Localisation(s)
Photo

 TSF3 Retour Pendant

Chamonix-Mont-Blanc - Grands Montets (Vallée de Chamonix)

Montaz Mautino

T1 ES
Description rapide :
Télésiège excentré des autres installations du domaine et permettant le retour de la Combe de la Pendant.

Année de construction : 1986

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 22/04/2020 et mise à jour le 23/04/2020
(Mise en cache le 23/04/2020)

Télésiège du Retour-Pendant
Chamonix-Mont-Blanc - Les Grands-Montets (74)


Image


Bienvenue à Chamonix-Mont-Blanc

Chamonix-Mont-Blanc est une ville située en Haute-Savoie dans la vallée de l'Arve à la frontière de la Suisse et de l'Italie, au pied du Mont-Blanc. La vallée de Chamonix est composée de plusieurs domaines de ski non reliés entre eux. On en compte au total cinq : Les Houches, Brévent-Flégère, Les Planards, Les Grands-Montets et le Domaine de Balme / Vallorcine. Le ski s'y effectue entre 1000 et 3300 mètres d'altitude, au sommet du téléphérique des Grand-Montets.
De plus, la station dispose sur son territoire de plusieurs sites touristiques très connus au niveau mondial : l'Aiguille du Midi, la Pointe Helbronner et le Montenvers. Le plus réputé étant l'Aiguille du Midi, qui culminant à 3842 mètres d'altitude est accessible grâce à deux téléphériques arrivant sur une énorme plate-forme. En haut de cette dernière on a un panorama exceptionnel à 360° sur les Alpes : Le massif du Mont-Blanc et ses glaciers, les Alpes françaises, italiennes et suisses (Mont-Cervin, le massif du Mont-Rose ...), le Jura et beaucoup d'autres montagnes. De plus, la télécabine pulsée Panoramic Mont-Blanc permet de rejoindre la Pointe Helbronner en Italie à 3462 mètres d'altitude. Cette dernière survole le magnifique glacier de la Vallée Blanche. Enfin, l'Aiguille du Midi est le départ du célèbre hors-piste de la Vallée Blanche qui finit sa course au pied de Chamonix.

    L'Aiguille du Midi vue depuis le massif des Grands-Montets
    Image


On peut aussi retrouver le chemin de fer du Montenvers, qui emmène les visiteurs à 1900 mètres d'altitude au pied de la Mer de Glace, d'où l'on a accès à la célèbre Grotte de Glace via la télécabine éponyme. L'endroit est par ailleurs le départ de nombreuses courses de haute-montagne (glaciers de Lechaups, le Grepon, la dent du Requin, du Géant, les Grandes-Jorasses, Les Droites, les Aiguilles de Chamonix ...).

Les Grands-Montets

Le domaine des Grands-Montets est situé sur le village d'Argentière à proximité du Tour. Cet espace est le second plus grand domaine de la commune de Chamonix-Mont-Blanc. Il est implanté à la limite du célèbre glacier d'Argentière. Les Grands-Montets sont très réputés pour leur enneigement et le dénivelé exceptionnel que propose le secteur : plus de 2100 mètres avec un départ à 3300 mètres d'altitude !

Le domaine skiable est composé de 12 remontées mécaniques (2 téléphériques, 2 télécabines, 6 télésièges dont 2 débrayables et 2 téléskis). Ces installations desservent 6 pistes noires, 5 pistes rouges dont deux sont équipées de dispositifs d'enneigement artificiel, 5 pistes bleues dont une est équipée de canons à neige et 2 pistes vertes.

L'accès au domaine d'altitude depuis Argentière (1252 mètres d'altitude) s'effectue grâce au téléphérique de Lognan ou par la télécabine de Plan-Joran.

    La glacier d'Argentière
    Image


L'aménagement du domaine des Grands-Montets

Le projet de relier le village d'Argentière à l'Aiguille des Grands-Montets (3295 mètres d'altitude) naquit en 1959. Deux années ont suffit pour que ce rêve devienne une réalité puisque c'est en 1961 que le premier téléphérique fut construit, rejoignant la Croix de Lognan à 1965 mètres d'altitude. En 1963 est mis en exploitation pour la première fois le second tronçon, permettant lui d'accéder à un panorama exceptionnel sur les plus hautes montagnes des Alpes, au sommet de l'Aiguille des Grands-Montets. La même année a également été ouvert le téléski des Chavannes, situé à la Croix de Lognan, et desservant un petit espace débutants. L'année suivante, l'exploitant du domaine skiable (la SATAL : Société d'Aménagements Touristiques d'Argentière Lognan) décide de créer sur le glacier de la Pendant un domaine de ski d'été composé de deux téléskis dont le plus connu fut celui de la Petite Verte.

    Le domaine de ski d'été avec les deux téléskis et la gare amont du téléphérique des Grands-Montets sur le glacier de la Pendant et avec en arrière-plan les Aiguilles du Chardonnet (3824 mètres d'altitude) et d'Argentière (3901 mètres d'altitude)
    Image

    Le téléski de la Petite Verte dominé par la Petite Verte (3512 mètres d'altitude), l'Aiguille Verte (4122 mètres d'altitude) et les Drus à droite (3754 mètres d'altitude)
    Image


L'aménagement de ce domaine skiable reprend en 1965 avec la construction du téléski de la Herse, parallèle au second tronçon des téléphériques et desservant un espace de ski propre pour des skieurs confirmés. 1968 est marqué par l'installation de la télécabine deux places de Bochard, donnant accès aux contreforts de la pointe éponyme et ouvrant de nouveaux espaces de ski. En 1971, la SATAL fait construire le télésiège des Marmottons sur des pentes plutôt plates dans les environs de la Croix de Lognan. Puis, le téléski de la Herse est remplacé en 1975 par un téléporté fixe biplace. La même année est également construit le téléski du Pré dans les environs du télésiège des Marmottons. La vieille télécabine de Bochard est supprimée en 1982 au profit d'un télésiège débrayable quatre places à bulles Montaz-Mautino. Mais en 1983, une avalanche sur le domaine skiable emporte le téléski du Pré, qui ne sera pas reconstruit, et entraînera la suppression du téléski des Chavannes, devenu inutile.

    Le téléski du Pré en bas de la photo, le télésiège des Marmottons, et le téléphérique de Lognan en arrière plan
    Image


Après avoir développé la partie haute du domaine skiable, l'exploitant s'en prend à la partie basse en 1986 en construisant le télésiège de Plan Joran, doublant le téléphérique de Lognan et celui de Plan Roujon, donnant accès à la Croix de Lognan et à la Pendant. Le télésiège du Retour-Pendant est construit en 1986 et ouvre un nouvel espace de ski propre dans la combe éponyme, à proximité de l'arrivée du télésiège du Plan Roujon. Mais ce téléporté n'arrivait pas à effectuer correctement son rôle d'ascenseur depuis le Plan Joran. Pour résoudre ce problème, le télésiège du Tabé est donc mis en service en 1987.
Le téléporté débrayable de Bochard est également remplacé en 1996 par une télécabine débrayable quinze places pouvant être exploitée avec des vents allant jusqu'à 90 kilomètres par heure ! Enfin, la Herse version 1975 est remplacée en 2003 par un télésiège débrayable six places, et les télésièges de Plan Joran et de Plan Roujon sont remplacés par une télécabine dix places haut débit. Afin de garder la possibilité qu'offrait le télésiège de Plan Roujon de basculer vers la combe de la Pendant, le télésiège du Tabé a été légèrement allongé. Enfin en 2018, le domaine a connu une nouvelle restructuration. Les télésièges du Tabé et des Marmottons ont été supprimés puis remplacés par un nouveau télésiège débrayable six places sur un tracé permettant d'offrir les mêmes possibilités que ces deux anciens appareils. De même, un nouvel espace débutant (deux téléskis à enrouleur). a été crée à la Croix de Lognan sur l'emplacement de l'ancienne gare aval du télésiège des Marmottons. Néanmoins, en septembre 2018, le domaine des Grands Montets est victime d'un grave incendie détruisant la gare intermédiaire des téléphériques des Grands-Montets, stoppant net l'exploitation de ces derniers. Depuis, ils n'ont pas été reconstruits et le seul accès au domaine s'avère être la télécabine de Plan Joran.

Retour-Pendant : Le retour de la Combe de la Pendant

Le télésiège du Retour-Pendant est situé dans la Combe de la Pendant à l'écart des autres installations du domaine des Grands-Montets. Il permet aux skieurs de revenir sur le domaine des Grands Montets depuis les pistes Arolles et Chamois (accessible depuis la télécabine de Bochard) et donc de produire du ski propre sur des pistes assez raides pour certaines et plates pour d'autres.
L'appareil a été construit en 1986 par le constructeur français Montaz-Mautino. Depuis l'arrivée, on peut avoir accès aux télésièges du Tabé et de la Herse puis à la télécabine de Bochard.

L'aménagement de la Combe de Lognan remonte à quelques années en arrière. En 1976, le site de Lognan était classé. C'était l’État qui autorisait ou interdisait les aménagements au-dessus de 2000 mètres d'altitude, et non pas la commune. Puis, durant les années 1978 et 1979, la municipalité de Chamonix qui cherchait à développer la saison d'hiver, pousse la SATAL à présenter un projet d'équipement de la Combe de la Pendant, après 2 décennies sans investissements. Pour compenser la rentabilité incertaine de l'investissement, la SATAL négocie le droit de construire des résidences à Argentière. En 1982, l’État autorise le projet d'aménagement de Plan Joran et de la Pendant, ainsi que le déclassement de la Combe, sous réserve de la création d'un syndicat intercommunal de planification touristique ainsi que le classement d'une partie de la forêt d'Argentière en contrepartie.

Entre 1982 et 1985 les opposants au projet livrent 3 ans de bataille judiciaire, poussés par des considérations écologistes contre l'équipement de la haute montagne (Club Alpin Français) ou par la défense des intérêts des résidents secondaires contre la construction du parc immobilier d'Argentière (Association pour la Sauvegarde de la Haute Vallée de l'Arve). Le Tribunal Administratif casse deux fois la décision. En 1985, le Conseil d’État autorise définitivement le projet. En 1986 la SATAL aménage la deuxième porte d'entrée du domaine avec les télésièges Plan Joran et Plan Roujon. Le domaine skiable s'étend également du côté de la Combe de la Pendant où est tracée une descente d'un dénivelé comparable au deuxième tronçon des Grands Montets, entre Bochard et le télésiège Retour-Pendant qui venait d'être construit.

    Ancienne vue du télésiège avec la Vallée de Chamonix en arrière plan
    Image


Côté ski, le télésiège du Retour Pendant dessert quatre pistes :
  • La piste noire Remuaz : on y accède par la piste Arolles. On notera que cette piste n'est jamais damée.
  • La piste bleue Arolles : c'est la piste principale desservie par ce télésiège.
  • La piste bleue Coqs : elle rejoint les télésièges Plan Roujon et Tabé.
  • La piste bleue Marmottons : qui rejoint le front de neige de Lognan. On notera qu'elle est dotée de dispositifs d'enneigement artificiel.

Voici sa situation sur le plan des pistes des Grands Montets :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : RETOUR PENDANT
Maitre d'Ouvrage : SATAL
Maitre d’Œuvre : DCSA
Exploitant : Compagnie du Mont-Blanc (CMB)
Constructeur : Montaz-Mautino
Année de construction : 1986

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 3 personnes
Débit à la montée : 1636 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,2 m/s
Temps de trajet : 7 min 56 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1857 m
Altitude gare amont : 2200 m
Dénivelé : 343 m
Longueur horizontale : 1048 m
Longueur développée : 990 m
Pente maximale : 70 %
Pente moyenne : 35 %

Caractéristiques Techniques

Gare Tension : Aval
Gare Motrice : Amont
Nombre de pylônes : 12
Nombre de sièges : 138
Sens de montée : Droite
Puissance du moteur électrique : 236 kW
Type de motorisation : Courant continu
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 15 400 daN
Type de G2 : Tri-Alp
Diamètre de la poulie motrice : 3900 mm
Diamètre de la poulie retour : 3900 mm
Espacement des véhicules : 6,6 secondes

Caractéristiques du Câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Date de pose : 1986
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 35,80 mm
Composition du câble : 6*17 Fils
Âme : Textile
Pas de câblage : 251 mm
Pas de toronage : 105 mm
Section du câble : 500 mm²
Section du toron : 83 mm²
Résistance à la rupture : 88 950 daN

Ligne et infrastructures du télésiège du Retour-Pendant

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 1857 mètres d'altitude au bout de la Combe de la Pendant à la limite frontalière de la forêt descendant sur la Combe du Lavancher. On retrouve une classique poulie retour - tension posée sur un lorry coulissant sur toute une structure métallique en acier. La tension est effectuée par un contrepoids située une trentaine de mètres en aval de la gare.

    Vue zoomée de la gare aval depuis la piste noire Remuaz
    Image

    Vues rapprochées de la gare aval
    Image

    Image

    Vue de trois quarts avant
    Image

    Vue de profil
    Image

    Vue de la gare retour tension reliée...
    Image

    ... à son poussard et son contrepoids
    Image

    La gare aval vue depuis la file d'attente avec les portiques de cadencement
    Image

    La poulie retour - tension
    Image

    Retour en arrière sur la G1 depuis la ligne
    Image


La ligne :

La ligne est longue de 1048 mètres et se compose de 12 pylônes tubulaires. La ligne remonte la quasi intégralité de la Combe de la Pendant jusqu'à son pylône 8. Ici le câble est quasi à l'horizontale mais survole une zone tout en dévers allant vers le télésiège du Tabé.

Caractéristiques de la ligne :

  • G1 : 6C/6C
  • P1 : 4S/6S
  • P2 : 1C4S1C/1C4S1C
  • P3 : 1C4S1C/1C4S1C
  • P4 : 1C4S1C/1C4S1C
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 4S/6S
  • P7 : 4S/6S
  • P8 : 8S/10S
  • P9 : 4S/6S
  • P10 : 4S/6S
  • P11 : 4S/6S
  • P12 : 6S/8S
    La ligne vue depuis l'aval
    Image

    P1
    Image

    Vue sur la Combe de la Pendant avec au dessus l'Aiguille des Grands Montets (3275 m), l'Aiguille Verte (4122 m) et l'Aiguille des Drus (3754 m) plus à droite
    Image

    P2
    Image

    P3
    Image

    Portée P3 - P4
    Image

    P4
    Image

    Portée P4 - P5
    Image

    P5
    Image

    P6
    Image

    P7
    Image

    Portée P7 - P8
    Image

    P8
    Image

    P9
    Image

    Portée P9 - P10 avec en arrière plan l'Aiguille du Chardonnet (3824 m)
    Image

    P10
    Image

    Portée P10 - P11
    Image

    P11
    Image

    Portée P11 - P12
    Image

    P12
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située à 2200 mètres d'altitude à l'écart des autres installations du domaine des Grands Montets. Elle permet cependant l'accès gravitaire à l'intégralité des appareils du domaine. On retrouve techniquement une gare de type Tri-Alp provenant de chez Montaz-Mautino. C'est ici qu'est mis en mouvement le câble de l'installation grâce à un moteur électrique à courant continu développant une puissance mécanique de 236 kW.

    Arrivée en gare
    Image

    La gare amont vue de face avec la zone de débarquement
    Image

    Vues de trois quarts arrière
    Image

    Image

    Image

    La gare amont vue de profil
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège du Retour Pendant est composé de 138 sièges, du constructeur Montaz-Mautino, pouvant accueillir jusqu'à trois personnes.

    Image


Les sièges sont raccordés au câble grâce à des pinces fixes.

    Image


Le télésiège du Retour Pendant vu depuis les pistes.

    Le P12 en partant sur la piste bleue Arolles avec derrière le massif des Aiguilles Rouges
    Image

    Vue lointaine de la gare aval depuis la piste noire de la Remuaz avec tout à gauche le sommet du Brévent (2525 m)
    Image

    Vue de la gare aval au P2 avec à droite l'Aiguille de la Floria (2888 m)
    Image

    Les pylônes P3 à P6 depuis la même piste
    Image

    Vue sur le début de la ligne
    Image


Tony le Savoyard & J'ib, Avril 2020

Photos : J'ib
Texte, bannière et mise en page : Tony le Savoyard, Monchu & J'ib
Date des photos : 7 avril 2018



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :