En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 de l'Observatoire

Montgenèvre (Via Lattea)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Assez long télésiège sur les Gondrans permettant de skier sur des pistes sous le Janus.

Année de construction : 1987

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 27/02/2018 et mise à jour le 02/07/2018
(Mise en cache le 02/07/2018)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Montgenèvre
  • Le télésiège de l’Observatoire : le deuxième axe important des Gondrans
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Montgenèvre

Montgenèvre est une station de ski des Hautes-Alpes. Elle est la doyenne des stations françaises. Le ski y fit son apparition en 1907.
Montgenèvre se situe dans le nord-est des Hautes-Alpes, au nord du Queyras, à la frontière avec l'Italie. La station a su se développer tout en gardant l'aspect d'un village de montagne.
Après la fermeture de son domaine, la station propose une palette d'activités : ski nocturne, restaurants, spas, boîtes de nuits...

Le domaine skiable de Montgenèvre est une étendue de 83 kilomètres de pistes reparties sur deux principaux versants :
- En face sud, le Chalvet. On y trouve des pistes faciles comme techniques.
- En face nord : les Chalmettes, l'Aigle et les Gondrans proposent une grande variété de pistes tous niveaux.

Ces pistes sont desservies par 23 appareils : 1 télécabine, 2 télémix, 1 télésiège débrayable, 9 télésièges à pinces fixes, 9 téléskis et 1 tapis roulant.
Le domaine est relié avec la Voie Lactée (ou Via Lattea en italien). Le domaine forme un ensemble de 400 kilomètres de pistes reliées skis aux pieds !

Image
Montgenèvre avec le sommet du Janus.

Lien vers le site de la station : http://www.montgenevre.com/winter/

Le télésiège de l’Observatoire : le deuxième axe important des Gondrans

Le télésiège de l’Observatoire est un appareil situé sur le secteur des Gondrans, entre le télésiège du même nom et le téléski du Querelay.

A l’origine, le point où arrive le télésiège était desservi par le téléski du Querelay. Jusqu’en 1987, ce dernier comportait un virage après le pylône 8 et une montée importante sur la fin du tracé. Dans le but d’améliorer le confort et l’accès aux 2 pistes bleues (Poussins et Pré Charré), l’Observatoire a été construit en 1987. Il faut noter qu’il s’agit du premier télésiège quadriplace à pinces fixes de Montgenèvre. Le téléski du Querelay quant à lui a été modifié afin d’adopter un tracé rectiligne jusqu’à un col, près de la route militaire qui monte au fort du Janus.
Pour en revenir au télésiège de l’Observatoire, celui-ci a le rôle de seconder le télésiège des Gondrans, appareil central du secteur. Il permet la desserte de plusieurs pistes, dont la bleue des Poussins qui est plébiscitée des débutants et skieurs moyens (en plus de la piste verte des Sagnes). Les bons skieurs trouveront aussi en cet appareil un peu d’intérêt puisque les hors pistes desservis sont ensoleillés et plutôt diversifiés. On retrouve également un espace Freeride sur la piste noire de l’Observatoire ainsi que la piste du Querelay.

Récapitulons les pistes desservies par ce télésiège :
- Pré Charré : Piste bleue rejoignant le téléski du Querelay pour ensuite descendre vers la zone de départ du télésiège des Gondrans. Elle permet l’accès à la piste rouge du Barral.
- Poussins : Principale piste bleue du secteur, elle descend d’abord sur la crête de l’autre côté du Fort du Gondran pour rejoindre ensuite les pistes rouges Sources et Prés. Après un long plat, le final se situe dans les mélèzes et débouche sur le départ du télésiège des Gondrans.
- Querelay : Assez courte, elle n’en reste pas moins agréable par l’absence de damage et son profil en dévers.
- Observatoire : Espace Freeride sécurisé, cette piste noire descend tout droit pour se terminer dans les environs de la jonction entre les pistes Sources et Poussins.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale.

Image
Zoom sur le secteur des Gondrans.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF - Télésiège à pinces fixes : OBSERVATOIRE
Exploitant : RARM Montgenèvre
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1987

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 1800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,2 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2080 m
Altitude amont : 2398 m
Dénivelé : 318 m
Longueur développée : 1335 m
Pente maximale : 44 %
Pente moyenne : 24,4 %
Temps de trajet : 10 min 6 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Alpha
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 251 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 16
Largeur de la voie : 4,2 m
Dispositif d’accouplement : Pinces fixes Mono2100
Nombre de sièges : 147
Espacement : 18,1 m

La gare aval

La gare aval est la station motrice et tension de l’appareil. La mise en mouvement de la poulie motrice est assurée par un moteur à courant continu développant une puissance de 251 kW. Un arbre rapide rejoint ensuite un réducteur qui réduit le couple pour entraîner la poulie motrice à la bonne vitesse. Classiquement de type Alpha pour cette époque, elle est placée en retrait des départs du télésiège des Gondrans et du téléski du Querelay. Elle est accessible par un petit chemin de part et d’autre d’un restaurant. Cela permet d’accéder directement au télésiège depuis la piste bleue de Pré Charré comme en arrivant du télémix des Chalmettes et du télésiège du Brousset sans avoir à passer par le bas du télésiège des Gondrans, zone très fréquentée.

Image
La gare aval depuis la piste du Lac.

Image
Avec le Mont Chaberton en toile de fond.

Image
La gare de côté avec le pylône compression intégré.

Image
De trois quarts avec le téléski du Querelay au fond.

Image
Vue sur l’arrière de la gare.

Image
La zone d’embarquement.

La ligne

La ligne se compose de 16 pylônes et ne comporte aucune difficulté ou particularité notable.
Le début est globalement peu pentu au milieu de quelques mélèzes. Après la sortie de cette partie boisée et le franchissement de la piste bleue de Pré Charré, la ligne longe la piste rouge du Querelay. Le pylône 12 permet d’imprimer une pente plus importante pour rejoindre l’arrivée.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 12C/12C
P2 : 6S/6S
P3 : 6S/6S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 8S/6S
P7 : 6S/6S
P8 : 2S-6C-2S/2S-6C-2S
P9 : 6S/6S
P10 : 8S/8S
P11 : 4S/4S
P12 : 2S-8C-2S/16C
P13 : 6S/6S
P14 : 4S/4S
P15 : 4S/4S
P16 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression
S-C-S : enchaînement de galets support puis compression puis support


Image
Le premier pylône, en portique.

Image
La première portée, avec un transformateur électrique en dessous et le téléski du Querelay à droite.

Image
On longe la piste de Pré Charré.

Image
Le P3.

Image
La ligne se situe entre le téléski (à droite) et la piste bleue (à gauche).

Image
Le P4.

Image
Les hors pistes sous la ligne sont faciles et très fréquentés.

Image
Le P5, avec le sommet des Anges à gauche.

Image
La végétation se fait plus rare.

Image
Le P6, la ligne se redresse.

Image
La portée vers le P7 est presque plate.

Image
Le septième ouvrage sur la ligne.

Image
On franchit la piste du Pré Charré.

Image
Le P8, avec la fin de la piste rouge du Querelay dessous.

Image
La ligne a repris un peu d’inclinaison.

Image
Le P9, le long de la piste du Querelay.

Image
Vers le P10.

Image
Le P10, avec le mur de la piste à droite.

Image
Encore une portée plus plate.

Image
Le P11, on arrive à la dernière rupture de pente.

Image
Le P12.

Image
La dernière montée, sur un terrain à découvert.

Image
Le P13, nous arrivons au terme de la montée.

Image
Les derniers mètres.

Image
Les trois derniers pylônes remettent le câble à l’horizontale.

La gare amont

La gare amont est la station retour fixe du télésiège. Réduite au plus simple, une poulie montée sur une structure métallique, elle est implantée sur un sommet donnant accès au reste du secteur des Gondrans.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Avec la zone de débarquement.

Image
La poulie retour en partant vers la zone Freeride.

Image
Depuis la piste rouge du Querelay.

Sièges et pinces

Le télésiège de l’Observatoire est équipé de 147 sièges Arceaux Pomagalski. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes Mono2100. Il faut noter que certains arceaux ont été changés ainsi que quelques garde-corps.

Image
Un siège en ligne.

Image
Une pince fixe.

Autres vues

Voici à présent quelques vues du télésiège dans son environnement :

Image
Les trois derniers pylônes.

Image
Vue sur la majeure partie de la ligne avec le Rocher de l’Aigle en arrière-plan.

Image
La rupture de pente au niveau du P12 avec le téléski du Querelay derrière.

Image
En regardant vers l’amont.

Image
Le bas de la ligne.

Image
Pour finir, le haut de la ligne depuis le téléski du Querelay.

Conclusion

Le télésiège de l’Observatoire est ainsi un appareil tranquille pour faire des rotations sur les pistes situées au plus près du Janus. Placé en position secondaire à côté du télésiège des Gondrans, il s’agit d’un moyen intéressant d’échapper à la foule au télésiège cité dernièrement. L’attente n’y existe presque jamais et le téléski du Querelay permet en cas de besoin d’absorber un surplus de skieurs (celui-ci est presque plus fréquenté que le télésiège, en raison de sa vitesse plus élevée). On peut juste regretter un temps de montée assez long (plus de 10 minutes) qui rend les rotations, sur les pistes du Querelay et de Pré Charré notamment, assez longues.
Aucun projet de remplacement n’est pour le moment à l’ordre du jour concernant cet appareil.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 20 février 2018)

A bientôt.

© - 2018 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :