En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 du Rosset

Tignes (Espace Killy)

Ingélo

T1 ES
Description rapide :
Télésiège fixe reconstruit en 2015 par Ingélo. Il dessert une zone réservée à l'apprentissage.

Année de construction : 2015

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 12/05/2017 et mise à jour le 16/06/2017
(Mise en cache le 18/06/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :

1. Tignes et son domaine
2. Genèse du secteur du Rosset
3. Le télésiège du Rosset, au cœur de l'espace débutant du domaine
4. Les infrastructures de la ligne
5. Les sièges
6. Autres vues
7. Un renouveau tout à fait réussi


Tignes et son domaine

Tignes est une station de ski savoyarde nichée dans la vallée de la Tarentaise. Elle se compose de trois villages : Tignes (2100 m), les Boisses (1800 m) et les Brévières (1550 m).

Son domaine skiable compte près de 150 km de pistes desservies par 37 remontées mécaniques (1 téléphérique, 1 funiculaire, 3 télécabines, 20 télésièges et 11 téléskis) pour un total de 64 pistes dont 10 pistes noires, 18 pistes rouges, 35 pistes bleues et 1 verte.
Le domaine est aussi jumelé avec celui de Val d’Isère pour former l’Espace Killy (en référence au plus grand skieur Français). A elles deux ces stations comptabilisent un total de 300 km de pistes étendues sur plus de 10 000 hectares.

Côté histoire, Tignes doit sa renommée au barrage érigé en 1952, noyant le hameau de « Laval de Tignes » et poussant les habitants a recréer une localité plus en hauteur. Puis par la suite, une station de ski fut créée et perdura dans le temps pour arriver au résultat actuel.

De plus, Tignes fut l’hôte des épreuves de ski artistique pendant les Jeux Olympiques d'Albertville en 1992, tout comme des X Games jusqu'en 2013.

Image
Une photo du village depuis le Lavachet.


Image
^^Cliquez sur le logo pour une présentation plus détaillée de la station^^


Genèse du secteur du Rosset

La Tovière

La Tovière est un sommet du massif de la Haute-Tarentaise culminant à 2700 mètres d'altitude. Celui-ci est le point principal de liaison entre Tignes et Val d’Isère.

Ce secteur commença a être exploité en 1957 avec la construction d'une télécabine 2 places, synonyme d'un attrait profond de liaison entre Tignes et sa voisine Val d'Isère. Cela continua en 1967 par la modernisation du tracé et l'ajout d'une télécabine 4 places de l'entreprise PHB (qui réalisa aussi les télécabines de la Grande Motte). Plus tard, à l'approche des Jeux Olympiques, l'appel de la modernité a conduit à la destruction de celle-ci pour une toute nouvelle installation nommée Aéroski construite par Skirail.
Depuis 2013, et la construction d'une télécabine Doppelmayr, les liaisons sont assurées par les deux côtés de la montagne : la télécabine de la Tovière (TCD10) du côté Tignes et le télésiège des Tommeuses (TSD8) du côté de Val d'Isère.

Image
Le secteur de la Tovière et la télécabine au premier plan.


Le Rosset, un espace pour l'apprentissage

L'espace du Rosset date des débuts de la station ; le premier appareil installé sur ses pentes était un téléski Poma construit en 1964.

Image
Le téléski Poma des années 1960 ici à droite de la photo. Notons que le télésiège qui lui succédé a été installé de l'autre côté du front de neige (Photo : Monchu).

Image
La ligne de ce téléski depuis la gare amont (DR).

Image
L'entièreté de la ligne avec la gare amont en fond (DR).


Puis en 1985, ce téléski fut remplacé par un appareil flambant neuf sortant tout droit des ateliers de Skirail : le télésiège du Rosset (TSF4). Son débit réel n'était que de 1000 p/h car sa vitesse fut réduite à 1 m/s afin d'éviter les chutes des débutants évoluant sur l’installation. Notons que le télésiège et l'espace du Rosset en général forment un secteur conçu pour l'apprentissage du ski.

Image
La gare aval (Cliquez sur l'image pour afficher le reportage).

Image
La ligne avec la gare amont en arrière-plan (Cliquez sur l'image pour afficher le reportage, photo : J'ib).

Image
La gare amont (Cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


Le téléski du Lavachet fut construit en 1999 par Pomagalski en remplacement d'un ancien télésiège du même constructeur, démonté lors de la construction du télésiège du Paquis. Cet appareil est étroitement associé au télésiège du Rosset puisqu'ils permettent tous deux une interconnexion entre les quartiers du Lac et du Lavachet tout comme des zones pour débutants.

Image
Le téléski du Lavachet (Cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


En 2015, en même temps qu'elle reconstruit le télésiège du Rosset comme on le verra ci-dessous, la STGM remplace un autre appareil jouant le même rôle que son prédécesseur : le tapis du Lac. Celui-ci remplace une infrastructure semblable, à la seule différence que le tapis précédent n'était pas couvert. Ce tapis permet aussi de joindre la gare aval de la télécabine de la Tovière depuis la gare du Rosset tout en étant couvert afin de protéger les usagers les jours de mauvais temps.

La rénovation télésiège du Rosset

A partir de la fin mai 2015, le télésiège du Rosset a subi une reconstruction presque totale. Ingélo a réutilisé quelques éléments d'origine mais en a remplacés plusieurs comme nous le détaillerons plus loin. Le chantier a duré tout l'été et la nouvelle remontée a été opérationnelle à l'entame de la saison 2015-2016.

Image
Une photo des têtes de pylônes lors de l'installation de l'appareil (cliquez sur l'image pour accéder au sujet dans le forum). Photo : J'ib.

Image
Les fûts des 5 pylônes, dont 2 parties supérieures (cliquez sur l'image pour accéder au sujet dans le forum). Photo : J'ib.

Image
L'emplacement de la future gare amont ainsi que la ligne. Remarquons que l'on devine la G2 en arrière-plan (cliquez sur l'image pour accéder au sujet dans le forum). Photo : J'ib.



Le télésiège du Rosset, au cœur de l'espace "débutants" du domaine

Ce télésiège profondément rénové par le français Ingélo est donc destiné aux débutants tout comme aux skieurs désireux de retourner skis aux pieds sur le quartier du Lavachet.

Le constructeur a conservé une partie des infrastructures de l'ancien télésiège, en particulier les gares moyennant certains aménagements comme le remplacement de la couverture de la gare aval. A noter que la ligne a été légèrement raccourcie par déplacement de la gare aval d'une soixante de mètres vers l'amont. Les pylônes, dont le nombre a été réduit de 7 à 5, ont par contre été remplacés, aussi bien les massifs que les fûts, les potences et les balanciers. Un nouveau câble a également été installé de même que de nouveaux sièges "Skirail 2000" (composés d'une assise "Doudouk" et d'une suspente Skirail). Par contre les pinces de l'installation précédente ont été récupérées après avoir subi une grande inspection. Ces pinces avaient été installées en 2003 sur le télésiège de 1985.

Depuis cette année (2016-2017) la station a mis en œuvre une nouvelle offre de ski basée sur un apprentissage progressif en trois points :
1. L'étape de découverte sur des remontées gratuites de type tapis, téléskis et télésièges (dont celui du Rosset).
2. L'apprentissage sur des remontées gratuites de plus grande envergure.
3. La progression, sur des pistes plus longues nécessitant un forfait Tignes journée.

Image
Le plan des pistes de cette nouvelle offre (Photo :Tignes.net).


Image
La situation de l'appareil sur le plan des pistes.


Le télésiège dessert donc les pistes suivantes :

  • Le Rosset : Piste bleue longue de 250 mètres permettant de rallier le bas de l'installation.
  • Digues : Piste verte longue de 310 mètres servant de liaison avec le quartier du Lavachet et permettant de déchausser juste devant les immeubles du Home-Club.

Voici quelques caractéristiques de la remontée :

Caractéristiques administratives

TSF – Télésiège fixe : Rosset
Exploitant : STGM (Société des Téléphériques de la Grande-Motte)
Constructeur : Ingélo
Année de construction : 2015

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1490 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 1,30 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 2087 m
Altitude gare amont : 2141 m
Dénivelé : 54 m
Longueur développée : 265 m
Longueur horizontale : 258 m
Pente moyenne : 20,93 %
Pente maximale : 46,40 %

Caractéristiques techniques

Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance du moteur : 110 kW

Sens de montée : Droite
Nombre de pylônes : 5

Fabricant du câble : Arcelor Mittal (2015)
Diamètre du câble : 40,5 mm
Type de câble : Lang 6*26 fils - âme compacte
Résistance à la rupture du câble : 113 800 daN

Nombre de véhicules : 44 sièges (et 1 plateau de service)
Type de véhicules : sièges "Skirail 2000" (2015)
Type de pinces : pinces fixes Skirail (2003)


Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval est située à 2087 mètres d'altitude dans la cuvette du front de neige du Lac. C'est ici que débouche la piste des Trolls, en provenance du sommet de la Tovière ainsi que le bas de la piste bleue du Rosset. De plus elle est à proximité directe du tapis du Lac, permettant de joindre tous les secteurs de la station.
Côté architecture, elle est de forme rectangulaire sur son flanc et plutôt carrée de face, tout ceci recouvert d'un bardage en bois, d'un toit en tôle et de fenêtres en PVC.

Image
Pour commencer, une vue depuis la piste du Rosset avec la partie supérieure du pylône de sortie de gare (P1)

Image
Puis de 3/4.

Image
Continuons par son autre profil vu depuis la route menant au Lac au Lavachet.

Image
Vue latérale gauche depuis la route.

Image
De face, laissant apparaître la motorisation à travers les vitres.

Image
La poulie motrice.

Image
Enfin la zone d'embarquement en matière synthétique.


La ligne

La montée est lancée par le pylône 1 qui permet à celle-ci de sortir du décaissement où se trouve la gare aval. Au niveau du pylône 2 la pente s'adoucit pour atteindre un pourcentage à peu près stable jusqu'à la gare amont.

Ingélo a équipé la ligne de 5 pylônes, tous supports à l'exception du pylône compression en sortie de gare aval :
  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 6S/4S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 8S/6S


Image
Portée P1 à P2.

Image
P2.

Image
Portée P2 à P3.

Image
P3.

Image
Portée P3 à P4.

Image
P4, le plus haut de la ligne.

Image
Portée P4 à P5.

Image
P5.

Image
Et enfin l'arrivée en gare amont.


La gare amont

Située à 2141 mètres, elle surplombe Le Lac et le Lavachet. Elle permet d'ailleurs le départ vers ce dernier via la piste des Digues ainsi que la jonction avec le téléski du Lavachet et des télésièges du Chaudannes et du Paquis. Elle offre un panorama splendide sur la station et le lac, gelé en hiver, ainsi que sur la Tovière, se dressant majestueusement devant la gare.
Côté esthétique comme technique, elle est composée de 2 piliers, le premier doté une jambe de force, et d'une poulie fixée sur un chariot mobile (lorry) qui permet d'assurer la tension de l'installation grâce à un vérin hydraulique.

Image
Une vue globale de la gare.

Image
De face avec un pylône du télésiège du Paquis sur la droite.

Image
Enfin de 3/4.



Les sièges

Comme indiqué précédemment, la ligne est équipée de nouveaux sièges Skirail 2000 (avec assise Doudouk) reliés au câble par des pinces fixes Skirail récupérées de l'appareil précédent.

Image
Un des 44 sièges que compte l'appareil.

Image
La pince vue depuis le siège.



Autres vues

Image
La piste du Rosset.

Image
Cette même piste depuis la ligne.



Un renouveau tout à fait réussi

La rénovation de cet appareil a permis une modernisation du secteur "débutants" du Lac. De plus, cette démarche s'inscrit dans le cadre de la remise à neuf du front de neige du Lac qui compte aujourd'hui trois nouveaux appareils : le Rosset, les Almes et le tapis du Lac.
Son gros avantage est de proposer une fonction d'accès au Lavachet, et donc aux télésièges des Chaudannes et du Paquis ; tout comme d'offrir un espace débutant de qualité facilement accessible.

Image
Le Rosset, un télésiège neuf pour un espace débutant majeur.


Photos : remontees, J'ib et fan2montagne73

Je remercie également Alspace pour son aide lors de la rédaction



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :