En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 17/04/2020 et mise à jour le 13/05/2020
(Mise en cache le 13/05/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Auris-en-Oisans
  2. Historique : le télésiège des Lombards
  3. Lombards, du ski facile…
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Lombards
  5. Lombards, un appareil efficace


Auris-en-Oisans

Auris-en-Oisans est une station de ski située au cœur de l’Oisans, dans le département de l’Isère. Elle dispose d’un domaine skiable étalé de 1440 mètres au hameau de Maronne à 2170 mètres d’altitude, au sommet du Signal de l’Homme.
Reliée au domaine « Alpe d’Huez Grand Domaine Ski », on y trouve 80 remontées mécaniques qui desservent 135 pistes dont 16 noires, 40 rouges, 37 bleues et 42 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée d’Auris-en-Oisans en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège des Lombards

La station d’Auris-en-Oisans ouvre en 1970, sous l’impulsion des deux créateurs de la SAMHO (Société d'Aménagement de la Montagne de l'Homme), messieurs Soucher et Bardagli ainsi que du maire de l'époque, Louis Ponce. On y trouve à l’époque le télésiège fixe biplace des Sures et le téléski des Bauchets. Ces deux appareils ont été fournis par l’entreprise française, Weber.

L’année suivante, le domaine s’agrandit vers le sommet du Signal de l’Homme (2150 mètres d’altitude) avec la création de deux appareils : le télésiège biplace du Signal de l’Homme, et le téléski débrayable de Fontfroide, tous deux construits par Montaz-Mautino.
La même année, la première liaison avec l’Alpe d’Huez, via les gorges de Sarenne, est ouverte. Deux télésièges fixes sont construits afin de traverser les gorges : Gorges et Rif Brillant. Le premier donne accès à Auris, via le téléski de Fontfroide, tandis que le second permet de rallier l’Alpe d’Huez.
La fréquentation au téléski de Fontfroide est telle que la SATA le fait doubler dès 1975 sur le même tracé. C’est ainsi que sort de terre le téléski de Fontfroide 2 !

Image
Plan des pistes d’Auris de la seconde moitié des années 1970.


En 1985, le secteur jusque là desservi par les seuls téléskis de Fontfroide est agrandi vers l’est avec le télésiège des Lombards. Construit par Montaz-Mautino, il était à sa construction le premier appareil de ce type installé par l’entreprise iséroise !
Long d’environ 1,5 kilomètres, il a permis l’ouverture de plusieurs pistes, dont la piste noire du Col de Cluy qui se jette dans la partie finale de la noire de Sarenne.

Image
La gare aval du télésiège des Lombards (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
Le début de la ligne, dans la forêt (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
Portée vers le pylône 17 (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La gare amont (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).


En 1988, les téléskis de Fontfroide sont triplés sur le même tracé par un télésiège fixe 4 places fourni par Poma.

Image
La gare aval du télésiège de Fontfroide (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).


En 2010, il est décidé de remplacer le télésiège des Lombards, totalisant 25 années de bons et loyaux services par un appareil du même type mais sur un tracé largement plus court. En effet, le futur appareil ne permettra plus de desservir l’ensemble du Signal de l’Homme mais desservira juste le bas du secteur, et une liaison directe vers le télésiège des Louvets (construit en 2006 pour faciliter le retour sur Auris).
Afin de limiter les coûts, le nouveau télésiège des Lombards est issu de la réimplantation de l’ancien télésiège fixe de Fontbelle, construit en 1994 sur le domaine de l’Alpe d’Huez. Notons également que cet appareil était lui-même issu de la récupération partielle du téléporté du Puy Chalvin à Briançon installé en 1988 mais qui n’a jamais fonctionné faute de neige.

Image
Le télésiège de Fontbelle (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).


-> Revivez le chantier du télésiège des Lombards sur nos forums : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=10477


Lombards, du ski facile…

Le télésiège des Lombards a donc été construit en 2010 en remplacement d’un téléporté vieillissant. Il est situé au bas du secteur de Fontfroide, et prend son départ le long de la piste du Gua. Cette piste dessert également la gare intermédiaire du télésiège débrayable Alpauris pour rentrer sur l’Alpe d’Huez.
Lombards dessert uniquement le bas du secteur de Fontfroide, où l’on ne retrouve que des pistes bleues. Il est donc apprécié des skieurs débutants qui trouvent ici une bonne variété de pistes bleues sur le domaine d’Auris. Au vu de son altitude, Lombards propose quelques belles descentes tracées en grande partie en forêt.
Enfin, Lombards permet de rentrer sur la station d’Auris, via la piste bleue du Pré-Rond et le télésiège des Louvets, depuis le bas du secteur de Fontfroide et de la fin de la piste noire de Sarenne.

A l’arrivée du télésiège des Lombards, les pistes suivantes sont accessibles :
  • La piste bleue du Gua, qui rejoint d’abord le départ du télésiège du Chalvet avant de revenir sur la gare aval des Lombards.
  • La piste bleue des Lys, revenant au départ du télésiège des Lombards.
  • La piste bleue du Pré Rond, rejoignant le front de neige d’altitude d’Auris, composé des télésiges Alpauris, Fontfroide et Louvets.

Image
Situation du télésiège des Lombards sur le plan des pistes d’Auris (© plan Atelier Pierre Novat).

Image
Situation générale du télésiège des Lombards sur le plan des pistes de l’Alpe d’Huez (© plan Atelier Pierre Novat).



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : LOMBARDS
Maître d'œuvre : ERIC
Exploitant : SATA
Constructeur : POMA
Année d’origine : 1988/1994
Année de construction : 2010

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1570 m
Altitude amont : 1826 m
Dénivelée : 256 m
Longueur développée : 647 m
Longueur horizontale : 585 m
Portée la plus longue : 125 m
Hauteur de survol maximale : 19 m
Pente moyenne : 43,76 %
Pente maximale : 90 %
Temps de trajet : 5 minutes 24 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : ALPHA 350
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 240 kW
Diamètre de la poulie motrice : 4000 mm
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Tension nominale : 27 000 daN
Pression nominale : 117 bar
Type de gare amont : Retour fixe
Diamètre de la poulie retour : 4200 mm
Nombre de pylônes : 8

Caractéristiques des véhicules

NOTE : pinces récupérées sur le télésiège du Golf à Méribel, construit en 1997.

Type de véhicules : Arceau de rénovation
Nombre de véhicules : 79
Masse à vide : 150 kg
Espacement : 7 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe AR2800

Caractéristiques du câble

Fabricant : FATZER
Diamètre : 40,50 mm
Type d'âme : Textile
Composition : 6x25 fils
Type de câblage : Lang à droite
Pas de câblage : 294 mm
Pas de toronage : 119 mm
Section du câble : 673,49 mm²
Section du toron : 112,25 mm²
Résistance à la rupture : 114 900 daN


Ligne et infrastructures du télésiège des Lombards

La gare aval

La gare aval du télésiège des Lombards est située à 1570 mètres d'altitude, le long de la piste bleue du Gua et non loin de la rivière de Sarenne.
On retrouve une gare motrice-tension de type Alpha 350.

Image
La gare aval vue depuis la piste bleue du Gua

Image
Vue de profil.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
La poulie motrice.

Image
L’un des deux vérins hydrauliques assurant la tension du câble.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Retour sur la gare aval.



La ligne

La ligne du télésiège des Lombards n’est pas très longue avec ses 647 mètres de longueur développée. A la sortie de la gare aval, la ligne prend rapidement de la hauteur pour survoler la première pente du tracé. Le pylône 3 imprime la pente maximale du tracé, avec près de 90 % d’inclinaison maximale.
Le pylône 4 redresse un peu le câble, puis la pente reste constante jusqu’à l’arrivée.

Poma a équipé la ligne de 8 pylônes, dont 7 supports et 1 compression :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 10C/10C
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 12S/12S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Courte portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.



La gare amont

La gare amont est située à 1826 mètres d’altitude, à une quinzaine de mètres du pylône 8.
On retrouve ici une station retour fixe.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
En s’écartant.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le départ du télésiège de Fontfroide.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Lombards est équipé de 79 sièges 4 places. Les sièges sont reliés au câble par une pince fixe AR2800.

Image
Un siège Arceau de rénovation en ligne.

Image
Un siège vu de derrière.

Image
Une pince fixe AR2800 vue de dessous.



Autres vues…

Image
Ligne depuis la gare amont.

Image
L’arrivée vue de la piste bleue des Lys.

Image
Vue vers le pylône 7.

Image
Zoom sur la fin de la ligne.

Image
Le début de la ligne vu de la piste bleue du Gua.



Lombards, un appareil efficace

Le télésiège des Lombards est donc le seul appareil qui dessert la partie basse du secteur de Fontfroide. Contrairement à son prédécesseur, Lombards version 2010 ne permet pas de rejoindre le sommet du Signal de l’Homme et ainsi desservir toutes les pistes du secteur. Néanmoins, il a permis d’augmenter le confort et de réduire le temps de montée de moitié, redynamisant ainsi le bas du secteur de Fontfroide.
Un investissement bien pensé de la part de la SATA qui a continué l’amélioration du domaine d’Auris l’année suivante en remplaçant les téléskis et le télésiège de Fontfroide par un téléporté débrayable !

Image
Lombards version 2010, un télésiège plus court pour une meilleure desserte des pistes bleues du secteur d’altitude d’Auris !


Je tiens à remercier remontees pour les photos, kaldini pour ses clichés des anciens appareils ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos (hors historique) : remontees
Date des photos (hors historique) : 21 février 2018 ; 23 mars 2018 et 01 avril 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :