En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF2 du Planeil

Porté-Puymorens

Poma

T3 ES
Description rapide :
Télésiège permettant de revenir sur les téléskis de Font-Frède 1 et 2 depuis le front de neige de la Vignole.

Année de construction : 1979

Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 30/11/2017 et mise à jour le 04/12/2017
(Mise en cache le 04/12/2017)

Télésiège du Planeil
Porté-Puymorens (66)


Image


Bienvenue à Porté-Puymorens

La station de ski de Porté-Puymorens est située dans la Vallée du Carol, en Cerdagne, dans les Pyrénées-Orientales, à proximité des frontières franco-espagnole-andorrane et de l'Ariège. Ce domaine skiable est placé sur le col de Puymorens (1920 mètres d'altitude) permettant lui de passer de la Cerdagne en Ariège ou encore en Andorre. Cet espace de ski fait partie intégrante du rassemblement de stations nommé « Les Neiges Catalanes » regroupant Puyvalador, Formiguères, Les Angles, La Quillane, Font-Romeu, Pyrénées 2000, l'Espace Cambre-d'Aze, Err-Puigmal (en ce moment plus en exploitation) ainsi que Porté-Puymorens.

L'accès à la station de ski se fait depuis deux endroits : le village de Porté-Puymorens à 1625 mètres d'altitude et depuis le front de neige principal de la station à 1860 mètres d'altitude situé sur la route nationale du col de Puymorens.
Porté-Puymorens est réputé aussi pour son enneigement exceptionnel tous les ans qui a de plus permis l'ouverture de la station de ski au mois de juin 2013 avec pas moins de deux mètres de neige au sommet des pistes.

Le ski se pratique donc entre 1620 (départ du télésiège de l'Estagnol) et 2408 mètres d'altitude (sommet du télésiège de la Mine), offrant 800 mètres de dénivelé. On retrouve un total de 9 remontées mécaniques (4 télésièges, 4 téléskis et 1 télécorde) desservant 30 kilomètres de pistes, le tout représentant 28 pistes orientées Nord / Nord-Est. A noter que pour parer au manque d'enneigement lors des mauvaises saisons, l'exploitant a su s'équiper d'un dispositif d'enneigement artificiel sur 8 kilomètres de pistes.

    Le front de neige principal de la station situé en contrebas du col de Puymorens
    Image


L'aménagement de Porté-Puymorens

Le XIXème siècle est marqué par l'activité minière plus que présente dans la vallée de l'Ariège jusqu'au sommet du col du Puymorens. Son arrêt ne fut décidé que vers 1950. Aujourd'hui on peut retrouver des vestiges sur le versant ouest du col comme un ancien convoyeur ou encore un bâtiment où logeaient les ouvriers. De plus, cette ancienne mine a donné son nom à un télésiège ainsi qu'au pic qui domine aujourd'hui toute la station, le pic de la Mine culminant à 2683 mètres d'altitude.
L'essor du ski alpin dans les années 1960 en France, a conduit la mairie de Porté-Puymorens à s'y mettre avec la construction de deux remontées mécaniques sur le versant ariégeois du col du Puymorens. Il s'agissait d'un fil neige ainsi que d'un téléski à enrouleurs provenant très certainement du fabriquant helvétique de transports par câble, Müller. A l'heure actuelle ces anciennes installations sont toujours en place.

    Les vestiges de l'ancien téléski à enrouleurs avec ici la gare aval et les premiers pylônes de la ligne vus depuis la route du col
    Image

    La gare amont ainsi que les derniers pylônes de la ligne vus depuis les pistes de ski nordique de la station
    Image


L'aménagement de la station de ski de Porté-Puymorens s'est accéléré dès 1967 avec la construction par Poma de quatre nouvelles remontées mécaniques permettant de donner accès à de nouveaux espaces de ski. Parmi ces installations on retrouve le télésiège de l'Estagnol, appareil reliant le village de Porté-Puymorens au domaine d'altitude. Le téléski de Font-Frède 1 fut de même installé dans le but de pouvoir arriver à plus de 2300 mètres d'altitude, au dessus du téléporté de l'Estagnol. Enfin nous avons pu assister à la mise en place du téléski de la Vignole prenant lui son départ en contrebas du col du Puymorens, sur le front de neige principal de la station, ainsi que celui du Planeil remontant vers Font-Frède. Il s'agissait du premier maillon permettant d'accéder au pic de la Mine. Le second appareil permettant d'y aller est arrivé en 1977 avec la construction du second téléporté de la station, la Mine. A noter qu'à cette date le télésiège de l'Estagnol, installé dix ans plus tôt, a subi une énorme modification, notamment au niveau des gares. En 1979, on assiste à la construction toujours par Poma de deux nouveaux télésièges : celui du Planeil remplaçant le premier téléski de 1967 et permettant de relier le front de neige au secteur de Font-Frède et celui de la Vignole, doublant le téléski éponyme. Enfin, en 1983 le téléski du Font-Frède fut doublé par une nouvelle remontée plus courte. A partir de cette date, les investissements sur le domaine skiable se sont arrêtés jusqu'en 2014 avec le remplacement du télésiège de l'Estagnol par un appareil du même type mais disposant de quatre places.

Planeil : De la Vignole à Font-Frède

Le télésiège de Planeil est situé sur le front de neige de la Vignole, sur la route du col de Puymorens, à proximité du télésiège et du téléski de la Vignole ainsi que du téléski du Baby de la Vignole. Construit en 1979 par Poma, cet appareil dispose d'un débit horaire relativement faible de 660 clients limitant considérablement ses capacités.
Cette installation permet avant toute de chose de relier le secteur de Font-Frède, composés des téléskis éponyme, depuis le front de neige de la Vignole. Par la même occasion, il permet aux skieurs de revenir sur le village de Porté-Puymorens ainsi que son télésiège de l'Estagnol en leur offrant une dernière piste de qualité via la rouge de la Coulée. Enfin, on peut également dire que le télésiège du Planeil donne accès à un espace de ski propre sur son versant, certes court, mais sur une pente assez soutenue. Au sommet il est donc possible de rejoindre le front de neige de Porté-Puymorens composé du télésiège de l'Estagnol et du téléski des Soldats, du front de neige de la Vignole, composé du télésiège de la Vignole, du téléski éponyme et celui du Baby de la Vignole, ainsi que des téléskis de Font-Frède 1 et 2.

Côté ski, le télésiège du Planeil dessert quatre pistes :

  • La piste noire des Bosses, longeant toute la ligne du télésiège.
  • La piste noire du Planeil, variante à la piste citée dernièrement.
  • La piste verte de la Liaison Planeil - Font-Frède, permettant comme son nom l'indique de pouvoir rejoindre les téléskis de Font-Frède 1 et 2 depuis le sommet du télésiège.
  • La piste verte QR Code.

Voici sa situation sur le plan des pistes de Porté-Puymorens :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : PLANEIL
Maître d'Ouvrage : Régie Municipale des Sports et Loisirs de Porté-Puymorens
Exploitant : EPIC Porté-Puymorens
Constructeur : Poma
Année de construction : 1979

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit : 660 p/h
Vitesse d'exploitation : 2,25 m/s
Temps de trajet : 5 min 16 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1838 mètres
Altitude amont : 2100 mètres
Dénivelée : 262 mètres
Longueur développée : 710 mètres
Longueur horizontale : 705 mètres
Pente maximale : 40 %
Pente moyenne : 37 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Aval
Gare tension : Aval
Gare retour : Amont
Nombre de pylônes : 8
Nombre de sièges : 58
Sens de montée : Droite
Puissance du moteur électrique : 63 kW
Type de motorisation : Asynchrone
Type de G1 : Junior
Type de G2 : Poulie retour fixe
Type de tension : Hydraulique
Type de sièges : Goutte d'eau rénové
Diamètre de la poulie motrice : 2600 mm
Diamètre de la poulie retour : 3550 mm
Espacement des véhicules : 11 secondes

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : REDAELLI
Date de pose : 1979
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 30 mm
Composition du câble : 6×17 Fils
Âme : Textile
Résistance à la rupture : 59 016 daN
Pas de câblage : 230 mm
Pas de toronage : 104 mm
Section du câble : 350 mm²
Section du toron : 58 mm²

Ligne et infrastructures du télésiège du Planeil

Gare aval :

La gare aval est la station motrice – tension de l'installation. Elle est située à 1838 mètres d'altitude sur le front de neige de la Vignole à proximité du télésiège et du téléski de la Vignole ainsi que de celui du Baby de la Vignole.
On retrouve une infrastructure de type Junior provenant de chez Poma et reposant sur un large fût métallique à l'arrière et deux fûts tubulaires à l'avant.

    La gare aval vue en arrivant depuis le parking de la Vignole
    Image

    Vues rapprochées
    Image

    Image

    La gare aval vue de face
    Image

    La gare aval vue depuis la fin de la piste bleue de la Traversée
    Image

    La gare aval avec en arrière-plan le Puig de Font Viva (2673 mètres d'altitude)
    Image

    La gare aval vue de profil avec à gauche la route du col de Puymorens et au fond la vallée du Lanoux qui s'offre à nous
    Image

    La gare aval vue de trois quarts
    Image

    La gare aval avec la zone d'accès à l'embarquement
    Image

    Retour en arrière sur la G1 avec en arrière-plan le télésiège de la Vignole, le téléski abandonné du Plateau au fond et à droite le téléski Baby de la Vignole
    Image


La ligne :

La ligne, longue de 710 mètres, est composée de 8 pylônes gris et rouillés par le temps. La plus longue portée mesure 133 mètres, tandis que la hauteur de survol atteint les 14 mètres au maximum. Jusqu'au second pylône, le relief de la ligne n'est pas très prononcé. A partir de ce dernier la pente prend un peu plus d'ampleur jusqu'à arriver au quatrième ouvrage qui entame la partie la plus raide de la ligne se terminant au pylône 7 qui remet petit à petit la ligne à l'horizontale grâce également à la présence du pylône 8.

Caractéristiques de la ligne :

  • G1 : 8C/8C
  • P1 : 4S/6S
  • P2 : 4SC/4SC
  • P3 : 4S/4S
  • P4 : 2S6C2S/2S6C2S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 6S/6S

    La ligne vue depuis l'aval
    Image

    P1
    Image

    Portée P1 - P2
    Image

    P2
    Image

    Détail de la tête de pylône de type support/compression
    Image

    P3 avec à gauche la piste noire des Bosses
    Image

    Portée P3 - P4
    Image

    P4
    Image

    Portée P4 - P5
    Image

    P5
    Image

    P6
    Image

    P7
    Image

    P8
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station retour de l'installation. Elle est située à 2100 mètres d'altitude au sommet de la piste noire des Bosses. On retrouve une classique poulie retour fixe Poma de l'époque qui a rouillé avec le temps et qui est soutenue par un fût vertical et un autre incliné plus épais.

    La gare amont vue de face
    Image

    La gare amont vue de trois quarts
    Image

    La gare amont vue de profil en partant sur la piste verte de la Liaison Planeil Font-Frède
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège du Planay était équipé de 58 sièges de type Goutte d'eau provenant de chez Poma, et pouvant accueillir jusqu'à deux personnes. Depuis l'été 2017 ces derniers ont été remplacés par des sièges nouvelles générations Poma où seules les banquettes, les gardes corps et les pinces ont été gardés.

    Image


Les sièges sont reliés au câble par des mono-pinces fixes.

    Image


Au cœur du télésiège du Planeil

Station motrice - tension (1838 mètres d'altitude) :

La station motrice est située à l'étage de la gare aval. On y retrouve deux moteurs électriques reliés par un arbre rapide. Le câble est mis en mouvement par un ensemble de deux moteurs électriques à mouvement asynchrones donnant une puissance électrique totale de 63 kW. Le premier moteur de couleur bleue permet de faire fonctionner l'appareil en petite vitesse, tandis que l'autre moteur de couleur blanche et rouillé est plus volumineux et sert pour la marche en grande vitesse. Ces deux moteurs électriques sont ensuite reliés par une courroie à un réducteur Hansen situé en dessous de ces derniers.
On retrouve de plus un moteur thermique de secours relié au réducteur via une courroie qui doit être placée entre ce dernier et le réducteur. La machinerie est également composée d'autres équipements comme une centrale hydraulique permettant le bon fonctionnement du vérin hydraulique ou encore une centrale de freins.

    Vue sur la poulie motrice - tension depuis la zone d'embarquement
    Image

    La poulie motrice - tension et le dynamo tachy-câble
    Image

    Zoom sur le frein de poulie
    Image

    Le vérin hydraulique de tension
    Image

    Le lorry sur lequel est monté la structure de la gare motrice
    Image

    Vue d'ensemble de la machinerie avec au premier plan le moteur petite vitesse (en bleu)
    Image

    Le moteur grande vitesse (GV)
    Image

    Image

    L'arbre rapide de liaison entre ces deux moteurs
    Image

    Le volant d'inertie à la sortie du moteur GV
    Image

    Vue sur la transmission de la vitesse par une courroie au réducteur Hansen situé juste en dessous
    Image

    Le frein de service placé sur le volant d'inertie ; on remarque également la liaison entre le moteur thermique de secours et le réducteur
    Image

    Le moteur thermique de secours
    Image

    La centrale de freins
    Image


J'ib, Décembre 2017

Photos : Tourist66 & J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 20 mai 2007, 31 janvier 2012 & 1er avril 2015



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :