En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 du Rocher de l'Aigle

Montgenèvre (Via Lattea)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège du Rocher de l'Aigle permet à la fois la liaison vers l'Italie et le ski sur une belle piste rouge. Construit en 1998, il remplace un téléski déplacé sur le secteur du Chalvet.

Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
Année de construction : 1998

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 20/11/2019 et mise à jour le 23/11/2019
(Mise en cache le 24/11/2019)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Montgenèvre
  • Le télésiège du Rocher de l’Aigle : direction les sommets et l’Italie
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Montgenèvre

Montgenèvre est une station de ski des Hautes-Alpes. Elle est la doyenne des stations françaises. Le ski y fit son apparition en 1907.
Montgenèvre se situe dans le nord-est des Hautes-Alpes, au nord du Queyras, à la frontière avec l'Italie. La station a su se développer tout en gardant l'aspect d'un village de montagne.
Après la fermeture de son domaine, la station propose une palette d'activités : ski nocturne, restaurants, spas, boîtes de nuits...

Le domaine skiable de Montgenèvre est une étendue de 83 kilomètres de pistes reparties sur deux principaux versants :
- En face sud, le Chalvet. On y trouve des pistes faciles comme techniques.
- En face nord : les Chalmettes, l'Aigle et les Gondrans proposent une grande variété de pistes tous niveaux.

Ces pistes sont desservies par 23 appareils : 1 télécabine, 2 télémix, 1 télésiège débrayable, 9 télésièges à pinces fixes, 9 téléskis et 1 tapis roulant.
Le domaine est relié avec la Voie Lactée (ou Via Lattea en italien). Le domaine forme un ensemble de 400 kilomètres de pistes reliées skis aux pieds !

Image
Montgenèvre avec le sommet du Janus.

Lien vers le site de la station : http://www.montgenevre.com/winter/

Le télésiège du Rocher de l’Aigle : direction les sommets et l’Italie

Le télésiège du Rocher de l’Aigle est situé sur les hauteurs du secteur Brousset / Aigle. Il donne accès à l’un des points les plus hauts de Montgenèvre à savoir le Colletto Verde (ou Collet Vert en français), point de passage vers l’Italie et le domaine des Monts de la Lune.

A l’origine est construit en 1974 un téléski à perches débrayables par Montagner. Cet appareil avait pour but de monter les skieurs vers un nouveau sommet et de desservir une piste inédite sur le domaine : celle de Souréou. L’appareil évolue dans un cadre remarquable de haute montagne et rejoint les abords du Collet Vert. La gare amont reste cependant en retrait, en bas de l’ultime pente pour pouvoir rejoindre l’Italie par gravité. L’appareil, long de 1830 m, était doté de 2 virages à gauche et la ligne était plutôt difficile. Elle longeait plus ou moins la piste rouge sur toute sa longueur. A noter qu’une partie des pièces du téléski ont servi à doubler le téléski de l’Alpet en 1998 (lorsque le téléski du Rocher de l’Aigle est remplacé par un télésiège quadriplace).

Voici une carte postale du téléski prise sur la partie haute :

Image
DR.

Voici une image Géoportail (©) permettant de situer l’ancien téléski par rapport aux remontées de 2019 :

Image
1 : TSF4 du Rocher de l’Aigle
2 : TMX6/8 des Chalmettes
3 : TSF4 de la Crête
1 en mauve : l’ancien téléski de l’Aigle
A : piste rouge de Souréou


Les domaines italiens des Monts de la Lune et de la Voie Lactée souhaitent cependant se rapprocher de Montgenèvre afin de proposer un domaine international de 400 kilomètres de pistes. C’est chose faite entre 1998 et 1999 avec la réalisation des télésièges du Rocher de l’Aigle et du Col Bœuf. Le premier ouvre un nouveau point de liaison avec l’Italie par le Collet Vert et le second permet le retour sur Montgenèvre en passant par le front de neige de Clavière. Le nouveau télésiège de l’Aigle est alors devenu le moyen privilégié pour passer la frontière, en particulier avec l’ouverture du télémix des Chalmettes en 2008. Désormais, il est possible d’être en Italie en une vingtaine de minutes en partant du front de neige de Montgenèvre. Cependant, il faut noter que l’ouverture de la liaison par le Collet Vert reste assez délicate du fait que la piste côté Italie se situe dans un couloir avalancheux (qui aura fait une victime ayant entraîné sa fermeture temporaire, faute d’équipements de sécurisation) et de sa position en haute altitude. De plus, la partie plate qui suit la descente pour rejoindre le télésiège du Gimont peut rebuter les snowboardeurs notamment. La RARM Montgenèvre mise ainsi sur la piste verte de liaison le long de la N94 qui, bien que plate, est équipée de canons à neige permettant une ouverture plus régulière et est totalement sécurisée vis-à-vis des avalanches.

Le télésiège du Rocher de l’Aigle a donc deux rôles importants : il permet du ski de qualité en altitude ainsi que la liaison avec l’Italie et notamment les stations voisines de Clavière et Cesana – Torinese (Monts de la Lune). Son positionnement directement sous le télémix des Chalmettes peut le rendre assez fréquenté, notamment en fin de matinée lorsque le soleil donne bien sur la piste rouge.

Il dessert 3 pistes :
- 100 : La 100 est une courte et pentue piste noire partant sous le Grand Charvia et rejoignant la piste rouge 100.
- 100 : Il s’agit de la principale piste d’accès aux Monts de la Lune. D’abord composée d’un mur assez pentu, il s’en suit un très long plat vers le télésiège du Gimont où la piste prend fin et se transforme en une piste bleue (= verte en France) qui rejoint le télésiège de Serra Granet.
- Souréou : Cette piste commence par des portions assez plates voire un peu vallonnées. Elle s’engage ensuite dans un couloir avec une belle descente assez longue offrant de nombreuses possibilités de hors-pistes faciles.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Zoom sur le haut du secteur du Brousset.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSF - Télésiège à pinces fixes : ROCHER DE L’AIGLE
Maître d’ouvrage : Autre
Maître d’œuvre : CNA
Exploitant : RARM Montgenèvre
Constructeur : Poma
Année de construction : 1998

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit : 1800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2152 m
Altitude amont : 2582 m
Dénivelé : 430 m
Longueur développée : 1829 m
Pente maximale : 79 %
Pente moyenne : 23,51 %
Temps de trajet : 12 min 11 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Alpha
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 381 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 24
Largeur de la voie : 4,9 m
Dispositif d’accouplement : Pinces fixes AR2800
Nombre de sièges : 184
Espacement : 20 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Trefileurope
Diamètre du câble : 40,5 mm
Type d’âme : Compacte
Composition : 6*31 fils
Année de pose : 1998
Revêtement : Clair

La gare aval

La gare aval est la station motrice et tension de l’appareil. Du fait du profil de la ligne et de la longueur de l’appareil, une gare Alpha a été choisie pour équiper cet appareil. Le départ est situé à la fin de la piste de Souréou, le long de la piste bleue de la Traversée qui vient du télémix des Chalmettes et du télésiège du Brousset. A noter que l’embarquement est assisté par un tapis pour légèrement augmenter la vitesse d’exploitation.

Image
L’arrivée sur la gare aval par la piste de Souréou.

Image
La gare Alpha de trois quarts avec le pylône intégré en sortie de gare.

Image
Vue arrière sur la gare.

Image
Avec le début de la ligne derrière.

Image
L’arrière de la station depuis la file d’attente.

Image
La poulie motrice.

Image
Le tapis d’embarquement.

Image
Retour sur la gare depuis la ligne.

La ligne

La ligne est longue de 1830 m pour 24 pylônes tubulaires. Elle est assez accidentée avec plusieurs montées importantes suivies de replats.
Le début est une montée assez régulière jusqu’au pylône 4. Un assez long replat se trouve derrière et le pylône 7 vient mettre un terme à cette portion calme. Il donne, avec le pylône 8, la première montée importante qui se termine au pylône 11. Après un nouveau plat, la montée la plus importante se dessine, avec un passage assez délicat à l’approche du 16ème ouvrage. Le télésiège survole ensuite la piste d’accès au versant italien du Collet Vert (elle passe entre les pylônes 20 et 21) et une dernière ascension importante permet de rejoindre l’arrivée.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 4SC/4SC
P2 : 4S/4S
P3 : 6S/6S
P4 : 8S/8S
P5 : 6S/4S
P6 : 6S/4S
P7 : 12C/12C
P8 : 12C/12C
P9 : 8S/6S
P10 : 8S/8S
P11 : 8S/8S
P12 : 8S/6S
P13 : 8S/6S
P14 : 12C/12C
P15 : 12C/12C
P16 : 8S/8S
P17 : 8S/8S
P18 : 8S/8S
P19 : 4S/4S
P20 : 12C/12C
P21 : 12C/12C
P22 : 6S/6S
P23 : 8S/8S
P24 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
Vue sur le début de la ligne depuis la gare aval.

Image
Les balanciers de sortie de gare intégrés.

Image
La première portée survole la fin de la piste de Souréou.

Image
Le P1, au bord de la piste.

Image
On progresse entre quelques mélèzes.

Image
Le P2.

Image
La portée vers le P3 avec le survol d’une petite dépression.

Image
Le P3.

Image
Il est rapidement suivi du P4.

Image
La première portion plate avec la première montée importante au fond.

Image
Le P5, assez haut.

Image
On poursuit vers le P6.

Image
Le P6, à proximité d’un mélèze isolé.

Image
Le P7.

Image
Le P8 situé juste après donne la première forte pente.

Image
Dans la montée avec un petit couloir hors-pistes à droite.

Image
Le P9…

Image
… le P10…

Image
… et le P11 remettent le câble presque à l’horizontale.

Image
La portée vers le P12 avec le Rocher de l’Aigle à droite.

Image
Le P12, on va passer au plus près du Rocher.

Image
A gauche le Collet Vert.

Image
Le P13.

Image
La portée vers le P14 permet d’apprécier la déclivité à venir.

Image
Le P14, c’est parti.

Image
Le P15, juste après le pylône 14.

Image
La pente est ici maximale alors que nous passons dans un couloir étroit.

Image
Le P16, dans un endroit très sensible au vent.

Image
Le P16 redresse la ligne avec le 17ème ouvrage que voici.

Image
La pente a faibli.

Image
Le P18, avec le Grand Charvia en haut à droite.

Image
Le P19.

Image
On aperçoit l’arrivée, en haut de la dernière montée.

Image
Les pylônes 20 et 21.

Image
La dernière ascension.

Image
Les trois derniers pylônes.

La gare amont

La gare amont est une poulie retour fixe placée en amont du Collet Vert. Très discrète, elle est installée en retrait du départ des pistes afin de proposer aux skieurs un espace de dégagement confortable. Quelques tables de pique-nique sont installées non loin du départ de la piste de Souréou. La frontière se situe alors dans le creux d’accès à la piste noire 100.

Image
La gare amont est une simple poulie retour fixe.

Image
Vue plus globale en s’éloignant, avec la cabane de l’opérateur à gauche.

Image
L’arrivée et les trois derniers pylônes depuis la piste de Souréou.

Sièges et pinces

Le télésiège du Rocher de l’Aigle est équipé de 184 sièges Doudouk pouvant accueillir 4 personnes. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes.

Image
Un siège en ligne.

Image
Une pince fixe.

Autres vues

Voici à présent quelques vues supplémentaires depuis la piste de Souréou.

Image
La montée finale.

Image
Les deux derniers pylônes compression, de part et d’autre du chemin d’accès à l’Italie (fermé le jour de la photo).

Image
La fin de la ligne avec le secteur du Chalvet au fond de la photo.

Image
En bas de la piste, on arrive sur la gare aval.

Conclusion

Le télésiège du Rocher de l’Aigle a permis de moderniser la liaison entre Montgenèvre et l’Italie (Monts de la Lune) en offrant un appareil arrivant à une altitude où la liaison peut se faire par gravité et en apportant plus de débit et de confort à la montée. Cependant, on peut regretter que la technologie fixe ait été choisie pour un appareil de cette longueur : un télésiège débrayable quatre places aurait en effet eu toute sa place sur ce tracé afin de réduire le temps de trajet (mais le coût n’aurait pas été le même). Le Rocher de l’Aigle dessert, en plus de la liaison, une piste rouge assez intéressante, notamment sur sa partie basse ce qui le rend assez fréquenté, en particulier les jours de beau temps.
Afin de résoudre le problème du temps de trajet, la régie de Montgenèvre réfléchit au remplacement par un appareil débrayable et au transfert du télésiège fixe pour remplacer le télésiège du Chalvet. Cela pourrait faire un joli clin d’œil au téléski de l’Aigle déplacé sur le versant opposé pour doubler le téléski de l’Alpet…

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 7 mars 2018)

A bientôt.

© - 2019 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :