une sur un galet stabilisateur via une courroie.
L’architecture électrique est simple et est constituée de deux petites armoires, une pour la puissance et une pour la commande renouvelée en 2008.

L’armoire de commande :

Image

L’armoire de puissance :

Image

L’acquisition de la vitesse du câble via une dynamo-tachymétrique :

Image

Le moteur électrique du treuil :

Image

Le frein de service électro-magnétique :

Image

Le réducteur :

Image

Le frein de sécurité hydraulique :

Image

Le moteur thermique de secours :

Image

Le filtre à air du moteur thermique :

Image

L’échappement du moteur thermique :

Image

L’embrayage et le cardan en sortie du moteur thermique :

Image

Image

Image

Image

La ligne

La ligne de l’installation permet le survol d’une zone boisée du domaine skiable, proche du front de neige, et qui présente un dénivelé assez faible, idéal pour les skieurs débutants. Elle a été modifiée en 2001 par le constructeur Skirail, dans le cadre du déplacement de la gare aval en lien avec la construction du télésiège du Pré du Bois. En effet, le départ plus rapproché du bord du front de neige a entraîné l’ajout d’un pylône supplémentaire en sortie de gare aval pour sortir la ligne du décaissement, du remplacement du pylône n°2 par un nouveau pylône commun avec le télésiège du Pré du Bois, et le remplacement du fût du pylône n°3 par un plus haut. Après ce croisement, la ligne traverse une zone en forêt peu dense en gardant une pente moyenne assez faible. Les portées un peu moins plates que les autres sont celles situées en les pylônes n°4 et n°6, puis entre les pylônes n°9 et n°10. A noter que la ligne passe à proximité de la gare de départ du télésiège de la Plate de la Nonne entre ses pylônes n°8 et n°9.
Les équipements livrés par Transtélé sont directement issus de la gamme du constructeur avec des fûts rectangulaires reconnaissables. Les têtes de pylône sont équipées de potences avec bigues de décâblage supportés par des profilés formant un W, ce qui est encore relativement rare pour l’époque tout comme les passerelles d’entretien. La câblette de la ligne de sécurité, commune à tous les pylônes, est supporté et isolée à chaque traverse de pylône et supporte le petit câble multipaire.
Les quelques équipements livrés par Skirail sont standards, avec des fûts cylindriques et des têtes modernes. Les balanciers équipant ces têtes sont également de Skirail.
A noter que, comme pour tous les croisements d’appareils, la ligne de sécurité du télésiège du Pré du Bois comprend des détecteurs de déraillement placés sur les balanciers du pylône n°2 du télésiège du Clos du Vallon. Ainsi, si ce dernier vient à dérailler, le télésiège du Pré du Bois s’arrêtera via une carte du groupe de sécurité Safeline 1.1 de l’armoire de commande.

Le P0 :

Image

Image

Image

Le P1 :

Image

Le P2 :

Image

Image

Image

Image

Le P3 :

Image

Image

Image

Le P4 :

Image

Image

Le P5 :

Image

Image

Le P6 :

Image

Image

Le P7 :

Image

Image

Le P8 :

Image

Image

Le P9 :

Image

Image

Image

Le P10 :

Image

Le P11 :

Image

Image

Image

La gare amont

La gare amont est située sur un plat surplombant d’un côté les gares de départ des télésièges de Peyrefolle et de la Plate de la Nonne et de l’autre les lignes du télésiège du Pré du Bois et du téléski de l’Alpet. Cette position permet ainsi de donner accès par gravité à toutes ces installations, qui plus est par des pistes vertes faciles, ce qui permet aujourd’hui au télésiège de toujours exister grâce à sa clientèle débutante.
Le débarquement s’effectue en ligne droite, loin de la poulie retour et donc dans des conditions très confortables, sur une estacade recouverte d’un tapis glissant. La cabane est située juste devant le débarquement afin que le personnel puisse intervenir immédiatement en cas de besoin. La sortie peut s’effectuer vers la droite ou vers la gauche, ce qui nécessite de passer sous la ligne qui prend de la hauteur après le débarquement.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le contrepoids :

Image

Image

Image

Image

Image

La zone de retournement des sièges est située plusieurs dizaines de mètres après le débarquement. Il s’agit de la gare de tension et de retour du câble. La poulie est montée sur un lorry translatant sur une structure treillis fixe. Le lorry est relié à un contrepoids via un câble et deux petites poulies de renvoi. La structure en treillis fixe est, quant à elle, maintenue par deux fûts rectangulaires à l’image des pylônes de ligne, dont un supporte les petites poulies de renvoi du câble de tension, et l’autre supporte deux petits balanciers de deux galets chacun pour la stabilisation du câble. La poulie retour est, à l’image de la poulie motrice, ajourée et dotée d’un arceau pour stabiliser les sièges dans leur demi-tour.
L’armoire électrique, de très simple composition et d’origine, est reliée à la ligne de sécurité et au multipaire. Le portillon de non-débarquement, constitué d’une tige métallique reliée à un détecteur par rotation, est situé sur le pied avant côté montée et détecte toute personne restée sur le siège ou un garde-corps en position basse.

Image

Les véhicules et attaches

L’intégralité des véhicules ont été mis en service en 2019 pour remplacer ceux d’origine. En effet, à la vue du type de clientèle transporté et avec la volonté de maintenir ce télésiège en service pour plusieurs années, l’exploitant a décidé de remplacer les sièges Transtélé équipé de pinces Doppelmayr DS14 peu confortables.
C’est le constructeur italien CCM Finotello qui a été choisi pour fournir les nouveaux véhicules complets. Les sièges sont du modèle SG2, dotés de coussins individuels et rembourrés. Les banquettes sont colorées pour permettre de bien dissocier les places : une en jaune et une en bleu foncé. Les garde-corps ont été équipés de dispositifs contre le sous-marinage Safety Kid du fabricant Partech. Les pinces sont à serrage direct : il s’agit du modèle MSF2.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Exploitation estivale

Risoul fait partie du cercle des stations françaises qui exploite un domaine de VTT de descente. Avec un domaine entretenu tous les ans et des nouveautés régulières, les pistes sont prisées des amateurs souhaitant découvrir ou pratiquer régulièrement cette discipline. Combiné avec les piétons souhaitant monter facilement en altitude, trois remontées mécaniques sont ouvertes. C’est le cas du télésiège du Clos du Vallon qui, comme en hiver, dessert des pistes VTT faciles et qui permet au piéton d’accéder facilement au télésiège de la Plate de la Nonne également ouvert en été. Le télésiège du Pré du Bois, voisin, est également exploité l’été mais s’adresse plutôt aux descendeurs plus expérimentés sur une piste différente.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

 
Conclusion
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 27/11/2022 et mise à jour le 30/11/2022
(Mise en cache le 04/12/2022)

4. Le télésiège du Clos du Vallon, une vieillerie encore utile

Premier télésiège construit à Risoul, le télésiège du Clos du Vallon est une installation qui a assisté à toute l’évolution du domaine skiable, et notamment du front de neige, jusqu’à aujourd’hui. Mais quand bien même son rôle d’ascenseur central vers les pistes d’altitude a évolué, ce dernier est aujourd’hui exploité sous un rôle bien différent de desservir l’espace débutant que constitue le bas du domaine, et d’offrir un accès facile aux télésièges de la Plate de la Nonne et de Peyrefolle. Utile également pour les piétons, il déleste de manière tout à fait relative son voisin le télésiège du Pré du Bois qui est déjà destiné aux skieurs plus aguerris. Ne pouvant être supprimé sans remplacement bien que doublon sur la première partie du télésiège du Pré du Bois, l’exploitant a choisi de le rénover partiellement en 2019 en remplaçant l’intégralité des sièges par de nouveaux, plus confortables et sécurisés. Seulement aujourd’hui, l’installation reste globalement ancienne et mécaniquement dépassée. L’avenir de l’axe du Clos du Vallon n’est pas connu à ce jour, mais un remplacement par un nouveau télésiège à pinces fixes doté de tous les équipements modernes actuels pourrait sembler adapté à l’exploitation. Affaire à suivre.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Un remerciement particulier est adressé aux équipes de Risoul Labellemontagne pour la visite de l’installation.

Auteur des photos : valcelouis
Auteur des textes et de la mise en page : valcelouis
Date des prises de vue : 9 août 2020, 23 août 2021 & 8 mars 2022

© valcelouis – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :