En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 03/07/2017 et mise à jour le 25/08/2017
(Mise en cache le 25/08/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Samoëns
  2. Gouilles Rouges, la roue de secours de la liaison « Grand Massif »
  3. Ligne et infrastructures du télésiège des Gouilles Rouges
  4. Gouilles Rouges, un appareil bientôt démonté


Samoëns

Samoëns est une station de ski située en vallée du Haut-Giffre, à 1600 mètres d’altitude au plateau des Saix et au-dessus du village éponyme.
Elle dispose d’un domaine skiable composé de 12 remontées mécaniques desservant environ 25 pistes de tous niveaux. Relié au groupement de stations « Le Grand Massif », il est possible de skier sur 147 pistes dont 20 vertes, 64 bleues, 50 rouges et 13 pistes noires qui sont desservies par 69 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Gouilles Rouges, la roue de secours pour la liaison « Grand Massif »

Le télésiège des Gouilles Rouges a été construit en 1981 lors de l'ouverture du « Grand Massif », qui regroupe les stations de Samoëns, Morillon, Les Carroz d'Arâches et Flaine. A sa mise en service, Gouilles Rouges doublait sur un tracé plus long le téléporté de la Croix qui desservait depuis 1979 le sommet de la Tête du Pré des Saix et la liaison avec Flaine, ouverte en 1975.
Dès 1989 et la mise en service du télésiège de Chariande 2, les Gouilles Rouges devient le second maillon de la chaîne de deux téléportés rejoignant la liaison Grand Massif depuis le front de neige de Samoëns. Depuis la construction du télésiège de Chariande Express en 2009, le télésiège des Gouilles Rouges n'est ouvert que lors des périodes de vacances scolaires pour éviter la saturation de l'axe principal de Chariande Express. Notons que durant la saison 2012-2013, le télésiège des Gouilles Rouges n'a pas ouvert car les sièges Goutte d'Eau de l'appareil n'avaient pas le droit d'être exploités.

Le télésiège des Gouilles Rouges est donc un appareil utilisé pour basculer sur les autres stations du Grand Massif depuis l'arrivée du télésiège de Chariande 2 et permet, en cas de panne sur Chariande Express, d'assurer la continuité du service pour rapatrier les skieurs vers le point de liaison Grand Massif à la Tête du Pré des Saix.
En plus de ce rôle de liaison primordial, cet appareil dessert du ski propre engagé, à l'image des deux seules pistes noires du domaine de Samoëns : l'Aigle Noir et le Chamois. Il permet, malgré un temps de montée légèrement plus long que son voisin de Chariande Express, de faire des rotations sur ces deux pistes en évitant aux bons skieurs de redescendre sur la station.

Au niveau du ski, le télésiège des Gouilles Rouges dessert donc les pistes suivantes :

→ Versant Samoëns :

  • La piste bleue de la Vérosse. Cette piste débute au sommet du télésiège de Chariande 2 pour se terminer dans la piste bleue du Dahu. Notons qu'elle est survolée deux fois par le télésiège de Chariande 2.
  • La piste bleue du Dahu, qui se dirige vers le télésiège des Gouilles Rouges avant de revenir sur la station.
  • La piste bleue des Gouilles. Cette piste permet de faire le lien entre l'arrivée du télésiège de Chariande 2 et le départ de celui des Gouilles Rouges.
  • La piste rouge des Parements. Nouvelle piste crée avec la construction du télésiège de Chariande Express, elle part après le premier mur de la piste noire de l'Aigle Noir pour terminer dans la piste bleue du Dahu au niveau du lac des Gouilles. Cette piste n'est accessible que par les télésièges des Gouiles Rouges et de Chariande Express.
  • La piste rouge de la Marmotte, qui redescend directement sur la station en passant à proximité de l'ancienne aire de départ du télésiège de la Croix.
  • La piste noire du Chamois, longeant sur la droite le haut du télésiège de Chariande Express.
  • La piste noire de l'Aigle Noir, longeant le télésiège des Gouilles Rouges sur sa gauche. Cette piste n'est accessible que par les télésièges des Gouiles Rouges et de Chariande Express.


→ Versant Morillon-Les Carroz d'Araches :

  • La piste bleue du Perce-Neige, qui revient sur le sommet du télésiège des Molliets. De ce point, il est possible de redescendre soit sur les Carroz d’Arâches soit sur Morillon.
  • La piste rouge des Chamois, qui revient au départ du télésiège de l'Airon.

→ Versant Flaine :

  • La piste bleue de la Silice. Piste facile qui donne accès au front de neige de la combe de Vernant via l'enchaînement avec la bleue de la Dolomie.
  • La piste rouge du Sortilège. Plus difficile que la précédente, elle permet aussi de redescendre sur le front de neige de la combe de Vernant, au niveau des départs des télésièges de Vernant et de Corbalanche.

Image
Situation du télésiège des Gouilles Rouges sur le plan des pistes de Samoëns.

Image
Situation du télésiège des Gouilles Rouges sur le plan des pistes du Grand Massif.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : GOUILLES ROUGES
Maître d’œuvre : CETARM 74
Maître d'ouvrage : COMMUNE DE SAMOËNS
Exploitant : DSG (Domaine Skiable du Giffre)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1981

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personnes
Débit à la montée : 1150 personnes/heure (* 1350 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,5 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1670 m
Altitude amont : 2106 m
Dénivelée : 436 m
Longueur développée : 1150 m
Longueur horizontale : 1064 m
Portée la plus longue : 153 m
Hauteur de survol maximale : 21 m
Pente moyenne : 40,98 %
Pente maximale : 94 %
Temps de trajet à la montée : 7 minutes 40 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare : Delta
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 225 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 127 bars
Tension nominale : 22 852 daN
Diamètre de la poulie motrice : 3200 mm
Type de gare amont : Retour-fixe
Diamètre de la poulie retour : 3550 mm
Nombre de pylônes : 14

Caractéristiques des véhicules

NOTE : Arceaux de rénovation en provenance des télésièges de Vérard (Avoriaz), du Pralet (Sixt-Fer-à-Cheval) et des Biollaires (Morillon).

Type de véhicules : Arceau de rénovation (Goutte d'eau avant 2013)
Nombre de véhicules : 98 (* 115)
Masse à vide : 84 kg
Charge utile : 240 kg
Espacement : 9,4 secondes (* 8 secondes)
Type de pinces : AR2100

Caractéristiques du câble (2010)

Fabricant : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 35.25 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x17 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 216 mm
Pas de toronage : 98 mm
Section du câble : 135,29 mm²
Section du toron : 84 mm²
Résistance à la rupture : 86 090 daN

*Valeurs avant 2013.


Ligne et infrastructures du télésiège des Gouilles Rouges

La gare aval

La gare aval du télésiège des Gouilles Rouges est située à 1670 mètres d’altitude, à proximité du restaurant d’altitude « La Luge à Térant ».
Au niveau technique, on retrouve une gare Delta assurant la mise en mouvement du câble et sa tension dynamique à l'aide de deux vérins hydrauliques parallèles montés de part et d'autre de la structure motrice. On retrouve des balanciers 16C en sortie de gare aval afin d’imprimer la première montée.

Image
La gare aval dans son environnement.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
De plus près.

Image
En approchant de la file d’attente.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
L’accès au départ.

Image
La poulie motrice.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Gare aval depuis la ligne.



La ligne

La ligne du télésiège des Gouilles Rouges survole un terrain très difficile. On peut décomposer le profil de la ligne comme suit : entre la gare aval et le pylône 3 la pente n’est pas très importante. Le pylône 3 imprime la première très forte montée de l’appareil, qui est stoppée par l’enchaînement des ouvrages 5 et 6. Juste après, un répit de courte durée est traversé mais rapidement le pylône 7 impulse la montée finale. Le pylône 10 imprime la pente maximale du tracé. Après le survol d’une falaise, les trois pylônes de crête P11, P12, et P13 radoucissent la pente qui est décroissante jusqu’à l’arrivée.

Pomagalski a équipé la ligne de 14 pylônes, dont 9 supports, 3 compressions et 2 supports-compressions :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 4SC/4SC
  • P3 : 8C/8C
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 12C/16C
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 6S/4S
  • P10 : 12C/16C
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 8S/8S
  • P14 : 6S/4S

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Longue portée vers le pylône 5.

Image
Survol d’une falaise.

Image
P5.

Image
Tête du pylône 6.

Image
P7.

Image
Longue portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Dans la portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Nous sommes dans la pente maximale du tracé.

Image
Survol d’une seconde falaise.

Image
L’enchaînement des pylônes 11, 12 et 13.

Image
Portée vers le pylône 14. On remarque sur la droite la gare amont du télésiège débrayable de Chariande Express.

Image
P14.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 2106 mètres d’altitude, à proximité de l’arrivée du télésiège de Chariande Express. Au niveau technique, il s'agit d’une station retour fixe assurant une emprise au sol minimale.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue sur la gare amont depuis l’arrivée du télésiège de Chariande Express.

Image
Vue en contre-plongée sur la gare amont depuis le début de la piste noire de l’Aigle Noir.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Gouilles Rouges est équipé de 95 sièges Doudouk3 de rénovation, commercialisés par Pomagalski à partir de 2010 dans le cadre de la mise en conformité des sièges Goutte d'eau. En 2013, les arceaux des sièges ont donc été remplacés mais les assises, les garde-corps et les pinces sont restées d'origine. Notons qu’avant 2013, l’appareil était équipé de 114 sièges Goutte d’Eau et d’un véhicule de service qui est entreposé en gare aval lorsqu’il n’est pas utilisé.
Les sièges reliés au câble par des pinces fixes AR2100.

Image
Un siège Goutte d’eau en ligne en 2009.

Image
Un siège Arceau de rénovation en ligne.

Image
Un siège vu de profil.



Autre vue...

Image
La fin de la ligne.

Image
Les trois pylônes de crête, du P11 au P13.

Image
Vue vers l’amont.

Image
Vue en plongée sur la partie basse de la ligne depuis la Tête des Saix.

Image
La ligne, jusqu’au pylône 10.

Image
Vue sur le survol de la deuxième falaise que grimpe le télésiège des Gouilles Rouges.

Image
Vue arrière du pylône 10.

Image
La ligne, du pylône 10 au pylône 13.

Image
La même chose vue depuis le télésiège de Chariande Express.

Image
Le pylône 9.

Image
L’enchaînement des pylônes 5, 6 et 7.

Image
Vue en contre-plongée sur les mêmes ouvrages.

Image
Vue sur la première falaise que grimpe l’appareil avec les pylônes 5 et 6 à son sommet.

Image
Le début de la ligne jusqu’au pylône 4.

Image
Les pylônes 3 et 4.

Image
Le pylône 3 et son paravalanche vu de profil.

Image
Les premiers mètres de la ligne avec sur la droite l’arrivée de la piste bleue du Dahu.



Gouilles Rouges, un appareil bientôt démonté

Le télésiège des Gouilles Rouges est un appareil secondaire au sein du domaine skiable de Samoëns mais non moins essentiel. En effet, il constitue le deuxième maillon d’une chaîne de 2 appareils qui permet d’atteindre la Tête des Saix depuis la station de Samoëns, en complément du télésiège débrayable de Chariande Express. De plus, lorsqu’il est ouvert, il permet aux bons skieurs de faire des rotations sur les deux seules pistes noires de Samoëns sans avoir à redescendre sur la station, et ce malgré son temps de montée un peu plus long que celui de Chariande Express.
Après plus de 30 années de bons et loyaux services, les Gouilles Rouges devrait être démonté au cours de l’année 2017 ou 2018 suite à la mise en service du télésiège de Coulouvrier qui devrait être effective en décembre 2017.

Image
Gouilles Rouges, un appareil secondaire vivant ses dernières heures.


Je tiens à remercier l’alexois pour les photos de l’appareil, Rodo_Af pour l'image des anciens sièges en 2009 ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois et Rodo_Af
Date des photos : 16 février 2017.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :