Localisation(s)
Photo

 TSF4 du Fort

La Rosière (Espace San Bernardo)

Leitner

T2 HS
Description rapide :
Télésiège qui permettait de rejoindre le col de la Traversette, un des axes permettant de passer de l'autre côté de la frontière.

Année de construction : 1997
Année de fin de service en : 2012

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Co-auteurs de cette partie : j'ib - Valloire++
Section écrite le 13/09/2021 et mise à jour le 15/09/2021
(Mise en cache le 15/09/2021)

Image


Bienvenue à la Rosière

La Rosière est une station de Haute Tarentaise située à 1850 mètres dʼaltitude, sur la commune de Montvalezan. La station est reliée à sa voisine italienne de La Thuile. Ensemble elles forment le domaine de San Bernardo comprenant 160 kilomètres de pistes reliées entre lʼItalie et la France. Le domaine skiable est notamment connu grâce au col du petit Saint-Bernard, col frontalier à 2188 mètres dʼaltitude, avec vue sur le Mont Blanc. Le point culminant du domaine se situe au Belvédère à 2600 mètres dʼaltitude sur le versant italien. Lʼespace de ski de La Rosière comprend 20 remontées mécaniques, 34 pistes de ski alpin et s'étend de 1176 mètres d'altitude des Ecudets, à 2383 mètres d'altitude au col de la Traversette.

Le premier projet de remonte-pente sur les alpages de la Rosière remonte à 1949. Il était prévu de construire une remontée du lieu Pré Premier (au Châtelard) jusqu'au Roc Noir, avec intermédiaire aux Eucherts mais le projet sera abandonné du fait des conditions d'enneigement trop aléatoire. C'est finalement autour du village dʼalpage de La Rosière, sur la route du Col du Petit Saint-Bernard, que fut entreprise en 1960 la construction du téléski de la Poletta par Montaz Mautino ainsi que la construction d'un hôtel restaurant. La station se développe alors avec l'installation d'autres téléskis et d'hébergements. Les constructions en 1984 du télésiège triplace du Chardonnet et du téléski de Bellecombe, permettront l'année suivante d'inaugurer la liaison entre La Rosière et La Thuile.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

L'aménagement du col de la Traversette

Le premier téléski de la Rosière est construit en 1960, c'est le téléski de la Poletta qui relie le front de neige aux pentes sous le sommet du Roc Noir. L'année suivante, le front de neige est étoffé avec la construction des téléskis du Lièvre Blanc et des Clarines. En 1965, le sommet du Roc Noir est équipé avec le téléski éponyme et permet d'accéder au sommet de la station. En 1967, le téléski du Plan du Repos est venu finaliser la desserte de ce secteur. En 1970, c'est vers le lieu-dit du Vaz que s'étend le domaine skiable avec la construction du téléski du Petit Bois, aujourd'hui remplacé par un télésiège fixe 3 places. Enfin en 1971, le téléski de la Traversette est construit jusqu'au col éponyme.

    Situation du téléski de la Traversette sur un plan des pistes de la Rosière de 1971
    Image

    La fin de la ligne du téléski de la Traversette
    Image


En 1985, ce téléski est devenu crucial lorsque l'inauguration de la liaison entre la Rosière et la Thuile est faite. Ce téléski avait donc été doublé par un télésiège, celui des Landelières qui a permis d'améliorer cette liaison internationale. En 1997, le téléski de la Traversette est démonté et remplacé par le télésiège fixe du Fort.

Fort : L'axe structurant de la Rosière

Le télésiège du Fort était l'un des axes principaux de la liaison entre le versant principal de la Rosière et celui du Petit Saint-Bernard permettant la liaison avec la Thuile. Accessible facilement via les Eucherts, ce télésiège était secondé par le télésiège des Landelières, plus long mais accessible directement depuis les Eucherts. Le télésiège du Fort desservait également une large zone de ski propre très bien enneigée. De même, ce télésiège permettait aussi de revenir directement sur le front de neige de la Rosière 1850 par les piste des Choucas ou aux Eucherts par la Gélinotte.

Côté ski, le télésiège du Fort desservait 6 pistes :
  • La piste rouge du Bouquetin, sur le versant du Petit Saint Bernard reliant les téléskis de Bellecombe.
  • La piste rouge du Mouflon, allant sur le télésiège des Landelières.
  • La piste rouge du Blanchot.
  • La piste rouge de la Traversette.
  • La piste rouge du Blaireau.
  • La piste bleue des Choucas, revenant sur la Rosière 1850.
  • Le boarder-cross du Fort.

Voici sa situation sur le plan des pistes de la Rosière :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pince fixe : FORT
Exploitant : Domaine Skiable de la Rosière (SOFIVAL)
Constructeur : LEITNER
Année de construction : 1997
Année de démontage : 2012

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 1850 p/h (2200 ou 2400 p/h*)
Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s (2,5 m/s*)
Temps de trajet : 10 min 11 sec (9 min 22 sec*)

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2011 mètres
Altitude amont : 2393 mètres
Dénivelée : 382 mètres
Longueur développée : 1405 mètres
Longueur horizontale : 1343 mètres
Pente maximale : 73 %
Pente moyenne : 28 %

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique (un vérin)
Emplacement motrice : Aval
Puissance développée : 538 kW
Nombre de pylônes : 16
Nombre de véhicules : 154
Espacement : environ 8 s (environ 6 secondes*)
Dispositif d'accouplement : Pince fixe L3
Sens de la montée : Par la droite

* Valeurs d'origine

Ligne et infrastructures du télésiège du Fort

Gare aval :

La gare aval était la station motrice-tension de l'installation. Elle était située à 2011 mètres d'altitude dans la combe des Moulins. Techniquement, le câble y était mis en mouvement grâce à un moteur électrique développant 538 kW. La tension dynamique du câble était faite par un vérin hydraulique.

    La gare aval vue de profil avec son ancien tapis d'embarquement(Skipass)
    Image

    La gare aval vue de face
    Image

    Retour en arrière sur la G1 depuis la ligne
    Image


La ligne :

La ligne était longue de 1405 mètres et se composait de 16 pylônes. La montée était très irrégulière, notamment jusqu'au P12. Ensuite, elle disposait d'un court replat avant d'entamer la montée finale du col de la Traversette.

Caractéristiques de la ligne :
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 6S/6S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 6S/6S
  • P11 : 6S/6S
  • P12 : 10S/10S
  • P13 : 10C/10C
  • P14 : 6S/6S
  • P15 : 10S/10S
  • P16 : 10S/10S
    Vue globale de la ligne
    Image

    P2
    Image

    Dans la portée P3 - P4
    Image

    Dans la portée P10 - P11
    Image

    Retour en arrière sur le P11
    Image


Gare amont :

La gare amont était la station retour de l'installation. Elle était située à 2393 mètres d'altitude au col de la Traversette juste en face de l'arrivée du télésiège du Chardonnet. Techniquement, on retrouvait une classique poulie retour fixe de chez Leitner posée sur deux pieds.

    Image


Sièges et pinces

Le télésiège du Fort était équipé de 154 sièges de type S4/96 provenant de chez Leitner et pouvant accueillir jusqu'à quatre personnes. L'assise et le dossier étaient recouverts de simili cuir.

    Image


Les sièges étaient reliés au câble par des mono-pinces fixes de type L3/96 provenant de Leitner.

    Image


Fort, un axe majeur refait

Le télésiège du Fort était donc un axe structurant de la station de la Rosière qui desservait à la fois un espace de ski propre très intéressant et permettait également la liaison vers la Thuile depuis le versant français. Appareil très fréquenté, il fut décidé de supprimer ce télésiège en conservant les fûts pour le remplacer par un télésiège débrayable six places de chez Poma sur un tracé identique en 2012.

Valloire++ & J'ib, septembre 2021

Photos : Valloire++, Skipass & J'ib
Texte, bannière et mise en page : Valloire++ & J'ib



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :