En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 22/03/2019 et mise à jour le 07/05/2019
(Mise en cache le 07/05/2019)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valloire
  2. Le développement de l’espace débutant du plateau de Thimel
  3. Thimel, desserte de l’espace débutant du massif de la Sétaz
  4. Ligne et infrastructures du télésiège de Thimel
  5. Thimel, un télésiège éducatif


Valloire

Valloire est une station de ski située en vallée de la Maurienne, entre 1430 et 2535 mètres d'altitude. Elle a la particularité d'être étalée sur deux massifs : le Crey du Quart et la Sétaz.
Grâce au Galibier Thabor, il est possible de rejoindre skis aux pieds le domaine voisin de Valmeinier. L'ensemble est composé de 29 remontées mécaniques (dont 2 télécabines, 16 télésièges et 11 téléskis), qui desservent 85 pistes totalisant 150 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Le développement de l’espace débutant du plateau de Thimel

En 1934, la station de Valloire a été lancée par le Club Alpin Français (CAF), à la même époque que l’ouverture de Val d’Isère par le CAF.
Le versant de la Sétaz a été équipé de ses premières remontées mécaniques dès 1946. Cette année-là, Gabriel Juillard installe sur le rocher Saint Pierre un téléski. Ce dernier est similaire à l’appareil qui avait été installé par Juillard en 1936 au hameau des Granges.
L’année suivante, Gabriel Juillard fait de nouveau preuve d’ingéniosité. En effet, il construit sur le bas du massif de la Sétaz le premier télébenne français. Long de 1370 mètres et remontant près de 400 mètres de dénivellation, il est équipé de 18 bennes circulant sur la ligne à 2,50 mètres par seconde. Le débit était alors très modeste, de l’ordre de 350 personnes par heure.

Image
Un véhicule du télébenne de la Sétaz au passage de l'un de ses pylônes en bois (D.R).


Cet appareil est rapidement complété par un téléski installé sur le plateau de Thimel, au-dessus de l’arrivée du télébenne. Le téléski de Thimel, également de conception Juillard, était équipé de pylônes portiques construits en bois. Quelques années plus tard, le petit téléski de Thimel est rénové puis doublé afin de répondre à la fréquentation grandissante du secteur. A l'origine, le second téléski de Thimel reliait le sommet du télébenne de la Sétaz au sommet du premier téléski de Thimel. Il est ensuite déplacé à la fin des années 1950 le long du premier téléski.

Image
Le départ du premier téléski de Thimel (D.R).

Image
La ligne du premier téléski de Thimel avant rénovation (D.R).

Image
La gare aval du téléski de Thimel après rénovation (D.R).

Image
Sa nouvelle ligne (D.R).

Image
Le plateau de Thimel quelques années plus tard. On remarque que le téléski de Thimel est doublé par un appareil identique mais sur un tracé différent et plus long (D.R).

Image
Les téléskis de Thimel à la fin des années 1950 lorsque le second téléski a été rapproché du premier (D.R).

Image
Les gares amont des téléskis de Thimel (D.R).


En 1960, le téléski de Thimel (celui de gauche) est remplacé par un téléski à perches découplables sur le même tracé. Dans le même temps, le télébenne de la Sétaz, peu débitant, a été doublé par le télésiège fixe de Thimel. Le second téléski Juillard est remplacé quelques années plus tard, lui aussi par un téléski débrayable et sur le même tracé. A la fin des années 1960, un troisième téléski vient compléter l'offre, et reprend un tracé entre la gare amont du télébenne de la Sétaz et l'arrivée des deux autres téléskis de Thimel. Notons que ce dernier téléski est également le seul à être équipé d'un virage.

Image
Les téléskis de Thimel au début des années 1960 (D.R).

Image
Vue aérienne du plateau de Thimel au milieu des années 1960. On remarque que le téléski de droite a également été remplacé par un téléski à perches découplables (D.R).

Image
Les trois téléskis de Thimel dans les années 1970 (D.R).

Image
Le plateau de Thimel dans les années 1970. On remarque sur la gauche l'arrivée du télébenne de la Sétaz et juste derrière le tracé du troisième téléski de Thimel (D.R.).


En 1973, une courte piste verte a été créée sur la gauche du front de neige du plateau de Thimel pour permettre aux débutants de faire leurs premières descentes en altitude. Un téléski à perches fixes, dénommé « Télékit » a été construit pour desservir cette petite piste.

Image
L'aire de départ du télésiège de Thimel avec juste derrière le téléski Télékit (cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


En 1985, le télésiège de Thimel a été remplacé par une télécabine 6 places. La fréquentation sur le plateau de Thimel augmente alors, saturant ainsi les trois téléskis utilisés à la fois par des skieurs confirmés et débutants.
En 1989, le front de neige de la Sétaz a été réaménagé : les trois téléskis de Thimel ont été démontés pour être remplacés par un unique télésiège 4 places. Par la même occasion, les pistes sont terrassées afin de proposer des pentes plus constantes pour les débutants. Notons que cette année-là, le télébenne de la Sétaz est définitivement stoppé, après 43 ans de bons et loyaux services.

Enfin, en 2017, un tapis roulant a été installé sur l’ancien départ du télésiège de la Sétaz 2 (démonté en 2012) pour remplacer le téléski Télékit. Ce tapis roulant, très court, dessert deux petites pistes vertes pour l’initiation des skieurs. Le téléski Télékit, qui n'a pas été exploité au cours de la saison 2017-2018, a été démonté au cours de l'été 2018.

Image
Le tapis roulant de Thimel.



Thimel, desserte de l’espace débutant du massif de la Sétaz

Le télésiège de Thimel est donc installé sur le plateau homonyme, à l’arrivée de la télécabine de la Sétaz. Il est directement accessible depuis la station grâce à cette télécabine. En cas de manque de neige sur le bas du domaine, le retour sur Valloire s’effectue également par cette télécabine.
A la suite du tapis roulant de Thimel, ce télésiège dessert des pentes faciles propices à l’initiation des jeunes skieurs. Depuis le télésiège de Thimel, un large panel de pistes est accessible, allant de la piste verte à la piste rouge en passant par des zones ludiques comme un boardercross. Il permet aussi aux bons skieurs de descendre la piste rouge du Blaireau sans avoir besoin de descendre sur le télésiège de Cornafond via la verte du Myosotis.

A l’arrivée du télésiège de Thimel, les pistes suivantes sont accessibles :
  • La piste verte de la Joubarde.
  • La piste bleue de la Combe.
  • La piste Snowbolide.
  • Le boardercross, tracé sur l’ancienne piste rouge du Chevreuil.
  • Le stade de slalom.
  • La piste rouge du Blaireau.

Image
Situation du télésiège de Thimel sur le plan des pistes de Valloire.


Thimel est un court télésiège classique de la gamme proposée par Poma dans les années 1980. La gare aval est typiquement une station Alpha motrice-tension, et une station retour fixe montée sur fûts métalliques est placée en amont. Notons que les trains de galets 6S du pylône 1 ont été remplacés il y a longtemps par des 4S. De plus, une très petite vitesse a été rajoutée en 2008.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : THIMEL
Maître d'œuvre : MDP
Maître d'ouvrage : REGIE TOURISTIQUE DE VALLOIRE
Exploitant : SEM DE VALLOIRE
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1989

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,2 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1925 m
Altitude amont : 2026 m
Dénivelée : 101 m
Longueur développée : 369 m
Longueur horizontale : 352 m
Portée la plus longue : 91 m
Hauteur de survol maximum : 13 m
Pente moyenne : 28,69 %
Pente maximale : 48 %
Temps de trajet : 2 minutes 48 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Alpha 120/210
Diamètre de la poulie motrice : 4000 mm
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 163 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique (2 vérins)
Tension nominale : 25 784 daN
Pression nominale : 115 bar
Type de gare amont : Retour fixe
Diamètre de la poulie retour : 4200 mm
Nombre de pylônes : 5

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceaux 4
Nombre de véhicules : 56
Masse à vide : 124 kg
Espacement : 6 secondes
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes UNIGRIP

Caractéristiques du câble (2015)

Fabricant : REDAELLI
Diamètre : 33 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x17 fils
Type d'âme : Textile
Pas de câblage du câble : 236 mm
Pas de toronage : 96 mm
Section du câble : 431 mm²
Section du toron : 71 mm²


Ligne et infrastructures du télésiège de Thimel

La gare aval

La gare aval du télésiège de Thimel est située à 1925 mètres d'altitude, sur le front de neige de la Sétaz et à une centaine de mètres de l’arrivée de la télécabine homonyme.
Nous retrouvons ici une gare motrice-tension ALPHA 120/210.

Image
La gare aval vue de la fin du Snowbolide.

Image
Vue de profil.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste verte du Myosotis.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
La poulie motrice.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Retour sur la gare aval.



La ligne

La ligne du télésiège de Thimel est très courte avec ses 369 mètres de longueur développée. A la sortie de la gare aval, une montée assez forte est imprimée par les galets compressions intégrés à l'avant de la gare. La pente reste régulière jusqu’au pylône 4 qui adoucit l’inclinaison du câble.

Poma a équipé la ligne de 5 pylônes supports :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 6S/4S
  • P3 : 8S/4S
  • P4 : 8S/4S
  • P5 : 8S/8S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.



La gare amont

La gare amont est située à 2026 mètres d’altitude, au sommet de l’espace débutant du massif de la Sétaz et à proximité de l’arrivée du télésiège des Verneys.
On retrouve ici une station retour fixe assurant une emprise minimale au sol.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de plus bas en descendant vers le boardercross.

Image
Vue générale de la gare amont depuis la piste de la Sétaz bleue.

Image
Vue de plus loin en allant vers le télésiège des Verneys.

Image
La gare amont dans son environnement depuis l’arrivée du télésiège des Verneys.



Véhicules et pinces

Le télésiège de Thimel est équipé de 56 sièges 4 places de type Arceau. Les sièges sont reliés au câble par une pince fixe UNIGRIP.
A l'origine, les sièges étaient équipés de garde-corps dépourvus de repose-skis. Ils ont été remplacés plus tard par un modèle de type elliptique intégrant des repose-skis. L'augmentation du poids des sièges a été compensée par le retrait d'un siège.

Image
Un siège Arceau en ligne.



Thimel, un télésiège éducatif

Le télésiège de Thimel est donc un appareil principalement dédié à la desserte de pistes débutantes et de zones ludiques. Il est ainsi surtout utilisé par les écoles de skis et autres enfants qui recherchent des pentes faciles et ludiques pour s’amuser. Malgré une fréquentation assez forte, principalement le matin, son débit suffit pour la tâche qui lui est demandée, c’est-à-dire de remonter les débutants sur le haut du plateau de Thimel.
Avec son âge grandissant, 30 ans en 2019, son confort et son débit restent appréciés par la clientèle. Un remplacement n’est pas évoqué pour le moment.

Image
Thimel, un télésiège pour les débutants !


Je tiens à remercier 91@g pour les photos ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : 91@g
Date des photos : 13 février 2019.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :