En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 06/04/2016 et mise à jour le 20/11/2016
(Mise en cache le 20/11/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Les Menuires
  2. Historique : les téléskis des Allamands 1 & 2
  3. Allamands, l’une des liaisons 3 Vallées depuis les Menuires
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Allamands
  5. Allamands, un télésiège ancien


Les Menuires

Les Menuires est une station située dans la vallée des Belleville. Le centre principal se retrouve à environ 1850 mètres d'altitude sur les quartiers du Reberty et de la Croisette. La liaison avec le massif de la Masse, située en regard de la station principale, se fait par la cuvette située en aval des deux hameaux. On retrouve aussi les hameaux de Praranger et du Bettex, portes d'entrée de plus basse altitude (environ 1550 mètres d'altitude), reliés aux Menuires par le télésiège du Bettex.
Notons que le domaine des Menuires est relié à Val Thorens par le Mont de la Chambre, à Saint-Martin de Belleville par le Roc des Trois Marches et par ces deux derniers sommets à la vallée de Méribel.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : les téléskis des Allamands 1 & 2

La réalisation de la station des Menuires débute en 1964. On y trouvait alors trois téléskis installés sur l'actuel front de neige de la Croisette, ainsi que le village de vacances du Solaret. L'aménagement du versant Mont de la Chambre est lancé avec la construction du télésiège fixe des Combes et du téléski des Combes A. Ils permettent l'ouverture de nombreuses pistes sur 880 mètres de dénivelé.

La station de Méribel-Mottaret ouvre ses portes en 1972. L'accès à cette station depuis les Menuires est possible par deux sommets principaux : le Mont de la Chambre (avec la télécabine en deux tronçons du même nom, construite entre 1969 et 1970) et le Roc des 3 Marches (en empruntant le téléski des Allamands, installé en 1973). Celui-ci, avec ses 1532 mètres de longueur, permet de rejoindre le sommet du Roc des 3 Marches au terme d'un tracé assez difficile avec la présence d'une pente assez marquée durant la montée ainsi qu'un virage à gauche en milieu de parcours.
Notons que la première liaison effective entre Méribel-Mottaret et les Menuires est assurée depuis 1974 par le téléski du Roc de Tougne.
Rapidement, le téléski des Allamands est victime de son succès et l'attente à son départ s'accentue au fil des hivers. Ainsi, en 1985 l'ancien téléski du Stade (situé à la station des Menuires) est déplacé le long d'Allamands afin de réduire le temps d'attente pour rejoindre le Roc des 3 Marches.

Image
Le premier téléski du Stade avant son déplacement aux Allamands. Nous pouvons distinguer la télécabine du Mont de la Chambre ainsi que le télésiège des Combes
le survolant (D.R).


Malgré ce doublement, l'axe des Allamands reste incapable d'absorber les flux de skieurs en direction de Méribel. C'est pourquoi, deux ans après l'installation du téléski des Allamands 2, l'exploitant du domaine des Menuires décide de remplacer ces appareils par un télésiège triplace issu de la récupération d'un téléporté installé auparavant au départ de la station. Le premier téléski est alors démonté tandis qu'Allamands 2 est tout de même conservé jusqu'en 1991 pour pallier aux pannes du télésiège voisin et le soulager lors des pics de fréquentation.

Image
Vue aérienne des tracés du téléski des Allamands 2 et du télésiège des Allamands (© cliché Géoportail).



Avant de continuer ce reportage, revenons quelques instants sur les caractéristiques du téléski des Allamands 2 :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : ALLAMANDS 2
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SODEVAB
Exploitant : SODEVAB
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1985
Année de démontage : 1991

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 680 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,7 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2122 m
Altitude amont : 2565 m
Dénivelée : 443 m
Longueur développée : 1532 m
Portée la plus longue : 140 m
Pente maximale : 60 %
Temps de trajet : 6 minutes 55 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : T150 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée :110 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : environ 16-17
Nombre de virage : 1

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 155
Masse à vide : 12 kg
Charge utile : 80 kg
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante Montaz-Mautino
Espacement : 5 secondes


Allamands, l’une des liaisons 3 Vallées depuis les Menuires

Le télésiège des Allamands était situé sur la partie haute du secteur du Mont de la Chambre, accessible depuis la station par le télésiège débrayable des Combes.
Il avait pour rôle de permettre la liaison avec le sommet du Roc des 3 Marches avec le domaine skiable de Méribel. Ainsi, les skieurs arrivant du télésiège débrayable des Combes via la piste bleue de l'Allée pouvaient rejoindre le sommet du Roc des 3 Marches à partir duquel il était possible de redescendre sur le versant de Méribel grâce à la liaison 3 Vallées avec les pistes rouges du Mouflon ou de l'Alouette ou alors en empruntant à la descente la télécabine des Plattières 3 dont l'arrivée était située à proximité de celle du télésiège des Allamands. Il était aussi possible de rejoindre le secteur de Saint Martin de Belleville par les pistes bleues du Grand Lac et du Pélozet.

Au sommet du télésiège des Allamands, 5 pistes étaient accessibles, tant sur le versant des Menuires que de Méribel-Mottaret :

→ Versant Les Menuires :

  • La piste rouge des 3 Marches, seule piste qui partait du sommet du télésiège des Allamands et se terminait à son départ.
  • La piste bleue du Grand Lac, qui permettait de basculer sur Saint Martin de Belleville.
  • La piste rouge des Allamands dont on pouvait revenir au départ du télésiège via la fin de la piste bleue des Pâturages. Si on continuait sur la partie basse de la piste des Allamands, on rejoignait le départ des téléskis des Combes.

→ Versant Méribel-Mottaret :

  • La piste rouge du Mouflon, qui redescendait sur la piste bleue de la Sitelle revenant sur le départ du télésiège du Châtelet.
  • La piste rouge de l’Alouette, qui permettait de rejoindre le départ du télésiège de Côte Brune, et par extension, le front de neige du Mont Vallon.

Image
Situation du télésiège des Allamands sur le plan des pistes des Menuires (© Plan Atelier Pierre Novat).

Image
Situation plus générale du télésiège des Allamands sur le plan des pistes des Trois Vallées (© Plan Atelier Pierre Novat).


Allamands était un télésiège fixe classique de la gamme des téléportés Montaz-Mautino. On notera que cet appareil est issu de la récupération du télésiège fixe des Bruyères (installé dans la station des Menuires) remplacé en 1987 par une télécabine 12 places.


Voici les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : ALLAMANDS
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SAS (Société d’Aménagement de la Savoie)
Exploitant : SEVABEL
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1987
Année de démontage : 2007

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personnes
Débit à la montée : 1145 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,20 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2250 m
Altitude amont : 2696 m
Dénivelée : 446 m
Longueur développée : 1486 m
Portée la plus longue : 195 m
Pente moyenne : %
Pente maximale : 65 %
Temps de trajet : 11 minutes 16 secondes

Caractéristiques techniques

Type de la gare aval : TRI-ALP
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 199 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 16

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau 3 places Montaz-Mautino
Nombre de véhicules : 150
Masse à vide : 86 kg
Charge utile : 240 kg
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Montaz-Mautino
Espacement : 9 secondes


Ligne et infrastructures du télésiège des Allamands

La gare aval

La gare aval du télésiège des Allamands était située à 2250 mètres d’altitude. Entre 1987 et 1991, sa gare aval était implantée juste à côté du départ du téléski des Allamands 2.
Cette station assurait la mise en mouvement du câble ainsi que sa tension grâce à un vérin hydraulique.

Image
La gare aval une mer de nuages recouvrant la vallée des Belleville. Sur la gauche, nous voyons l'ancienne cabane des commandes des téléskis des Allamands,
démontés respectivement en 1987 et 1991.

Image
Zoom sur la gare aval depuis l’autre côté.

Image
Vue de profil.

Image
Vue arrière.



La ligne

En sortie de gare aval, la pente grimpait rapidement pour rejoindre le pylône 2. Ensuite, la montée était un peu plus plate avant de reprendre une très forte inclinaison en milieu de portée vers le pylône 4. C’était à cet endroit que la pente était la plus forte. L’enchaînement des pylônes 4 à 6 permettaient à la ligne de passer une petite crête et de radoucir l’inclinaison du câble. La ligne survolait ensuite deux pistes entre les pylônes 12 et 14. Le pylône 13 quant à lui imprimait la dernière montée, assez forte, avant la gare amont. Pour finir, l'enchaînement des pylônes 15 et 16 remettait le câble sur le plan horizontal pour l'entrée en gare amont.

Montaz-Mautino avait équipé la ligne du télésiège des Allamands de 16 pylônes, dont 1 portique et 15 tubulaires, dont certains avaient été fournis par GMM et ne provenaient pas de la réccupération du télésiège des Bruyères.

Image
La gare aval et le début de la ligne depuis la file d'attente.

Image
Le pylône 1 en portique.

Image
Vue arrière sur le début de la portée après le pylône 3.

Image
Milieu de la portée vers le pylône 4. Sur la droite, nous pouvons apercevoir l’ancienne piste de montée du téléski des Allamands 2.

Image
Fin de la portée vers le pylône 4.

Image
Retour sur le pylône 12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P15.

Image
L’enchaînement des pylônes 15 et 16 depuis la gare amont.



La gare amont

La gare amont était située à 2696 mètres d’altitude, à proximité de la station d’arrivée de la télécabine des Plattières 3 venant de Méribel-Mottaret.
C’était une simple poulie de retour-fixe.

Image
Vue arrière de la gare amont.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Allamands était équipé de 150 sièges Arceaux 3 places Montaz-Mautino qui assuraient un débit de 1145 personnes par heure à la vitesse de 2,20 m/s.

Image
Deux sièges Arceaux 3 places Montaz-Mautino en ligne.



Allamands, un télésiège ancien et un peu long

Allamands était un téléporté qui permettait de desservir plusieurs liaisons primordiales avec les 3 Vallées dont Saint-Martin-de-Belleville et la vallée de Méribel, accessibles par le sommet du Roc des 3 Marches. Malgré son rôle prédominant de liaison, il donnait accès à un secteur de ski propre peu fréquenté.

En 2005, lors du remplacement du télésiège débrayable des Combes par une télécabine 8 places sur un tracé similaire, la SEVABEL en a profité pour démonter le dernier point noir du haut du secteur du Mont de la Chambre : les Allamands. Il a été remplacé par le télésiège débrayable à bulles du Roc des 3 Marches 2, permettant d'apporter un réel plus par rapport à son prédécesseur, surtout en termes de temps de montée, de confort et de débit.

Image
Allamands, un télésiège un peu trop long et inconfortable, démonté au profit d'un télésiège débrayable à bulles plus performant.


Je tiens à remercier skifan, kaldini et l'administrateur du site ski.inmontanis.info pour les photos, Bovinant pour la bannière ainsi que remontees pour sa présentation de la station des Menuires et sa relecture.

Bannière : Bovinant
Texte : remontees (présentation des Menuires) et Alspace
Mise en page : Alspace
Photos : skifan, kaldini, ski.inmontanis.info
Date des photos : 30 décembre 2001, 15 et 17 mars 2005, 3 avril 2005 ainsi que 25 juin 2005.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :