En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF2 du Diamant Noir

Flaine (Le Grand Massif)

Transtélé

T2 HS
Année de construction : 1973
Fin de service en : 2013

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 03/08/2018 et mise à jour le 06/10/2018
(Mise en cache le 08/10/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Flaine
  2. Diamant Noir, desserte de ski engagé sous le DMC des Grandes Platières
  3. Ligne et infrastructures du télésiège du Diamant Noir
  4. Diamant Noir, un télésiège hors d’âge


Flaine

Flaine est une station de sports d’hiver et d’été située sur le territoire des communes de Magland et d'Arâches dans le département de la Haute-Savoie. Flaine est créé à partir de 1967 au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude grâce à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas.
Elle dispose d’un domaine skiable composé de 24 remontées mécaniques desservant environ 64 pistes de tous niveaux. Relié au groupement de 5 stations formant « Le Grand Massif », il est possible de skier sur 147 pistes qui sont desservies par 69 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Diamant Noir, desserte de ski engagé sous le DMC des Grandes Platières

Le télésiège du Diamant Noir a été construit en 1973 le long de la partie haute du téléphérique des Grandes Platières, aujourd'hui remplacé par le Double monocâble du même nom. Ce télésiège a été fourni, comme son homologue du Pré de Flaine, par Transtélé qui commercialisait en France du matériel de l'autrichien Doppelmayr.

Image
Le téléphérique des Grandes Plattières avec juste derrière un pylône du télésiège fixe du Diamant Noir dans sa livrée orange originelle.


Le télésiège du Diamant Noir avait un rôle important sur le domaine de Flaine. En effet, il desservait un espace de ski très apprécié pour ses pentes raides. On y retrouvait notamment la piste noire du Diamant Noir qui atteignait dans son mur principal les 80 % d’inclinaison maximale. Ce mur extrêmement pentu faisait de la piste noire du Diamant Noir l'une des pistes mythiques de Flaine et du Grand Massif. En plus de cette piste noire, on retrouvait également l'enchaînement des pistes rouges Faust et Almandine qui était accessible de ce téléporté pour skier sur des pentes moins difficiles que celles du Diamant Noir.

Image
Le mur de la piste noire du Diamant Noir.


De plus, le télésiège du Diamant Noir assurait la liaison entre les secteurs de l'Aup de Véran et des Platières sans avoir à redescendre sur la station. Ainsi, il était très fréquenté et il n'était pas rare de faire la queue de longues minutes avant d'embarquer sur un siège.

Résumons l’offre de pistes offertes à l’arrivée du télésiège fixe du Diamant Noir :
  • La piste bleue Serpentine qui rejoignait le sommet du télésiège du Désert Blanc et le départ de la piste bleue des Cascades. La piste Serpentine redescendait à la gare aval du télésiège du Désert Blanc.
  • La piste rouge Faust qui redescendait sur la station. Le retour sur la gare aval du Diamant Noir s’effectuait via la partie haute de la piste rouge Almandine.
  • La piste rouge Améthyste qui permettait de basculer sur la rouge de Méphisto Supérieur. On pouvait prolonger la descente par la piste Minos puis Traversée du Diamant Noir pour revenir sur la gare aval du télésiège du Diamant Noir.
  • La piste noire du Diamant Noir. Mythique piste noire qui longeait sur toute sa longueur le télésiège du même nom. Avec ses 80 % d'inclinaison maximale, elle était une piste prisée par les très bons skieurs.

Image
Situation du télésiège du Diamant Noir sur le plan des pistes de Flaine.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : DIAMANT NOIR
Exploitant : DSF (Domaine Skiable de Flaine)
Constructeur : TRANSTÉLÉ
Année de construction : 1973
Année de démontage : 2013

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,28 m/s
Embarquement : Oblique

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2075 m
Altitude amont : 2476 m
Dénivelée : 401 m
Longueur développée : 1237 m
Longueur horizontale : 1154 m
Portée la plus longue : 141 m
Hauteur de survol maximale : 21 m
Pente moyenne : 35 %
Pente maximale : 82 %
Temps de trajet : 9 minutes 03 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Motrice-fixe
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation principale : Asynchrone
Puissance développée : 132 kW
Type de motorisation de secours : Thermique
Emplacement tension : Aval
Type de gare aval : Retour-tension
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 6000 daN
Nombre de pylônes : 12
Largeur de la voie : 3,60 m

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Siège à suspente centrale 2 places Transtélé
Nombre de véhicules : 120 (+ 1 véhicule de service)
Masse à vide : 72 kg
Espacement : 8 secondes
Type de pinces : Pince fixe

Caractéristiques du câble

Fabricant : ALAMBRES
Diamètre : 27 mm
Résistance à la rupture : 506 297 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Diamant Noir

La gare aval

La gare aval du télésiège du Diamant Noir était située à 2075 mètres d’altitude, juste au pied d’un gouffre.
Au niveau technique, c’était une station retour-tension. Elle assurait la tension du câble à l’aide d’un contrepoids en béton qui était placé derrière le pied arrière de la gare.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis le DMC des Grandes Platières.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste noire du Diamant Noir.

Image
La gare aval vue de la piste bleue Traversée Diamant Noir.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Contournement de l’avant de la gare.

Image
En s’approchant de la file d’attente.

Image
Le contrepoids.

Image
La poulie retour qui se déplace sur son lorry.



La ligne

Juste après la gare aval, le pylône 1 impulsait une première montée afin de survoler la piste du Diamant Noir. Ensuite, la pente augmentait peu à peu, mais devenait très importante dès le passage du pylône 6 qui imprimait la montée principale de l’appareil, avec 82 % d’inclinaison. Le pylône 8 clôturait cette pente maximale. Une courte montée était située entre les pylônes 9 et 10. Le pylône 12 remettait le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Transtélé avait équipé la ligne de 12 pylônes caissonés, dont 1 compression, 2 supports-compressions et 9 supports :
  • P1 : 4C/4C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 4S/4S
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 1C+6S+1C/1C+6S+1C
  • P7 : 1C+4S+1C/1C+4S+1C
  • P8 :6S/6S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 8S/8S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
Retour sur le pylône 4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
Portée vers le pylône 8. Nous sommes dans la pente maximale du tracé.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12 avec sur la droite l’arrivée du DMC des Grandes Platières.



La gare amont

Aspect extérieur

La gare amont était placée à 2476 mètres d’altitude, juste à côté de l’imposant bâtiment d’arrivée du Double Monocâble des Grandes Platières, qui comprend aussi un restaurant d’altitude.
C’était une station qui assurait la mise en mouvement du câble.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de l’autre côté.

Image
Vue de l’arrivée du DMC des Grandes Platières.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts avant depuis le DMC des Grandes Platières.


Approfondissement technique

La poulie motrice était située en gare amont sur le réducteur. L’arbre rapide était entraîné par un moteur électrique situé sur l’avant de la gare, sur une sorte "d’étagère" prévue à cet effet. Sous la motorisation électrique, on retrouvait le moteur thermique de secours qui entraînait l’arbre rapide grâce à des courroies.
Seul le moteur thermique assurant la marche de secours n'était pas visible directement, puisqu’il était recouvert par un caisson noir.

Image
Le moteur électrique.

Image
Le moteur thermique avec la transmission vers la poulie motrice.

Image
Vue opposée du caisson abritant le moteur thermique.

Image
La poulie motrice.

Image
L’un des freins de poulie qui permettait l’arrêt d’urgence de l’appareil.

Image
Les commandes du télésiège en vigie.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Diamant Noir était équipé de 120 sièges 2 places à suspente centrale. Les sièges étaient reliés au câble par des pinces fixes.
Notons que l’appareil était aussi équipé d’un véhicule de service stocké au sol à côté de la gare amont.

Image
Un siège arrivant en gare amont.



Autres vues...

Image
La fin de la ligne.

Image
Les pylônes 10 et 11 vus du DMC des Grandes Platières.

Image
Les pylônes 7 et 8 vus de la piste du Diamant Noir.

Image
La ligne à partir du pylône 8.

Image
La ligne vue vers l'aval jusqu’au pylône 7, depuis la piste noire du Diamant Noir.

Image
La ligne jusqu’au pylône 6.

Image
Les pylônes 7 et 8 vus du mur de la piste du Diamant Noir.

Image
La ligne après le pylône 3.

Image
Le début de la ligne



Diamant Noir, un télésiège hors d’âge

Le télésiège du Diamant Noir était un appareil principalement destiné aux bons skieurs pour la desserte de la piste noire mythique de Flaine : le Diamant Noir. Très utile aussi pour éviter le DMC de la Grande Platière depuis l’Aup de Véran ou le Désert de Platé, il s’agissait d’un appareil très fréquenté.
Après 40 années de bons et loyaux services, le télésiège du Diamant Noir était totalement dépassé par son rôle : débit trop faible, confort d’un autre temps et la gestion de la file d’attente rendait le départ un peu difficile d’accès depuis la piste bleue Traversée Diamant Noir venant de l’Aup de Véran. Ce vaillant télésiège a finalement été remplacé en 2013 par un téléporté 4 places sur un tracé légèrement différent.

Image
Diamant Noir, un axe vieux et peu confortable remplacé pour le confort des clients !


Je tiens à remercier Tony et Sebastien pour le partage de leurs photos, ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Tony et Sebastien
Dates des photos : 15 mars 2011 (Tony).



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :