En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 06/01/2018 et mise à jour le 06/01/2018
(Mise en cache le 09/01/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Saint-François-Longchamp
  2. L’aménagement du front de neige de Saint-François 1650
  3. Lune Bleue, en direction des Balcons
  4. Soleil Rouge, desserte d’un nouveau secteur de ski
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Soleil Rouge
  6. Soleil Rouge, un nouveau secteur très apprécié


Saint-François-Longchamp

Saint-François-Longchamp est une station-village située à 1450 mètres d’altitude, aux portes de la vallée de la Maurienne. La station est décomposée en trois hameaux, dont les stations de 1450 et de 1550 qui sont de taille modeste, et un autre ensemble touristique situé à 1650 mètres d’altitude. C'est dans cette dernière qu'est situé le cœur touristique de la station et où l’on retrouve la plupart des commerces et des vacanciers logeant à Saint-François.

Il est possible d’y skier sur 60 kilomètres de pistes desservies par 16 remontées mécaniques. Le domaine étant exposé au sud, il propose des pistes variées qui sont baignées par un ensoleillement assez conséquent sur l'ensemble de la saison hivernale.
Reliée à la station voisine de Valmorel, les deux stations forment l’entité "le Grand Domaine" qui propose un forfait unique permettant de profiter de 160 kilomètres de pistes accessibles grâce à 64 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L’aménagement du front de neige de Saint-François 1650

La station de Saint-François 1650 a ouvert pour la saison 1954-1955 avec le téléski du Lac Bleu et l'hôtel du même nom. Quelques années plus tard, le téléski de la Lune est venu doubler Lac Bleu sur un tracé plus court afin de desservir un espace dédié aux débutants.
En 1963, le téléski du Lac Bleu a été remplacé par un téléski débrayable sur un tracé plus long pour desservir les pentes situées sous le plan d’eau éponyme. En 1968, le téléski de la Lune a été remplacé par un téléski débrayable sur une longueur plus importante.

Image
Les téléskis du Lac Bleu et de la Lune avant 1968 (D.R).


L’année 1978 a été marquée par le remplacement du téléski débrayable du Slalom (construit en 1968 avec la réutilisation du premier téléski de la Lune) par deux nouveaux appareils partant quelques dizaines de mètres plus bas. La même année, le téléski de la Cote 2305 a été installé sur les hauteurs du Lac Bleu pour desservir des pentes réservées aux bons skieurs. En 1981, les téléskis du Lac Bleu et de la Lune ont été rejoints par un téléporté sur la gauche de la station de 1650, afin de créer un nouvel ascenseur pour les futures résidences du Plan Mollaret : le télésiège du Mollaret.

Image
Le départ des téléskis du Lac Bleu et de la Lune au début des années 1990 (D.R).


Au milieu des années 1990, l’exploitant du domaine skiable, en déficit budgétaire, annonçait une fermeture provisoire de la station. Toutefois, le groupe Rémy Loisirs a repris l'exploitation du domaine et y a beaucoup investit. Ce nouvel exploitant du domaine skiable a entrepris dès son arrivée, en 1996, le remplacement des téléskis du Lac Bleu et de la Lune par l'unique télésiège fixe de la Lune Bleue prenant un tracé similaire à l'ancien téléski de la Lune. Grâce aux éléments récupérés des téléskis débrayables du Lac Bleu et de la Lune, l’exploitant a fait construire le téléski du Frêne 2 pour doubler l'appareil du Frêne 1 pour la liaison avec Valmorel. De plus, le téléski débrayable du Rocher Blanc, issu lui aussi de la récupération des téléskis de la Lune et du Lac Bleu a été installé pour rejoindre le téléski de la Cote 2305 depuis l’arrivée du télésiège de la Lune Bleue.

Voici quelques photos du télésiège fixe de la Lune Bleue :

Image
La gare aval, en plein cœur du front de neige principal de Saint-François 1650 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Portée vers le pylône 12 (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont, de type retour fixe (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).



Lune Bleue, direction les Balcons

D’années en années, le télésiège fixe de la Lune Bleue était de plus en plus utilisé. En effet, sa position centrale sur le domaine et sur le front de neige de Saint-François 1650 permettait aux skieurs de rejoindre facilement l’un des points les plus importants du domaine, dont le téléski du Rocher Blanc et la piste verte du Soleil, privilégiée par les écoles de ski pour sa facilité et sa longueur. Cette fréquentation importante des débutants imposait de très nombreux arrêts par des chutes au départ. Un remplacement devenait nécessaire et a été réalisé en 2009 par un nouveau télésiège débrayable six places provenant de la filiale américaine de Poma sur un tracé identique à l'ancien appareil.

Image
La gare aval et le début de la ligne de l'actuel télésiège débrayable de la Lune Bleue (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


L’ancien appareil, qui n’avait que treize ans a été stocké dans l'optique d'un projet d’extension du domaine skiable en direction des Balcons. En effet, cet agrandissement de l’espace skiable a été réalisé en 2013 en réutilisant une partie des éléments de l’ancien télésiège de la Lune Bleue, car de nombreux fûts de cet appareil équipent toujours l’actuel télésiège débrayable.

Le chantier de préparation des pistes des Balcons a été commencé bien avant le début de la construction du télésiège. En effet, les terrassements des pistes ont étés réalisés durant l’automne 2012.
Après des incertitudes concernant la construction du télésiège du Soleil Rouge au printemps 2013, une tranchée taillée dans des arcosses est réalisée courant juillet de la même année. Il a fallu attendre cependant le mois de septembre et début octobre 2013 pour voir arriver les différents éléments qui constituent le futur appareil.

Le 16 octobre, le Super Puma est venu héliporter les pylônes de la ligne, tandis que la gare aval et son chalet de commandes étaient en cours de montage.

Image
Le Super Puma survolant la zone de stockage des pylônes, au sommet du télésiège du Mollaret.

Image
Vue en contre-plongée sur la zone de la gare aval, en cours de montage, tout comme son chalet de commandes.


A la fin octobre, l'ensemble des pylônes et de leurs balanciers étaient montés tandis que la ligne de sécurité était en cours de tirage. Pendant ce temps, la couverture de la gare Alpha était en cours de montage.

Image
La gare Alpha en cours de finitions extérieures. Notons que la poulie motrice n'était pas encore installée.

Image
Le pylône 1.

Image
La partie basse de la ligne, déjà entièrement montée...

Image
... tout comme sur la partie haute.


Le télésiège du Soleil Rouge a été terminé début décembre 2013 et réceptionné à la même période. Le 21 décembre 2013 a été son premier jour d’ouverture publique.

Image
La gare aval sous les premières neiges du mois de décembre.

Image
Ligne depuis la gare aval.



Soleil Rouge, desserte d’un nouveau secteur de ski

Quatre années après son démontage, l'ex télésiège de la Lune Bleue a été déplacé sur un tracé totalement nouveau afin d’agrandir le secteur de Côte 2305. En effet, ce dernier donne accès au lieu-dit des Balcons, à 2270 mètres d’altitude. A l’origine, la construction du télésiège devait permettre de créer trois pistes, dont une bleue, une rouge et une noire. Au final, seule la piste noire n’a pas été créée car elle n’a pas reçu les autorisations nécessaires à sa réalisation.

Le télésiège du Soleil Rouge permet donc de donner accès à deux pistes de ski propre venues agrandir le domaine skiable. De plus, sa facilité d’accès depuis le télésiège débrayable du Marquis permet aux skieurs venant de Saint-François 1450 ou 1550 de pouvoir rejoindre par gravité les téléskis de la Cote 2305 ou du Rocher Blanc ainsi que le télésiège débrayable du Frêne sans passer par celui de la Lune Bleue, qui peut être très fréquenté durant les périodes de vacances scolaires.
Soleil Rouge est donc assez utilisé pour rejoindre la liaison "Grand Domaine" avec Valmorel via le télésiège du Frêne accessible par gravité depuis les Balcons.

Au sommet du télésiège du Soleil Rouge, deux pistes sont desservies :

  • La piste bleue de la Shogun qui rejoint d’abord le sommet du téléski du Rocher Blanc avant de revenir sur le départ du télésiège fixe du Soleil Rouge.
  • La piste rouge du Samouraï. Cette piste débute à quelques mètres après le début de la bleue de la Shogun et se termine en bas du télésiège du Soleil Rouge.

Image
Situation du télésiège du Soleil Rouge sur le plan des pistes de Sant François Longchamp.


On retrouve donc un télésiège fixe Poma qui utilise du matériel provenant de l'ancien TSF4 de la Lune Bleue, tout en conservant la même configuration motrice-tension aval et retour fixe en amont et la récupération des balanciers. Néanmoins, on peut noter la présence de fûts et de quelques potences neufs.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : SOLEIL ROUGE
Maître d'œuvre : CNA
Maître d'ouvrage : ALPES CONTRÔLE
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année d'origine : 1996
Année de construction : 2013
Montant de l'investissement : 3 103 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1587 personnes/heure (* 1725 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 2,30 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Tapis d'embarquement : Non
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1819 m
Altitude amont : 2270 m
Dénivelée : 451 m
Longueur développée : 1440 m
Longueur horizontale : 1346 m
Portée la plus longue : 171,95 m
Survol maximal : 36,4 m
Pente moyenne : 33,51 %
Pente maximale : 57 %
Temps de trajet : 10 minutes 44 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Alpha 350
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 338 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 36 100 daN
Pression nominale : 120 bar
Diamètre poulie motrice : 4000 mm
Nombre de pylônes : 13
Largeur de la voie : 4,2 m

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Sièges Doudouk4
Nombre de véhicules : 139
Dispositif d'accouplement : Pince fixe AR2800

Caractéristiques du câble

Câble récupéré du télésiège de la Lune Bleue.

Année de fabrication : 1996
Année de pose : 2013
Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 42,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x25 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 296 mm
Section du câble : 42 mm²

* Débit théorique.


Ligne et infrastructures du télésiège du Soleil Rouge

La gare aval

La gare aval du télésiège fixe du Soleil Rouge est située à 1819 mètres d’altitude, à l’arrivée des pistes du Samouraï et de la Shogun, en aval de quelques fermes.
Au niveau technique, on retrouve une gare Alpha 350 provenant du télésiège de la Lune Bleue. Elle assure à la fois la mise en mouvement du câble grâce à un moteur électrique à courant continu et la tension dynamique du câble via deux vérins hydrauliques.

Image
La gare aval vue depuis la piste verte de l’Émeraude.

Image
Vue avant.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
La poulie motrice.

Image
L'un des deux vérins hydrauliques assurant la tension du câble.

Image
Gare aval vue depuis la ligne.



La ligne

La ligne du télésiège du Soleil Rouge est longue de 1440 mètres. Après une première portée, les véhicules survolent la piste verte de l’Émeraude. Ensuite commence une partie assez peu pentue jusqu'au cinquième ouvrage. Ce dernier imprime la principale montée du tracé. La pente est à son paroxysme dans la portée entre les pylônes 8 et 9. Le neuvième pylône est situé au dessus une petite falaise.
Les pylônes 10, 11 et 12 rétablissent progressivement le câble dans un plan horizontal jusqu’à l’entrée en gare amont.

Poma a équipé la ligne de 13 pylônes, dont 1 supports et 2 supports-compressions :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 6S/4S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 6SC/6SC
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 8S/6S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 8S/8S

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Longue portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Survol d'un terrain accidenté.

Image
P10.

Image
P11.

Image
P12.

Image
Portée presque plate vers le pylône 13.

Image
P13.



La gare amont

La gare amont est située à 2270 mètres d’altitude, à proximité du départ d’un système de déclenchement préventif d’avalanches de type Catex qui sécurise le secteur.
Au niveau technique, nous retrouvons une poulie de retour fixe standard récupérée du télésiège de la Lune Bleue.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Zoom sur la zone d’arrivée du télésiège vue depuis la piste bleue de la Shogun.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Soleil Rouge est équipé de 139 sièges Doudouk 4 places à assises bicolores fournis par Poma. Ils sont reliés au câble par une pince fixe AR2800. Les garde-corps sont pourvus de reposes skis individuels. Cependant, quelques sièges possèdent une alternance avec deux reposes ski individuels et un pour deux personnes.
A noter qu'au départ, l'ensemble des véhicules était équipé de séparateurs de place en plastique. Après un accident, tous les séparateurs ont été enlevés.

Image
Un siège Doudouk4 en ligne.

Image
L'assise bicolore.

Image
La pince fixe AR2800 vue de dessous.



Soleil Rouge, un nouveau secteur très apprécié

Le télésiège du Soleil Rouge est donc un nouvel appareil desservant de nouvelles possibilités de ski intéressantes ainsi qu’une liaison bis vers Valmorel en évitant de redescendre sur la Lune Bleue pour rejoindre Valmorel depuis le secteur du Roc Noir.
Malgré un temps de montée un peu long pour certains, son confort et son utilité qui n’est plus à démontrer sur le domaine, c'est pourquoi le télésiège du Soleil Rouge est très apprécié. Ce nouvel investissement de la part de Saint-François-Longchamp Labellemontagne s’avère être une réussite.

Image
Soleil Rouge, une réimplantation réussie ainsi qu'un agrandissement intéressant du domaine skiable de Saint-François-Longchamp.


Je tiens à remercier Valmo* et l'OT de Saint-François pour leur partage de photos sur la construction de l'appareil ainsi que flake pour les images de l'ancien télésiège de la Lune Bleue.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace et foon
Date des photos (hors historique) : 10 mars 2014, avril 2014, 10 et 12 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :