En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 20/03/2017 et mise à jour le 25/06/2017
(Mise en cache le 25/06/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valmorel
  2. Historique : les téléskis du Mucillon et d’Eau Rousse
  3. Roset, entre ski propre et retours sur Valmorel
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Roset
  5. Roset, un appareil efficace et indispensable


Valmorel

Valmorel est une station de ski située en vallée de Tarentaise, entre 1218 mètres d'altitude à la Charmette et 2400 mètres d'altitude au col du Mottet, au sommet du télésiège éponyme.

On y trouve 33 remontées mécaniques dont de nombreux appareils à particularités (les télésièges du Mottet et de Combelouvière, le téléphérique du Télébourg, etc). Elles desservent 56 pistes dont 5 noires, 11 rouges, 26 bleues et 14 vertes. Grâce au Grand Domaine, il est possible de rejoindre skis aux pieds Saint François Longchamp, totalisant ainsi 90 pistes desservies par 56 remontées mécaniques.
La station s’intègre très bien dans son environnement, grâce à une architecture très soignée et réglementée.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : les téléskis du Mucillon et d’Eau Rousse

La station de Valmorel ouvre en 1976 avec la construction d'un télésiège dans la zone où se trouve aujourd'hui le front de neige de l'Altispace. Le télésiège de Beaudin dessert de nombreuses pistes au départ de deux petites résidences de tourisme construites pour cette première saison. C’est le début de l’aménagement de la station, continué l’année suivante avec la construction de trois téléskis dont le téléski débrayable de l’Arenouillaz. Cet appareil est situé dans la Combe de Beaudin et est accessible depuis le sommet du télésiège de Beaudin.

En 1981, après un fort développement du domaine skiable vers les cols du Mottet et du Gollet, la station étend son domaine vers le col de la Madeleine. Cette année-là, seul le téléski du Mucillon est construit sur les pentes situées à proximité de la Madeleine. Il s'agit d'un téléski à perches découplables fourni par Montaz-Mautino équipé d'une gare motrice T.100 en aval et d'une station retour-tension de type poulie flottante en amont. Cet appareil remonte un versant qui atteint une pente maximale de 64 %, ce qui lui vaux d'être classé de "téléski difficile". Notons que le téléski du Mucillon ne dessert alors qu'une seule piste rouge revenant à son départ et permet aussi, dès 1982 et la mise en service du téléski du Riondet, de remonter les skieurs vers la station depuis la fin de la piste noire du Riondet.

Dès 1985, la liaison avec la station de Saint François Longchamp est mise en place grâce au télésiège à transit rapide de la Madeleine installé pour la saison 1984-1985. La même année est entré en service le téléski de la Valette qui double le Mucillon sur un tracé plus court et bien plus facile et qui permet aussi un retour plus rapide sur Valmorel depuis les pistes venant du col de la Madeleine et de Saint François Longchamp.

Voici les caractéristiques du téléski du Mucillon :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : MUCILLON
Maître d’œuvre : DSCA
Maitre d'ouvrage : SRMV (Société des remontées mécaniques de Valmorel)
Exploitant : SRMV (Société des remontées mécaniques de Valmorel)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1981
Année de démontage : 1997

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 850 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,6 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1540 m
Altitude amont : 1958 m
Dénivelé : 418 m
Longueur développée : 1146 m
Portée la plus longue : 120 m
Pente maximale : 64 %
Temps de trajet : 5 minutes 18 secondes

Caractéristiques techniques

Type de station motrice : T.100 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 110 kW
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 12

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 148
Masse à vide : 10 kg
Charge utile : 80 kg
Espacement : 4 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante

Image
Un plan des pistes de la fin des années 1980, avec en W le téléski du Mucillon, en X le télésiège pulsé de la Madeleine et en Y le téléski de la Valette. La piste noire de la Combe du Riondet est notée 74.


Le débit du téléski de la Valette ne suffisant pas en fin de journée pour rapatrier les skieurs sur Valmorel, l'exploitant du domaine de Valmorel décide de le doubler en 1992 par le téléski débrayable des Sources.

En 1996, le téléski du Mucillon est doublé sur un tracé plus court par le téléski débrayable d'Eau Rousse. Partant à proximité du départ du télésiège de la Madeleine et arrivant au-dessus de l'arrivée du téléski du Mucillon, il offre une montée plus facile et moins longue que Mucillon : en effet, la pente maximale de ce nouvel appareil est de 51 %, contre 64 % pour Mucillon. De plus, avec son départ à proximité du télésiège de la Madeleine, Eau Rousse est plus facile d'accès que le téléski du Mucillon que l'on rejoint au terme d'un long chemin plat longeant le ruisseau de la Rave.
L'année suivante, le téléski du Mucillon est définitivement démonté sans remplacement car la pente importante de son tracé rebute les skieurs. Il est alors délaissé par la clientèle qui préfère utiliser les téléskis d'Eau Rousse, de la Valette ou des Sources


Voici les caractéristiques du téléski d'Eau Rousse :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : EAU ROUSSE
Maître d’œuvre : PIGNOUX
Maitre d'ouvrage : SRMV (Société des remontées mécaniques de Valmorel)
Exploitant : SRMV (Société des remontées mécaniques de Valmorel)
Constructeur : GIMAR MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1996
Année de démontage : 2000

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 850 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,62 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1700 m
Altitude amont : 2054 m
Dénivelé : 354 m
Longueur développée : 1090 m
Portée la plus longue : 109 m
Pente maximale : 51 %
Temps de trajet : 5 minutes 11 secondes

Caractéristiques techniques

Type de station motrice : T.100 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 110 kW
Type de gare amont : Poulie flottante
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 11

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 141
Masse à vide : 10 kg
Charge utile : 80 kg
Espacement : 4 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante

Image
Situation du téléski du Mucillon sur le secteur de la Madeleine. En noir le télésiège de la Madeleine, en marron le téléski de la Valette et celui des Sources,
en orange le téléski débrayable du Mucillon, et en rouge le tracé du téléski d'Eau Rousse. (© Géoportail)


Après seulement 4 saisons, le téléski d'Eau Rousse est remplacé par un télésiège à pinces fixes sur le même tracé. Le téléski d'Eau Rousse est alors déplacé sur un autre secteur de Valmorel pour doubler en partie la télécabine de Pierrafort : le téléski du Prariond est né !


Roset, entre ski propre et retours sur Valmorel

Le télésiège du Roset a pour but de relier le bas du secteur de la Madeleine avec Valmorel. Il permet d'effectuer les retours station en évitant aux skieurs arrivés au départ du télésiège débrayable de la Madeleine de reprendre ce dernier pour rejoindre Valmorel via les téléskis de la Valette et des Sources accessibles grâce à la piste bleue de la Grande Combe. Il est aussi possible de rejoindre le bas de la Combe de Beaudin et par extension la station de Combelouvière en empruntant la piste bleue de l'Arenouillaz puis le téléski de Gelaz.
Enfin, le télésiège du Roset offre du ski propre sur le secteur de la Madeleine avec la piste d'Eau Rousse qui longe cet appareil sur toute sa longueur et la piste bleue du Mucillon puis de la Valette qui rejoignent le départ du Roset pour les skieurs les moins perfectionnés.

Résumons les pistes desservies par le télésiège du Roset :

→ Versant Madeleine :

  • La piste bleue du Mucillon qui rejoint au niveau des départs des téléskis de la Valette et des Sources la piste bleue de la Valette.
  • La piste rouge d'Eau Rousse. Cette piste longe l'appareil sur son intégralité au début sur la droite, puis passe sous le tracé du télésiège au niveau du P3 et termine sa course sur la gauche du télésiège.

→ Versant Valmorel :

  • La piste bleue Retour Valmorel. Cette piste traversière rejoint la piste bleue des Traverses, qui elle débouche sur la station et plus précisément au hameau du Mottet.
  • La piste bleue de l'Arenouillaz, qui permet de rejoindre le départ des téléskis éponymes ainsi que les pistes de retour sur Combelouvière.

Image
Situation du télésiège du Roset sur le plan des pistes de Valmorel.



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : ROSET
Maître d'œuvre : CETARM73
Exploitant : DSV (Domaine skiable de Valmorel)
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année de construction : 2000
Montant de l'investissement : 1 829 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2200 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,30 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Equipement d'aide à l'embarquement : Non
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1591 m
Altitude amont : 1940 m
Dénivelée : 349 m
Longueur développée : 1052 m
Longueur horizontale : 992 m
Portée maximale : 138 m
Survol maximal : 15 m
Pente moyenne : 35,18 %
Pente maximale : 63 %
Temps de trajet : 7 minutes 37 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Alpha 350
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation :Courant continu
Puissance développée : 256 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 30 700 daN
Pression nominale : 133 bars (minimum : 118 bars)
Nombre de pylônes : 10
Largeur de la voie : 4,9 m

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Sièges Doudouk4
Nombre de véhicules : 141
Espacement : 6,4 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe

Caractéristiques du câble (2000)

Année de fabrication : 2000
Fabricant : TREFILEUROPE
Composition : 6x26 fils
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre du câble : 40,5 mm
Type d'âme : Textile compacté
Pas de câblage : 29 mm
Résistance à la rupture : 118 885 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Roset

La gare aval

La gare aval du télésiège du Roset est située à 1591 mètres d’altitude, en contrebas du départ du télésiège débrayable de la Madeleine qui permet de rallier Saint François Longchamp depuis le bas de la piste bleue de la Valette venant de Valmorel.
Nous retrouvons ici une gare motrice tension de la gamme Alpha 350 (7 vitres et les pieds sont droits). Elle assure à la fois la mise en mouvement et la tension du câble via deux vérins hydrauliques qui font coulisser le bloc moteur d’avant en arrière sur des rails.

Cette station se détache de la gare Alpha conventionnelle au niveau de la peinture de l’infrastructure. En effet, à la place du bleu sur les faces gauches et droites de la couverture du bloc moteur nous retrouvons du vert, et la partie basse est peinte en noir. Ces deux couleurs sont l’identité visuelle de Valmorel. On les retrouve aussi sur d’autres appareils de la station comme le télésiège de l’Altispace et le téléphérique du Télébourg.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste bleue de la Valette.

Image
La gare dans son environnement.

Image
Vue avant depuis la piste rouge d’Eau Rousse.

Image
Vue de profil.

Image
De l’autre côté.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège du Roset est longue de 1052 mètres et se décompose en trois parties. Après la sortie de la gare aval, les sièges prennent de la hauteur pour rejoindre le premier pylône. Les sièges survolent alors un petit torrent. La montée principale est imprimée par le pylône 3 et constitue le mur de la piste rouge d’Eau Rousse qui le longe intégralement. La pente se radoucit à partir du pylône 6 et reste relativement constante jusqu’à l’arrivée.

Poma a équipé la ligne de 11 pylônes, 9 supports, un support-compression et un compression intégré à la gare aval :

  • P0 : 12C/12C
  • P1 : 6S/4S
  • P2 : 6S/4S
  • P3 : 4SC/4SC
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 8S/6S

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Survol de la piste rouge d’Eau Rousse.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.



La gare amont

La gare amont est située à 1940 mètres d’altitude, au carrefour des pistes venant du sommet de l’Arenouillaz et à quelques centaines de mètres en aval de la retenue collinaire des canons à neige de Valmorel.
Nous retrouvons ici une classique station retour fixe du câble réduisant l’impact visuel et sonore.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue arrière.

Image
En descendant sur la piste bleue du Mucillon.

Image
La station retour et le dernier pylône vus depuis la piste rouge d’Eau Rousse.

Image
D’un peu plus bas.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Roset est équipé de sièges Doudouk4 pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Ils sont reliés au câble par des pinces fixes.
Notez la présence d’un "véhicule ambulance" qui est en permanence en ligne. En effet, ce véhicule est en réalité le siège n°1 équipé de passerelles afin d’y transporter une barquette et le pisteur qui la manœuvre.

Image
Un siège Doudouk4 en gare.

Image
L’assise.

Image
Le siège numéro 1, équipé d’une passerelle permettant le transport de barquettes.

Image
Vue de dessous.

Image
Le véhicule de service, stocké en gare amont lorsqu'il n'est pas utilisé.



Le télésiège du Roset depuis la piste d’Eau Rousse

Image
La fin de la ligne, entre les pylônes 8 et 9.

Image
Les deux derniers pylônes.

Image
La ligne en direction de l’aval au niveau du pylône 8.

Image
La montée principale du télésiège après le pylône 3.

Image
Au niveau du passage sous le tracé du télésiège.

Image
Le début de la ligne.



Roset, un appareil confortable et indispensable

Le télésiège du Roset est un appareil indispensable sur le domaine de Valmorel. En effet, en plus de desservir une petite offre de ski propre appréciable, cet appareil est surtout un véritable ascenseur vers Valmorel pour tous les skieurs venant de la Madeleine ou de Saint François. Sa position à proximité du carrefour des pistes du bas de la vallée d'Eau Rousse, lui permet de récupérer une très grande partie des skieurs sur le secteur de la Madeleine, bien plus que les téléskis de la Valette et des Sources, situés plus haut.
Ce télésiège est une vraie réussite en termes de confort, de débit et un temps de montée raisonnable.

Image
Roset, un ascenseur récent et efficace pour le retour sur Valmorel.


Bannière : Alspace
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Alspace
Date des photos : 11 et 12 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :