En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Dorénaz

Dorénaz


Dorénaz
Photo : Nico05
Description rapide :
Dorénaz est une petite commune du Bas-Valais située dans la plaine du Rhône, entre les villes de Saint-Maurice et de Martigny. La commune qui compte près d’un millier d’habitants regroupe le village de Dorénaz (450 m) ainsi que les hameau d’Alesse, Champex et La Giette.
Si Dorénaz n’est de loin pas l’une des régions les plus touristiques du Valais, elle accueille néanmoins divers manifestations sportives et culturelles, notamment le Trophée du Scex Carro, une course à pied sur près de 1550 m de dénivelé.

Les possibilités de randonnées dans la région sont nombreuses, en particulier depuis l’arrivée du téléphérique. Et surtout, la piste de descente en VTT reliant Champex à Dorénaz, ouverte toute l’année, voit sa renommée grandir d'année en année. (Nico05)




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de ce site :


    • La base de données contient 1 reportage pour ce site
       
       
       
      Appareil :
      Mise en service :
      Fin de service :
       
       
       
      Vues :
      Constructeur :
       
    Auteur de la description de la station : Nico05
    Section écrite le 30/10/2020 et mise à jour le 30/10/2020
    (Mise en cache le 30/10/2020)

    Salut à tous, explorez maintenant la région de Dorénaz, en Valais.

    Image


    Sommaire :

    1. Dorénaz aujourd'hui
    2. Situation géographique
    3. L'histoire de Dorénaz
    4. La commune en images
    5. Conclusion

    1. Dorénaz aujourd'hui

    Dorénaz est une commune du Bas-Valais comptant 970 habitants et faisant partie du district de Saint-Maurice. Outre le village de Dorénaz, situé à 450 mètres, la commune regroupe les hameaux d'Alesse et de Champex d'Alesse. Le village de Dorénaz se trouve sur la rive droite du Rhône, à mi-chemin entre Saint-Maurice et Martigny.
    La commune a joué et joue un rôle dans l'économie industrielle valaisanne.
    Du côté du tourisme, la région n'est de loin pas la plus connue du Valais mais accueille tout de même quelques manifestations sportives et culturelles, à l'image du Trophée du Scex Carroz (course à pieds évoluant sur plus de 1500 m de dénivelé).
    Mais, depuis l'arrivée du téléphérique, de nombreuses promenades sont proposées. Les sportifs viennent également profiter de la célèbre piste de descente en VTT reliant Champex à Dorénaz.

    2. Situation géographique

    Image
    Situation de Dorénaz dans la Suisse (image de Swisstopo)

    Image
    Situation de Dorénaz dans le Valais (image de Swisstopo)

    Image
    La commune de Dorénaz (image de Swisstopo)


    3. L'histoire de Dorénaz

    L'ère des mines :

    Source : "L'activité minière sur la commune de Dorénaz" (https://doc.rero.ch/record/21264/files/I_N177_2003_169.pdf)

    Dès la moitié du 19ème siècle, la commune de Dorénaz se tourna vers l'industrie minière. Elle joua même un rôle de pionnière dans ce domaine. Plusieurs mines d'ardoises ainsi qu'une mine de charbon furent exploitées.
    Les diverses mines d'ardoises étaient réparties sur tout le coteau de Dorénaz. La mine de charbon, quant à elle, se trouvait à La Méreune, au-dessus de Champex d'Alesse.
    Jusqu'au début du 20ème siècle, les matériaux extraits étaient descendus dans des sacs à dos de mulets. Mais en 1918, le premier téléphérique de transport vit le jour. Il reliait Vernayaz à Dorénaz, puis Dorénaz au lieu dit "La Méreune". Un véritable village fut bâtit à l'entrée des galeries afin de pouvoir proposer aux mineurs un logement sur place.
    L'exploitation du charbon marchait bien, notamment avec la demande élevée durant la seconde guerre mondiale, et la société fut rachetée.
    Plusieurs autres petits téléphériques et funiculaires furent construits pour faciliter le transport depuis les diverses mines.
    La vie au village de La Méreune ne fut pas toujours des plus agréable. Les dortoirs étaient occupés nuit et jour, les équipes se relayant au travail. Les jeux d'argents étaient interdits afin que les ouvriers n'y laissent pas toute leur paie.
    Mais en 1953, le site de La Méreune fut délaissé de ses exploitants. Les infrastructures restèrent à l'abandon.
    En 1968, la commune imposa le démantèlement l'ancien téléphérique de transport. Un projet de remise en état exista dans les années 80, mais restera finalement au fond des tiroirs.
    L'industrie minière de Dorénaz appartient donc désormais au passé.

    Image
    Téléphérique pour la mine traversant la plaine du Rhône, vers 1930 (DR : A. Kern, coll. Pillet, Médiathèque Valais – Martigny)

    Image
    Village industriel de La Méreune, vers 1920 (DR : A. Kern, coll. Pillet, Médiathèque Valais – Martigny)


    Le développement et le téléphérique :

    La commune de Dorénaz se développait et se modernisait peu à peu, comme beaucoup d'autres communes du Valais.
    Par exemple, le téléphone arriva entre 1901 et 1916. En 1921, l'électricité fut installée au village de Dorénaz, puis un peu plus tard dans les hameaux d'Alesse et Champex.
    En 1956, petit tournant au niveau sportif, le ski club "La flèche bleue" fut fondé.
    C'est deux ans plus tard que l'on inaugura le téléphérique reliant Dorénaz à Alesse et Champex, et la société de développement par la même occasion.
    Le téléphérique sauva les hameaux de Champex et Alesse. En effet, ces localités étaient victimes de l'exode rural. Les activités de la mine de charbon avaient cessé quelques années plus tôt, et le travail de la terre devenait trop incertain pour faire vivre tout un village. De plus, l'accès à la plaîne n'était possible qu'à pieds ou à dos de mulet, les habitants ne pouvant de ce fait pas travailler dans la plaine du Rhône. Les familles commencèrent donc à quitter leur terre d'origine.
    Que faire pour parer à un abandon total des hameaux d'altitude ? Une route ? Trop compliqué et onéreux. La commune songea donc à un téléphérique. Celui-ci coûterait moins cher à long terme, serait plus rapide, accessible à tous et offrirait des emplois. Là était la solution !
    La construction de l'installation commença en 1956. Deux ans après, le téléphérique était opérationnel.
    Outre un effet bénéfique pour la population, le téléphérique DAC ouvrit la porte au tourisme. Les gens de la ville empruntaient l'installation et se retrouvaient en sept minutes à plus de 1100 mètres d'altitude dans un cadre naturel et grandiose. Quelques bistrots ouvrirent donc dans les environs.
    Eté comme hiver, la région accueillait des personnes désireuses d'air frais et de montagne.
    Cependant, l'endroit ne se développera jamais vraiment en matière de tourisme. Par exemple, aucun téléski de fut jamais construit dans les environs, ce qui était pourtant assez classique à une certaine époque.
    En fait, la commune n'eut pas d'ambition particulière en ce sens. Les sociétés villageoises et les activités qu'elles proposaient étaient gérées "par les habitants, pour les habitants".
    A l'occasion de ses 30 ans, en 1988, le téléphérique fut rénové et les anciennes cabines remplacées par les actuelles.
    En 2003, Dorénaz n'oubliant pas son passé industriel, une usine d'embouteillage d'eau fut construite.
    Aujourd'hui, d'un côté touristique, le téléphérique offre aux visiteurs de belles possibilités de randonnées, avec notamment la buvette de La Giettaz, ainsi qu'une belle piste de VTT.

    Image
    Archives du Nouvelliste, 4 février 1956 (tous droits réservés)

    Image
    Archives du Nouvelliste, 25 juin 1958 (tous droits réservés)

    Image
    Archives du Nouvelliste, 28 juin 1988 (tous droits réservés)


    4. La commune en images

    Image
    Pont de Dorénaz

    Image
    Le Pont de Dorénaz

    Image
    Dorénaz

    Image
    La gare aval du téléphérique DAC

    Image
    La gare aval avec l'arrêt de bus

    Image
    Le restaurant La Rose Rouge à Dorénaz

    Image
    Vue plongeante sur Dorénaz depuis le téléphérique

    Image
    Alesse

    Image
    Alesse et le téléphérique

    Image
    La petite chapelle d'Alesse

    Image
    Les traditionnels toits en ardoises

    Image
    Alesse vu depuis le téléphérique

    Image
    La Pointe de Brésery enneigée

    Image
    Champex d'Alesse

    Image
    Une partie du hameau de Champex d'Alesse

    Image
    Champex face aux cimes enneigées

    Image
    La gare amont du téléphérique DAC

    Image
    Panorama depuis Champex avec notamment la Dent du Salantin et les Dents du Midi

    Image
    La Giette

    Image
    La buvette de la Giétaz

    Image
    Les mayens de la Giette

    Image
    Téléphérique DAC

    Image
    La cabine passant le P2

    Image
    La gare intermédiaire d'Alesse

    Image
    Cabine 2 sur la ligne

    Image
    Un peu plus haut sur la ligne


    5. Conclusion

    Dorénaz est une petite commune valaisanne n'ayant au premier abord rien de très particulier.
    Néanmoins, la région est réputée pour le VTT, pour la randonnée et pour son petit téléphérique !
    Les petits hameaux typiques d'Alesse et Champex ou la vue superbe sur les montagnes sauront ravir les visiteurs.
    Le téléphérique, dont la concession a été prolongée en 2020, continuera quelques années encore de servir de trait d'union entre plaine et montagne.

    Photos : Nico05 (13 octobre 2020)
    Textes : Nico05
    Bannière : Artsinol

    Liens utiles :

    Société de développement : sd-dorenaz.ch

    Commune de Dorénaz : dorenaz.ch

    Martigny Région : martigny-region.ch

    Reportage sur le TPH Dorénaz - Champex d'Alesse :
    Image

    Vidéo du TPH Dorénaz - Champex d'Alesse par Gondelbahn Monde :
    Image





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.