Localisation(s)
Photo

 TSF2 Retour Chancel

La Grave

Montaz Mautino

T1 HS
Description rapide :
Télésiège qui permettait d'assurer une desserte d'une partie des itinéraires hors-pistes desservie par le premier tronçon des téléphériques en cas de mauvais enneigement.

Année de construction : 2003
Année de fin de service en : 2012

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : j'ib
Section écrite le 03/11/2022 et mise à jour le 07/11/2022
(Mise en cache le 07/11/2022)

Télésiège du Retour Chancel
La Grave (05)


Image


Bienvenue à La Grave

La Grave est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Elle est réputée pour les sports de montagne.

Son domaine skiable principal, les vallons de la Meije (1 500 – 3 560 m), a été créé en 1976. Il s´agit d´un domaine particulier dans la mesure où il n´existe pas de pistes sécurisées et balisées, mais des itinéraires de montagne desservis par les téléphériques des Glaciers de la Meije(1 500 – 3 190 m). Ces téléphériques sont prolongés, sur le glacier de la Girose, par un téléski permettant d´atteindre le Dôme de la Lauze (3 560 m), à proximité des pistes de la station des Deux-Alpes. Il s´agit des plus hautes remontées mécaniques de France, après le téléphérique de l´Aiguille du Midi (3776 m) à Chamonix. Ce domaine, réservé aux skieurs expérimentés, est réputé dans le monde entier. Une compétition y est organisée chaque année en avril : le derby de La Meije.

    Vue sur le village de la Grave depuis les hauteurs
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder à la page de la station dans la BDD)


Le déplacement du télésiège du Bouquetin de Val Thorens à La Grave

La Grave acheta en 2003 à la SETAM (exploitant de la station de Val Thorens) le télésiège fixe biplace du Bouquetin, qui avait été monté en 1980, afin de construire son appareil de retour depuis les vallons de Chancel.
Il assurait depuis le sommet du télésiège Plein Sud sur son emplacement originel la bascule depuis Val Thorens vers la vallée des Allues, mais aussi vers les Menuires.
Peinant à assurer ce rôle prépondérant, ce TSF2 du Bouquetin fut alors doublé en 1993 par un second télésiège fixe quadriplace « 3 Vallées 2 », fourni par GMM qui avait entre autres repris en 1990 les activités de Montaz-Mautino.
La liaison nécessitant toutefois une extrême fiabilité notamment face au vent, la SETAM le remplaça finalement en 2003 par un funitel à va-et-vient, mettant à cette occasion en vente son télésiège fixe biplace à La Grave.

Voici les caractéristiques de l'ancien télésiège du Bouquetin :

Caractéristiques administratives originelles

TSF-Télésiège à pinces fixes : BOUQUETIN
Exploitant : SETAM (Société d'Exploitation des Téléphériques de TArentaise-Maurienne)
Constructeur : Montaz-Mautino
Année de construction : 1980
Année de démontage : 2003

Caractéristiques d’exploitation originelles

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1200 p/h
Vitesse d'exploitation en grande vitesse (GV) : 2,3 m/s
Vitesse d'exploitation en petite vitesse (PV) : 1,15 m/s
Temps de trajet : 6 min 02 sec

Caractéristiques géométriques originelles

Altitude aval : 2550 mètres
Altitude amont : 2872 mètres
Dénivelée : 322 mètres
Longueur développée : 832 mètres
Pente moyenne : 39 %

Caractéristiques techniques originelles

Gare motrice : Aval
Gare tension : Aval
Gare retour : Amont
Sens de montée : Droite
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 132 kW
Largeur de voie : 3,50 m
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 11
Nombre de véhicules : 100
Dispositif d'accouplement : AR 2.3
Type de véhicules : Arceaux biplaces « Trialp » (Montaz-Mautino)

Caractéristiques du câble originelles

Diamètre du câble : 29,9 mm

    Fiche présentative du feu télésiège fixe du Bouquetin dans le livre « 60 remontées mécaniques en 40 ans », édité par la SETAM, comportant une erreur sur l’année de fin d'exploitation qui fut 2003 et non 2004
    Image

    Vue plongeante sur la gare amont (D.R.)
    Image

    Les restes de la gare amont sous le Mont de Péclet
    Image


Suite à son démantèlement en 2003, les pylônes furent acheminés au-dessus du village de la Grave au lieu-dit Ventelon, en attendant leur remontage : la facilité d'accès de ce chantier permit de limiter le génie civil à quelques aménagements à la pelle araignée.
Toutefois, un gros enrochement fut réalisé ainsi que le coulage d'un gros massif de béton pour l'avant de la gare amont.
L'emplacement le long du téléphérique pulsé, au-dessus de 2200 mètres, permit d'éviter toute tranchée en forêt.
Le télésiège Retour Chancel eût ainsi un impact des plus limités sur l’environnement gravarot.

Retour Chancel : Pour une exploitation optimisée du bas du domaine

Les téléphériques des Glaciers de la Meije 1 & 2 desservent depuis 1978 les itinéraires sauvages des vallons de Chancel et de la Meije, le réchauffement climatique remit cependant d’autant plus rapidement en cause leur exploitation pour le ski sur leurs parties basses en début et en fin de saison que l’enneigement artificiel n’a pas sa place à La Grave.
Au cours de la saison 2001/2002 il n'y avait par exemple déjà plus de neige dès avril en bas de la Grave et en 2003/2004, première saison de mise en service du télésiège, l'enneigement moyen n’atteignit que 8 cm sur toute la saison…
La gare intermédiaire du pylône n°1 au niveau de laquelle les skieurs embarquent généralement pour rallier le village de La Grave, située sur un éperon rocheux très exposé au soleil, est particulièrement vulnérable à la fonte du manteau neigeux.
L'entreprise gestionnaire des installations, la T.G.M (Téléphériques des Glaciers de la Meije) décida alors de construire ce télésiège fixe parallèle à la fin du premier tronçon afin de permettre aux skieurs de rallier le sommet du téléphérique des Glaciers de la Meije 1 depuis la cote 2200 m en vue de rentrer au village après le ski au lieu de la cote 1800 m de sa gare intermédiaire : on gagnait de la sorte 400 m d’altitude, pour une exploitabilité plus grande des installations.

À titre informatif, voici le communiqué officiel de TGM :

« Depuis quelques années, la question du réchauffement climatique se pose dans de nombreuses régions et chacun peut constater que les enneigements d’antan ont malheureusement disparus....
Il est de plus en plus rare de descendre la Lauzette ski aux pieds et les arrivées à P1 (1800m) sont de moins en moins enneigées en début et en fin de saison.
Si le retour à ski à P1 ne se fait plus, les glisseurs sont actuellement condamnés à évoluer uniquement dans les vallons de la Meije.
Gérer, c’est prévoir ; il fallait donc anticiper sur des limites pluie/neige pouvant remonter au-dessus de 2000 mètres et garder du ski possible sur les deux itinéraires principaux (Vallons de la Meije et Chancel).
Plusieurs solutions plus ou moins complexes ont été envisagées et étudiées, celle d’un télésiège deux places à pince fixe parallèle au téléphérique a été retenue.
Anciennement télésiège du Bouquetin situé à Val-Thorens, il devient le Télésiège Retour Chancel.
Son débit est identique à celui du téléphérique.
Ce télésiège part de la cote 2200 m environ, à une dizaine de mètres de la ligne électrique longeant le téléphérique, et arrive au pied de la gare de Peyrou d’Amont à 2400 m.
Il permettra aux usagers de remonter à la Gare intermédiaire de Peyrou d’Amont (2400m) en traversant depuis le déversoir du lac de Puy Vachier lorsque les conditions nivologiques le permettront.
Ce nouvel aménagement à pour seule mission de protéger au mieux le chiffre d’affaire et les emplois des socioprofessionnels du canton (dont TGM SA) en cas de pénurie de neige à P1.
En aucun cas il ne fonctionnera si l’enneigement est suffisant.
Il n’y a donc absolument pas de remise en cause du positionnement hors-piste / haute-montagne du domaine accessible à partir des téléphériques des Glaciers de la Meije.

La Direction de TGM SA »


Le télésiège fixe Retour Chancel avait donc clairement pour but de fiabiliser l'exploitation du domaine de la Grave en début et en fin de saison hivernale face au réchauffement climatique. Au final, il ne fut que très peu voire pas du tout exploité puisque le compteur de fonctionnement du télésiège affichait "137 heures" soit à peine la durée des essais de rodage obligatoires.
Pour contourner les tracas administratifs, l'appareil fut au même titre que le P1 du premier tronçon considéré comme un « pylône de reprise » du téléphérique et non comme un téléporté (pas de transport de skieurs).
Que ce soit pour rentrer au village ou skier sur le second tronçon du téléphérique, ce télésiège Retour Chancel avait donc pour mission de permettre le retour en station intermédiaire du téléphérique des Glaciers de la Meije 1 & 2 depuis l'itinéraire hors-pistes des vallons de Chancel, permettant à la marge d'enchaîner des rotations sur l'itinéraire de la Lauzette au départ de l'intermédiaire du Peyrou d'Amont..

Construit en 2003 par Montaz-Mautino, le télésiège Retour Chancel était un appareil déplacé, acheté à la SETAM par TGM pour être réinstallé à la Grave au cours de l'été 2003, soit juste avant la mise en place d'une directive de mai 2004 interdisant la réimplantation d’un téléporté d'une station à une autre au-delà d’un certain âge sans un constructeur.
Il fallut pour le mettre aux normes alors en vigueur compléter le matériel d’origine avec du matériel neuf comme notamment le pylône n°0, les balanciers du pylône n°3 et les axes de ligne.
Les arceaux des sièges d'origine furent rénovés avec l’adjonction d’une câblette de sécurité aux véhicules.

Voici sa situation sur le plan des pistes de la Grave :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : RETOUR CHANCEL
Génie civil : CEP
Montage : TGM SA (Téléphériques des Glaciers de la Meije) sous l'égide d'un employé de SOMERM
Installation électrique : SEIREL
Exploitant : TGM SA (Téléphériques des Glaciers de la Meije)
Maître d'œuvre : MTC
Constructeur d'origine : Montaz-Mautino / Creissels
Année de construction : 1980
Année de pose : 2003
Année d'arrêt de service : 2012
Année de démontage : 2018

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 720 p/h
Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s
Temps de trajet : 3 min 44 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2223 mètres
Altitude amont : 2424 mètres
Dénivelée : 201 mètres
Longueur développée : 515 mètres
Longueur horizontale : 479 mètres
Pente maximale : 43 %
Pente moyenne : 39 %

Caractéristiques techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Amont
Gare retour : Aval
Sens de montée : Droite
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 132 kW
Diamètre poulie motrice : 3000 mm
Diamètre poulie retour : 3500 mm
Largeur de voie : 3,50 m
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 4
Nombre de véhicules : 25
Dispositif d'accouplement : AR 2.3
Type de véhicules : Arceaux 2 places Montaz-Mautino
Espacement des véhicules : 18 secondes (équivalent à 41,4 m)

Caractéristiques du câble

Fournisseur du câble : FATZER
Date de pose : 2003
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Textile compacté
Diamètre du câble : 29,5 mm
Composition : 6×19 fils
Section du câble : 347 mm²
Résistance à la rupture : 60 290 daN
Pas de toronage : 86 mm

Ligne et infrastructures du télésiège Retour Chancel

Gare aval :

Située à 2223 mètres d'altitude au-dessus du pylône n°2 du téléphérique des Glaciers de la Meije 1, elle était simplement installée sur des massifs en béton pour éviter un trop fort impact sur l'environnement.
Aucun terrassement ne fut à proprement parler effectué, il n'y avait pas de portillons de cadencement et l'embarquement mal délimité se faisait en pleine pente.
Elle était constituée d’un retour fixe Montaz-Mautino réduit à sa plus simple expression, récupéré du télésiège du Bouquetin mais avec un pylône de sortie de gare totalement neuf puisque ce retour se trouvait originellement en amont donc était précédé d’un pylône en support.

    La gare aval vue en arrivant des pentes supérieures
    Image

    Vue en plongée depuis le téléphérique de la Meije
    Image

    Vue de trois quarts arrière depuis la même installation
    Image

    Vue rapprochée de la poulie retour fixe
    Image

    La gare aval vue de trois quarts
    Image

    Détail sur la poulie et le balancier support 2S
    Image

    Le poste de commande de la gare aval
    Image


La ligne :

Avec environ 500 mètres développés sur une pente quasi constante (la pente moyenne était presque égale à la pente maximale), elle était relativement courte avant que le dernier pylône ne ramène le câble à l’horizontale en gare amont.
La montée offrait une vue superbe sur la Meije, les Grandes Rousses, le plateau d'Emparis et les téléphériques.

Caractéristiques de la ligne :
  • P0 : 8C/8C
  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 6S/6S
    La ligne vue depuis l'aval avec le téléphérique de la Meije à droite
    Image

    P0 en sortie de gare
    Image

    P1
    Image

    P2
    Image

    Portée P2 - P3 vue depuis l'aval
    Image

    Portée P2 - P3 vue depuis l'amont
    Image

    P3
    Image

    Portée P3 - G2 vue depuis l'amont
    Image



Gare amont :

Située à 2424 mètres d'altitude à proximité de la station intermédiaire des deux téléphériques du Peyrou d'Amont, elle permettait aux skieurs d'enchaîner directement avec le téléphérique pulsé des Glaciers de la Meije 2 ou encore d’emprunter Glaciers de la Meije 1 à la descente pour revenir à La Grave si la neige venait à manquer au niveau de son P1 au point d’empêcher les skieurs de la gagner.
Techniquement, il s’agissait d’une gare bipode Montaz-Mautino dérivée de la gamme Trialp assurant à la fois la mise en mouvement et la tension du câble porteur-tracteur de l'installation.
Notons la présence à l'avant de la gare de balanciers 4S.

    Arrivée en gare avec la poulie motrice et la dynamo tachy-câble
    Image

    L'armoire de commandes en gare amont
    Image

    La gare amont vue depuis l'arrivée du premier tronçon du téléphérique de la Meije
    Image

    La gare amont vue de profil avec le glacier de la Meije en arrière plan
    Image

    Détail sur la gare motrice - tension de l'installation
    Image

    La gare amont vue de l'autre côté
    Image

    Vue rapprochée
    Image

    La gare amont vue en contre plongée en partant vers la vallée
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège fixe Retour Chancel employait vingt-cinq véhicules biplaces « Trialp » Montaz-Mautino de l'ex-télésiège du Bouquetin démonté à Val Thorens remis en conformité par une rénovation des arceaux et la mise en place de câblettes de sécurité.
Quand les photos furent prises ils étaient déposés sous le pylône d'entrée de la gare supérieure du téléphérique des Glaciers de la Meije 1, une autre partie se trouvant sous la gare amont du télésiège lui-même.

    Image


Ces sièges étaient reliés au câble par des pinces fixes Montaz-Mautino de modèle AR 2.3.

    Image


Chancel, un retour non gagnant…

Destiné à maintenir l’ouverture du domaine en cas de faible enneigement au niveau de l’intermédiaire du téléphérique Glaciers de la Meije 1, ce court télésiège reconditionné n’était certes pas amené à beaucoup servir mais pesait néanmoins dans le budget de la TGM, qui déjà peinait à atteindre la rentabilité du fait des dépenses croissantes liées à l'entretien des vieillissants téléphériques des Glaciers de la Meije dont la clientèle ne peut par ailleurs qu’être limitée.
Ce télésiège cessa ainsi d'être exploité en 2012, car outre le fait qu’indépendamment de ses jours d’ouvertures il devait être entretenu, la TGM aurait en prime dû procéder à sa remise aux normes afin de pouvoir le remettre en service.
Avec la fin de la concession en 2017, ce fut la SATA, société exploitant le domaine skiable de l'Alpe d'Huez, qui reprit l’exploitation de celui de La Grave et dans l’attente d’une future rénovation des téléphériques existants et de leur prolongement par un troisième tronçon, elle décida en 2018 du démontage du télésiège du Retour Chancel.

    Retour Chancel, un télésiège bien inutile qui aura au final plus pesé dans les comptes de son exploitant qu’il ne lui aura rapporté
    Image


Tony le savoyard, Guigui74 & J'ib, Novembre 2022

Photos : François05
Texte, bannière et mise en page : Guigui74, Tony le savoyard & J'ib
Date des photos : 21 avril 2012, 05 mai 2013 20 avril 2017 & 28 avril et 16 septembre 2018



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :