En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Blida

Blida


Blida
Photo Rodo_Af
Description rapide :
Blida, surnommée La ville des roses, est située à 42 km d’Alger, au pied de l’Atlas tellien à 260 mètres d’altitude. Elle abrite environ 450 000 personnes, agglomération incluse, et est reliée à la capitale via une large autoroute et à une ligne de chemin de fer utilisée par de multiples navettes tout au long de la journée.
Blida, qui fût fondée par les Morisques, les Maures d’Espagne expulsés à partir de 1630, est depuis la période française une ville de garnison militaire.
Durant la période coloniale, la ville, sous-préfecture du département français d’Alger, dû sa renommée à la qualité de vie apporté par la forte présence de colons européens qui s’installèrent dans cette zone fertile, et créèrent une nouvelle ville moderne.

Après l’indépendance, Blida devint la capitale de la fameuse Mitidja, plaine fertile de l’Algérie où l’on compte par milliers les orangers, grenadiers, et pommiers.
Puis, en 1974, la ville obtient le statut de wilaya (préfecture), ce qui provoqua la venue importante de migrants venant de l’intérieur du pays ainsi que de fonctionnaires devant occuper des postes administratifs. Cette nouvelle population donna à Blida un cachet cosmopolite qui s’adapta au statut particulier de la ville traditionnelle.
Durant la « décennie de la tragédie » (1993 à 2003), la guerre civile qui bouleversa le pays, Blida et ses environs furent le théâtre de nombreuses violences, ce qui transforma lentement cette ville d’art et de traditions en une « ville-dortoir » pour certains ou ville de petits commerces pour d’autres.
Néanmoins, cette belle citée arabo-andalouse est la porte d’entrée du magnifique parc national de Chréa où les algérois viennent admirer les beautés de la montagne durant les 4 saisons de l’année.




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de ce site :


    • La base de données contient 1 reportage pour ce site
       
       
       
      Appareil :
      Mise en service :
      Fin de service :
       
       
       
      Vues :
      Constructeur :
       
      1984
      Pas de photos
      pas de video
      PDF
      vu 10239 fois




    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.