En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 06/04/2016 et mise à jour le 17/01/2017
(Mise en cache le 17/01/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :

  1. Les Deux Alpes
  2. Le village du Mont de Lans et son télésiège
  3. Mont de Lans, liaison entre le village éponyme et le domaine skiable
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Mont de Lans
  5. Mont de Lans, un télésiège hors d'âge


Les Deux Alpes

Les Deux-Alpes, station située dans l'Oisans, est implantée sur les territoires de l'Alpe de Venosc et de l'Alpe du Mont de Lans. Elle se répartit sur deux versants : la Vallée Blanche qui culmine à 2081 mètres d'altitude en haut du télésiège de Super Venosc, et le secteur "principal" qui culmine à plus de 3500 mètres d'altitude au niveau du Dôme de la Lauze. Ces deux secteurs sont reliés entre eux via deux télésièges fixes quatre places côté Alpe du Mont de Lans. L'accès au domaine skiable se fait également depuis la vallée via le télésiège du Mont de Lans et la télécabine de Venosc.
La station des Deux-Alpes est également réputée pour son offre estivale très large, entre VTT et ski d'été.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Le village du Mont de Lans et son télésiège

Mont de Lans est une petite commune d'environ 1200 habitants qui se répartissent sur les 31,6 km² de superficie qu'elle compte. Située à 1300 mètres d'altitude en pleine forêt sur le versant nord de Vallée Blanche, elle est célèbre auprès des touristes pour sa curieuse porte romaine. Malgré sa proximité avec la station de ski des 2 Alpes, Mont de Lans a échappé à la fièvre immobilière et a conservé son charme d’antan de village typique de l’Oisans. Ainsi le village a très peu évolué ces dernières décennies et peu de maisons et d'hôtels ont été bâtis.

Toutefois, les décideurs des années 1960 voulaient y créer une petite station satellite, plus familiale en gardant le charme du typique village d'origine. Aux 2 Alpes, cette période est marquée par une volonté de fortement développer le domaine skiable, la station ainsi que les villages alentour en réalisant diverses liaisons. En 1965, le télésiège biplace de Mont de Lans est construit pour relier le village éponyme au domaine des 2 Alpes. Il a aussi permis l'ouverture d'une piste rouge tracée dans la forêt et revenant au village du Mont de Lans.
L'accès au domaine skiable, via le front de neige du versant Jandri est desservi depuis le sommet du télésiège du Mont de Lans par le téléski de la Petite Aiguille construit en 1966 et remplacé en 1999 par le télésiège fixe du même nom.

Image
Vue sur le télésiège du Mont de Lans et le village éponyme en arrière-plan (D.R).


La commune de Venosc a dû attendre quelques années de plus pour voir arriver sa télécabine biplace fournie par Weber. En 1971, soit la même année que l'installation de la télécabine du Venosc, le hameau de Bons, situé à environ 2 kilomètres du village du Mont de Lans, se voit équipé d'un télésiège fixe deux places. Ce dernier partait à une centaine de mètres du hameau pour arriver directement en haut du secteur de Vallée Blanche, donnant donc un accès direct à ce versant du domaine.

Image
La gare aval du télésiège de Bons vue depuis la piste rouge du même nom (cliquez sur l’image pour afficher le reportage lié à cette installation).


Mais le développement du village et du hameau de Bons n'a jamais été très important et ces appareils sont au fur et à mesure abandonnés. Malgré un important réaménagement du secteur de la Vallée Blanche en 1998 qui s'est soldé par le démontage de nombreuses installations pour installer un unique télésiège 4 places, les téléportés du Mont de Lans et de Bons restent peu fréquentés.

En 2005, un télésiège est construit pour rejoindre le secteur de la Vallée Blanche depuis le sommet de Mont de Lans, sans avoir à redescendre sur les Bons : le téléporté de la Côte.
Notons que l'exploitation du télésiège de Bons a été stoppée en décembre 2007 suite à un accident ayant endommagé la ligne. Ce dernier a été démonté définitivement en 2016.


Mont de Lans, liaison entre le village éponyme et le domaine skiable

Le télésiège du Mont de Lans permet la liaison entre le village du même nom et la station des Deux Alpes. Ainsi, les personnes résidant au village du Mont de Lans ou les skieurs à la journée garant leur voiture à proximité de son départ peuvent rejoindre la station et le domaine skiable des Deux Alpes. Pour les skieurs, il permet d’atteindre le télésiège fixe de la Côte pour accéder au secteur de la Vallée Blanche, ou bien celui de la Petit Aiguille pour rejoindre toutes les installations du front de neige des Deux Alpes sur le versant Jandri.

De plus, le télésiège du Mont de Lans dessert une piste rouge en forêt, qui permet de redescendre sur le village de Mont de Lans.
Notons que cette piste est accessible depuis le sommet du télésiège de la Petite Aiguille par la piste bleue Petite Aiguille 1 et depuis le front de neige de l'Alpe du Mont de Lans par la verte Accès Vallée Blanche, qui traverse une partie des Deux Alpes pour rejoindre les départs des télésièges de la Petite Aiguille et de la Côte.

Au sommet du télésiège du Mont de Lans, deux pistes sont accessibles :
  • La fin de la piste bleue de la Petite Aiguille 1 qui permet de rejoindre le départ du télésiège de la Petite Aiguille.
  • La piste rouge du Mont de Lans. Longue piste rouge qui débute au niveau du front de neige de la Côte, à la fin de la piste bleue de la Petite Aiguille 1. Son tracé évolue dans la forêt dominant le village du Mont de Lans et retourne au départ du télésiège du même nom.

Image
Situation du télésiège du Mont de Lans sur le plan des pistes des Deux Alpes.


En été, le télésiège du Mont de Lans permet aussi de rallier la station des Deux Alpes en évitant de prendre la voiture, et il permet aussi de desservir une piste VTT de difficulté rouge dénommée Tallias. Dans l'autre sens, il permet aux vacanciers des Deux Alpes de rejoindre le Mont de Lans et son marché, qui est organisé tous les mercredis dans la rue principale du village durant la période estivale.

Image
Situation du télésiège du Mont de Lans sur le plan des pistes VTT des Deux Alpes.


Mont de Lans est un télésiège classique issu de la gamme de téléportés fixes développée par Montaz-Mautino à la fin des années 1960. Néanmoins, il a subi de nombreuses rénovations comme le changement de la gare motrice d’origine par une Tri-Alp issue du télésiège du Super Diable en 1999 et le déplacement du P1 et la création du P2 actuel en 2003. Cette modification de la ligne lui permet de survoler la nouvelle route d’accès à la station des 2 Alpes, créée la même année et qui contourne le village du Mont de Lans.


Voici les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : MONT DE LANS
Exploitant : DAL (Deux Alpes Loisirs)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1967

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 720 personnes/heure
Débit à la descente : 720 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale à la montée : 2,5 m/s
Vitesse d'exploitation à la descente : 1,5 m/s
Embarquement : Oblique
Equipement d'aide à l'embarquement : Non
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1280 m
Altitude amont : 1620 m
Dénivelée : 340 m
Longueur développée : 1263 m
Longueur horizontale : 1180 m
Portée la plus longue : 190 m
Survol maximal : 22 m
Pente moyenne : 28,81 %
Pente maximale : 50 %
Temps de trajet : 8 minutes 26 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Tri-Alp
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 110 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 9330 daN
Nombre de pylônes : 15
Largeur de la voie : 3,10 m

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Carré Montaz-Mautino
Nombre de véhicules : 71
Masse à vide : 56 kg
Charge utile : 160 kg
Dispositif d'accouplement : Pince fixe
Espacement : 10 secondes

Caractéristiques du câble tracteur

Fabricant : C.C.G
Diamètre du câble : 30 mm
Composition : 6x19 fils
Type d'âme : Textile
Section du câble : 324,96 mm²
Section du toron : 54,16 mm²
Pas de câblage : 207 mm
Pas de toronage : 92,40 mm
Résistance à la rupture : 51 000 daN
Date de pose du câble de tension : 2000


Ligne et infrastructures du télésiège du Mont de Lans

La gare aval

La gare aval du télésiège du Mont de Lans est située à 1280 mètres d’altitude, en contrebas de la route d’accès à l’Alpe du Mont de Lans, où est installée une partie de la station des Deux Alpes.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une station retour-tension du câble.
L'embarquement et le débarquement s'effectuent juste après la gare aval, sur une estacade en bois crée spécialement à cet effet.

Image
Vue d’ensemble de la gare aval.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant depuis l’aire de débarquement.

Image
Vue opposée.



La ligne

La ligne du télésiège du Mont de Lans est assez longue, avec ses 1263 mètres et permet de gravir 340 mètres de dénivelé. En sortie de gare aval, la ligne prend rapidement de la hauteur pour survoler la route d'accès à la station des Deux Alpes. Puis, le pylône 2, situé quelques dizaines de mètres plus loin imprime la première difficulté de la montée. Deux cent mètres plus loin, le pylône 4 réduit l’inclinaison du câble. La pente est désormais moindre jusqu’à l’ouvrage n°6 qui commence à imprimer la pente maximale de cet appareil, encore accentuée au passage du pylône suivant.
Enfin, l’ensemble des pylônes 9 et 10 redressent un peu le câble avant une très longue portée de 190 mètres jusqu’au dernier ouvrage de soutien de cette ligne : le P11. Ce dernier redresse le câble sur le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Montaz-Mautino et GMM ont équipés la ligne de 12 pylônes, dont 7 supports, 4 supports-compressions et 1 compression :
  • P0 : 6C/6C
  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 4SC/4SC
  • P3 : 2S+4C+2S/2S+4C+2S
  • P4 : 12S/12S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 2S+4C+2S/2S+4C+2S
  • P7 : 2S+4C+2S/2S+4C+2S
  • P8 : 6S/6S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 12S/12S
  • P11 : 12S/12S

Image
Retour sur le pylône 0.

Image
Le début de la ligne.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Début de la très longue portée vers le pylône 11.

Image
Milieu de la portée.

Image
Fin de la portée.

Image
P11.



La gare amont

La gare amont est située à 1620 mètres d’altitude, au-dessus du front de neige de la Côte. Elle est survolée par le télésiège fixe de la Petite Aiguille.
Nous retrouvons ici une gare Tri-Alp assurant la mise en mouvement du câble. Notons que la couverture est très particulière : seul le télésiège du Pied Moutet 2, démonté en 2014, en possédait une semblable.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue opposée.

Image
Situation par rapport au télésiège de la Petite Aiguille.

Image
Vue éloignée.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Mont de Lans est équipé de 71 sièges Carrés 2 places Montaz-Mautino, reliés au câble par une pince fixe.
Notons que les assises et dossiers ne sont pas d’origine : ils ont été fournis par GMM.

Image
Un siège en gare aval.

Image
Vu de dessous.

Image
Une pince en ligne.



Au coeur du télésiège du Mont de Lans

Tension du câble

La gare aval assure la tension du câble grâce à un contrepoids en béton. La poulie retour est installée sur des rails qui permettent de la faire coulisser d'avant en arrière pour tendre le câble. Notons que l'on retrouve deux poulies sur le pied arrière de la gare qui permettent de rediriger le câble de tension de la poulie retour au contrepoids.

Image
Le contrepoids et la poulie retour.


Mise en mouvement du câble

La mise en mouvement du câble est effectuée en gare amont, grâce à un moteur électrique relié au réducteur par des courroies. Celles-ci viennent se loger dans une poulie mise en place sur l'arbre d'entrée du réducteur. Enfin, le réducteur assure ensuite l'augmentation du couple, la réduction de la vitesse donnée par le moteur ainsi que la déviation à 90 degrés vers la poulie motrice.

Image
L'étage de la gare amont, où se trouve la machinerie de l'appareil.

Image
L'intérieur de la gare amont.

Image
Le moteur asynchrone développant 110 kW.

Image
La plaque du moteur.

Image
L'accouplement du moteur électrique et l'arbre d'entrée du réducteur.

Image
Vue sur le réducteur et le volant d’inertie. On retrouve le frein de parking sur la gauche du volant d’inertie (symbolisé par le vérin).

Image
La poulie motrice vue de dessous.

Image
Autre vue de la poulie motrice.


Cet appareil est aussi équipé d’un moteur thermique de secours, qui est relié au réducteur via un arbre rapide. Pour utiliser ce moteur, il faut désaccoupler le moteur électrique.

Image
Le moteur thermique de secours.

Image
Une autre vue de ce même moteur.


Afin d'assurer plus de sécurité, nous retrouvons aussi un frein hydraulique de sécurité, agissant directement sur la poulie motrice.

Image
La centrale hydraulique du frein de sécurité.

Image
Le frein hydraulique de sécurité, agissant directement sur la poulie motrice.

Image
L'armoire de puissance de l'appareil, située juste à côté de la centrale hydraulique du frein de secours.



Autres vues…

Image
Ligne depuis la gare amont.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P5 et survol de la piste rouge du Mont de Lans.

Image
Portée vers le pylône 2.



Mont de Lans, un télésiège hors d'âge

Le télésiège du Mont de Lans est donc un appareil essentiel du secteur de la Vallée Blanche. En effet, en plus de desservir la partie la plus basse du domaine skiable et la seule piste de ski et de VTT tracée en forêt sur la station, il assure le lien entre le chef-lieu du Mont de Lans et la station des Deux Alpes pour les piétons. Enfin, il peut aussi servir de point de départ pour les skieurs à la journée, grâce à quelques places de parking situées en contrebas de son départ.

Avec 50 années de service en 2017, le télésiège du Mont de Lans assume plutôt bien son ancienneté mais ne répond plus du tout aux attentes de la clientèle en termes de confort et de temps de montée. En effet, les skieurs à la journée ont tendance à le délaisser et à se diriger vers la télécabine du Venosc, plus rapide et confortable pour accéder à la station.
Mais malgré tout, la DAL se confronte à deux questions lorsqu'elle évoque le remplacement de cet antique télésiège. En effet, le remplacement de cet appareil est soumis à deux questions : quid de la liaison 2 Alpes -> Alpe d'Huez (tracé et gare intermédiaire) et le renouvellement de la concession entre la DAL et les 2 Alpes (Mont de Lans-Venosc-Saint Christophe). Affaire à suivre...


Axelus et moi même tenons à remercier remontees et la Plagne 78 pour les photos ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : remontees (présentation de la station), Axelus et Alspace
Photos : remontees et la Plagne 78
Dates des photos : 10 juillet 2011.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :