En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSF4 des Almes

Tignes (Espace Killy)

GMM - Ingélo

T2 ES
Mise en service en : 2016

Appareil recommandé par l'équipe : Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 05/02/2017 et mise à jour le 08/02/2017
(Mise en cache le 08/02/2017)

Image


Au sommaire de ce reportage :

  1. Tignes
  2. Historique : les téléskis du Millonex et des Almes
  3. Le chantier du télésiège des Almes
  4. Almes, desserte de ski propre à proximité de Tignes-Le Lac
  5. Ligne et infrastructures du télésiège des Almes
  6. Almes, pour un front de neige remis à neuf



Tignes

Tignes est une station de ski située en vallée de Haute-Tarentaise, entre 1550 m. aux Brévières et 3430 m au sommet du téléphérique de la Grande Motte. C'est donc un domaine très varié tant au niveau de l'altitude que des reliefs et des paysages (forêt, glacier, haute-montagne, lacs).

On y trouve 57 remontées mécaniques dont de nombreux appareils à particularités (le télésiège de Bollin-Fresse, les télécabines de la Sache et de Tovière pour ne citer que celles-ci). Elles desservent 64 pistes dont 10 noires, 18 rouges, 35 bleues et une verte. Grâce à l'Espace Killy, il est possible de rejoindre skis aux pieds le domaine voisin de Val d'Isère.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : les téléskis du Millonex et des Almes

En 1954, la station de Tignes-Le Lac ouvre avec la construction du premier téléski du Chardonnet par Pomagalski. Dans le même temps, le domaine des Brévières s'étend avec la construction des téléskis des Pitots et des Boisses ainsi que la télébenne des Brévières-Boisses.

Trois ans plus tard, en 1957, la télécabine de Tovière est construite . C'est un appareil de manufacture Neyret-Beylier pouvant accueillir deux personnes par véhicule. Dans le même temps, sur le versant opposé, le premier téléski des Tommeuses est construit sur le système Constam, avec des pylônes en bois et des perches de type « pioche » pouvant accueillir deux skieurs à la fois. Le domaine de Tignes se tourne déjà vers Val d'Isère pour établir une liaison.

Image
La gare aval à Tignes-le Lac (photo issue de STGM 40 ans 1967-2007).

Le front de neige de Tignes-Le Lac s'étend en 1959 avec la construction des téléskis des Almes et du Millonex par Montaz-Mautino. Ils desservent un espace débutant à proximité du front de neige, en regard du massif de Tovière. Le téléski du Millonex est doublé en 1970.
Tandis que les Millonex desservaient du ski débutant, les Almes avaient plutôt pour but de desservir un stade de ski propre de meilleur niveau.

Image
Les gares avals des téléskis du Millonex 1 & 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Les lignes des téléskis du Millonex 1 & 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Les gares amonts des téléskis du Millonex 1 & 2 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

L'accès à l'Aiguille Percée ouvre en 1963 avec la construction d'un premier téléski. C'est le début de l'exploitation du secteur que l'on appelle aujourd'hui "Aiguille Percée". On y accède depuis Tignes-Le Lac par le télésiège fixe biplace du Palafour, puis par le télésiège de la Tourne en 1976. Ce télésiège offre un nouveau potentiel skiable très important en complément du télésiège du Palafour, sur des pentes agréables et accessibles pour toute la clientèle. Il reste néanmoins particulièrement long avec plus de dix-huit minutes de montée a minima.
Notons que la télécabine de Tovière est remplacée par une 4 places livrée par P.H.B. en 1964.

Le télésiège fixe 2 places du Palafour est remplacé en 1982 par un télésiège fixe 3 places Skirail sur un tracé strictement identique. Il est doublé un an plus tard afin de proposer un débit suffisant pour rejoindre le secteur de l'Aiguille Percée depuis Tignes-Le Lac.

Image
Le front de neige de Tignes-Le Lac en 1987 avec les télésièges de Palafour 1&2, de la Tourne et la ligne du téléski des Almes sur la droite.

Image
Les gares avals du télésiège de la Tourne et du téléski des Almes en 1987.

Le téléski Montaz-Mautino des Almes est remplacé en 1991 par un téléski débrayable Montagner. Celui-ci présentait la particularité d'avoir un double réservoir de perches : un côté descente et un autre côté montée avec moins de perches. C'était un des rares téléskis français à proposer un départ progressif permettant de rendre le départ moins brusque. Le skieur embarquait dans une rampe en légère descente.
Depuis 2007, le stade de neige de l'ESF que desservait le téléski des Almes a été déplacé au sommet du télésiège du Palafour. Almes a alors perdu de son utilité, et ne dessert plus qu'une piste bleue et une raide piste noire.

Image
Vue d'ensemble de la ligne du téléski des Almes (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare aval du téléski des Almes (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Les téléskis du Millonex 1 & 2 étaient devenus les plus vieux de la station. Afin de moderniser le front de neige de Tignes-Le Lac et de le rendre plus attractif, la STGM a décidé de rationnaliser l'espace en construisant en lieu et place du téléski des Almes un télésiège fixe 4 places. Les téléskis du Millonex ont été démontés dans le même temps. On peut regretter la perte de l'accès direct au téléski du Chardonnet et aux résidences du Bec Rouge que permettaient ces téléskis parallèles.


Le chantier du télésiège des Almes

Les téléskis des Almes et du Millonex 1 & 2 ont donc été remplacés en 2016 par le télésiège fixe des Almes.
Le chantier a été mené de front par GMM et le bureau d'études en remontées mécaniques du groupe de la Compagnie des Alpes, Ingélo. Les travaux ont commencé assez tard avec la réalisation du génie civil aux alentours vers la mi-août. Les matériaux déblayés ont été réutilisés pour réaligner le profil de la pente au niveau du tapis roulant du Centre à Tignes-Le Lac, parallèlement à la gare aval de la télécabine de Tovière.
Dans le même temps, les têtes de pylônes ont été acheminées, les chalets de vigie construits et les massifs de gare commencés. Fin août, les massifs en béton des gares et des pylônes étaient déjà en place.
Les gares et les pylônes ont ensuite été montés entre le mois de septembre et le mois d'octobre 2016. La mise en place du câble a été réalisée durant la dernière semaine d'octobre et les sièges ont été montés dans la foulée afin d'effectuer les tests en novembre avant la mise en service finale.

→ Quelques photos du chantier :

Image
La gare aval le 13 août 2016.

Image
La plate-forme de la gare aval avec le massif béton déjà coulé le 13 août 2016.

Image
Vue sous un autre angle le même jour.

Image
Les massifs en béton de la ligne le 13 août 2016.

Image
Les éléments du téléski des Almes au sol en attendant d'être débarrassés.

Image
Les têtes de pylônes livrées.

Image
Plate-forme de la gare amont vue depuis le télésiège de Palafour le 17 août 2016.

Image
Les sièges livrés au niveau de la gare aval le 29 octobre 2016.

Image
La gare aval le 29 octobre 2016.

Image
Vue opposée le même jour.

Image
Le pylône 2 face au massif de l'Aiguille Percée en attendant le montage du câble.

Image
La plate-forme de la gare aval le 29 octobre 2016.

Image
La ligne, finie d'être montée.

Image
Zoom vers la gare amont terminée le 29 octobre 2016.

→ Revivez le chantier du télésiège sur le forum : Construction TSF4 Almes (2016).


Almes, desserte de ski propre à proximité de Tignes-Le Lac

Le télésiège des Almes est situé sur le front de neige de Tignes-Le Lac et remplace l'ancien téléski éponyme. Non loin des départs du télésiège débrayable de Palafour et de la télécabine de Tovière, il est néanmoins peu accessible depuis le front de neige. Il est surtout accessible depuis le secteur d'altitude de l'Aiguille Percée et le télésiège de Palafour par la piste bleue de la Combe ainsi que depuis le secteur des Brévières/Boisses par la piste bleue du Petit Col. Il faut par contre beaucoup pousser sur les bâtons voire marcher pour y arriver depuis le versant de Tovière (traverser la place centrale puis longer sur la droite du départ du télésiège de Palafour).

Comme le télésiège du Rosset et le téléski du Lavachet situés sur le versant de Tovière, Almes est exploité gratuitement. Il dessert néanmoins des pistes d'un niveau plus avancé que les deux autres appareils.
Il dessert de courtes pistes de ski propre, à savoir une piste bleue en chemin et un raide mur bosselé le long de la ligne du télésiège.

Depuis son sommet, le télésiège des Almes dessert trois pistes :

  • La piste bleue des Almes, chemin rejoignant la piste bleue du Petit Col pour revenir au front de neige de Tignes-Le Lac, à savoir le télésiège des Almes, le télésiège de Palafour et la télécabine de Tovière.
  • La piste noire de la Primevère, court mur sur la gauche du télésiège rejoignant la piste bleue du Petit Col. Fermée il y a quelques années, elle avait été reprise comme partie basse de la piste noire des Œillets. Pour la saison 2015/2016, elle était devenue une variante de la partie basse de la piste noire des Œillets et rejoignait le sommet du téléski des Almes.


Image
Situation du télésiège des Almes sur le plan des pistes de Tignes.

Étant donné la courte ligne du télésiège, GMM a proposé d'installer en gare aval une gare Mini7. Également installée sur le télésiège de la Croix de la Nore à Serre Chevalier/Briançon, c'est une station motrice-tension compacte où le groupe moteur est directement situé sous la poulie, et la tension est assurée par un vérin hydraulique placé sur le massif soutenant la gare.
Notons que pour ce chantier, le bureau d'études de la Compagnie des Alpes, Ingélo, a eu en charge la conception et la fabrication de la ligne, les portillons de cadencement ainsi que le génie civil et le montage complet de l'appareil.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : ALMES
Maître d’œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : STGM
Exploitant : STGM
Génie civil et montage : Ingélo
Constructeur : Gimar-Montaz-Mautino (GMM) / Ingélo
Installation électrique : SEIREL
Année de construction : 2016
Montant de l'investissement : 1 700 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2100 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,1 m/s
Sens de la montée : Par la gauche
Tapis d'embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2092 m
Altitude amont : 2275 m
Dénivelée : 183 m
Longueur développée : 573 m
Longueur horizontale : 542 m
Portée la plus longue : 127,81 m
Pente moyenne : 33,76 %
Pente maximale : 40 %
Temps de trajet : 4 minutes 33 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : Mini7
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 165 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 131 bars
Tension nominale : 25 000 daN
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 7
Largeur de la voie : 4,7 m
Type de pinces : MONO 4
Nombre de véhicules : 82+1 véhicule de service
Espacement des véhicules : 6,85 secondes

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 40,5 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6×26 fils
Section du câble : 663,31 mm²
Section du toron : 110,87 mm²
Pas de câblage : 290 mm
Pas de toronage : 112 mm
Résistance à la rupture : 113 800 daN


Ligne et infrastructures du télésiège des Almes

La gare aval

La gare aval du télésiège fixe des Almes est située à 2092 mètres d'altitude sur le front de neige de Tignes-Le Lac, du côté du versant de l'Aiguille Percée. Elle est située directement en surplomb du tunnel du chemin de Crouze, permettant de rejoindre le quartier du Bec Rouge.
Cette situation la rend difficilement accessible en arrivant depuis le massif de Tovière par le tapis roulant de Tignes-Le Lac. Le télésiège des Almes est positionné de telle manière à être accessible surtout et avant tout par les skieurs du versant de l'Aiguille Percée arrivant par la piste bleue du Petit Col depuis le télésiège des Chaudannes ou par la piste bleue de la Combe.

Au niveau technique, on retrouve une gare compacte de type Mini7 assurant la mise en mouvement et la tension du câble. Cette gare présente l'avantage de regrouper tout le groupe moteur dans un emplacement très restreint sous la poulie motrice. Le système de tension dynamique associé à son vérin hydraulique est situé directement sur le massif de la gare.
Notons qu'une inscription du nom de l'installation a été posée sur le capot de la structure de tension. Cela rend le télésiège plus facilement identifiable depuis les pistes.

Image
Vue en plongée de la gare aval depuis le sommet de Tovière.

Image
La gare aval vue depuis la piste bleue des Almes.

Image
Vue de côté de la gare aval avec le télésiège de Palafour en arrière-plan.

Image
Vue en plongée de la gare aval depuis la fin de la piste bleue du Petit Col.

Image
Vue en plongée.

Image
Vue de trois quarts de la gare aval.

Image
Vue arrière de la gare aval avec la zone d'embarquement.

Image
Dispositif de guidage des sièges en gare aval.



La ligne

Dès la sortie de la gare aval, le premier pylône permet à la ligne de grimper rapidement pour sortir de l'emplacement terrassé où se situe la gare aval. Le pylône 2 radoucit la pente alors que l'on survole la fin de la piste bleue du Petit Col. Le passage du pylône 3 marque ensuite le passage au-dessus de la fin de la piste bleue de la Combe, en provenance du sommet du télésiège de Palafour. Le pylône 4 amorce ensuite la montée principale grâce à ses balanciers support-compression. Les pylônes 6 et 7 permettent de remettre le câble dans le plan horizontal avant d'arriver en gare amont.

Gimar-Montaz-Mautino a équipé la ligne de 7 pylônes dont 1 compression, 5 supports et 1 support-compression :

  • P1 : 8C/10C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 4SC/4SC
  • P5 : 6S/4S
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 8S/8S


Image
Vue d'ensemble de la totalité de la ligne depuis le sommet de Tovière. On aperçoit bien les départs du télésiège de Palafour et de la télécabine de Tovière.

Image
Tête du pylône 1.

Image
P2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
Tête du pylône 4.

Image
P5.

Image
Tête du pylône 6.

Image
P7.


La gare amont

La gare amont est située à 2275 mètres d’altitude, non loin de la ligne du télésiège de Palafour et de la piste noire des Œillets. Depuis ce point, il est possible de rejoindre très facilement le front de neige de Tignes-Le Lac par la piste bleue des Almes, ou d'emprunter le raide mur de la piste noire de la Primevère.
Nous retrouvons une classique poulie retour-fixe montée sur un large fût métallique assurant une emprise minimale au sol.

Image
La gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue de côté de la gare amont depuis le début de la piste noire de la Primevère.

Image
Vue de côté de la gare amont depuis le début de la piste bleue des Almes.


Véhicules et pinces

Le télésiège des Almes est équipé de 82 sièges 4 places Gimar-Montaz-Mautino à assises rembourrées bicolores bleu/noir aux couleurs des logos de la STGM et de Tignes. Ces assises bicolores ont pour but d'aider les skieurs à bien s'installer sur les sièges et limiter les arrêts du télésiège. Notons aussi la présence de barres d'anti-sous-marinage sur les garde-corps.
Ils sont reliés au câble par une pince fixe MONO 4.

Image
Siège 4 places Gimar-Montaz-Mautino.

Image
Zoom sur l'assise et le garde-corps équipé de dispositifs d'anti-sous-marinage.

Image
Vue de dos d'un siège.

Image
La pince fixe MONO 4.


Depuis les pistes…

Image
La fin de la ligne vue depuis le sommet du télésiège.

Image
La montée principale vue depuis le télésiège de Palafour.

Image
La portée entre les pylônes 3 et 4 vue depuis la piste bleue du Petit Col.

Image
La ligne vue depuis la piste bleue du Petit Col en arrivant au front de neige de Tignes-Le Lac.

Image
Le début de la ligne vu depuis la fin de la piste bleue du Petit Col. On aperçoit l'ensemble de la ligne de la télécabine de Tovière.



Almes, pour un front de neige remis à neuf

Le nouveau télésiège des Almes a permis de faire table rase des vieillissants téléskis du front de neige de Tignes-Le Lac. Il dessert le large espace de ski situé sous les raides pentes du massif de l'Aiguille Percée et redonne une nouvelle vie à la piste noire de la Primevère.
Ne desservant aucun espace ludique ou piste réellement réputée, il semble difficile de définir une clientèle précise pour ce nouveau télésiège. Gratuit, il dessert néanmoins des pistes non adaptées à l'initiation. Almes peut tout au plus compléter le télésiège du Rosset pour permettre aux skieurs de perfectionner leur apprentissage du ski, voire de s'essayer sur une première piste noire. On peut aussi regretter qu'il ne permette ni d'accéder au télésiège des Chaudannes, ni au téléski du Chardonnet.
Avec le modelage de la piste bleue du Lac à l'été 2017, l'accès au front de neige de Tignes-Le Lac devrait être facilité pour les skieurs moyens depuis le Val Claret et le secteur du Col du Palet. Le télésiège des Almes pourrait encore gagner en fréquentation, notamment gagner en importance pour rejoindre le télésiège des Chaudannes.

Image
Almes, un nouveau télésiège pour un secteur remis à neuf.


Je tiens à remercier Nicolas Bouchaud (nrfb) du forum Haute-Tarentaise.net pour avoir pris l'immense majorité des photos du présent reportage.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : remontees
Photos : alspace, Cookie, j'ib, Nicolas Bouchaud et remontees.
Date des prises de vue pour l'appareil actuel : 11 juillet 2013, 13 et 17 août 2016, 29 octobre 2016, 18, 25, 27 et 29 décembre 2016.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1251 secondes. 47 requete(s).
137 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés