En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSF4 de l'Eychauda

Le Monêtier-les-Bains (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Le télésiège de l'Eychauda est un appareil permettant de sécuriser la liaison avec Villeneuve par rapport aux risques d'avalanches et de vent fort. Il seconde le télésiège de l'Yret dans ce rôle.

Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
Mise en service en : 1998

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 08/05/2017 et mise à jour le 12/05/2017
(Mise en cache le 12/05/2017)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le...

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le télésiège de l’Eychauda : une béquille pour le télésiège de l’Yret
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et d'un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les investissements se poursuivent et la station réaménage tous les secteurs du domaine afin d’optimiser encore les liaisons.

Image
Le Monêtier-les-Bains, authentique village haut-alpin, depuis la piste rouge de l’Aya.

Le télésiège de l’Eychauda : une béquille pour le télésiège de l’Yret

Le télésiège de l’Eychauda est un appareil situé sur le haut du domaine du Monêtier-les-Bains.

Installé en 1998, il a été construit pour décharger le télésiège de l’Yret dans ses multiples rôles. La liaison avec Villeneuve, ouverte 14 ans avant, n’était possible que par le télésiège qui atteint le point culminant du domaine skiable. De là, les skieurs enchaînent avec le télésiège de la Cucumelle pour ensuite basculer sur Villeneuve. Cependant, la saturation rapide du télésiège de l’Yret a imposé de trouver une solution pour rendre la liaison moins pénible. Cet appareil était également soumis au risque d’avalanche fort sous la Pointe des Neyzets (2736 m) et au vent après le… Col du Vent (2662 m). Le problème a été réglé avec l’installation du télésiège fixe de l’Eychauda : installé dans le vallon qui remonte vers le Col de l’Eychauda (entre le Rocher du Grand Pré et la Pointe des Neyzets), il permet une liaison plus sûre par rapport aux risques naturels. Egalement, le télésiège de l’Eychauda permet à tous les publics d’accéder au site de Villeneuve puisqu’à son sommet, des pistes bleues sont accessibles. Depuis les années 2015, un espace débutants d’altitude a été ouvert sur la piste bleue de l’Eychauda par l’annexion d’une partie de celle-ci. L’appareil a donc une nouvelle vocation : desservir un espace débutants. Cela a imposé d’améliorer sa sécurité : cela s’est traduit par l’installation d’assises bicolores (vertes et noires), de kid stops sur les places extérieures et d’un tapis d’embarquement en gare aval pour rendre l’accostage moins brutal. Ce dernier équipement n’a pas la fonction d’augmenter la vitesse en ligne mais uniquement d’assister l’embarquement.

Image
Situation du télésiège de l’Eychauda par rapport au télésiège du Bachas, dont on voit la gare amont en haut à droite.

Le télésiège de l’Eychauda dessert un accès au télésiège de la Cucumelle ainsi que la partie basse de la piste bleue de l’Eychauda : très facile, elle descend tranquillement sous le col de l’Eychauda pour ensuite donner accès à deux pistes : Tétras, qui descend aux télésièges d’altitude et Combe Râteau qui donne directement accès aux pistes desservies par le télésiège du Bachas. La fin de la piste de l’Eychauda permet de rejoindre l’arrivée du télésiège du Bachas ainsi que deux restaurants.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale. Plan Atelier Pierre Novat

Image
Zoom et situation par rapport aux appareils permettant d’effectuer la liaison avec Villeneuve. Plan Atelier Pierre Novat

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF – Télésiège à pinces fixes : EYCHAUDA
Maître d’œuvre : CNA
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1998

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 1200 personnes/heure (1800 personnes/heure **)
Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s (2,1 m/s *)
Equipement d’aide à l’embarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2166 m
Altitude amont : 2451 m
Dénivelée : 285 m
Longueur développée : 1477 m
Pente maximale : 59 %
Pente moyenne : 19,2 %
Temps de trajet : 10 min 42 s (11 min 43 s *)

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Alpha
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 271 kW
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 12
Largeur de la voie : 4 m 90 cm
Dispositif d’accouplement : Pinces fixes MONO2100
Nombre de sièges : 108 (162 **)
Espacement : 12 s (27,6 m) / 13 s * /

* : valeurs habituellement en exploitation (approximatives).
** : valeurs en débit maximal.


La gare aval

La gare aval du télésiège de l’Eychauda est la station motrice et tension. Ces deux fonctions sont réalisées pour l’une grâce à deux vérins disposés de part et d’autre du bloc moteur (tension), et pour l’autre, grâce à la chaîne cinématique installée dans la gare Alpha. Comme nous l’avons vu dans la description du télésiège, l’embarquement est assisté par un tapis construit par Emmegi : il permet d’apporter plus de confort lors de l’accostage qui pouvait, auparavant, s’avérer brutal pour les débutants. Il faut également noter qu’un pylône est intégré à la gare aval pour faire prendre rapidement de la hauteur à la ligne et éviter le coulage de deux massifs en béton (pour un pylône portique). La station de départ est située en aval de l’arrivée du télésiège du Bachas, ce qui permet un accès très aisé depuis celui-ci. Elle est installée du côté droit de la piste du Tétras, à l’opposé des télésièges de l’Yret et de Cibouït.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste bleue du Tétras.

Image
On s’approche de la gare Alpha.

Image
Vue de trois quarts : on devine le tapis d’embarquement orange et blanc.

Image
Vue rapprochée sur la gare aval avec le pylône compression intégré à droite.

Image
Vue lointaine sur le tapis d’embarquement.

Image
L’entrée du télésiège avec les bornes à forfaits Skidata et le portique de présentation.

Image
Le bloc moteur depuis les bornes. On devine les différents organes de mise en mouvement du câble (de gauche à droite : moteur en marche normale, réducteur puis moteur de secours).

Image
La poulie motrice.

Image
Le tapis d’embarquement Emmegi.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

La ligne

La ligne de ce télésiège est composée de 12 pylônes tubulaires : elle débute par une forte montée pour ensuite se diriger tranquillement vers le col de l’Eychauda. Le tracé survole en grande partie la piste bleue de l’Eychauda et comporte une légère descente vers le P5. La ligne est globalement protégée entre le Rocher du Grand Pré, la Cucumelle et la Pointe des Neyzets mais il n’est pas rare que le vent souffle face au tracé par le col de l’Eychauda (effet venturi qui accélère la force du vent).

Caractéristiques de la ligne :
P0 : 12C/12C
P1 : 6S/6S
P2 : 6S/4S
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/6S
P5 : 4SC/4SC
P6 : 6S/6S
P7 : 6S/4S
P8 : 8S/6S
P9 : 8S/6S
P10 : 6S/6S
P11 : 4SC/4SC
P12 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support compression


Image
Le P0, intégré à la gare aval.

Image
La première portée avec la Pointe des Neyzets en haut à droite.

Image
Le P1, la pente diminue.

Image
La piste bleue du Tétras en bas à droite.

Image
Le P2, en fort dévers.

Image
Vers le P3, on remarque à droite un pylône des Catex du secteur de l’Yret.

Image
Le P3, la suite de la montée se profile à l’horizon.

Image
Le départ du Catex en bas à gauche.

Image
Le P4 et début de la petite descente.

Image
La piste de l’Eychauda est à gauche de la ligne tandis que l’on descend un peu.

Image
Le P5, l’inclinaison s’inverse.

Image
On remonte vers le col de l’Eychauda.

Image
Le P6 avec l’espace débutants à droite de la photo, séparé de la piste par un filet.

Image
La pente est constante.

Image
Le P7.

Image
La ligne se redresse progressivement.

Image
Le P8, le col de l’Eychauda est désormais visible.

Image
La portée vers le P9.

Image
Le P9, la réserve collinaire du Monêtier à droite.

Image
Nous poursuivons notre lente progression.

Image
Le P10, la gare amont est visible.

Image
Le lac utilisé par les canons à neige à droite.

Image
Le P11 amorce la dernière montée.

Image
Pendant cette avant dernière portée, la ligne franchit la piste de l’Eychauda.

Image
Le P12, dernier ouvrage de la ligne.

Image
La portée vers la gare amont.

La gare amont

La gare amont est la station retour de l’installation. Elle n’est composée que d’une simple poulie retour fixe qui effectue le renvoi du câble et des sièges. Depuis l’arrivée, les skieurs peuvent avoir accès au télésiège de la Cucumelle principalement mais également à la piste bleue de l’Eychauda permettant de rejoindre l’ensemble du secteur du Monêtier-les-Bains.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La zone de débarquement, la gare et la face Sud-Est de la Pointe des Neyzets.

Image
Gros plan sur la poulie retour avec la cabane de conduite derrière.

Image
La gare amont en partant vers la piste bleue de l’Eychauda.

Image
Vue plus globale sur la zone de la gare amont.

Image
La station d’arrivée en arrivant par le col de la Cucumelle.

Image
De plus bas.

Sièges et pinces

Le télésiège de l’Eychauda est équipé de 108 sièges quatre places Pomagalski. Ils sont équipés d’assises bicolores (vertes et noires) ainsi que de kid stops sur les places extérieures pour sécuriser le transport des débutants. L’ensemble des véhicules est relié au câble par des pinces fixes MONO2100.

Image
Un siège quatre places.

Image
L’assise bicolore avec un kid stop.

Image
La pince fixe.

Autres vues

Pour conclure, voici des vues du télésiège de l’Eychauda depuis les pistes du même nom et du Tétras :

Image
Les dernières portées avec la réserve collinaire à gauche.

Image
Les pylônes 8 et 9 avec la Tête Noire (2922 m) et le Rocher de Prive (2843 m) en arrière-plan.

Image
En descendant et en regardant vers l’amont.

Image
Les pylônes 6 à 10 depuis la disjonction entre les pistes Eychauda et Tétras.

Image
Le passage en fort dévers depuis la piste bleue du Tétras.

Conclusion

Le télésiège de l’Eychauda est donc un appareil permettant de faciliter la liaison vers le site de Villeneuve. Disposant d’une ligne plus protégée que le télésiège de l’Yret, le téléporté permet également à un plus large public d’accéder à Villeneuve en évitant la piste rouge de l’Yret. Cependant, sa grande longueur et sa vitesse très lente (il ne tourne jamais à 2,3 m/s) font qu’il n’est guère fréquenté. Le faible débit dont il dispose (1200 personnes par heure) n’est pas un handicap car même si le télésiège de l’Yret est saturé, les skieurs ne se dirigent pas franchement vers l’Eychauda, même si la file d’attente à celui-ci est bien moindre ! Cela peut s’expliquer par la desserte ski propre du télésiège qui n’est que peu intéressante (une piste bleue) en plus de son temps de trajet important : ce dernier devient comparable à celui du télésiège de l’Yret. Dès lors, emprunter l’appareil triplace devient plus avantageux car le panorama au sommet est bien plus grandiose et les pistes desservies bien plus techniques… Egalement, avant l’installation du tapis, passer par le télésiège de l’Yret pouvait s’avérer plus rapide car le télésiège de l’Eychauda s’arrêtait très souvent à cause de l’embarquement difficile pour les débutants. Pour finir, le télésiège quadriplaces de l’Eychauda n’est pour le moment pas menacé de remplacement, les projets pour le Monêtier-les-Bains n’étant que vaguement connus pour le moment.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 18 février 2017)

A bientôt.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.08422 secondes. 37 requete(s).
108 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés