En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 de Mansèdre

Ax 3 Domaines

Poma

T2 ES
Description rapide :
Construit la même année que le télésiège du Lièvre Blanc, le télésiège de Mansèdre dessert un espace de ski propre en forêt isolé du reste du domaine skiable, peu fréquenté mais particulièrement agréable.

Année de construction : 2006

Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 24/08/2017 et mise à jour le 16/10/2017
(Mise en cache le 16/10/2017)

LE TELESIEGE DE MANSEDRE
Ax 3 Domaines
Poma – 2006


Image



Ax 3 Domaines : le ski à 1h30 de Toulouse

La station d'Ax 3 Domaines se trouve en Ariège, à environ 1h30 de voiture de Toulouse, la quatrième ville de France. Le domaine skiable s'étend au-dessus de la ville d'Ax les Thermes, forte d'un millier et demi d'habitants, nichée dans la vallée de l'Ariège à 700 mètres d'altitude. C'est au fond de cette vallée que se trouve le seul accès vers l'Andorre depuis la France.
Le domaine skiable d'Ax 3 Domaines s'étend de 1400 à 2300 mètres d'altitude, au-dessus de la station de Bonascre, qui surplombe la ville d'Ax les Thermes. La ville et la station sont reliées par une télécabine, construite en 2002. On y skie sur une quarantaine de pistes de tous niveaux, desservies par une grosse quinzaine de remontées mécaniques.

Cliquez sur le logo de la station pour une description plus détaillée du domaine :
Image



Mansèdre : le réaménagement d'un secteur historique

Les pentes situées à l'est du plateau du Saquet ont été aménagées dès les années 1950. Dès 1955, l'accès à ce plateau par l'est était possible grâce à la construction du téléphérique du Berduquet, du constructeur Neyret-Bélier. Son départ se trouvait au-dessus de la N20, à quelques kilomètres d'Ax-les-Thermes, et il rachetait plus de 1000 mètres de dénivelé en assurant un débit de 300 personnes par heure.

La gare aval du téléphérique du Berduquet (DR):
Image

Une cabine en ligne, avec une partie de cette dernière :
Image

Arrivée en gare amont :
Image

La gare amont, au sommet du plateau du Saquet :
Image


Quelques années plus tard, en 1958, un télésiège est construit dans le même secteur que la partie supérieure du téléphérique du Berduquet, par le constructeur Mancini : le télésiège de Bisorne. Très lent (il fallait compter un bon quart d'heure pour la montée) Il partait du fond du vallon des Campels, à une altitude d'environ 1550 mètres, pour arriver au même endroit que le téléphérique. Avec sa construction, il est désormais possible de tracer une boucle sur le domaine : il suffisait de partir du sommet de la Tute de l'Ours, de descendre le vallon des Campels jusqu'à la jasse de Bisorne, de prendre le télésiège éponyme, de descendre le plateau du Saquet, puis de rejoindre le sommet de la Tute de l'Ours par le téléski de la Tute.

L'arrivée du premier télésiège de Bisorne :
Image


Mais très vite, ces appareils se sont avérés peu adaptés, trop lents et trop longs. Devant leur vétusté, leur exploitation cessa à la fin des années 1970, mais ils restèrent en partie en place encore de longues années... Jusqu'en 2006, année où ce secteur, abandonné depuis la fin de l'exploitation des deux téléportés, fut réaménagé, avec la construction du télésiège fixe de Mansèdre, et le déboisement de trois nouvelles pistes.

Mansèdre : desserte de belles pistes peu fréquentées

Le télésiège de Mansèdre a donc été construit en 2006, par Poma, sur le tracé d’un ancien télésiège une place, abandonné depuis la fin de son exploitation. Il s’est accompagné de la création de trois nouvelles pistes : une bleue, une rouge et une noire.
Assez isolé sur le domaine skiable, son seul et unique rôle est de remonter les skieurs descendus par ces nouvelles pistes à leur sommet. Les skieurs ont toutefois la possibilité, depuis les travaux entrepris à l’été 2017, de poursuivre leur descente jusqu’à la gare aval du télésiège de Savis, et ainsi accéder aux pistes desservies par celui-ci, voire même de rejoindre le télésiège du Rébenty.
Son importance est même appelée à diminuer, puisque dès la saison 2018/2019, il sera possible de remonter des pistes desservies par le télésiège de Mansèdre grâce au télésiège de Bisorne.
Comme la totalité des appareils d’Ax 3 Domaines à l’exception de ceux dont le départ se trouve sur le front de neige, aucun dispositif de contrôle des forfaits n’est mis en place avant l’embarquement.

Côté technique, on retrouve ici un télésiège peu commun puisqu’il s’agit d’un des rares exemplaires de télésièges de la gamme Orion à avoir vu le jour. Fait assez rare pour un télésiège fixe, la tension du câble est assurée en gare aval, tandis que la gare amont se charge de sa mise en mouvement. On remarquera que suite aux tempêtes qui se sont succédé sur le domaine depuis sa construction, le télésiège de Mansèdre a vu plusieurs des garde-corps de ses sièges être abîmés. Il n’est dès lors plus possible d’embarquer à leur bord, mais ils tournent néanmoins toujours sur la ligne, et se distinguent des autres par les rubans de rubalise qu’ils arborent. On remarquera enfin que du fait des conditions météorologiques parfois rudes qui peuvent régner sur ce secteur, les galets des pylônes de la partie supérieure de la ligne sont équipés de flasques anti-givre.

Côté ski, le télésiège de Mansèdre dessert une vaste palette de pistes, aussi bien sur le plateau du Saquet, que sur le domaine de Bonascre :

  • La verte « Ronde des Marmottes », piste facile arrivant du sommet du téléski des Chalets et rejoignant les gares amont de la télécabine de Bonascre et du télésiège du Lièvre Blanc. Par la suite, elle poursuit son chemin le long du tronçon nord du télésiège de l’Ours, avant de prendre fin au niveau des gares aval des téléskis du Casse, du Col et des Chalets, ainsi que de la gare intermédiaire du télésiège de l’Ours.
  • La bleue « Font Frède », belle piste en forêt, enneigée artificiellement, accessible depuis la piste « Bonascre ». Elle rejoint la gare aval du télésiège de Mansèdre, avant de poursuivre son chemin jusqu’à la gare aval des télésièges de Savis et de Bisorne (à partir de 2018 pour ce dernier).
  • La rouge « Bisorne », très belle piste assez sauvage et très peu fréquentée. Elle se trouve sur la gauche à l’arrivée, et redescend à travers les rochers, les arbustes puis la forêt jusqu’à la gare aval du télésiège de Mansèdre.
  • La noire « Mansèdre », très belle piste serpentant sous la ligne du télésiège éponyme et rejoignant sa gare aval.


Situation sur le plan des pistes d'Ax 3 Domaines (© Plan Atelier Pierre Novat):
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e d'Ax les Thermes (Géoportail – Droits réservés) :

Image


Caractéristiques de l'appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSF - Télésiège à pince fixe
  • Nom de la remontée : MANSEDRE
  • Exploitant : SAVASEM
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Maître d'oeuvre : MDP
  • Maître d'ouvrage : SAVASEM
  • Année de construction : 2006

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit à la montée : 1500 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s
  • Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1646 m
  • Altitude amont : 2029 m
  • Dénivelé : 383 m
  • Longueur développée : 1012 m
  • Longueur horizontale : 936 m
  • Pente moyenne : 40,92 %
  • Pente maximale : 70 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Nombre de pylônes : 14
  • Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2800
  • Nombre de véhicules : 92
  • Espacement : 9,6 secondes
  • Puissance développée : 315 kW
  • Diamètre poulie motrice : 4900 mm
  • Diamètre poulie retour : 4900 mm

Caractéristiques du câble :

  • Fabricant : TREFILEUROPE
  • Année de pose : 2006
  • Diamètre du câble : 43,8 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Âme : Compacte

Caractéristiques de la ligne:

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 4S/6S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 6S/8S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 4S/6S
  • P9 : 8C/8C
  • P10 : 8S/12S
  • P11 : 4S/6S
  • P12 : 6S/8S
  • P13 : 6S/8S
  • P14 : 8S/8S



Ligne et infrastructures du télésiège de Mansèdre :

La gare aval :

La gare aval du télésiège de Mansèdre se trouve à 1636 mètres d'altitude, au milieu de la jasse de Mansèdre (une jasse étant un petit espace plat). Elle est plutôt isolée du reste du domaine skiable et se trouvait, jusqu'en 2017, dans un cul de sac : les skieurs n'avaient d'autre choix que de remonter par le télésiège. C'est la station tension de l'appareil, la poulie est ici fixée à un lorry coulissant sur la structure de la gare et assurant ainsi la tension du câble par le biais de deux vérins hydrauliques, de couleur bleue.

La gare aval dans son environnement, au coeur de la jasse de Mansèdre, en arrivant depuis la piste "Font Frède" :
Image

Vue depuis l'avant :
Image

Vue de trois quarts arrière avec le chalet de commandes à gauche :
Image

Depuis l'autre côté, en arrivant depuis la piste "Bisorne" :
Image

Vue de profil :
Image

Vue de trois quarts :
Image

Vue arrière :
Image

Le panneau affichant les informations relatives à l'appareil :
Image

L'accès à l'embarquement :
Image

C'est parti !
Image


La ligne :

La ligne du télésiège de Mansèdre est assez irrégulière. Elle s'étire sur 1012 mètres et rachète un dénivelé de 383 mètres, pour atteindre l'extrémité est du plateau du Saquet. De la gare aval au cinquième pylône, on évolue en dévers à travers la forêt, le tout avec une pente au début assez forte, puis progressivement plus douce. Le cinquième pylône imprime toutefois à la ligne une nouvelle montée assez raide, qui prendra fin avec l'enchaînement des pylônes 6, 7 et 8, qui remettent le câble à l'horizontale. S'ensuit alors une courte partie quasiment à plat jusqu'au pylône 10, lequel redresse le câble pour franchir une petite barre rocheuse. Par la suite, on évolue assez haut jusqu'à la gare amont, qui se trouve sur la crête.

En sortie de gare, le P1 :
Image

En avant sur la ligne avec la portée P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

Tête du pylône P3 :
Image

Portée P3-P4 :
Image

P4 :
Image

Portée P4-P5, et passage au-dessus de la piste "Mansèdre" :
Image

P5 :
Image

Tête du pylône P5 :
Image

Assez raide portée P5-P6 :
Image

P6, et passage d'une petite crête :
Image

Il est suivi de près par le P7 :
Image

Puis par le P8 :
Image

Portée P8-P9 :
Image

P9, troisième montée de la ligne :
Image

Tête du pylône P9 :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Longue portée P11-P12 :
Image

P12, la gare amont approche :
Image

Portée P12-P13 :
Image

Le P13 et le P14 remettent la ligne à l'horizontale pour l'entrée en gare amont :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège de Mansèdre se trouve à 2029 mètres d'altitude, en bordure est de la piste "Ronde des Marmottes". Elle n'est qu'à quelques dizaines de mètres de la gare amont de la télécabine de Bonascre, ainsi que du petit téléski Ecole du plateau du Saquet. Elle ne tient que sur un seul fût, afin de limiter son emprise au sol et donc de la rendre plus discrète. C'est la station motrice de l'appareil, où le câble est entraîné par un moteur d'une puissance de 315 kW.

Arrivée en gare amont :
Image

Vue de trois quarts arrière, depuis le début de la piste "Bisorne" :
Image

De profil :
Image

Vue plus éloignée, depuis la piste "Ronde des Marmottes". On voit bien que la crête est régulièrement balayée par les vents :
Image


Autres photos

Les deux derniers pylônes vus depuis la piste "Bisorne", dont les trains de galets sont équipés de flasques anti-givre :
Image

Le début de la piste "Bisorne", avec les sommets de l'est de l'Ariège en arrière-plan, dont notamment la Dent d'Orlu (2222 mètres):
Image

L'arrivée de la piste "Mansèdre" :
Image


Mansèdre : un télésiège mal réfléchi ?

Plus de dix ans après sa construction, le télésiège de Mansèdre assure encore parfaitement son rôle au sein du domaine skiable d'Ax 3 Domaines. Néanmoins, le début des travaux du réaménagement complet du secteur des Campels en 2017 soulèvent plusieurs questions : n'aurait-il pas été plus judicieux, dès sa construction, d'implanter le télésiège de Mansèdre sur le même tracé que l'ancien télésiège de Bisorne, afin de récupérer les flux de skieurs descendant du vallon des Campels, et ainsi de soulager partiellement le télésiège de Savis ? Cela aurait en effet évité à la station de devoir construire un nouveau télésiège sur ce tracé à l'été 2018, d'autant plus que ce télésiège est amené à desservir exactement les mêmes pistes que le télésiège de Mansèdre. L'avenir de ce dernier apparaît dès lors comme plutôt incertain, puisque les deux télésièges feront doublon... Peut-être faudrait-il alors simplement déplacer le télésiège de Mansèdre sur le tracé prévu pour le télésiège de Bisorne, tout en augmentant son débit... Ainsi, la station ferait l'économie d'un nouveau télésiège, économies plus que nécessaires en ces temps d'enneigement de plus en plus aléatoire et au vu des investissements encore à venir !

------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Octobre 2017 – collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos prises les 25 février et 11 mars 2017
Photos : collonges74
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :