Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : Bovinant
Section écrite le 28/03/2016 et mise à jour le 03/04/2016
(Mise en cache le 05/04/2016)

Je vous présente un reportage sur le télésiège fixe trois places du Thuit aux Deux Alpes :

Image


Au sommaire :

• Découvrez Les Deux Alpes
• Le télésiège du Thuit
• Ligne et infrastructures
• Véhicules et pinces
• Le télésiège, vu depuis les pistes
• Conclusion


Découvrez Les Deux Alpes

Les Deux Alpes est un domaine skiable situé dans le massif de l'Oisans en Isère. Il est implanté sur les alpages de deux villages : Venosc, coté vallée du Vénéon et Mont de Lans, coté vallée de la Romanche.

L'histoire des Deux Alpes débute dès 1938 à l'Alpe de Mont de Lans avec la construction d'un premier téléski. En 1946, la commune voisine de Venosc réalise à l'Alpe éponyme, un téléski. La création des Deux Alpes, résulte de l'unification des domaines aménagés par les deux communes dans les années 1950. C'est d'ailleurs durant ces années que le domaine skiable connaît ses premières extensions. Pendant celles-ci, l'exploitant a d'abord aménagé les pentes situées en aval du plateau des Crêtes, puis dans les années 1970, le glacier de Mont de Lans est atteint puis aménagé avec dans un premier temps, les téléskis de Puy-Salié. À plus de 3100 mètres d'altitude, ces aménagements marquent le début de l'exploitation du ski d'été. C'est notamment grâce à ce glacier que le domaine des Deux Alpes connaît une importante renommée. On notera en 1985, la construction des célèbres DMC du Jandri Express 1 et 2 qui ont permis d'assurer un meilleur accès au secteur d'altitude. A partir des années 1990, le domaine skiable se modernise avec le remplacement d'installations vieillissantes comme la télécabine du Diable en 2012 par un télésiège débrayable.

De nos jours, le domaine skiable des Deux Alpes s’étend entre 1300 et 3515 mètres d'altitude, du village de Mont de Lans au sommet de la crête de Puy Salié, sur le glacier de Mont de Lans. Ce domaine se compose de 89 pistes qui totalisent environ 140 km. Cet espace est desservi par un parc de 47 remontées mécaniques comprenant 1 tapis roulant, 1 télécorde, 1 ascenseur, 1 funiculaire, 20 téléskis, 19 télésièges dont 7 débrayables, 2 télécabines, 1 téléphérique ainsi que 2 DMC avec les Jandri Express 1 et 2.
Les Deux Alpes propose également lors de la saison estivale, de nombreuses activités telles que du VTT de descente, de la randonnée ainsi qu'un important domaine de ski d'été sur le glacier de Mont de Lans.

Image

^^ Cliquez sur le logo pour accéder à une présentation des Deux Alpes plus détaillée. ^^


Le télésiège du Thuit

Dans les années 1970, le domaine skiable des Deux Alpes s'est étendu sur les pentes situées en amont du plateau des Crêtes avec l'installation de la chaîne de remontées mécaniques du Jandri. Ces appareils ont permis de relier le bas de la station au front du glacier de Mont de Lans, à plus de 3200 mètres d'altitude. Peu après, ce secteur glaciaire a d'ailleurs été développé avec la construction de plusieurs téléskis et télésièges afin d'assurer le ski en toute saison, hiver comme été. Après avoir fortement investi durant ces années, la station a poursuivi son important développement dans les années 1980. En effet, en 1983 le télésiège fixe trois places du Lac Noir est construit par Montaz Mautino sur le secteur de la Toura. Cette même année voit également l'aménagement du secteur des Belles-Combes avec la réalisation par le même constructeur d'un téléporté similaire et la création de pistes. Le projet d'un agrandissent du domaine skiable dans la combe du Thuit est alors réfléchi en ce début des années 1980.

Image
La situation du projet d’aménagement du secteur du Thuit sur le plan des pistes de la saison 1983/1984. On remarque que le projet de renouvellement de la chaîne du Jandri est présent. Il sera réalisé en 1985 la avec construction des DMC du Jandri Express 1 et 2.


En 1984, cet aménagement est réalisé avec la construction puis la mise en service du télésiège fixe trois places du Thuit par Montaz Mautino. Il a permis de relier le fond de la combe éponyme au sommet du plateau des Crêtes à plus de 2400 mètres d'altitude et ainsi de desservir un nouvel espace de ski propre, au centre du domaine skiable des Deux Alpes. Afin de seconder cet appareil, Poma a construit 10 ans après, le télésiège fixe de la Voûte (aujourd'hui Thuit-Crêtes). Il a permis de créer un accès rapide entre le fond de la combe du Thuit et le bas du plateau des Crêtes, situé à 2100 mètres d'altitude.

Image
Vue estivale de la gare amont du télésiège de Thuit-Crêtes.


Le télésiège du Thuit a pour principal rôle de desservir un espace de ski propre comportant des pistes de tous niveaux. Il permet également, notamment pour les clients revenant du secteur de la Fée via la piste du Thuit 1, de rallier le sommet du plateau des Crêtes. Ainsi, les skieurs débutants peuvent d'abord profiter des pistes faciles de ce plateau puis redescendre au front de neige principal via par exemple la piste bleue du Jandri 1. Les plus expérimentés pourront apprécier des descentes plus engagées comme les pistes noires du Diable 1 et 2 côté Alpe de Venosc, et de la Valentin côté Alpe du Mont-de-Lans. Les personnes souhaitant accéder au domaine d'altitude, notamment aux secteurs de la Toura et des Bellecombes, peuvent emprunter le télésiège fixe du Super Diable ou la piste des Bellecombes 1 puis le télésiège débrayable des Bellecombes. Ces skieurs évitent ainsi de redescendre au front de neige des Deux Alpes et de prendre le très fréquenté DMC du Jandri Express 1.

Ce téléporté dessert principalement cinq pistes, qui permettent soit de rejoindre les secteur des Bellecombes ou des Crêtes, soit d'effectuer du ski propre dans la combe du Thuit :

• Le Thuit 4, une piste noire, particulièrement raide dans sa première partie. Elle regagne ensuite la piste du Thuit 2 via un chemin de liaison, survolé par le télésiège de Thuit-Crêtes. Il s'agissait auparavant d'une piste rouge mais est de nos jours non damée, sa cotation a donc changée. Elle est accessible via la piste des Crêtes ou du Jandri 2.
• Le Thuit 3, une piste rouge, taillée dans la face ouest de la combe du Thuit. Elle est relativement pentue et relie la piste du Jandri 2 à celle du Thuit 2.
• Le Thuit 2, une piste bleue de ski propre qui longe en grande partie le télésiège du Thuit. Il s'agit d'une belle piste qui constitue la principale descente du secteur.
• Les Crêtes, une piste bleue large permettant aux débutants de s'exercer sur le plateau des Crêtes. Elle donne accès aux pistes permettant de redescendre vers le bas de la station, côté 1800.
• Les Bellecombes 1, une piste verte qui est en fait un chemin de liaison permettant de rejoindre le secteur des Bellecombes et le télésiège éponyme depuis le haut du plateau des Crêtes.
• Le Jandri 2, une piste verte permettant de regagner les Crêtes depuis le secteur des Bellecombes. Il s'agit d'une piste fréquentée puisqu'elle est un passage obligé pour retourner au bas de la station des Deux Alpes depuis le secteur d’altitude. Elle constitue avec les pistes du Jandri 1,3,4 et 5 un itinéraire de ski tranquille de plus de 1750 mètres de dénivelé entre le dôme de Puy Salié et le front de neige de la station.

La situation de ce télésiège fixe sur la carte IGN des Deux Alpes au 1/25000ème :

Image
La situation de ce téléporté par rapport aux autres remontées mécaniques du centre du domaine skiable (© IGN - Droits réservés).


La situation du télésiège du Thuit sur le plan des pistes des Deux Alpes:

Image
La situation de cet appareil par rapport à l'ensemble du domaine skiable.

Image
Zoom sur cette installation et les pistes qu'elle dessert.

Image
La situation du téléporté par rapport à la combe du Thuit. Il est implanté au fond de cette dernière.


Les caractéristiques techniques du télésiège du Thuit :

Caractéristiques administratives :

TSF – Télésiège à pinces fixes : Thuit
Exploitant : DAL (Deux Alpes Loisirs)
Constructeur : Montaz Mautino
Année de construction : 1984

Caractéristiques d’exploitation :

Saisons d’exploitation : Hiver
Vitesse : 2,3 m/s
Débit : 1350 p/h
Temps de montée : 10 min 43 sec
Capacité : 3 personnes

Caractéristiques géométriques :

Altitude gare aval : 1935 m
Altitude gare amont : 2404 m
Dénivelé : 469 m
Longueur : 1478 m
Portée maximale : 199 m
Survol maximal : 20 m
Pente moyenne : 34,69 %
Pente maximale : 90 %

Caractéristiques des gares :

Station tension : Aval
Type de tension : Contrepoids
Masse des contrepoids : 20 732 kg
Station motrice : Amont
Type de Motorisation : Continu
Puissance développée : 224 kW

Caractéristiques de la ligne :

Nombre de pylônes : 16
Nombre de pylônes supports : 12
Nombre de pylônes supports/compressions : 4
Sens de montée : Gauche
Type de véhicules : Sièges Montaz Mautino
Nombre de sièges : 137
Espacement : 21,62 m
Dispositif d'accouplement : Pince fixe AR3

Caractéristiques du câble :

Fabriquant : C.C.G
Année de pose : 1984
Type de câble : Lang
Diamètre du câble : 38,10 mm
Composition : 6x17 fils


Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval du télésiège du Thuit est implantée à 1935 mètres d'altitude dans la combe éponyme, à proximité de la station aval du télésiège de Thuit-Crêtes. Elle est ainsi accessible depuis le secteur de la Fée via la piste du Thuit 1 et depuis la majorité des autres secteurs du domaine skiable des Deux Alpes via celle du Thuit 2.
Il s'agit de la station tension de l'installation. Elle s’effectue grâce à un contrepoids d'une masse de 20 732 kg, placé à l'arrière de la gare dans un des fûts la supportant.

Image
La gare aval dans son environnement vue depuis la fin de la piste du Thuit 2. On remarque la station aval du télésiège de Thuit-Crêtes ainsi que le massif des Grandes Rousses à l'arrière-plan.

Image
Vue en plongée depuis le début de la ligne du télésiège de Thuit-Crêtes

Image
Vue générale.

Image
Vue de profil. Le pylône intégré à la gare aval est bien visible.

Image
Vue de trois-quarts sur la station aval du télésiège du Thuit et son panneau d'information.

Image
Vue de face sur l'arrière de la gare.

Image
Vue de trois-quarts mais du côté opposé.

Image
Vue de profil.

Image
La poulie de diamètre 3900 mm est placée sur un lorry qui se déplace selon la tension souhaitée. On remarque l'arrivée des câbles de tension sur celui-ci.

Image
Un poussard composée de six poulies, permet de dévier les câbles de tension, venant du lorry vers le contrepoids placé dans le fut arrière de la gare aval.

Image
Les portillons de cadencement.

Image
La zone d’embarquement.


La ligne

La ligne du télésiège fixe du Thuit est composée de 16 pylônes tubulaires dont 12 supports et 4 supports/compression. A noter que les ouvrages 5 à 8 ainsi que 11 et 12 disposent d'un système de protection anti-avalanche. Ce téléporté parcourt 1478 mètres de longueur pour 469 mètres de dénivelé afin de relier le fond de la Combe du Thuit, au sommet du plateau des Crêtes, à plus de 2400 mètres d'altitude.

La ligne est dans un premier temps, très peu pentue de la gare aval au second pylône. A partir de cet ouvrage et jusqu'au neuvième, la montée est régulière et moyennement raide. Au cours de ces portées, la ligne croise tout d'abord, la piste du Thuit 2 à deux reprises avant de la longer. Elle est également survolée au niveau du pylône 5 puis du pylône 9, respectivement par les impressionnantes portées du téléphérique du Jandri 2 et du DMC du Jandri Express 1. Les ouvrages 9 et 10 adoucissent la ligne qui devient ensuite quasi-horizontale voir descendante et ce jusqu'au au pylône 12. Ce dernier imprime alors une pente très importante au télésiège qui atteint au maximum 90 %, durant la portée vers le pylône 13. Cependant, cette montée est relativement courte puisque cet ouvrage et le pylône 14 réduisent l'inclinaison de la ligne. Elle est enfin redressée avant l'entrée en gare amont par les pylônes 15 et 16 après une portée de faible longueur au-dessus de la piste des Bellecombes 1.

Les caractéristiques de la ligne :

P0 (intégré à la gare aval) : 4C/4C
P1 : 6S/6S
P2 : 8SC/8SC
P3 : 4S/4S
P4 : 6SC/6SC
P5 : 8S/8S
P6 : 6S/6S
P7 : 4S/4S
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 6S/6S
P11 : 8SC/8SC
P12 : 8SC/8SC
P13 : 8S/8S
P14 : 8S/8S
P15 : 8S/8S
P16 : 6S/6S

Image
La ligne vue dans sa quasi-intégralité depuis les abords de la gare aval.

Image
Vue arrière sur la gare aval. En avant sur la ligne ! A l'arrière plan on peut voir la première portée du télésiège de Thuit-Crêtes et à droite, la piste du Thuit 1, en provenance du secteur de la Fée.

Image
Le P1. En 2006, une avalanche déclenchée par le service des pistes se termina bien au-delà de ces espérances et endommagea gravement ce pylône. Il a par conséquent été remplacé.

Image
La portée vers le pylône 2.

Image
Le P2, situé au milieu de la piste du Thuit 2. Pour les mêmes raisons que le pylône 1, il n'est pas d'origine.

Image
La portée vers le pylône 3.

Image
le P3.

Image
Le P4, également implanté au milieu de la piste du Thuit 2.

Image
La portée vers le pylône 5. L’impressionnante portée du DMC du Jandri Express 1 au dessus de la combe du Thuit est alors bien visible.

Image
Vue arrière sur le début de la ligne du télésiège du Thuit.

Image
Le P5. Le système de protection anti-avalanche est bien visible sur le bas de l'ouvrage.

Image
La portée vers le pylône 6, avec la piste bleue principale du secteur sur la gauche.

Image
Le P6.

Image
Le P7.

Image
La portée vers le pylône 8. On longe toujours la piste du Thuit 2.

Image
Le P8.

Image
La tête du pylône 8 avec ses balanciers possédants 8 galets sur le côté montée et le côté descente.

Image
La portée vers le pylône 9.

Image
Le P9 et le pylône 10, situé juste derrière. Ils sont tous deux implantés sur la piste du Jandri 2.

Image
La tête du pylône 10.

Image
Vue arrière sur le dixième pylône de la ligne.

Image
Le P11.

Image
Le P12.

Image
La tête du pylône 12. Avec ses galets 8SC, coté montée, il imprime la plus forte pente au télésiège.

Image
La portée vers le pylône 13 sous un soleil de plomb. La montée devient très raide.

Image
On se rend compte avec cette vue arrière de l'importance de la pente sur cette portée. Elle atteint à son maximum 90 % !

Image
Le P13. On distingue derrière, le pylône 14. On remarque qu'un filet est présent entre les ouvrages 14 et 15.

Image
Le P15. On aperçoit après lui le pylône 16. On approche de la gare amont.


La gare amont

La gare amont du télésiège du Thuit est implantée à 2404 mètres d'altitude, au sommet du plateau des Crêtes. Elle se situe ainsi à proximité des gares amont des télésièges débrayables des Crêtes et du Diable. Il s'agit d'une station monopode qui est motrice de l'installation. Le câble est entraîné à l'aide d'un moteur électrique développant une puissance de 224 kW.

Image
Vue de trois-quarts sur l'arrière de la gare avec la zone de débarquement et la poulie motrices de diamètre 3400 mm. A gauche on peut voir le chalet technique du télésiège et celui d'un CATEX. Cet appareil permet de déclencher préventivement les avalanches, ici sur le secteur des Bellecombes et du Super Diable.

Image
Vue de profil avec les derniers pylônes de la ligne depuis le début de la piste des Crêtes.

Image
Gros plan sur la gare amont du télésiège du Thuit depuis le même emplacement.

Image
Vue zoomée sur l'avant de la station ainsi que le P14 et le P15 depuis le départ de la piste des Bellecombes 1.

Image
Idem mais vue du côté opposée. A gauche, on remarque la gare aval du CATEX.


Véhicules et pinces

Le télésiège du Thuit est équipé de 137 sièges d'une capacité de trois places, classiques du constructeur Montaz Mautino. Jusqu'en 2014, il en comptait 37 de plus mais ceux-ci ont été retirés. Les véhicules sont reliés au câble par l’intermédiaire d'une pince fixe AR3. A noter qu'ils sont pourvus d'un dispositif permettant d'accrocher des vélos. Cependant, ils ne sont plus utilisés car l'appareil n'est plus ouvert lors de la saison estivale depuis 2012.

Image
Vue sur un siège depuis la ligne.

Image
Une assise.

Image
La pince et sa suspente, vues de dessous depuis un siège.

Image
Gros plan sur le système d'accroche pour vélo.


Le télésiège, vu depuis les pistes

Image
Vue sur les pylônes 13 et 14 depuis le départ de la piste des Bellecombes 1.

Image
Les quatre derniers pylônes de la ligne et le filet les séparant, vus depuis cette piste verte.

Image
Vue éloignée sur la dernière partie de la ligne et la gare amont du téléporté depuis la piste des Bellecombes 1.

Image
Le milieu de la ligne, vu depuis cette même piste.On peut alors voir les importantes falaises du versant est de la combe du Thuit.

Image
Vue sur les pylônes 11 et 12 depuis le début piste du Thuit 2.

Image
La portée la plus pentue de la ligne, vue depuis la première partie de cette piste.

Image
Vue sur le seconde partie de la ligne depuis la piste du Jandri 2.

Image
Les pylônes 9 et 10 qui redressent la ligne, vus depuis le même endroit. C'est à cet emplacement que se croise la piste permettant de rejoindre les Crêtes et la station des Deux Alpes ainsi que celle se dirigeant vers le fond de la combe du Thuit.

Image
La première partie de la ligne, vue depuis la deuxième section de la piste du Thuit 2. On peut voir la gare aval du télésiège de Thuit-Crêtes et la majorité de sa ligne sur la gauche. A l'arrière-plan, le sommet de l'Alpe d'Huez, le Pic Blanc et le secteur du glacier de Sarenne, culminants à 3330 mètres sont visibles.

Image
Vue sur le pylône 8 depuis cette même piste.

Image
Vue sur le cinquième pylône de la ligne. A l'arrière-plan, on peut voir une cabine du téléphérique du Jandri 2 qui s'apprête à survoler la combe du Thuit.

Image
Le début de la ligne, vu depuis la piste du Thuit 2. On se rend alors compte de l'encaissement de la station aval du télésiège du Thuit et de Thuit-Crêtes.

Image
Vue sur les pylônes 3 et 4 depuis cette même piste mais du côté opposé.

Image
Les premières portées du télésiège fixe du Thuit, vues depuis cette piste. La piste du Thuit 1 en provenance du secteur de la Fée est visible à l'arrière-plan.

Image
Vue sur la gare aval et le premier pylône de l'installation depuis la fin de la piste du Thuit 2. Le massif des Grands Rousses domine l'arrière-plan.


Conclusion

Le télésiège fixe du Thuit permet de rallier le sommet du plateau des Crêtes, situé à plus de 2400 mètres d'altitude. Depuis le fond de la combe du Thuit, il est ainsi possible de rejoindre les secteurs des Bellecombes, du Diable et des Crêtes ou bien les différents fronts de neige de la station des Deux Alpes. Par ailleurs, cette installation propose une offre de ski propre sur des pistes variées.
Cependant, le télésiège du Thuit illustre la faible fréquentation d'un secteur qui est souvent peu enneigé et ensoleillé en début de saison ainsi que situé à l'écart des espaces dynamiques du domaine skiable . En effet, les clients préfèrent pour la majorité skier sur les secteurs d'altitude, notamment le glacier de Mont de Lans, faisant la renommée de la station. Ce téléporté subit également la concurrence du télésiège de Thuit-Crêtes qui est plus récent, plus confortable et surtout dispose d'un temps de parcours plus court car disposant d'une arrivée moins haute. De plus, il permet d'accéder facilement aux pistes permettant de redescendre au front de neige principal ainsi qu'au téléphérique du Jandri 2 et donc d'atteindre rapidement le secteur de la Toura. Le télésiège du Thuit est donc secondaire face à son voisin. Par conséquent, la société d'exploitation ne l'ouvre que l'après-midi et ce irrégulièrement durant la saison, parfois uniquement certains jours, pendant les vacances scolaires et les week-ends.
Ayant eu un regain d'intérêt pour le secteur ces dernières années, la station prévoit de remplacer les deux télésièges de la combe du Thuit qu'elle considère comme "doublons", par un unique téléporté. Cette nouvelle installation reprendrait le tracé de l'appareil trois et non quatre places afin d’atteindre le sommet du plateau des Crêtes et ainsi offrir de nombreuses options. Ce projet permettrait de faciliter les rotations sur le secteur et les liaisons vers les autres espaces du domaine skiable des Deux Alpes.

Image
Le télésiège du Thuit, une installation vieillissante, symbole d'un secteur peu fréquenté.




Photographies : Bovinant
Date des prises de vues : Le 12 avril 2015 pour les photos de Bovinant
Texte et bannière : Bovinant

Je remercie remontees et alspace pour leurs relectures et corrections. Je tiens également à remercier piedmoutet de m'avoir fourni le plan des pistes des Deux Alpes de l'hiver 1983/1984.

© - 2016 - Bovinant pour remontées-mécaniques.net - Tous droits réservés - Modifications interdites sans l'accord de l'auteur.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :