En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 de Montissot

Valloire (Galibier Thabor)

Poma

T2 HS
Année de construction : 1996
Fin de service en : 2019

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 19/04/2019 et mise à jour le 20/05/2019
(Mise en cache le 20/05/2019)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valloire
  2. Historique : le télésiège de Montissot
  3. Montissot, liaison entre la Sétaz et le Crey du Quart
  4. Ligne et infrastructures du télésiège de Montissot
  5. Montissot, un télésiège long et peu efficace


Valloire

Valloire est une station de ski située en vallée de la Maurienne, entre 1430 et 2535 mètres d'altitude. Elle a la particularité d'être étalée sur deux massifs : le Crey du Quart et la Sétaz.
Grâce au Galibier Thabor, il est possible de rejoindre skis aux pieds le domaine voisin de Valmeinier. L'ensemble est composé de 29 remontées mécaniques (dont 2 télécabines, 16 télésièges et 11 téléskis), qui desservent 85 pistes totalisant 150 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège de Montissot

En 1934, la station de Valloire a été lancée par le Club Alpin Français (CAF), à la même époque que l’ouverture de Val d’Isère par le CAF.
Le massif de la Sétaz a été équipé de ses premières remontées mécaniques dès 1946. Ce dernier se développe rapidement et dans les années 1960, on retrouvait 8 remontées mécaniques. Notons que le massif de la Sétaz était exploité par une société privée.
En 1971, sous l’impulsion de la commune de Valloire, le domaine du Crey du Quart est ouvert. Deux télésièges et quatre téléskis sont installés et desservent des pistes sur près de 1000 mètres de dénivelé. En 1974, Valloire se relie avec Valmeinier par le Crey du Quart grâce à la mise en service d’un télésiège et d’un téléski sur le versant de Valmeinier.

Image
Plan des pistes de la saison 1977-1978 (© ski-valloire.net).


La concurrence entre les exploitants de la Sétaz et du Crey du Quart était féroce : sur la même année, le forfait Crey du Quart était à 17F et la Sétaz à 34F. Cette concurrence a freiné le développement de la station de Valloire. De plus, aucune liaison n’existait entre les deux domaines. C’est ainsi qu’en 1978, la commune de Valloire fait installer le téléski de Cornafond qui permettait de remonter sur le massif de la Sétaz par la piste bleue des Selles.

En 1982, quelques temps après le rachat des installations de la Sétaz par la commune, deux télésièges sont installés pour rallier le sommet du Crey du Quart depuis le massif de la Sétaz : le Montissot et le Colérieux. Long d’environ 1100 mètres, le télésiège de Montissot était un télésiège 3 places fourni par Montaz-Mautino. Il prenait son départ à proximité de la gare aval du téléski de Cornafond et remontait jusqu’au départ du télésiège de Colérieux, situé environ 400 mètres de dénivelé plus haut.
Le télésiège de Colérieux, quant à lui, reliait Montissot au sommet du secteur du Crey du Quart.

Image
Plan des pistes de la saison 1982-1983 avec les télésièges de Montissot et de Colérieux ainsi que le téléski de Cornafond bien visibles (© ski-valloire.net).

Image
La gare aval du télésiège de Montissot en été. On remarque sur la droite le départ du téléski de Cornafond (© ski-valloire.net).

Image
La ligne du télésiège de Montissot en hiver (D.R).

Image
Situation de la gare amont avec juste derrière le téléski du Grand Plateau installé en 1994 (© ski-valloire.net).


En 1994, la zone d’arrivée du télésiège de Montissot a été complétée par le téléski du Grand Plateau. En plus d’agrandir le domaine de Valloire, ce téléski offrit une nouvelle possibilité de basculer sur Valmeinier.
Trois ans plus tard, suite à plusieurs mouvements de terrains, le télésiège de Montissot dut être démonté. Il fut remplacé, sur un tracé totalement nouveau, par un télésiège fixe 4 places installé par Poma. Son départ, situé plus bas que l’ancien appareil et son arrivée, rejoignant le centre du massif du Crey du Quart, permirent de fluidifier les transferts, les skieurs ayant désormais le choix de rallier Valmeinier par le téléski du Lac de la Vieille, ou comme auparavant le télésiège de Colérieux depuis la Sétaz.


Montissot, liaison entre la Sétaz et le Crey du Quart

Le télésiège de Montissot est situé sur les pentes du massif du Crey du Quart du domaine de Valloire, et constitue la porte d’entrée d’altitude sur ce secteur depuis la Sétaz. Il se place comme premier tronçon vers les sommets du massif du Crey du Quart et la liaison avec la station de Valmeinier. En effet, après avoir emprunté Montissot, l’accès à Valmeinier peut se faire via les télésièges de la Brive 2 ou de Colérieux, ou encore par le téléski du Grand Plateau. Montissot permet donc aux skieurs de remonter directement vers le Crey du Quart sans avoir à repasser par la station et évite ainsi de saturer la télécabine du Crêt de la Brive qui est le seul autre accès au Crey du Quart depuis Valloire.

En plus de ce rôle de liaison, le télésiège de Montissot dessert deux pistes rouges, le Mulot et l’Eterlou, accessibles depuis le sommet de cet appareil par la piste bleue de la Gélinotte. Il permet également aux skieurs venant de la piste bleue des Selles ou de la noire de Méregers de remonter sur le Crey du Quart en évitant l’enchaînement de la piste verte du Myosotis et de la télécabine du Crêt de la Brive.

A l’arrivée du télésiège de Montissot, les pistes suivantes sont accessibles :
  • La piste bleue de la Gélinotte.
  • La piste rouge de la Rose.
  • La piste rouge de l’Eterlou.
  • La piste rouge du Mulot.

Image
Situation du télésiège de Montissot sur le plan des pistes de Valloire.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : MONTISSOT
Maître d'œuvre : ERIC
Maître d'ouvrage : RÉGIE TOURISTIQUE DE VALLOIRE
Exploitant : SEM DE VALLOIRE
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1996

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure
Débit à la descente théorique : 375 personnes/heure (autorisé : 0)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1730 m
Altitude amont : 2237 m
Dénivelée : 507 m
Longueur développée : 1321 m
Longueur horizontale : 1220 m
Portée la plus longue : 144 m
Hauteur de survol maximum : 20 m
Pente moyenne : 41,56 %
Pente maximale : 74 %
Temps de trajet : 9 minutes 35 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Alpha 350
Diamètre de la poulie motrice : 4000 mm
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 255 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique (2 vérins)
Tension nominale : 28 000 daN
Pression nominale : 121 bar
Type de gare amont : Retour fixe
Diamètre de la poulie retour : 4200 mm
Nombre de pylônes : 15

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau 4 places
Nombre de véhicules : 120
Masse à vide : 320 kg
Espacement : 9,6 secondes
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes AR2100

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 40,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x17 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 284 mm
Pas de toronage : 118 mm
Section du câble : 141,6 mm²
Section du toron : 236 mm²
Résistance à la rupture : 116 660 daN



Ligne et infrastructures du télésiège de Montissot

La gare aval

La gare aval du télésiège de Montissot est située à 1730 mètres d'altitude, dans le fond d’une petite vallée, sur la rive gauche du ruisseau de la Neuvachette et à proximité du départ du télésiège de Cornafond. Elle est donc très facilement accessible tant depuis le massif de la Sétaz que depuis celui du Crey du Quart.
Nous retrouvons ici une gare motrice-tension ALPHA 350.

Image
La gare aval vue de la piste verte du Myosotis.

Image
Situation de la gare aval du télésiège de Montissot par rapport au téléporté de Cornafond.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste verte du Myosotis.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de plus bas.

Image
La gare aval vue de la fin de la piste bleue des Selles.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de la file d’attente.

Image
La poulie motrice.

Image
L’un des deux vérins assurant la tension du câble

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège de Montissot est longue avec ses 1320 mètres. A la sortie de la gare aval, la pente est faible. Après le survol du ruisseau de la Neuvachette, l’enchaînement des pylônes 2 et 3 imprime la pente maximale du tracé, qui reste assez constante jusqu’aux ouvrages 9 et 10. S’ensuit une section plus plane entre les pylônes 10 et 12. Le pylône 12 imprime la dernière montée avant l’arrivée. L’enchaînement des pylônes 14 et 15 remet le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Poma a équipé la ligne de 15 pylônes, dont 12 supports et 3 compressions :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 16C/16C
  • P3 : 8C/12C
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 6S/6S
  • P11 : 6S/4S
  • P12 : 8C/12C
  • P13 : 4S/4S
  • P14 : 8S/8S
  • P15 : 8S/8S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
P15.



La gare amont

La gare amont est située à 2237 mètres d’altitude, au sommet des pistes de la Rose et de la Gélinotte. De ce point on peut donc rejoindre soit le front de neige du plateau de la Séa ou le secteur du Grand Plateau.
On retrouve ici une station retour fixe assurant une emprise minimale au sol.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de plus bas en descendant vers la piste bleue Gélinotte.

Image
Vue de l’autre côté.

Image
Vue éloignée depuis la piste rouge de la Rose.

Image
La gare amont dans son environnement depuis le télésiège du Lac de la Vieille.



Véhicules et pinces

Le télésiège de Montissot est équipé de 120 sièges 4 places de type Arceau. Les sièges sont reliés au câble par une pince fixe AR2100.

Image
Un siège Arceau en ligne.

Image
Un siège au passage de la poulie motrice.

Image
Un véhicule vu de trois quarts arrière.

Image
Une pince vue de dessous.



Autres vues…

Image
Les deux derniers pylônes avant l’arrivée.

Image
La ligne vue de l’arrivée.

Image
La ligne remontant les fortes pentes de la vallée de la Neuvachette vue de la piste bleue des Selles.

Image
Le début de la ligne vu de la même piste.

Image
Le départ du télésiège de Montissot vu de la ligne.



Montissot, un télésiège long et peu efficace

Le télésiège de Montissot est donc un appareil très important sur le domaine de Valloire pour assurer la liaison vers le massif du Crey du Quart depuis celui de la Sétaz. De plus, il permet aussi de remonter sur le Crey du Quart après avoir descendu les pistes du vallon de la Neuvachette. Il est ainsi très utilisé et sature même à certains moments de la journée, sans compter un temps de montée assez long rendant l’accès aux sommets du Crey du Quart très lent.
Après 23 ans de bons et loyaux services, le télésiège de Montissot version 1996 va être démonté, en même temps que celui du Colérieux afin d’être remplacé par un télésiège débrayable 6 places. Ce nouvel appareil devrait reprendre le départ du télésiège fixe de Montissot pour monter jusqu’au sommet de Colérieux. Par la même occasion, le télésiège fixe de Montissot serait probablement réutilisé sur le Grand Plateau pour remplacer le téléski alors en place, qui est trop peu débitant.

Image
Montissot, un télésiège long et peu efficace remplacé au nom de la vitesse et d’une meilleure desserte de la liaison Sétaz-Crey du Quart.


Je tiens à remercier 91@g pour les photos, le site ski-valloire.net pour les photos historiques ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : 91@g
Date des photos : 12 février 2019.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :