Localisation(s)
Photo

 TSF4 du Col Bœuf

Montgenèvre (Vialattea)

Poma

T3 ES
Description rapide :
Télésiège transfrontalier, le Col Bœuf est situé sur le front de neige de la station italienne de Claviere. Il assure principalement la desserte du stade de compétition et permet la liaison au sein de la Vialattea de l'Italie vers la France.

Année de construction : 1999

Suivre la discussion sur le forum



 
Introduction
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 23/09/2022 et mise à jour le 30/09/2022
(Mise en cache le 01/10/2022)

Image


  • 1. Le domaine skiable de Montgenèvre
  • 2. Historique et situation du télésiège du Col Bœuf
  • La liaison entre l’Italie et la France au sein de la Vialattea
    Le télésiège transfrontalier vers la France, et de desserte du stade de Claviere
  • 3. Infrastructures du télésiège du Col Bœuf
  • Les caractéristiques
    La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Les véhicules et attaches
  • 4. Le télésiège du Col Bœuf, un appareil binational et multi-rôles

 
Le domaine skiable
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 23/09/2022 et mise à jour le 30/09/2022
(Mise en cache le 01/10/2022)

1. Le domaine skiable de Montgenèvre

La station de Montgenèvre est située dans le département des Hautes-Alpes (05), dans la vallée de la Clarée au nord du Queyras. Intégrée au domaine franco-italien de la Voie Lactée regroupant les autres stations de Sestrière, Sansicario, Sauze d’Oulx, Clavière et Cesana, la station de Montgenèvre est la doyenne des stations françaises dont le ski y fit son apparition en 1907. Alors que le domaine skiable de la Voie Lactée, quatrième domaine skiable du monde, comporte environ 410 kilomètres de pistes pour 70 remontées mécaniques, la station de Montgenèvre propose 83 kilomètres de pistes pour 24 remontées mécaniques.
Exploité et entretenu par la RARM (Régie Autonome des Remontées Mécaniques) Montgenèvre, le domaine skiable se réparti sur deux principaux versants pour trois secteurs :
- en face sud avec le secteur du Chalvet qui propose une mixité de pistes faciles comme techniques.
- en face nord avec les secteurs de l’Aigle et des Gondrans qui proposent des pistes de tous niveaux et de différentes variétés ainsi que la liaison avec le reste du domaine skiable international.
En outre, la station de Montgenèvre dispose de la plus longue luge sur rail de France : la Monty Express. Construite en 2010, elle est exploitée tant en hiver qu’en été et permet des descentes d’environ 1400 mètres de long. La station de Montgenèvre a également diversifié ses offres d’après ski et propose de nombreuses activités ; la commune dispose notamment d'un centre balnéo-ludique avec piscine et spas nommé Durancia, mais aussi d’un cinéma.

Image

 
Historique et situation
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 23/09/2022 et mise à jour le 30/09/2022
(Mise en cache le 01/10/2022)

2. Historique et situation du télésiège du Col Bœuf

La liaison entre l’Italie et la France au sein de la Vialattea

Le premier appareil de remontée mécanique de Montgenèvre a été installé en 1935 sur les pentes du Prarial. La commune voisine de Claviere, en Italie, s’est quant à elle dotée de son premier appareil dans les années 40, en construisant un petit téléphérique sur les pentes du Pian del Sole. Du fabricant Ceretti & Tanfani S.A., le téléphérique prenait son départ dans le village au bord de la route transfrontalière, pour arriver au beau milieu des pentes du Mont La Plane. L’arrivée de ce téléphérique est d’ailleurs toujours visible aujourd’hui, quelques mètres au-dessus de l’arrivée du télésiège actuel, avec un bâtiment en ruine mais reconnaissable.
Le téléphérique a ensuite été rejoint par un téléski à enrouleurs quelques années plus tard, téléski destiné notamment à desservir le tremplin de saut à ski de Claviere. Son départ était situé en pied de pente, et son arrivée juste à côté du téléphérique. Là aussi, plusieurs vestiges sont toujours visibles aujourd’hui, notamment une bonne partie des pylônes en portique en bois qui ont sû, sans entretien, rester debout au fil du temps.

Image

Image

En 1970, le téléski du Tremplin est installé en France pour permettre de lier les espaces de ski de Montgenèvre et de Claviere : vers l’Italie les skieurs devaient descendre le vallon de l’Aigle et emprunter la piste de liaison aujourd’hui appelée 99 Golf, et vers la France les skieurs devaient emprunter les téléski Pian del Sole et du Tremplin ainsi que la piste aujourd’hui nommé 99 Bis.
En 1998, dans le cadre de l’amélioration de la liaison entre la France et l’Italie et du développement sur le plan international de la Vialattea, deux principaux investissements côté Français sont bouclés et mis en œuvre : la construction du télésiège du Rocher de l’Aigle et l’ouverture des pistes de la Colletto Verde pour une liaison d’altitude vers l’Italie en 1998, et la construction du télésiège du Col Bœuf pour une liaison modernisée vers la France en 1999. Ces équipements ont alors été financés à l’époque dans le cadre d’un travail en commun avec les différents partenaires italien et notamment un plan de financement Interreg où l’Europe a été actrice de ces travaux transfrontaliers.
Devenu alors inutile, le téléski est arrêté d’être exploité et est démonté partiellement.

Image

Le télésiège transfrontalier vers la France, et de desserte du stade de Claviere

L’installation est située à plus de 90 % sur le territoire français. En effet, seuls la gare aval et le premier pylône sont placés sur le territoire italien, et plus précisément sur la commune de Claviere. A l’instar du télésiège voisin La Coche exploité par la Sestrieres S.p.A. qui s’occupe de la partie italienne du domaine de la Vialattea, celui du Col Bœuf est exploité par la RARM Montgenèvre en convention avec la mairie de Claviere. C’est notamment une des raisons qui ont poussé à construire la gare motrice en amont sur le territoire français. Le télésiège est ainsi soumis aux autorités françaises et notamment au STRMTG bureau des Alpes du Sud.
Un triste fait notable est à signaler le 22 février 2013 : une fillette britannique est décédée après une chute d’au moins 6 mètres de haut juste après l’embarquement sur le télésiège. Elle aurait percuté un pylône en béton. Une enquête italienne a été ouverte dans la foulée, l’accident étant survenu sur le territoire italien. Des mesures concrètes ont par la suite été mises en place, comme la présence de deux agents d’exploitation à l’embarquement pour doubler la vigilance, et le début de la mise en place des dispositifs anti-sous-marinage sur les garde-corps.
Dans le détail, les pistes desservies sont :
- la piste bleue 98 Bis, piste qui permet l’accès au télésiège Serra Granet accessible pour les détenteurs de tous les forfaits, y compris celui Grand Montgenèvre. Le retour au front de neige de Claviere est faisable via la piste 91, puis la 91 Tris si l’on veut revenir au pied du télésiège.
- la piste rouge 98, piste de retour vers le front de neige de Claviere et proche de la 98 Bis. Cependant, elle ne permet pas l’accès au télésiège Serra Granet.
- la piste rouge La Gialla, piste qui n’est autre que le stade de compétition de Claviere. Ce stade est très régulièrement occupé par des clubs de ski et notamment le Sci Club Claviere pour ses entraînements, et est ainsi souvent inaccessible au public. A noter que les compétiteurs représentent une bonne partie des utilisateurs du télésiège.
- la piste rouge 99 Bis Alta, piste de liaison vers le domaine de Montgenèvre. Elle se décompose rapidement en plusieurs variantes, comme la rouge 99 Tris ou encore la noire 99 pour le retour sur le front de neige de Claviere. La 99 Bis Bassa n’est autre que le prolongement de la 99 Bis Alta.
Pour l’ensemble des pistes de ce secteur, c’est l’entreprise Sestrieres S.p.A. qui est responsable des pistes : damage, balisage, signalétique, secours, etc. Seule la piste 99 Bis Bassa est gérée par la RARM Montgenèvre.

Image

Image

 
Infrastructures
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 23/09/2022 et mise à jour le 01/10/2022
(Mise en cache le 02/10/2022)

3. Infrastructures du télésiège du Col Bœuf

Les caractéristiques

Caractéristiques administratives

Type d’installation : Télésiège à pinces fixes
Nom de l’installation : Col Bœuf
Maître d’œuvre : CNA
Maître d’ouvrage : Inconnu
Génie civil et montage : Inconnu
Exploitant : RARM Montgenèvre
Constructeur : Poma
Année de construction : 1999
Montant d’investissement : Inconnu

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité des véhicules : 4 personnes
Débit à la montée : 1800 personnes/heure (dimensionné pour 2400 personnes/heure)
Débit à la descente : 0 personne/heure (dimensionné pour 0 personne/heure)
Vitesse nominale : 2,2 m/s
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Type de débarquement : Axe de la ligne
Dispositif d’aide à l’embarquement : Aucun
Dispositif d’aide au débarquement : Aucun
Temps de trajet : 5 min 26 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1753 m
Altitude gare amont : 2015 m
Dénivelé : 262 m
Longueur développée : 717 m
Pente moyenne : Inconnue
Pente maximale : 69,00 %

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Retour fixe
Type de gare amont : Alpha 210
Emplacement gare de tension : Amont
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation principale : Electrique (continu)
Type de motorisation de secours : Thermique
Puissance développée : 188 kW
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Tension nominale : Inconnue
Pression nominale : 126 bars
Type de frein de service : 1 pince électro-magnétique sur arbre rapide
Type de frein de sécurité : 2 pinces hydrauliques sur poulie motrice
Diamètre de poulie retour : 4900 mm
Diamètre de poulie motrice : 4000 mm

Type de véhicules : Sièges Confort 4
Type d’attaches : Pinces fixes MONO 2100
Nombre de véhicules : 82 sièges

Caractéristiques électriques

Fournisseur des armoires de puissance : SEMER (1999)
Fournisseur des armoires de commande : SEMER (1999)
Type d’automate de sécurité : Siemens S5-95F
Type de groupe de ligne de sécurité : PRETEL VIGI 301
Type de simulateur de charge : SEMER Zenis (2010)
Télécommande radio gare aval : SEMER Freeman
Télécommande radio gare amont : Aucune
Télécommande radio maintenance : SEMER Protec

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : Trefileurope
Année de pose : 1999
Diamètre du câble : 40,50 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×17 fils
Ame : Compacte
Revêtement : Clair
Résistance à la rupture : 116744 daN

Caractéristiques de la ligne

Nombre de pylônes : 9
Implantation du câble multipaire : Aérien
Sens de montée : Droite
Composition de la ligne :

  • P1 : 8C | 8C
  • P2 : 8C | 8C
  • P3 : 6S | 4S
  • P4 : 4SC | 4SC
  • P5 : 6S | 6S
  • P6 : 8S | 8S
  • P7 : 8SC | 8SC
  • P8 : 16C | 16C
  • P9 : 8S | 8S

La gare aval

La gare aval est placée en Italie sur le front de neige de Claviere, et plus précisément sur sa partie la plus haute. Elle est accessible depuis le domaine des Monts de la Lune via la piste 91 Tris, depuis le domaine de Montgenèvre via la piste 99 Golf, ou depuis le village via possiblement le tapis Baby Claviere. Bien que le front de neige soit équipé de deux départs de télésièges à ses extrémités, celui-ci est assez bien aéré et permet aux skieurs débutants d’apprendre sur le tapis central sans croiser les flux importants.
L’accès au télésiège est réalisé par une file d’attente formant un demi-tour complet puisque l’entrée, équipée d’un portique et de trois bornes de contrôle des forfaits, est positionnée face aux pistes. Les portillons de cadencement, à ouverture décalée, donnent accès à la plateforme d’embarquement horizontale recouverte de dalles glissantes.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le portique d’information fourni par Essor BVD a été installé en 2018 et propose un design moderne et agréable :

Image

Trois bornes de contrôle des forfaits TeamAxess AX 500 NG Flap sont présentes :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Techniquement, la gare aval assure le retour du câble uniquement. Montée sur un pied métallique oblique, la poulie est équipée d’un racleur et d’un capteur de détection des sièges pour l’ouverture des portillons de cadencement.
Electriquement, une petite armoire située dans la cabane d’exploitation et dotée d’un écran permet la gestion des portillons de cadencement, de la télécommande radio, ainsi que des commandes habituelles d’exploitation, le tout géré par un automate de commande Siemens de la gamme S5.

Image

La ligne

D’une longueur plutôt modeste, la ligne comporte 9 pylônes dont seul le premier est situé sur le territoire italien. En effet, le torrent de la Doire, passant sous la ligne entre le premier et le deuxième pylône, marque la frontière entre l’Italie et la France.
Le P1, accolé à la gare aval, permet d’élever très rapidement la ligne afin de permettre le passage de la piste 99 Golf et suivre la pente importante en bordure du front de neige. Il s’en suit de la série de pylônes allant du P2 au P7 maintenant la ligne dans une pente relativement marquée située en pleine forêt. Entre le P3 et le P5 et entre le P6 et le P7, la piste La Gialla est survolée trois fois, ce qui permet une vue agréable des compétitions régulièrement organisées sur cette piste qui constitue le stade de Claviere. Les P7, P8 et P9 permettent quant à eux de faire revenir la ligne à l’horizontale avant d’atteindre la gare amont un peu plus loin.
La ligne est dotée de pylônes standards de la gamme produite jusqu’en 2000, et de taille assez modeste permettant de la rendre assez discrète et peu visible puisque les pylônes ne dépassent quasiment pas la hauteur des arbres. Le câble multipaire est aérien et est classiquement arrimé à chaque pylônes via la câblette isolée de la ligne de sécurité commune à tous les pylônes.

Le P1 :

Image

Image

Image

Le P2 :

Image

Image

Le P3 :

Image

Image

Le P4 :

Image

Image

Image

Le P5 :

Image

Image

Image

Le P6 :

Image

Image

Le P7 :

Image

Image

Le P8 :

Image

Le P9 :

Image

Image

La gare amont

La gare d’arrivée est située au Pian del Sole, en contrebas des arrivées des anciennes remontées mécaniques du même nom. L’accès au lieu-dit La Coche en Italie est réalisé gravitairement, de même que l’accès au domaine skiable de Montgenèvre ou encore au stade de compétition de Claviere.
Le débarquement est réalisé naturellement en ligne droite et la large plateforme d’arrivée permet l’évacuation des skieurs rapidement. La cabane d’exploitation est située en face du débarquement pour une surveillance optimale. En l’absence d’un plancher, des guides métalliques permettent aux engins de damage de poser leur fraise à neige et ainsi entretenir tous les soirs d’exploitation la pente de débarquement au niveau réglementaire.
La gare livrée est issue du modèle Alpha, de taille 210. Son encombrement modeste et son silence de fonctionnement la rendent assez discrète dans son environnement.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

C’est ici qu’est effectué la tension ainsi que la mise en mouvement du câble. Comme la plupart des gares Alpha, deux vérins hydrauliques placés sur les côtés permettent le déplacement du lorry sur lequel repose toute la machinerie. Cette machinerie est constituée d’un moteur électrique de la marque Thrige Electric, aujourd’hui connue sous le nom T-T Electric, entrant dans un réducteur épicycloïdal à renvoi d’angle de la marque Kissling, et donnant le mouvement à la poulie motrice. Une motorisation diesel de secours est installée dans la gare ; elle donne le mouvement à un cardan entrant dans le réducteur du treuil principal via une boîte mécanique de vitesse auxiliaire.
La gare Alpha version 1999 se traduit des précédentes par un nouveau montage de la poulie motrice sans encagement, et de meilleurs capotages pour limiter la formation de glace sur la piste de freinage. Ce freinage est assuré par deux pinces de frein hydrauliques sur la piste de la poulie motrice en guise de frein de sécurité, et par un frein électromagnétique sur le disque présent entre le moteur électrique et le réducteur en guise de frein de service.
L’architecture électrique repose sur du matériel essentiellement Siemens assemblé et livré par la société SEMER. L’armoire de puissance et des auxiliaires est située dans la gare, tandis que l’armoire de commande est placée dans la cabane. Parmis les nombreux composants, des automates S5-95F et S5-95U assurent l’automatisme de sécurité et de commande, et un écran SIMATIC OP17 est installé pour l’interface homme-machine avec le conducteur.

Image

Une des deux pinces type C du frein de sécurité :

Image

L’acquisition de la vitesse du câble par une dynamo-tachymétrique :

Image

Un des deux vérins de tension :

Image

L’armoire de commande dans la cabane :

Image

Image

L’armoire de puissance et des auxiliaires dans la gare :

Image

Image

Le moteur électrique et son refroidisseur :

Image

Image

Image

Le volant d’inertie et le disque de freinage du frein de service de type PP 2200 :

Image

Image

Le moteur thermique et le coffret associé pour le pilotage en mode secours :

Image

Image

Un coupleur assure les démarrages en douceur :

Image

La boîte d’entrée auxiliaire du réducteur :

Image

Image

Image

La centrale de tension :

Image

La centrale du frein de sécurité :

Image

Image

Les véhicules et attaches

L’installation est équipée de sièges du modèle Confort 4. Cette gamme de sièges est alors pour l’époque toute nouvelle puisque les premiers appareils débrayables quadriplaces sont équipés pour la première fois de la gamme Confort en 1997, puis en 1998 pour les appareils fixes quadriplaces. Dotés d’assises individuelles rabattables, les banquettes sont dotées de coussins de couleur noire afin de faire fondre la neige ou le givre qui peut se déposer dessus lors des périodes de non-exploitation. Chaque place a été équipée d’un dispositif contre le sous-marinage de la société Partech ; l’installation a été l’une des premières du domaine skiable de Montgenèvre à en être équipé, notamment suite à l’accident de 2013.
Les pinces sont fixes et de type MONO 2100. Elles assurent de manière classique un serrage du câble direct grâce à un empilement de rondelles Belleville et sont dotées d’aiguilles plastiques pour l’amortissement lors des passages des balanciers compression.

Image

Image

Image

Image

Image

 
Conclusion
Auteur de cette partie : valcelouis
Section écrite le 23/09/2022 et mise à jour le 01/10/2022
(Mise en cache le 02/10/2022)

4. Le télésiège du Col Bœuf, un appareil binational et multi-rôles

Construit dans le cadre d’une coopération transfrontalière réussie, le télésiège du Col Bœuf n’est autre qu’un appareil à trois fonctions : permettre le retour en France depuis la partie italienne de la Vialattea et notamment le secteur des Monts de la Lune, permettre une desserte de ski propre des pistes du secteur et notamment le stade de compétition de Claviere, et enfin seconder le télésiège La Coche dans son rôle d’accès vers le plateau éponyme et le télésiège Serra Granet. Toutes ces fonctions rendent l’installation assez fréquentée par tous les types de skieurs. Bien que performant et suffisant à sa tâche, le départ reste un point faible de cette installation notamment à cause du survol du torrent de la Doire immédiatement après l’embarquement, alors que les sièges sont assez hauts et que les garde-corps ne sont pas systématiquement baissés rapidement par les usagers ; une solution pourrait être à étudier pour modifier le profil de ligne et ajouter ou déplacer les pylônes afin de supprimer ce haut survol impressionnant. Une autre amélioration de l’installation pourrait passer par l’installation d’un tapis d’embarquement afin de réduire les chutes et augmenter le confort à l’accostage, et ainsi réduire le nombre d’arrêts. Quoiqu’il en soit, le télésiège du Col Bœuf reste une réussite et montre qu’il est aussi possible de « fabriquer l’Europe » par le ski !

Image

Image

Un remerciement particulier est adressé aux équipes de la RARM Montgenèvre pour la visite de l’installation.

Auteur des photos : valcelouis
Auteur des textes et de la mise en page : valcelouis
Date des prises de vue : 6 septembre 2020 & 26 janvier 2022

© valcelouis – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :