En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF3 du Rebenty

Ax 3 Domaines

Poma

T2 ES
Description rapide :
Véritable colonne vertébrale du domaine des Campels, le télésiège du Rébenty dessert quasiment toutes les pistes de ce domaine ainsi que de celui du Saquet. Il est également un des deux moyens de revenir sur le reste du domaine depuis les Campels. Autant de facteurs qui font de lui un appareil vital pour la station, fréquemment surchargé.

Année de construction : 1984

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 17/09/2017 et mise à jour le 09/10/2017
(Mise en cache le 09/10/2017)

LE TELESIEGE DU REBENTY
Ax 3 Domaines
Poma – 1984


Image


Ax 3 Domaines : le ski à 1h30 de Toulouse

La station d'Ax 3 Domaines se trouve en Ariège, à environ 1h30 de voiture de Toulouse, la quatrième ville de France. Le domaine skiable s'étend au-dessus de la ville d'Ax les Thermes, forte d'un millier et demi d'habitants, nichée dans la vallée de l'Ariège à 700 mètres d'altitude. C'est au fond de cette vallée que se trouve le seul accès vers l'Andorre depuis la France.
Le domaine skiable d'Ax 3 Domaines s'étend de 1400 à 2300 mètres d'altitude, au-dessus de la station de Bonascre, qui surplombe la ville d'Ax les Thermes. La ville et la station sont reliées par une télécabine, construite en 2002. On y skie sur une quarantaine de pistes de tous niveaux, desservies par une grosse quinzaine de remontées mécaniques.

Cliquez sur le logo de la station pour une description plus détaillée du domaine :
Image


Bref historique du secteur des Campels

Dès 1958, il est possible de skier dans le vallon des Campels. En effet : si un téléski arrivant au sommet de la Tute de l'Ours était en place depuis 1955, il a fallu attendre 1958 pour qu'un télésiège remonte les skieurs du fond du vallon jusqu'au plateau du Saquet. Avec ces deux remontées, les skieurs pouvaient ainsi effectuer une boucle et enchaîner les longues descentes dans le vallon des Campels. Devant le succès que rencontra rapidement le téléski de la Tute, il fut doublé dès 1962 par un autre téléski sur un tracé parallèle : le téléski du Pic.

Néanmoins, malgré cet important dénivelé offert, il faudra attendre 1979 pour que d'autres aménagements suivent sur le secteur des Campels. Durant tout ce temps, c'est l'antique télésiège de Bisorne qui était chargé de ramener tous les skieurs des Campels sur le Saquet. Devant sa saturation et son inconfort certain, la station entreprit en 1979 de le remplacer sur un tracé totalement différent par un téléporté assez original : le télésiège de Savis. Celui-ci avait la particularité de desservir deux versants, grâce à une gare intermédiaire située au fond du vallon des Campels. C'est également à partir de cette année-là que le téléphérique du Berduquet, victime de son âge grandissant et de son isolement par rapport à la ville d'Ax-les-Thermes, n'est plus exploité.

En 1984, l'attractivité du domaine des Campels est grandement renforcée, puisque la station décide de construire le très long télésiège du Rébenty. Celui-ci, rachetant un dénivelé de plus de 500 mètres, part d'un replat à près de 1800 mètres d'altitude dans le vallon des Campels, au niveau de la Jasse et de l'Orri des Campels, pour arriver sur la crête en amont de la Tute de l'Ours, à 2350 mètres d'altitude. Il soulage grandement le télésiège de Savis, et permet aussi aux skieurs d'enchaîner les descentes dans le vallon sans avoir à repasser par le plateau du Saquet.

La station profite aussi du démontage des téléskis de la Tute et du Pic pour réimplanter l'un d'entre eux sur le domaine des Campels, pour desservir une nouvelle piste rouge le long de la bleue de Savis : c'est ainsi que le téléski de l'Orry voit le jour.

Le télésiège du Rébenty : colonne vertébrale du domaine des Campels

Le télésiège du Rébenty a donc été construit par Poma en 1984. Situé sur le secteur des Campels, il se voit affecté d’un double rôle de desserte de ski propre et de liaison.
Ski propre d’abord, parce qu’il est le seul moyen d’atteindre les pistes les plus élevées du secteur des Campels (et du domaine d’Ax 3 Domaines en général). C’est aussi le moyen le plus rapide (si je puis dire, au vu de la longueur et de la vitesse de l’appareil) d’enchaîner les rotations sur les longues pistes qui partent du sommet, même s’il ne part pas de la toute fin de ces dernières. En effet : si les skieurs souhaitent continuer jusqu’en bas de ces pistes et les refaire par la suite, ils doivent obligatoirement emprunter le télésiège de Savis, régulièrement saturé, puis ensuite le télésiège de la Tute ou celui de l’Ours. Il dessert en somme toutes les pistes du secteur des Campels, à l’exception de celles desservies par le tronçon est du télésiège de Savis, ainsi que toutes les pistes du secteur du Saquet, à l’exception de celles accessibles depuis les téléskis du Col et des Chalets.
Liaison ensuite, car il existe trois moyens de regagner le reste du domaine skiable depuis le secteur des Campels : la piste verte « Trois Jasses » (qui ramène les skieurs à Bonascre), le tronçon ouest du télésiège de Savis, et le télésiège du Rébenty. La piste des « Trois Jasses » étant rarement ouverte en raison de son enneigement plutôt aléatoire et le télésiège de Savis étant littéralement surchargé la majorité du temps, le télésiège du Rébenty est dès lors fréquemment emprunté pour regagner le reste du domaine skiable.
Ces deux fonctions de premier plan font du télésiège du Rébenty un téléporté particulièrement fréquenté, où les files d’attente sont légion. Sa ligne particulièrement longue et sa vitesse d’exploitation plutôt faible, couplés à ces récurrentes files d’attente, en font un véritable point noir du domaine skiable.

Côté technique, c’est un télésiège assez classique pour son époque et son constructeur. On retrouve ici un appareil de la gamme « Delta », avec une configuration classique de motrice-tension en gare aval et de retour fixe en gare amont. La longueur de la ligne (plus de 1,8 kilomètres) en fait toutefois un appareil remarquable, le classant ainsi parmi les dix télésièges fixes les plus longs du pays.

Côté ski, le télésiège du Rébenty dessert de nombreuses pistes, aussi bien sur le secteur des Campels que sur celui du Saquet. Quatre pistes sont directement accessibles depuis le sommet du télésiège. L'une d'entre elle est partculièrement importante. Il s'agit de la piste « Corniche », qui part vers la gauche, parcourt la crête jusqu’en contrebas du sommet de la Tute de l’Ours. Par la suite, celle-ci contourne le sommet par le nord jusqu’à rejoindre les pistes du versant nord, à savoir les pistes suivantes :

  • La bleue « Casse », piste un peu plus engagée que la précédente et qui la croise à plusieurs reprises. En empruntant cette piste, on rejoint la gare amont du téléski du Casse, puis on longe sa ligne jusqu’à sa gare aval et la gare intermédiaire du télésiège de l’Ours, pour enfin continuer jusqu’à la gare aval du télésiège de la Tute.
  • La rouge « Ours » : cette piste, enneigée artificiellement, longe la ligne du télésiège de l’Ours (versant Tute) sur la totalité de son trajet, pour rejoindre sa gare intermédiaire, ainsi que la gare aval du téléski du Casse. On peut ensuite, depuis cet endroit, continuer sur la partie inférieure de la piste « Casse » pour retourner au télésiège de la Tute.
  • La rouge « Compétition », sorte de variante de la partie inférieure de la piste « Ours », mais qui descend directement jusqu’en gare aval du télésiège de la Tute. Lorsqu’une compétition de ski se tient à Ax, elle a souvent lieu sur cette piste.
  • La rouge « Tremplin », accessible uniquement depuis la noire de « Tute ». C’est une sorte de variante des trois quarts inférieurs de la piste « Tute », mais qui sont est agréables car à l’écart du domaine et très peu fréquentée.
  • La noire « Tute », assez longue piste noire assez raide, longeant l’intégralité du télésiège de la Tute sur la totalité de son tracé, et finissant sa course au niveau de sa gare aval.

On peut également, depuis la piste « Corniche », accéder à quelques pistes du secteur des Campels :

  • La bleue « Savis », longue piste bleue sur le domaine des Campels et qui descend jusqu’aux départs des télésièges de Savis et de Bisorne en passant par l’arrivée du téléski d’Orry, et le départ du télésiège du Rebenty. Depuis cette piste, on peut également bifurquer sur la piste « Bergers », longue piste rouge enneigée artificiellement, et descendant jusqu’en gare aval du télésiège du Rebenty, en passant par celle du téléski de l’Orry.
  • La noire « Olympique », longue et très belle piste noire passant par la gare aval du télésiège du Rebenty puis rejoignant la piste « Savis » à l’endroit où se trouvait, jusqu’à l’été 2017, la gare intermédiaire du télésiège de Savis. Néanmoins, à cause de son exposition et de la végétation de plus en plus présente sur son tracé, elle est rarement ouverte.


Les trois autres pistes directement accessibles depuis le sommet du télésiège du Rébenty sont les suivantes :

  • La rouge « Combes », assez courte piste rouge plutôt engagée, sur la gauche à l’arrivée du télésiège, qui redescend un peu plus bas que la gare amont du téléski de l’Orry.
  • La noire « Mur », courte mais délicate piste très rarement damée et longeant la ligne du télésiège entre ses pylônes 20 et 16. Comme son nom l’indique, cette piste est un mur de bosses.
  • La noire « Couillade », assez courte piste assez isolée rejoignant la piste « Savis » sensiblement au même endroit que la piste « Combes ».


Situation sur le plan des pistes d'Ax 3 Domaines (© Plan Atelier Pierre Novat):
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e d'Ax (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSF – Télésiège à attache fixe
  • Nom de la remontée : REBENTY
  • Exploitant : SAVASEM (Ski Alpin Vallées d'Ax Société d'Economie Mixte)
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Maître d'oeuvre : CREISSELS
  • Maître d'ouvrage : SAVASEM
  • Année de construction : 1984

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 3 personnes
  • Débit à la montée : 1125 p/h
  • Débit à la descente : 300 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1811 m
  • Altitude amont : 2346 m
  • Dénivelé : 535 m
  • Longueur développée : 1852 m
  • Longueur horizontale : 1793 m
  • Pente moyenne : 29,84 %
  • Pente maximale : 53 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Aval
  • Puissance développée : 233 kW
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 20
  • Dispositif d'accouplement :
  • Type de véhicules : Arceaux 3 places
  • Espacement entre deux sièges : 10 secondes
  • Nombre de sièges : 168
  • Diamètre de la poulie motrice : 3200 mm
  • Diamètre de la poulie retour : 3550 mm

Caractéristiques du câble :

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Année de pose : 1985
  • Type de câblage : Lang à droite
  • Diamètre : 40,5 mm
  • Composition : 6*17 fils
  • Âme : Textile

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 6S/6S
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 16C/16C
  • P4 : 2S-8C-2S/2S-8C-2S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 6S/6S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 2C-4S-2C/2S-6C-2S
  • P11 : 6S/6S
  • P12 : 6S/6S
  • P13 : 4S/4S
  • P14 : 4S/4S
  • P15 : 16C/16C
  • P16 : 8S/8S
  • P17 : 2S-8C-2S/2S-8C-2S
  • P18 : 8S/8S
  • P19 : 8S/8S
  • P20 : 8S/8S


Ligne et infrastructures du télésiège du Rébenty :


La gare aval :

La gare aval du télésiège du Rébenty se trouve à 1811 mètres d'altitude, au milieu de la jasse des Campels. On retrouve ici une gare de la gamme Delta assez classique, abritant la motorisation de l'appareil. C'est aussi ici que le câble est mis en tension : la poulie et le moteur de l'appareil sont fixés à un lorry coulissant sur la structure de la gare et assurant ainsi la tension du câble par le biais de deux vérins hydrauliques.

Premier aperçu de la gare aval dans son environnement depuis le haut du dernier mur de la piste "Bergers" :
Image

Ici, depuis la piste "Savis" :
Image

En se rapprochant :
Image

De trois quarts :
Image

Vue de profil, avec le local de commandes à gauche :
Image

De trois quarts arrière, avec la totalité de la ligne à gauche :
Image

Vue arrière :
Image

Le panneau d'informations de l'appareil :
Image

L'embarquement :
Image

Dernier regard en arrière sur la gare aval :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège du Rébenty est particulièrement longue, avec ses 1852 mètres, et rachète un dénivelé de pas moins de 535 mètres. Après une partie quasiment plate jusqu'au pylône 3, la pente augmente brutalement sur quelques centaines de mètres, puis s'adoucit progressivement, en survolant en dévers l'adret du vallon des Campels. On passe successivement au-dessus de la piste "Olympique", puis de la piste "Bergers", avant de reprendre la montée plus fortement, au niveau des pylônes 14 et 15. Après un survol de la piste "Savis", la pente augmente à nouveau suite à la compression imprimée par le pylône 17, et l'on survole alors la piste "Mur" lors d'une impressionnante portée d'une longueur de 236 mètres, avant l'arrivée en gare amont.

En avant sur la ligne avec le P1 :
Image

Longue portée P1-P2 :
Image

P2, avec à gauche le mur final de la piste "Bergers" :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3, les choses sérieuses commencent :
Image

Portée P3-P4 :
Image

P4 :
Image

Tête du pylône P4 :
Image

Longue et raide portée P4-P5 :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6, la pente faiblit :
Image

Portée P6-P7, en dévers :
Image

P7 :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

Portée P8-P9, avec à gauche la piste "Olympique" :
Image

P9 :
Image

Longue portée P9-P10 :
Image

P10, la pente augmente de nouveau :
Image

Tête du pylône P10 :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Portée P11-P12 et passage au-dessus de la piste "Bergers" :
Image

P12 :
Image

Portée P12-P13 :
Image

P13 :
Image

Portée P13-P14 :
Image

P14 :
Image

P15, on monte une fois de plus :
Image

Portée P15-P16 :
Image

P16 :
Image

Portée P16-P17. A la fin de la portée, on passe au-dessus de la piste "Savis" :
Image

P17, imprimant à la ligne sa dernière montée :
Image

Tête du pylône P17 :
Image

La portée P17-P18, au-dessus de la piste "Mur", impressionne par sa longueur très importante :
Image

P18, au sommet de cette très longue portée :
Image

P19 :
Image

P20, la gare amont est enfin visible :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège du Rébenty se trouve à 2346 mètres d'altitude, sur la crête reliant le Pic de l'Etang Rébenty (2415 m), la Couillade de Llerbès (2287 m) et la Tute de l'Ours (2305 m). C'est une simple poulie retour fixe, assurant le renvoi du câble vers la gare aval.

Arrivée en gare amont :
Image

Vue de trois quarts arrière, avec la zone de débarquement, et tout au fond derrière les montagnes, la région des Corbières :
Image

Vue arrière :
Image

En partant vers la piste "Corniche" :
Image

Vue de profil en contre-plongée :
Image


Véhicules et pinces :

Poma a équipé le télésiège du Rébenty de 168 sièges de type "Arceau" de première génération, pouvant accueillir jusqu'à trois personnes. Ils sont suspendus au siège par des pinces fixes AR2800. On remarquera que certains garde-corps sont abîmés voire tordus, en raison des tempêtes successives qui ont frappé la station ces dernières années.

Un siège en ligne, ici le n°140 :
Image

La suspente et la pince :
Image


Quelques vues de la ligne depuis les pistes

Depuis les abords de la piste "Bergers" :
Image

Avec les sommets de la Haute Ariège en arrière-plan, marquant la frontière entre les départements de l'Ariège (09) et des Pyrénées Orientales (66):
Image


Quelques vues des pistes desservies par le télésiège

Le début de la piste "Savis" depuis la ligne du télésiège du Rébenty. On distingue au sommet la gare amont du télésiège de la Tute :
Image

La piste "Bergers" :
Image

La piste "Bergers" depuis la portée P11-P12 :
Image

La piste "Olympique" depuis la ligne :
Image


Rébenty : un télésiège complètement dépassé

Après plus de trente ans de bons et loyaux services, le télésiège du Rébenty n'est absolument plus adapté à sa place de la plus haute importance dans le domaine d'Ax 3 Domaines. Trop lent, trop long, trop d'attente... Autant de défauts qui incitent les skieurs à ne pas rester trop longtemps sur ce secteur, où les trajets en remontées sont nettement plus longs que les descentes en ski.
Néanmoins, la situation devrait changer dans les années à venir. En effet : après le remplacement du télésiège de Savis par les télésièges de Savis et de Bisorne, respectivement en 2017 et 2018, ce devrait être au tour du Rébenty d'être remplacé par un télésiège débrayable six places, mais sans doute pas avant 2019.


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Octobre 2017 – collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos : collonges74
Photos prises les 25 février et 11 mars 2017



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :