En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSF4 Eischoll-Striggen

Eischoll (Rund um Visp)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Nouveauté pour la station de Eischoll, ce télésiège se caractérise par de longues portées et un grand espacement entre les sièges.

Année de construction : 2017

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 19/10/2018 et mise à jour le 14/04/2019
(Mise en cache le 15/04/2019)

Avec les photos de kilano18, je vous présente un reportage sur le :


Image


Eischoll: un village-station caractéristique


Image

Cliquez sur le logo pour découvrir la station



Eischoll-Striggen: l'accès au domaine skiable

Les années 60 ont été une période propice au développement du tourisme hivernal en montagne et de nombreuses stations ont fait leurs débuts à cette époque. Le village d'Eischoll, qui bénéficiait déjà d'un accès direct en téléphérique depuis la plaine, décide aussi de se lancer dans cette activité. C'est en 1966 qu'un téléski de manufacture Bühler est construit entre le village et le plateau de Striggen.


Image
Le premier téléski Eischoll-Striggen Image : Intermezzo - www.sommerschi.com


En 1980 le domaine s'étend en altitude avec la construction du téléski Lohmatte-Erez en amont de Striggen et le téléski Eischol-Striggen est remplacé par un télésiège fixe 2 places.
Il y avait eu entretemps (entre les années 68 et 80) des projets très ambitieux de développement du ski dans la région, le programme étant de relier les domaines naissants de Moosalp, Unterbäch et Eischoll et de conquérir les sommets avoisinants, comme l’Ergischalphorn, l’Augstbordhorn et le Violenhorn, afin de s'imposer comme un très important domaine skiable helvétique. Ces projets ont été très vite abandonnés et il n'en est finalement resté qu'une liaison entre Eischoll et Unterbäch. Les stations se sont donc développées à une échelle beaucoup plus petite et c'est ainsi qu'Eischoll a ciblé plus particulièrement une clientèle familiale.



Image
Cliquez sur la bannière pour visualiser le reportage du télésiège biplace



Après plus de 35 ans d'exploitation, ce télésiège faisait son âge. La concession et l'autorisation d'exploiter venaient à échéance en 2017 et le prolongation de son exploitation aurait nécessité des frais de rénovation très importants. Ceci a décidé l'exploitant à plutôt investir dans une nouvelle installation.


Le chantier

Des études ont menées avant la prise de décision du type d'installation à construire : télésiège fixe à 2 ou 4 places ? remontée neuve ou récupération ?
Au vu de la taille de la station et de la situation de ses finances, il convenait évidemment de trouver une solution aussi économique que possible.
Devant les difficultés techniques et réglementaires liées à une récupération, le choix de SEA (Sportbahnen Eischoll Augustbordregion) s'est porté sur une installation neuve et sur des sièges 4 places, ce qui permettait d'un limiter sensiblement le nombre tout en offrant un débit bien suffisant. C'est la société Garaventa qui a été choisie comme constructeur de la partie électro-mécanique.


Image
Plan et coupes de la gare aval. Source : Garaventa / SEA


Image
Plan et coupes de la gare amont. Source : Garaventa / SEA



Les travaux ont débuté à la fin du mois de juin 2017 par le démontage de l'ancienne installation qui a nécessité un hélicoptère pour le transport des pylônes mais auquel ont aussi participé certains bénévoles du village. Seul le bâtiment en bois de la gare aval (qui s'intègre bien dans le paysage) est conservé pour servir notamment de dépôt de matériel mais aussi pour y installer la caisse et les sanitaires.
Ont ensuite suivi les travaux de terrassement, assez importants au niveau de la nouvelle gare aval, et les fondations pour les piliers des gares et les pylônes.
A la fin septembre la gare aval était montée et les pylônes ont été héliportés le 2 octobre. Le montage de la gare amont a eu lieu en octobre de même que le tirage du câble et son épissure. Les derniers travaux ont été réalisés au mois de novembre qui aussi vu la réalisation des tests.
Tout s'est déroulé conformément au planning et l'ouverture de l'installation a eu lieu le samedi 16 décembre 2017 comme prévu.


Image
Le P1 (monté à la grue avant les autres pylônes) et le montage en cours de la gare aval, devant le bâtiment de l'ancienne.


Image
Dans le fond, construction du pilier de la nouvelle gare amont et au premier plan, les fondations de l'ancienne. La position avancée de la nouvelle gare s'explique
par le fait que le débarquement aura lieu sous poulie alors qu'il se faisait après le dernier pylône et bien avant la gare dans l'ancienne installation.




Pour d'autres photos des travaux, ici le lien vers la page du forum consacrée au chantier du nouveau appareil.


Situation sur le plan des pistes


Image
L'appareil se trouve dans la partie inférieure du domaine avec pour but principal de donner accès au front de neige supérieur et au téléski Lohmatte-Erez.
Il dessert aussi lui-même une unique piste rouge permettant de rejoindre sa station aval.



Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

Télésiège fixe EISCHOLL-STRIGGEN
Exploitant : SEA Sportbahnen Eischoll Augustbordregion
Constructeur : Garaventa
Année de construction : 2017

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes par siège
Débit théorique : 600 personnes/heure à la montée
Exploitation à la descente : Oui, pour les piétons seulement.
Durée du trajet : 6 minutes 48 secondes
Vitesse : 2,3 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1259 m
Altitude amont : 1560 m
Dénivelé : 301 m
Longueur développée : 939 m
Longueur horizontale : 885 m
Pente moyenne : 34%

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Puissance moteur au démarrage: 103 kW
Puissance moteur en service : 72 kW
Type de station amont : Gare compacte "Chairdrive"

Nombre de pylônes : 7
Largeur de voie : 4.8 m
Fabricant du câble : Fatzer
Type d’embarquement : Axe de la ligne
Type de débarquement : Axe de la ligne
Aide à l’embarquement : Aucune
Sens de la montée : Droite

Nombre de sièges : 35
Espacement entre les sièges : 54 m
Cadencement : 23,5 sec à vitesse maximale

Commande et télésurveillance : Frey AG


Infrastructures du télésiège Eischoll-Striggen

Garaventa a livré ici un télésiège fixe 4 places dans lequel l'accent a été mis sur les aspects budgétaires en évitant toute dépense inutile. L'installation ne présente pas de grandes particularités au niveau de la technique et des infrastructures, en notant toutefois que la gare amont est motrice-tension.
Le télésiège, qui n'est exploité qu'en hiver, peut être utilisé à la montée aussi bien par les skieurs/snowboarders que par les piétons, et à la descente uniquement par les piétons. Ceci explique que l'on trouve dans les 2 gares des rails guides pour les sièges des 2 côtés (embarquement et débarquement).
La puissance du moteur est relativement faible pour une telle installation et s'explique par le nombre peu élevé de sièges (espacés de 54 mètres sur la ligne) qui se traduit par un débit horaire maximum de 600 personnes, assez bas pour un TSF4 mais suffisant pour la station.


La gare aval : Eischoll

Située un peu au-dessus du village, la gare aval est placée devant la bâtiment de celle du télésiège biplace précédent, sur un terrain légèrement surélevé par rapport à celui de l'ancienne gare. Cette dernière accueille les caisses, les sanitaires et sert aussi de dépôt de matériel et d'atelier.
La gare qui repose sur un unique pilier en béton est constituée d'une simple poulie retour fixe. Comme l'espace horizontal est assez réduit dans l'axe de la ligne, le premier pylône est collé à la gare et engendre une montée rapide de ligne. Les rails guides des sièges, horizontaux au niveau de la gare, se prolongent, inclinés, sous une partie du pylône.
L'accès se fait par la gauche en regardant vers l'amont (côté où arrive la piste) et il faut passer derrière la nouvelle gare pour embarquer du côté droit dans l'axe de la ligne.


Image
Vue large sur le village et la gare aval du télésiège.

Image
En se rapprochant légèrement.

Image
Le P1 et la gare devant le bâtiment de l'ancienne.

Image
Le P1 et la gare. On peut remarquer la forme du rail guide en bas à droite.

Image
La gare et le début de la ligne.

Image
Sur la gauche, la zone de débarquement des piétons à la descente.

Image
Gros plan sur la gare et la poulie.

Image
Vue de l'arrière avec les portillons de cadencement au premier plan à droite.

Image
La poulie en contre-plongée

Image
L'embarquement.



La ligne

De par la position des gares par rapport aux anciennes, la ligne a été très légèrement raccourcie par rapport à celle du biplace. Mais la réduction du nombre de pylônes a été plus importante puisque la nouvelle n'en compte que 7 (tous tubulaires à section cylindrique) pour 11 sur l'ancienne. La création de longues portées a été rendue possible par le faible nombre de sièges sur l'installation.


Image
Sortie de gare et le P1 qui imprime une forte pente à la ligne.

Image
P2.

Image
Portée P2-P3.

Image
P3.

Image
Portée P3-P4.

Image
P4.

Image
Longue portée P4-P5.

Image
Au milieu de la portée.

Image
P5.

Image
Autre longue portée P5-P6.

Image
Croisement avec la piste rouge de retour vers l'aval.

Image
P6.

Image
Portée P6-P7.

Image
P7.

Image
Arrivée en gare amont.


La gare amont : Striggen

La gare amont se trouve sur une petite crête devant le plateau de Striggen qui accueille des hameaux comme Senggalp ou Lohmatte, où est située la gare aval du téléski menant à Erez. Le débarquement se fait sous la poulie, dans l'axe de la ligne.
Cette gare motrice-tension compacte de type "Chairdrive" repose sur un large pilier en béton. Le moteur et le réducteur sont situés sous la poulie motrice installée sur une structure mobile qui assure la tension de l'installation grâce à une vérin piloté par une centrale hydraulique (gérant aussi les freins) située dans le pilier central.
Un potence avec un petit rail se service est située à côté de la gare afin de recevoir la benne de service et si nécessaire un siège.


Image
Vue de face avec l'aire de débarquement sur la gauche.

Image
Sur la gauche le local de contrôle ainsi que le local électrique et la motorisation de secours.

Image
Vue plus large de trois quarts.

Image
L'accès à la descente pour les piétons se fait à l'extrême droite.

Image
Sur la droite le petit rail de service équipé d'une plateforme.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue de profil en contre-plongée.

Image
Vue de face.



Les véhicules et pinces

Les sièges quadriplaces ont une bel aspect avec leurs assises alternées bleues et noires et semblent confortables. Comme déjà indiqué, leur nombre est assez faible, 35, ce qui donne un espacement de 54 mètres entre les sièges sur la ligne et un cadencement de 23,5 secondes à la vitesse maximale de 2,3 m/sec.


Image
Un siège en ligne.

Image
Un siège vu d'un peu plus bas.

Image
La pince fixe.


Autres photos


Image
Le dernier pylône P7.

Image
Une partie de la portée P6-P7 au-dessus de la piste.

Image
Une portion de la longue portée P5-P6.

Image
La fin de la ligne.


Vidéo

Un lien vers une vidéo de l'installation réalisée par Gondelbahn Monde : https://www.youtube.com/watch?v=S4c67Gvg9rE


Conclusion

Il était essentiel pour Eischoll de trouver une solution face à l'échéance de la concession du télésiège biplace Küpfer. Soit faire de coûteux travaux de rénovation pour en prolonger la vie mais aussi s'exposer à des frais de maintenance assez élevés, soit investir dans une nouvelle installation aussi économique que possible aussi bien à l'investissement qu'en terme d'exploitation.
Même si le débit n'était pas un problème, l'augmentation de 50% offerte par le nouveau télésiège quadriplace est bienvenue et le nouvel appareil est aussi un élément très positif pour l'image de cette petite station qui peut voir l'avenir avec optimisme.


Image
Eischoll-Striggen, un investissement simple et réussi !


Fin du reportage.
A bientôt !


Texte et bannière : Artsinol
Photos : kilano18
Relecture : benbel



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :