Localisation(s)
Photo

 TSF4 de la Biollène

Valmorel (Le Grand Domaine)

Skirail

T2 HS
Année de construction : 1989
Fin de service en : 2020

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 09/04/2018 et mise à jour le 13/12/2020
(Mise en cache le 14/12/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valmorel
  2. Historique : l'aménagement de la combe de Beaudin
  3. Biollène, entre ski débutant et liaisons
  4. Ligne et infrastructures du télésiège de la Biollène
  5. Biollène, un appareil central


Valmorel

Valmorel est une station de ski située en vallée de Tarentaise, entre 1218 mètres d'altitude à la Charmette et 2400 mètres d'altitude au col du Mottet, au sommet du télésiège éponyme.
On y trouve 32 remontées mécaniques qui desservent 56 pistes dont 5 noires, 11 rouges, 26 bleues et 14 vertes. Grâce au Grand Domaine, il est possible de rejoindre skis aux pieds Saint François Longchamp, totalisant ainsi 90 pistes desservies par 48 remontées mécaniques. La station s’intègre très bien dans son environnement, grâce à une architecture très soignée et réglementée.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de Valmorel en cliquant sur le logo ^^


Historique : l'aménagement de la combe de Beaudin

La station de Valmorel a ouvert en 1976 sur les alpages de Planchamp. Le télésiège de Beaudin a été construit au départ de deux résidences de tourisme construites pour l'occasion. Dans le même temps, le téléski de Montagne de Tête a éét installé entre le lieu-dit des Guillots et de sommet des Lanchettes. Des pistes bleues et rouges étaient desservies et la liaison avec la station de Doucy-Combelouvière fut ouverte. Pour rentrer sur Valmorel depuis Doucy, il était nécessaire d'emprunter une chaîne de cinq téléskis.
En 1977, la combe accessible depuis le sommet du télésiège de Beaudin a été équipée d'un téléski : l'Arenouillaz. Ce long appareil de plus de 1600 mètres desservait des pentes assez faciles qui ont été rapidement prises d'assaut par les skieurs débutants. C'est pourquoi, dès 1980, le premier téléski de l'Arenouillaz a été doublé sur le même tracé par un appareil identique.

Image
Le haut de la combe de Beaudin avec le téléski de l'Arenouillaz avant son doublement (D.R).


La fréquentation dans la combe de Beaudin a continué sa hausse, et, rapidement, les deux téléskis de l'Arenouillaz s'en trouvaient saturés. En effet, depuis l'ouverture de la liaison avec Saint François Lonchamp via le col de la Madeleine en 1985, la fréquentation de l'Arenouillaz augmentait extrêmement vite car ils étaient le seul accès au télésiège de la Madeleine depuis Valmorel. C'est pourquoi en 1989 le télésiège de la Biollène est venu compléter le dispositif. Reprenant le départ et l'arrivée des téléskis de l'Arenouillaz, son tracé était plus court en distance mais sa vitesse étant plus basse, le temps de montée a été rallongé par rapport aux téléskis. Par la même occasion, les poulies flottantes des téléskis de l'Arenouillaz ont été remplacées par des stations retour tension de type "lâcher sous poulie" afin de sécuriser les croisements des skieurs entre les arrivées de Biollène et de l'Arenouillaz.

Image
Les arrivées du télésiège de la Biollène et des téléskis de l'Arenouillaz en 2020 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié aux téléskis).


En 1997, le télésiège de Beaudin a été remplacé par un télésiège débrayable 4 places : l'Altispace. Malgré la présence de trois appareils dans la combe de Beaudin, la saturation des appareils était de plus en plus courante. En 1998, un troisième téléski a été installé dans la partie haute de la combe, entre l'arrivée du téléski du Morel (construit en 1994) et le sommet de l'Arenouillaz.

Image
La gare aval du télésiège de l'Altispace en 2015 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


La chaîne des téléskis du Morel et de Péclet se révélant rapidement pas assez performante, le Domaine Skiable de Valmorel a décidé de démonter le téléski de Péclet en 2005 en vue de son remplacement - avec le téléski du Morel - l'été suivant par un télésiège débrayable. Finalement, suite à un accident sur le télésiège de la Madeleine le projet de Morel a été suspendu pour rénover en urgence l'axe de la Madeleine.
C'est finalement en 2011 que le téléski du Morel est arrêté définitivement pour laisser place à un télésiège débrayable 6 places.

Image
L'arrivée du télésiège du Morel en 2014 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage).



Biollène, entre ski débutant et liaisons

Le télésiège de la Biollène reliait le bas de la combe de Beaudin au sommet de l'Arenouillaz, tout en doublant les téléskis de l'Arenouillaz 1 et 2. Il était donc facilement accessible depuis la station de Valmorel tant par le télésiège de l'Altispace par la piste de la Combe de Beaudin que par le télésiège des Lanchettes via la piste bleue de Gelaz.
Ce télésiège desservait principalement deux pistes de niveau intermédiaire dans la combe de Beaudin : les pistes de la Combe de Beaudin et de l'Arenouillaz. Au niveau des nouvelles glisses, cet appareil donnait aussi accès au Snow Park des Pirates (via la piste de la Combe de Beaudin) et au boardercross des Pirates dont le départ se trouvait entre les gares amont des téléskis de l’Arenouillaz et du télésiège de la Biollène.

Enfin, Biollène permettait aussi d'assurer la liaison avec le secteur de la Madeleine - et Saint François Longchamp - depuis le bas de la combe de Beaudin. Pour ce rôle de liaison, ce télésiège et les téléskis de l'Arenouillaz étaient très utilisés car ils étaient les seuls appareils permettant de rejoindre Saint-François depuis Doucy et les Lanchettes. De plus, en arrivant de l'Altispace, ils étaient mieux mis en valeur que le télésiège débrayable du Morel qui donnait aussi sur la Madeleine car plus visibles que ce dernier.


Le télésiège de la Biollène desservait les pistes suivantes :

→ Versant du secteur de Beaudin :
  • La piste bleue de la Combe de Beaudin.
  • La piste bleue de l'Arenouillaz.
  • La piste bleue Retour Valmorel.
  • La piste bleue de la Biollène.
  • La piste bleue du Stade II.
  • La piste bleue de la Combe de Beaudin.
  • La piste bleue de la Froide.
  • Le boardercross des Pirates.
  • Le snowpark des Pirates.

→ Versant secteur de la Madeleine :
  • La piste bleue de la Valette.
  • La piste bleue du Mucillon.
  • La piste rouge de l'Eau Rousse.

Image
Situation du télésiège de la Biollène sur le plan des pistes de Valmorel.



Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BIOLLÈNE
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SRMV (Société des Remontées Mécaniques de Valmorel)
Exploitant : DSV (Domaine Skiable de Valmorel)
Constructeur : SKIRAIL
Année de construction : 1989
Année de démontage : 2020

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2057 personnes/heure (* 2400 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation à la montée : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1740 m
Altitude amont : 2019 m
Dénivelée : 279 m
Longueur développée : 1445 m
Portée la plus longue : 135 m
Hauteur de survol maximale : 16 m
Pente maximale : 70 %
Temps de trajet : 10 minutes 29 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 301 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 137 bar (seuil d'arrêt minimal : 123 bar)
Tension nominale : 20 500 daN
Nombre de pylônes : 18
Largeur de la voie : 4,2 m

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceaux 4 places
Nombre de véhicules : 179
Masse à vide : 143 kg
Espacement : 7 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Skirail

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 40 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x17 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 28 mm
Pas de toronage : 8 mm
Section du câble : 7 mm²
Section du toron : 107 mm²
Résistance à la rupture : 116 980 daN

* Valeur en débit définitif.


Ligne et infrastructures du télésiège de la Biollène

La gare aval

La gare aval du télésiège de la Biollène était située à 1740 mètres d'altitude, à proximité immédiate des dépars des téléskis de l'Arenouillaz et de Gelaz.
Nous retrouvions ici une gare retour tension.

Image
Zoom sur la gare aval depuis le sommet de la piste bleue des Traverses.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste bleue de la Biollène.

Image
Zoom sur la gare aval.

Image
Vue générale de l'implantation de la gare aval depuis la piste bleue de l'Arenouillaz.

Image

Image
Vue de côté.

Image
Zoom sur le front de neige de la Combe de Beaudin depuis la piste bleue des Guillots.

Image

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
De plus bas.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue depuis la fin de la piste bleue de l'Arenouillaz.

Image
Vue arrière.

Image
Vue depuis les gares aval des téléskis de l'Arenouillaz.

Image
La zone d'embarquement.

Image
Retour sur la gare aval.



La ligne

A la sortie de la gare aval, la ligne prenait vite de la hauteur pour survoler la piste bleue de la Biollène. Le pylône 10 imprimait la pente maximale du tracé. A partir du pylône 13, la pente décroissait progressivement jusqu'à l'ouvrage 16. Le câble était ensuite à plat jusqu'à l'arrivée après le pylône 18.

Skirail avait équipé la ligne de 18 pylônes, dont 16 supports et 2 compressions :

  • P1 : 8C/8C (intégré à la gare aval)
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 8S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 8C/8C
  • P11 : 4S/4S
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 8S/6S
  • P14 : 4S/4S
  • P15 : 6S/4S
  • P16 : 4S/4S
  • P17 : 4S/4S
  • P18 : 4S/4S

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis le sommet des Lanchettes.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3 et survol de la piste bleue de la Biollène.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7 et survol de la piste bleue de Retour Valmorel.

Image
Milieu de la portée.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Courte portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Tête du pylône 10.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Courte portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
Portée vers le pylône 15.

Image
P15.

Image
Portée vers le pylône 16.

Image
P16.

Image
Portée vers le pylône 17.

Image
P17.

Image
Tête du pylône 17.

Image
Portée vers le pylône 18.

Image
P18.



La gare amont

La gare amont était située à 2019 mètres d'altitude, à proximité des arrivées des téléskis de l'Arenouillaz.
On retrouvions ici une station motrice monopode fournie par Skirail.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue opposée en partant vers la piste bleue de l'Arenouillaz.

Image
Vue de côté.

Image
De plus bas.

Image
Zoom sur la gare amont.

Image
La gare amont vue de l'arrivée du télésiège de l'Altispace.

Image
L'arrivée vue de la gare amont du télésiège du Morel.



Véhicules et pinces

Le télésiège de la Biollène était équipé de 179 sièges 4 places de type Arceau commercialisés par Skirail.
Les sièges étaient reliés au câble par une pince fixe.

Image
Un siège Arceau en ligne.

Image
Vue arrière d'un siège.

Image
L'assise d'un siège.

Image
Une pince fixe vue de dessous.

Image
Autre vue d'une pince.



Autres vues...

Image
La ligne vue de l’arrivée.

Image
Le pylône 18 et la gare amont.

Image
La ligne au niveau du pylône 17 depuis le boardercross des Pirates.

Image
La fin de la ligne vue depuis le boardercross des Pirates.

Image
La ligne au niveau de la retenue collinaire.

Image
La ligne entre les pylônes 12 à 14.

Image
La montée principale du télésiège vue de la piste bleue Retour Valmorel.

Image
La ligne entre les pylônes 6 et 9 depuis le même endroit.

Image
La ligne à partir du pylône 8.

Image
La ligne jusqu'au pylône 6.

Image
Le télésiège de la Biollène à partir de son pylône 5 depuis la piste bleue éponyme.

Image
Le bas de la ligne.

Image
Le départ.

Image
La ligne, entre la gare aval et le pylône 3, depuis la piste bleue de l'Arenouillaz.

Image
La partie supérieure du télésiège de la Biollène vue depuis le sommet de Beaudin.

Image
La partie basse de la ligne depuis le même endroit.



Biollène, un appareil central

Le télésiège de la Biollène était donc un appareil central qui permettait de gagner le sommet de l'Arenouillaz depuis le bas de la combe de Beaudin. Il doublait les téléskis de l'Arenouillaz, plus rapides mais moins confortables pour les débutants. Le télésiège était donc très emprunté par les écoles de ski. Cette forte proportion de débutants empruntant cet appareil pouvait allonger le temps de trajet, déjà long, avec des ralentissements ou des arrêts pour des embarquements ratés.
Après 31 ans de carrière en 2020, le téléporté de la Biollène a laissé sa place à un télésiège débrayable 6 places, identique à celui installé en 2018 pour rénover l'axe du Mottet. Le tracé du nouveau télésiège de la Biollène a été rallongé de quelques mètres par l'aval afin de faciliter l'accès au départ de ce dernier depuis les différentes pistes qui débouchent sur le front de neige de la combe de Beaudin.

Image
Biollène, un télésiège remplacé pour une meilleure desserte du secteur central de Valmorel !



Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace
Date des photos : 06 février 2016 ; 09 avril 2019 et 15 mars 2020.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :