En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TSF4 du Charmasson

Valfréjus (Haute Maurienne Vanoise)

Skirail

T3 ES
Description rapide :
Le télésiège du Charmasson est un court télésiège installé pour desservir une zone d'apprentissage mais aussi désenclaver les habitations du bas de Valfréjus afin de permettre aux skieurs de rejoindre la télécabine d'Arrondaz par les pistes.

Année de construction : 1985

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : valcelouis
Section écrite le 17/11/2019 et mise à jour le 25/03/2020
(Mise en cache le 29/03/2020)

TSF4 du Charmasson – Valfréjus
Skirail – 1985


Image


Au sommaire de ce reportage :

1 → Bienvenue à Valfréjus !
2 → Historique
3 → Situation sur le domaine skiable
4 → Infrastructures et ligne
5 → Conclusion


1 → Bienvenue à Valfréjus !

Située à 1550 mètres d'altitude, aux portes de la Haute Maurienne, au-dessus de Modane, la station de Valfréjus est construite au milieu de la forêt dans un site idéal pour le ski et la randonnée. Lors de sa création, Valfréjus s’est dotée d’une télécabine 6 places en deux tronçons permettant de desservir l’intégralité du domaine skiable. Depuis 2009, l’exploitant du domaine skiable mène une politique de renouvellement des remontées mécaniques très importante pour atteindre un des parcs les plus jeunes de France.
La station dispose de 23 pistes de ski, d'un boardercross, d'un stade de slalom homologué FFS. Des pistes vertes aux murs de bosses, en passant par les mouvements de terrain ludiques des pistes bleues, tous les profils de piste sont présents.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

2 → Historique

En 1983, la station de Valfréjus a vu le jour sous l'impulsion de Pierre Schnebelen. Alors que 1968 marquera les débuts du ski sur le domaine skiable actuel, la station de Valfréjus n’existait pas puisqu’il fallait emprunter un télésiège reliant Fourneaux près de Modane au hameau du Charmaix, future station de Valfréjus. Il fallait ensuite emprunter un second appareil en direction du plateau d’Arrondaz : le télésiège des Souches. A la suite de la construction de la route permettant aux véhicules de monter directement au hameau du Charmaix, il est décidé en 1983 de démonter le télésiège du même nom, et de créer la station de Valfréjus. Skirail intervient alors pour construire la télécabine de Punta Bagna en deux tronçons permettant d'augmenter le débit et le confort ainsi que réduire par deux le temps de montée par rapport au télésiège des Souches.
En 1985, afin de faciliter les déplacements dans la station et créer un espace débutant, Skirail intervient de nouveau à Valfréjus et installe le télésiège du Charmasson sur une zone excentrée et séparée du front de neige principal d’où part la télécabine. Ce télésiège est créé pour répondre à deux demandes : permettre aux skieurs débutants de s’entraîner sur une piste destinée à l’apprentissage du ski, et permettre aux résidents des logements éloignés de la télécabine de rejoindre cette dernière via les pistes.
En 1988, un court téléski est installé à côté du départ du télésiège du Charmasson afin de compléter l’offre débutante. Du même nom que le télésiège, il est démonté 9 ans plus tard, en 1997, et déplacé sur le plateau d’Arrondaz où il prend le nom de Chalets.
A partir de 2004, le télésiège du Charmasson a directement desservi le télésiège de la Ramoure, construit pour doubler le premier tronçon de la télécabine de Punta Bagna. N’ayant pas trouvé ses clients notamment dû à son temps de montée décourageant, le télésiège de la Ramoure a été supprimé pour être déplacé sur le domaine en tant que télésiège du Petit Vallon.
Techniquement, la station de Valfréjus s’est vue dotée d’un télésiège fixe 4 places du constructeur Skirail, constructeur fondé également par Pierre Schnebelen. Skirail a installé un télésiège adapté aux débutants mais aussi à son environnement grâce à sa configuration plaçant la station motrice en amont afin d’éviter les nuisances sonores dans le village. Relativement court, l’appareil est doté de sièges avec des garde-corps sans reposes-ski. Cependant, en 2004, le télésiège a subi une augmentation de débit à l’occasion de la construction du télésiège de la Ramoure via l’ajout de sièges neufs, ces derniers ont été équipés de reposes-ski. Ainsi, on retrouve actuellement sur la ligne des sièges avec et sans reposes-ski. Vers 2009, l’habillage de la gare amont a été totalement revu : les tôles blanches et bleues ont été masquées par un habillage en bois et une sérigraphie qui n’est pas sans rappeler les gares de la télécabine d’Arrondaz et du télésiège de Punta Bagna.

Image
La gare aval avant son lifting de 2009 (© Google Maps).

Le reste des équipements est standard pour le constructeur, seulement on notera le grand nombre de pylônes pour une ligne relativement courte.
Vers 2017, les coussins de tous les sièges ont été remplacés. Ils arborent depuis des couleurs différenciées rouge et noir en fonction des places, afin de faciliter leurs repérages lors de l’embarquement.
A noter que l’exploitation du télésiège est suspendue chaque samedi en raison de la plus faible fréquentation des domaines débutants ces jours-là.

3 → Situation sur le domaine skiable

Le télésiège du Charmasson prend son départ au pied du village de Valfréjus, quelques mètres après l’arrivée de la route venant de Modane. Son arrivée se situe à quelques mètres du hameau du Seuil.
Le télésiège du Charmasson dessert :
- la piste verte « Grand Canyon » qui redescend au pied du télésiège via le Bob Park.
- la piste verte « Escargot » qui redescend au pied de la télécabine d’Arrondaz.
- la piste bleue « Rodéo Drive » qui redescend au pied du télésiège via le Bob Park.
- la piste bleue « Charmasson » qui redescend au pied du télésiège.
Et voici la représentation du plan des pistes :

Image
Plan Kaliblue.

4 → Infrastructures et ligne

Caractéristiques administratives

TSF - Télésiège à pinces fixes : CHARMASSON
Maître d’œuvre : CETRAM 73
Maître d’ouvrage : SAVD (Syndicat d'Aménagement Valfréjus Développement)
Exploitant : SOGENOR
Installation électrique : SEIREL Automatismes
Constructeur : Skirail
Année de construction : 1985
Mise en service : 19 décembre 1985

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et Été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1778 personnes/heure (2400 personnes/heure à terme)
Débit à la descente : 160 personnes/heure (240 personnes/heure à terme)
Vitesse d'exploitation : 2 m/s
Tapis de positionnement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1550 m
Altitude gare amont : 1712 m
Dénivelé : 162 m
Longueur développée : 703 m
Longueur horizontale : 677 m
Pente moyenne : 23,93 %
Pente maximale : 58 %
Temps de trajet : 5 min 6 sec

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Retour-tension
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 16000 daN
Pression nominale : 63 bars
Diamètre de poulie retour-tension : 4200 mm

Type de gare amont : Monopode
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 120 kW
Diamètre de poulie retour : 4200 mm

Sens de montée : Droite
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Nombre de pylônes : 13
Type de véhicules : Sièges à arceaux plans C.M.V.
Dispositifs d'accouplement : Pinces fixes Yan-Lift
Nombre de véhicules : 84

Caractéristiques du câble

Date de pose : 1985
Diamètre du câble : 39,80 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×17 fils
Résistance à la rupture : 116 972 daN

La gare aval

La gare aval est située au bord de la route venant de Modane et traversant le village. Elle est située entre des logements de chaque côté, la rendant accessible depuis la route tout comme depuis les pistes.
L’accès à l’embarquement se réalise dans l’axe de la ligne, sur une plateforme où le tapis et les portillons ont des couleurs qui correspondent aux assises, de manières à faciliter le placement des skieurs sur les sièges.
Techniquement, cette gare assure la tension du câble : la poulie retour est montée sur un lorry qui se déplace via un vérin hydraulique. Le vérin hydraulique est auto-régulé, c’est-à-dire qu’il fonctionne sans centrale de tension déportée.

Image
Vue globale de la zone d'implantation de la gare aval.

Image
La gare aval vue dans son ensemble.

Image
La gare aval et la cabane d'exploitation.

Image
La gare aval vue du côté droit.

Image
La gare aval vue du côté gauche.

Image
La gare aval et la zone d'embarquement.

Image
Le vérin de tension hydraulique.

Image
Les portillons de cadencement.

La ligne

La ligne n’est pas très longue puisqu’elle mesure un peu plus de 700 mètres de long ; cependant, elle ne comporte pas moins de 13 pylônes. De ce fait, les portées entre chaque pylône sont assez courtes. Heureusement, la ligne évolue sur sa totalité dans la forêt, ce qui la rend peu visible de la station et du domaine.
Les pylônes sont ceux caractéristiques de Skirail. Une petite particularité réside dans les galets de compression : ces derniers sont plus larges que les galets classiques, le surplus étant en dehors des bandages et fait office d’anti-déraillement.
A noter que le premier pylône est attaché à la gare aval.

Skirail a équipé la ligne de 13 pylônes dont 11 supports, 1 compression et 1 support/compression comme ceci :
P1 : Compression (attaché à la gare aval)
P2 : Support
P3 : Support
P4 : Support/Compression
P5 : Support
P6 : Support
P7 : Support
P8 : Support
P9 : Support
P10 : Support
P11 : Support
P12 : Support
P13 : Support

Image
Le début de la ligne vu depuis la gare aval.

Image
P1 : Compression.

Image
La gare aval vue du début de la ligne.

Image
Portée P1-P2.

Image
P2 : Support.

Image
Portée P2-P3.

Image
P3 : Support.

Image
Tête du P3.

Image
Portée P3-P4.

Image
P4 : Support / Compression.

Image
Tête du P4.

Image
Portée P4-P5.

Image
P5 : Support.

Image
P6 : Support.

Image
P7 : Support.

Image
P8 : Support.

Image
P9 : Support.

Image
P10 : Support.

Image
P11 : Support.

Image
Portée P11-P12.

Image
P12 : Support.

Image
Portée P12-P13.

Image
P13 : Support.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
La fin de la ligne vue depuis la gare amont.

La gare amont

La gare amont est placée au bord de la route liant la station de Valfréjus au hameau du Seuil, route qui n’est autre que la piste de l’Escargot en hiver. De ce fait, la piste de l’Escargot est directement desservie par le télésiège pour rejoindre la télécabine d’Arrondaz. Les autres pistes, redescendant au pied du télésiège, sont également desservies directement depuis l’arrivée.
La gare est la station motrice de l’installation, modèle reposant sur un seul fût. La chaîne de traction est classique, avec un moteur électrique et un réducteur qui sont accouplés via des courroies crantées. Un moteur thermique de secours permet d’assurer l’évacuation de la ligne en cas de problème sur le moteur électrique.

Image
La zone de débarquement.

Image
La partie supérieure de la gare amont.

Image
La gare amont vue dans son ensemble.

Image
La gare amont et la cabane d'exploitation.

Image
Vue globale de la zone d'implantation de la gare amont.

Image
L'accès à l'embarquement pour la descente.

Image
La gare amont vue de la piste bleue des Bovenières.

Image
La gare amont vue de la piste verte de l'Escargot.

Image
La poulie motrice.

Image
Le galet relié à la dynamo-tachymétrie permettant de mesure la vitesse réelle du câble.

Image
L'échelle d'accès menant en gare.

Image
Vue générale de l'intérieur de la gare amont.

Les véhicules et pinces

Les sièges, au nombre total de 84, datent de 1985 pour 57 d’entre eux et de 2004 pour les 27 autres, date à laquelle il a été procédé à une augmentation de débit lors de la construction du télésiège de la Ramoure. Les sièges d’origine ne possèdent pas de repose-skis, tandis que les sièges de 2004 en sont équipés.
Les pinces sont fixes par-rapport au câble, et fabriquées par le constructeur Yan-Lift comme pour la plupart de télésièges fixes construits par Skirail.
Depuis 2017 environ, les sièges ont été améliorés par le remplacement des assises avec des couleurs alternées rouge et noir, et l’installation de systèmes U-Block de Poma à toutes les places pour éviter le sous-marinage des enfants sous les garde-corps.

Image
Un siège de 1985 sur le brin descendant vu en ligne.

Image
Un siège de 2004 sur le brin descendant vu en ligne.

Image
Une assise.

Image
Une pince sur le brin montant vue depuis les pistes.

Image
Une pince vue de dessous.

Image
Le véhicule de maintenance.

Exploitation estivale

Le télésiège est ouvert en été tant pour les piétons que pour les VTT.
De nombreux chemins de randonnées et des pistes de VTT sont accessibles en haut du télésiège du Charmasson.

Image
La gare aval en été.

Image
La ligne vue en été.

Image
La gare amont vue en été.

Vues depuis les abords du télésiège…

Quelques photos de ce télésiège vu depuis les pistes qu’il dessert.

Image
Le début de la piste bleue du Charmasson.

Image
Vue sur la partie centrale du télésiège depuis la piste bleue du Charmasson.

Image
La tranchée de la ligne de l'ancien télésiège de la Ramoure.

Image
La tête du P4 vue depuis les pistes, avec la configuration de ses balanciers particulière.

Image
Arrivée de la piste du Charmasson dans la station.

5 → Conclusion

Le télésiège du Charmasson assure depuis sa mise en service son rôle à double casquette : permettre aux skieurs débutants de s’entraîner à l’écart de pistes fréquentées du domaine skiable, et permettre aux skieurs logeant sur le bas de la station de Valfréjus de rejoindre le départ de la télécabine d’Arrondaz.
En 2004, la construction du télésiège de la Ramoure permettant de doubler le premier tronçon de la télécabine de Punta Bagna a laissé penser à un afflux de skieurs supplémentaire sur ce télésiège. Mais il n’en fût rien malgré une augmentation du débit du télésiège du Charmasson, le télésiège de la Ramoure a été démonté et déplacé en 2010.
Aujourd’hui, le télésiège du Charmasson assure parfaitement ses rôles, et bien qu’il soit le plus vieil appareil du domaine skiable, il ne montre aucun signe de faiblesse. Son remplacement certainement par un appareil du même type sera rendu nécessaire le jour où son exploitation sera trop coûteuse à cause de son âge.

Image
Charmasson, un appareil excentré mais fort utile.

Je tiens à remercier le personnel d’exploitation du télésiège pour son accueil et sa gentillesse.

Photos : valcelouis
Texte et mise en page : valcelouis
Date des photos : 15 juin 2018 et 10 février 2019

© valcelouis – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :