En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 des Rhodos

Bellevaux - Hirmentaz (Hirmentaz - Les Habères)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Court télésiège dont l'arrivée se trouve au sommet du domaine skiable d'Hirmentaz-Les Habères. Il est venu remplacer deux téléskis particulièrement raides.

Année de construction : 2010
PDF Ce reportage possède 1 document PDF




 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 20/11/2017 et mise à jour le 15/01/2018
(Mise en cache le 17/01/2018)

LE TELESIEGE DES RHODOS
Hirmentaz (Hirmentaz - Les Habères)
Poma - 2010


Image


Hirmentaz - Les Habères : petit domaine haut-savoyard

Le domaine skiable d'Hirmentaz - Les Habères se trouve en Haute-Savoie, dans l'ouest du massif du Chablais. Installé sur les pentes de la montagne d'Hirmentaz, culminant à 1607 mètres d'altitude, il est composé de deux domaines distincts. Le premier est Hirmentaz, et tire son nom de la station qui s'y trouve : c'est un petit village assez étalé, sur les hauteurs de la commune de Bellevaux. Le deuxième est les Habères : il n'y a pas de station à proprement parler, mais le domaine tire son nom des deux communes sur lesquelles il est implanté, à savoir Habère-Lullin et Habère-Poche.
On y skie entre 940 et 1600 mètres d'altitude, sur un domaine assez varié, comptant 43 pistes (8 vertes, 16 bleues, 17 rouges et 2 noires) et desservi par 6 télésièges et 15 téléskis. On évolue dans un cadre particulièrement préservé, où les constructions et terrassements sont rares, et où seule une poignée de pistes est enneigée artificiellement.


Le haut du domaine d'Hirmentaz : des téléskis au télésiège

Dans les années 1960, le domaine skiable d'Hirmentaz n'est desservi que par quelques téléskis, tous situés sous 1500 mètres d'altitude.
Il faut attendre 1968 pour que le domaine commence à s'étendre en altitude. Cette année-là est construit le long téléski des Incarnes, dont l'arrivée se situe sur la crête séparant les communes de Bellevaux et d'Habère-Poche. C'est ce téléski qui assurera la liaison avec le domaine voisin des Habères dès son apparition en 1969, avec la construction du téléski des Crêtes côté Habères.

En 1971, la station d'Hirmentaz équipe le haut de son domaine skiable, avec la construction des téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz. Partant du même endroit, ils rejoignent tous deux le sommet du domaine à près de 1600 mètres d'altitude, mais via des tracés différents. Ainsi, le téléski de l'Hirmentaz comporte deux virages et contourne le secteur par le sud. Le téléski des Rhodos est quant à lui beaucoup plus court, mais nettement plus raide : avec une pente maximale de 69% et une pente moyenne de près de 39%, il monte tout droit jusqu'au sommet en longeant la piste noire éponyme.

Les caractéristiques principales des téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz :
Image

Sur cette vieille carte postale, on aperçoit en bas à droite les gares aval des deux téléskis :

Image


En 1977, l'accès au secteur d'altitude est grandement facilité grâce à la construction du télésiège des Brettaz : avec un départ sur le front de neige d'Hirmentaz et une arrivée au sommet du crêt des Brottets, à proximité de l'arrivée des téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz, il offre un accès direct aux pistes d'altitude, et soulage grandement le téléski des Incarnes, qui n'était plus suffisant pour absorber l'affluence qui augmentait sans cesse.
L'aménagement du secteur se poursuit cette même année avec la construction de deux autres téléskis. Le premier est le téléski des Ouergnes, encore en place aujourd'hui : partant un peu plus haut que les deux téléskis précédents, il emprunte un tracé assez similaire au téléski de l'Hirmentaz et rejoint le sommet de la crête non loin des deux autres téléskis. Le deuxième téléski, quant à lui, piquait plein sud jusqu'au col séparant la montagne d'Hirmentaz, ligne de crête entre Bellevaux et Habère-Poche, du crêt des Brottets, où arrivent les téléskis des Ouergnes, des Rhodos et de l'Hirmentaz. En 1981, le domaine est encore étendu, avec la construction du téléski à perches fixes des Gouilles, ouvrant une nouvelle courte piste bleue à proximité de l'arrivée des trois autres téléskis.

L'existence du deuxième téléski construit en 1977 sera toutefois de courte durée, puisqu'il est démonté dès 1984, pour être déplacé sur le versant opposé aux téléskis des Rhodos, de l'Hirmentaz et des Ouergnes, afin de garantir un deuxième accès au domaine des Habères depuis Hirmentaz. Il est à cette occasion baptisé "Feulattes", et est toujours en place aujourd'hui.

Le secteur d'altitude tel qu'il était représenté sur le plan des pistes entre 1981 et 2008 :
Image

Entre 2008 et 2010 apparaît le petit signe "téléski difficile" sur les téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz :

Image


Le secteur d'altitude restera par la suite inchangé jusqu'en 2010. Après le remplacement du télésiège des Brettaz en 2008 par le télésiège du Cheneau, Hirmentaz s'attaque aux redoutables téléskis du sommet du domaine. Ainsi, les téléskis des Rhodos et de l'Hirmentaz sont tous deux remplacés par un télésiège fixe à quatre places, d'une longueur assez courte et baptisé "Rhodos".

Récapitulatif des remontées s'étant succédées sur le secteur d'altitude d'Hirmentaz :
Image


Rhodos : desserte du haut du domaine skiable

Le télésiège des Rhodos a donc été construit en 2010 par Poma. Un suivi du chantier de la construction du télésiège est disponible en cliquant sur ce lien.

Situé au sommet du domaine skiable d'Hirmentaz, il a comme unique rôle de desservir les pistes accessibles depuis son sommet, toutes étant de ski propre. Elles sont au nombre de cinq :
  • La bleue des Ouergnes, belle piste assez excentrée, longeant la ligne du téléski des Ouergnes dans son intégralité.
  • La rouge de l'Hirmentaz, piste descendant au départ du téléski des Ouergnes puis au départ du télésiège des Rhodos en passant entre les lignes de ces deux remontées.
  • La rouge du Pin Sylvestre, piste assez courte longeant plus ou moins la ligne du télésiège des Rhodos et regagnant sa gare aval.
  • La rouge des Airelles, belle piste rouge rejoignant la gare amont du télésiège du Cheneau.
  • La noire des Rhodos, qui se trouve sur la gauche de la ligne du télésiège et qui rejoint sa gare aval. C'est par ailleurs l'unique piste noire de la station depuis la suppression de celle qui descendait le long de la ligne du télésiège des Brettaz.


Côté technique, on retrouve ici un télésiège de la gamme Unifix, tout à fait adaptée à ce type de ligne, courte et ne nécessitant pas une motorisation particulièrement forte. La motrice et la tension sont en aval, tandis que la gare amont est une simple poulie retour fixe.

Ce télésiège n'est toutefois pas totalement neuf : les sièges, la majorité des pylônes et le câble sont issus de l'ancien télésiège de la Ramoure à Valfréjus, construit en 2004 mais dont l'exploitation a cessé en 2010.

Situation sur le plan des pistes d'Hirmentaz - Les Habères :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e des lieux (Géoportail – Droits réservés) :

Image


Caractéristiques de l'appareil :

Caractéristiques administratives :
  • Type de remontée : TSF - Télésiège à pince fixe
  • Nom de la remontée : RHODOS
  • Exploitant : SAVASEM
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Maître d'oeuvre : AIM
  • Maître d'ouvrage : SA S.E.S.A.T.
  • Année de construction : 2010

Caractéristiques d’exploitation :
  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit à la montée : 2200 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s
  • Espacement : 6,54 secondes
  • Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques :
  • Altitude aval : 1450 m
  • Altitude amont : 1613 m
  • Dénivelé : 163 m
  • Longueur développée : 502 m
  • Longueur horizontale : 465 m
  • Pente moyenne : 34,84 %
  • Pente maximale : 73 %

Caractéristiques techniques :
  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 7
  • Dispositif d'accouplement : Pince fixe Mono2800
  • Nombre de véhicules : 68
  • Puissance développée : 152 kW
  • Diamètre poulie motrice : 4900 mm
  • Diamètre poulie retour : 4900 mm

Caractéristiques du câble :
  • Fabricant : TREFILEUROPE
  • Année de pose : 2010
  • Composition : 6*25 fils
  • Diamètre du câble : 42,5 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Âme : Compacte
  • Revêtement : Zingue

Caractéristiques de la ligne:
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 4S/6S
  • P3 : 6S/8S
  • P4 : 4S/6S
  • P5 : 6S/8S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 4S/4S



Ligne et infrastructures du télésiège des Rhodos :

La gare aval :

La gare aval du télésiège des Rhodos se trouve à une altitude de 1450 mètres, quelques centaines de mètres en contrebas de l'arrivée du télésiège du Cheneau. On retrouve ici une classique gare Unifix, assez compacte, assurant la mise en mouvement du câble grâce à un moteur d'une puissance de 152 kW. C'est aussi ici que la tension du câble est assurée, grâce à deux vérins hydrauliques.

Premier aperçu de la gare aval en arrivant de la gare amont du télésiège du Cheneau. A droite, le téléski des Feulattes :
Image

En se rapprochant :
Image

Avec l'arrivée de la piste des Ouergnes en arrière-plan :
Image

De trois quarts arrière, avec le début de la ligne :
Image

Vue arrière :
Image

Vue rapprochée de la poulie motrice :
Image

Le chalet de commandes :
Image

L'embarquement :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège des Rhodos, d'une longueur de 502 mètres et rachetant un dénivelé de 163 mètres, ne présente pas de difficultés particulières. La pente, d'abord très soutenue en sortie de gare aval, diminue progressivement après chaque pylône pour devenir nulle avant l'arrivée en gare amont.

En avant sur la ligne avec le P1 :
Image

Raide portée P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4 :
Image

Passage au-dessus de la piste des Rhodos :
Image

P4 :
Image

Portée P4-P5 :
Image

P5 :
Image

Tête du pylône P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

P7, dernier pylône de la ligne :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège des Rhodos se trouve à 1613 mètres d'altitude, au sommet du domaine skiable d'Hirmentaz-Les Habères. C'est une simple poulie retour fixe montée sur un socle en béton, assurant le renvoi du câble en gare aval.

Arrivée en gare amont. On distingue, au loin à gauche, le sommet du Mont Blanc :
Image

Vue globale de la gare amont, de la zone de débarquement et du poste de vigie :
Image

Vue plus éloignée :
Image

La gare amont depuis la dernière portée du téléski des Ouergnes :
Image



Véhicules et pinces

Poma a équipé le télésiège des Rhodos de 68 sièges de type Doudouk 4, récupérés de l'ancien télésiège de la Ramoure à Valfréjus. Ils sont suspendus au câble par des pinces fixes de type Mono2800.

Un siège en ligne :
Image


Rhodos : un remplacement bienvenu

Le télésiège des Rhodos est venu avantageusement remplacer deux téléskis particulièrement difficiles, et littéralement saturés les jours de forte affluence. Un investissement réussi pour la petite station d'Hirmentaz, mais on peut toutefois regretter un temps de montée plus long qu'avec les téléskis. Ce n'est néanmoins pas très ennuyant, puisque le tracé reste très court pour un télésiège.

La piste de l'Hirmentaz, entre le téléski des Ouergnes et le télésiège des Rhodos :
Image


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Janvier 2018 – l'alexois & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.
Photos : l'alexois
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 15 février 2017





Appareils en relation :