En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 des Sapins

La Mongie (Grand Tourmalet)

LST

T2 ES
Description rapide :
Télésiège remplaçant le téléski du Pain de Sucre sur un nouveau tracé

Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
Année de construction : 2016

Appareil recommandé par l'équipe : Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : arbisman
Section écrite le 21/04/2017 et mise à jour le 19/08/2017
(Mise en cache le 19/08/2017)

Image


Grand Tourmalet, station principale des Hautes-Pyrénées

Grand Tourmalet est le plus vaste domaine skiable des Pyrénées françaises. Il regroupe les stations de La Mongie et de Barèges de part et d'autre du col du Tourmalet (2115 m), lieu devenu célèbre grâce à de très nombreux passages du Tour de France cycliste dès 1910. Ce col est dominé par le Pic du Midi de Bigorre (2877 m) où se trouve un observatoire astronomique de renom que l'on atteint grâce à deux téléphériques successifs depuis La Mongie.

Le domaine skiable propose d'évoluer entre 1250 m et 2500 m (2877 m en hors-pistes depuis le Pic du Midi) grâce à plus de 40 remontées mécaniques desservant un peu plus de 100 kilomètres de pistes dans des décors pouvant être dépourvus de végétation (La Mongie) comme forestiers (Barèges), cette forêt permettant également la pratique du ski de fond et des randonnées en raquette sur des pistes balisées.
Grand Tourmalet fait partie du groupe N'Py (Nouvelles Pyrénées) rassemblant 7 stations et les sites du Pic du Midi et de la Rhune.

Le télésiège des Sapins

La construction du télésiège des Sapins en 2016 s'inscrit dans un projet global de renouvellement d'appareils sur les deux versants du Tourmalet.

Du côté de Barèges, le télésiège biplace de la Piquette a été remplacé par un quadriplace sur le même tracé. Du côté de la Mongie, un second télésiège, le TSF4 des Sapins, est venu remplacer sur un tracé nouveau le téléski du Pain de Sucre. Le télésiège de la Chapelle faisant désormais doublon sera démonté dans un second temps afin de remplacer le télésiège des Quatre Termes.

Les 2 nouvelles remontées mécaniques ont été fournies par LST dans un même marché.

Le montage de l'appareil a débuté le 8 août 2016 pour une durée de 4 mois. Il a été effectué par l'entreprise FFT (Fabre Fourtine Travaux) basée à Sassis, dans les Hautes-Pyrénées. Elle était déjà intervenue sur le chantier d'un autre télésiège LST : le TSF4 Panoramique à la Pierre-Saint-Martin. Le télésiège représente un investissement de 2,7 millions d'euros. Avec le télésiège de la Piquette réalisé la même année à Barèges, l'investissement atteint 5,05 millions d'euros pour la partie remontées, dont 850 000 euros de génie civil et de montage.

De plus, le terrassement de la nouvelle piste bleue donnant accès aux télésièges de l’Espade et du Pourteilh, et les équipements de déclenchements d’avalanches qui la sécurisent (Obell’x et Gazex) font passer la facture de l'aménagement à 5,7 millions d’euros.

L'héliportage de la ligne a été réalisé en octobre 2016. Une vidéo a été réalisée par l'exploitant, elle est disponible à cette adresse.

Les terrassements liés au télésiège et aux nouvelles pistes ont concerné une surface de 8 hectares. Pour éviter une revégetalisation, le tapis herbeux a été retiré par plaques d'environ 1 m² chacune. Ces quelques 80000 plaques ont été réimplantées à la fin du terrassement.

La remontée dessert trois pistes : une bleue "Sapins", la plus empruntée par les skieurs ainsi que deux rouges "Sapins" et "Croupe".

Ce secteur est particulièrement bien enneigé du fait d'une exposition majoritairement à l'ombre durant l'hiver, cependant les skieurs se servent de la remontée plutôt comme d'une liaison vers les autres secteurs plus élevés du domaine skiable.

Sa situation sur le plan des pistes

Image

Zoom sur le secteur
Image

Les caractéristiques techniques de l'installation

Caractéristiques administratives :

TSF – Télésiège à attache fixe : SAPINS
Constructeur : LST
Maître d'œuvre : DCSA
Année de construction : 2016

Caractéristiques d'exploitation :

Saison d'exploitation : hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 2400 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
Temps de trajet : 5'36''

Caractéristiques géométriques :

Altitude de la gare aval : 1746 m
Altitude de la gare amont : 2064 m
Longueur développée : 840 m
Dénivelée : 318 m
Pente moyenne : 41,14 %
Pente maximum : 53,64 %

Caractéristiques techniques :

Sens de montée : gauche
Motrice : aval
Type de motorisation : asynchrone
Puissance de la motorisation : 290 KW
Tension : aval
Type de tension : hydraulique
Tension nominale : 35000 bar
Pression nominale : 111 bar
Nombre de pylônes : 9
Nombre de sièges : 113
Largeur de voie : 4,80 m

Caractéristiques du câble :

Diamètre du câble : 42 mm
Fabricant du câble : Fatzer

Les photos de l’installation

Elles ont été prises le 1er février 2017.

La gare aval

La gare aval motrice tension est en plein air, contrairement à celle de la Piquette. Elle est du même type "compact", une gamme développée à partir d'éléments initialement conçus par le constructeur autrichien Felix Wopfner, et adaptés par LST pour la première fois en 2010 en version TSF2 à Garmisch-Partenkirchen, et en 2013 en version TSF4 à Chaillol. Le groupe moteur-réducteur et la centrale hydraulique sont placés à hauteur d'homme sous le niveau du câble, pour faciliter la maintenance.

En aval du massif en béton, la motorisation principale, placée sous la poulie, est basée sur un moteur asynchrone de 290 KW disposé verticalement, un volant d'inertie qui lui est immédiatement accolé et qui dispose d'un frein de service hydraulique, et enfin un réducteur planétaire sans renvoi d'angle, placé directement sous la poulie. Deux freins de sécurité hydrauliques agissent sur une piste cylindrique rapportée sus la poulie motrice. La poulie motrice dispose aussi d'une couronne dentée sur laquelle un moteur hydraulique peut être engréné pour assurer la marche de secours.

Sur le massif en béton coulisse le lorry de tension, assurée par un seul vérin travaillant en compression. A l'avant du massif est placée la centrale hydraulique.

Il n'y a pas de réduction de la largeur de voie en gare : la poulie est à la même largeur que la voie, et munie de stabilisateurs et guides pour les sièges.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Détail d'un des deux freins de sécurité hydraulique agissant sur la piste cylindrique
Image

La ligne

Dans l'ordre de la montée, le nombre de galets de chaque pylône :
P1 : 12C / 12C
P2 : 6S / 4S
P3 : 6S / 4S
P4 : 8S / 6S
P5 : 8S / 4S
P6 : 4SC / 4SC
P7 : 8S / 4S
P8 : 12S / 10S
P9 : 12S / 12S

La ligne est équipée de pylônes tubulaires coniques, avec des têtes assurant une largeur de voie de 4,80 m, de trains de galets de 400 mm, et d'un multipaire aérien. Les sièges de la gamme Wind (CFL Light 4) présentent une large ouverture dans le dossier pour diminuer la prise au vent. Les pinces fixes sont du modèle FK2B.

P1
Image

Image

Image

P2
Image

Image

Image

P3
Image

Image

P4
Image

Image

P5
Image

Image

Image

P6
Image

Image

Image

P7
Image

Image

Image

Image

P8 et P9
Image

La gare amont

La gare amont retour fixe est constituée d'une poulie à la largeur de la voie (4,80 m) retenue par un massif en béton. Comme en aval, la station présente la particularité de disposer de rails de stabilisation côté montée et descente, même si le télésiège n'est pas exploité à la descente.

Image

Image

Image

Image

Voici à présent quelques photos supplémentaires de la ligne

Image

Image

Image

Image

Image

Lien vers le site Internet de la station

http://www.grand-tourmalet.com



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :