En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Bonneval-sur-Arc (Haute Maurienne Vanoise)

Bonneval-sur-Arc (Haute Maurienne Vanoise)


Bonneval-sur-Arc
Photo valcelouis
Description rapide :
Située en Savoie (région Auvergne-Rhône-Alpes), au pied du col de l’Iseran (2764 mètres d’altitude), la station de Bonneval-sur-Arc attire les skieurs avides de grands espaces ainsi que les vacanciers en quête de ressourcement.

Classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », Bonneval-sur-Arc est paré de chalets traditionnels bâtis de pierres de taille et coiffés de toits en lauzes. Porte d’entrée du Parc National de la Vanoise, perché à 1800 mètres d’altitude au cœur d’une montagne authentique et préservée, Bonneval-sur-Arc propose de se détendre au rythme de cette nature intacte.

Le domaine skiable de Bonneval-sur-Arc, étagé entre 1800 et 3000 mètres d’altitude sous la Pointe d’Andagne (3217 mètres), fait partie de ces spots de glisse à taille humaine (20 kilomètres de pistes), réservant un terrain de jeu varié, engagé par endroits, sur un dénivelé important et intégré à un paysage saisissant de haute montagne. Plus que le nombre de kilomètres de pistes, c’est donc la qualité de son domaine qui fait de Bonneval-sur-Arc un spot de glisse d’exception !




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de la description de la station : valcelouis
    Section écrite le 08/05/2018 et mise à jour le 09/05/2018
    (Mise en cache le 09/05/2018)

    Bonneval-sur-Arc – Haute Maurienne Vanoise
    Savoie (73) – France


    Image


    Au sommaire de cette présentation :

    1 → Introduction
    2 → Histoire
    3 → 2 villages différents pour un domaine skiable
    - Le domaine skiable
    - Les villages et départs de ski
    4 → Les remontées mécaniques
    5 → Infos pratiques
    6 → Conclusion


    1 → Introduction

    Située en Savoie (région Auvergne-Rhône-Alpes), au pied du col de l’Iseran (2764 mètres d’altitude), la station de Bonneval-sur-Arc attire les skieurs avides de grands espaces ainsi que les vacanciers en quête de ressourcement.

    Classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », Bonneval sur Arc est paré de chalets traditionnels bâtis de pierres de taille et coiffés de toits en lauzes. Porte d’entrée du Parc National de la Vanoise, perché à 1800 mètres d’altitude au cœur d’une montagne authentique et préservée, Bonneval-sur-Arc propose de se détendre au rythme de cette nature intacte.

    Le domaine skiable de Bonneval sur Arc, étagé entre 1800 et 3000 mètres d’altitude sous la Pointe d’Andagne (3217 mètres), fait partie de ces spots de glisse à taille humaine (20 kilomètres de pistes), réservant un terrain de jeu varié, engagé par endroits, sur un dénivelé important et intégré à un paysage saisissant de haute montagne. Plus que le nombre de kilomètres de pistes, c’est donc la qualité de son domaine qui fait de Bonneval-sur-Arc un spot de glisse d’exception !

    Image
    La vallée de la Haute-Maurienne.


    Image
    Vue d’ensemble du domaine et des villages.


    2 → Histoire

    En 1532, l'évêque de Maurienne érige Bonneval en paroisse indépendante ; elle était jusque-là dépendante de Bessans. Les habitants, au-delà des travaux agricoles, exploitent deux mines de fer.
    Lors de l'annexion du duché de Savoie par les troupes révolutionnaires françaises en 1792, la vallée de la Maurienne appartient au département du Mont-Blanc. La commune de Bonneval est rattachée administrativement au canton de Lanslebourg, au sein du district de Saint-Jean-de-Maurienne. Lors de la réforme administrative de 1798 et la création du nouveau département du Léman, la situation de rattachement administrative de Bonneval ne change pas.
    La commune de Bonneval prend le nom de Bonneval-sur-Arc le 4 décembre 1899.
    Lors des migrations de peuplement des XVIIIème et XIXème siècles, les gens de Bonneval partent à Paris ou dans les vallées italiennes. Le piémontais est d'ailleurs couramment parlé et il semble que « la moitié des guides ont quelques connaissances d'anglais ».
    Élu maire en 1956, Gilbert André (né dans les Vosges en 1927) conserve ce mandat plusieurs décennies et fut l'un des artisans de la conservation du patrimoine de Bonneval. Il est aussi l'un des pionniers à l'origine de la création du parc national de la Vanoise. Plus tard, en 1967, les premières remontées mécaniques sont construites : Bonneval-sur-Arc choisit alors de se tourner vers le ski de piste à taille humaine tandis que la commune voisine de Bessans s'oriente elle vers le ski de fond.
    Aux XXème et XXIème siècles, Bonneval-sur-Arc vit notamment de l'agriculture de montagne et du tourisme rural, tout en cherchant à conserver une identité et une authenticité avec la rénovation des maisons du village. Depuis un demi-siècle, Bonneval-sur-Arc est un modèle de village alpin, à l'opposé des grandes stations touristiques. Les acteurs locaux cherchent à promouvoir ce « modèle » en adhérant par exemple à l'association des Plus Beaux Villages de France, comme 153 autres communes françaises ou en participant au concours de l'édition 2015 de l'émission de télévision française Le Village préféré des Français sur France 2, aux côtés de 22 autres villages français, en représentant la région Rhône-Alpes.

    Image
    Borne kilométrique au bord de la route montant au col de l'Iseran.


    3 → 2 villages différents pour un domaine skiable

    Le domaine skiable

    Le domaine skiable de Bonneval-sur-Arc offre 20 pistes (5 vertes, 8 bleues, 5 rouges, 2 noires) pour 20 kilomètres de glisse échelonnés entre 1800 et 3000 mètres d’altitude et répartis sur 3 secteurs : Valonnet, Lacs et 3000. Les 1200 mètres de dénivelé sont accessibles via 11 remontées mécaniques (3 télésièges et 8 téléskis).

    Les pistes de Bonneval-sur-Arc proposent un ski pour pratiquants avertis sur le haut du domaine où les pistes rouges et noires sont engagées. Les secteurs Vallonet et Lacs offrent toutefois la possibilité aux débutants et aux skieurs intermédiaires de prendre du bon temps sur quelques pistes vertes et bleues.

    Point d’accord des skieurs de tous niveaux : le panorama depuis le sommet du domaine à 3000 mètres d’altitude qui impose un sentiment d’humilité face au paysage à 360° qui se déploie devant soi. Depuis la Barre des Ecrins aux Aiguilles d’Arves, en passant par les sommets du Parc national de la Vanoise, du Col de l’Iseran et de la chaine frontalière avec l’Italie, juste sous l’Albaron, culminant à 3637 mètres d’altitude, on est happé par le spectacle.

    Image
    Croisement de pistes près du télésiège des 3000, dans un cadre sublime.


    Image
    Accès au télésiège des 3000 sur fond de la vallée.


    Image
    Fin de la piste de l'Aiglon.


    Image
    Vue du plateau du Criou depuis l'arrivée du téléski du Moulinet.


    Pour les familles et les novices, trois espaces leur sont spécifiquement réservés sur le bas du domaine skiable sur les pistes vertes « Mésange » (desservie par le téléski du Pré du Vas), « Corneille » (desservie également par le téléski du Pré du Vas) et « Poussin » et « Bouvreuil » (desservies par le téléski de la Pierre Fendue).

    Image
    Les pistes de la prairie centrale sont desservies par le téléski du Pré du Vas.


    Image
    La zone d'apprentissage de Pierre Fendue.


    Image
    La zone d'apprentissage desservie par le téléski du Chalençon sur le plateau du Criou.


    Une fois les premières techniques acquises, aucune hésitation : direction la piste bleue "Polo Boniface" pour de belles courbes tout en douceur. Puis une montée s’impose sur le secteur des Lacs pour se régaler des pistes bleues et rouges tranquilles et peu fréquentées.

    Image
    La piste Polo Boniface redescendant au pied du village et du télésiège.


    La particularité du domaine skiable de Bonneval-sur-Arc réside essentiellement dans les nombreuses possibilités de freeride accessibles depuis les remontées mécaniques (attention toutefois aux risques d’avalanches : se renseigner auprès du service des pistes avant de se lancer…).

    Afin de glisser autrement, la station de Bonneval-sur- Arc propose :
    - un boardercross (enchainement de bosses, virages relevés) le long de la piste bleue « Chardonneret » accessible par le téléski du Moulinet.
    - un snowpark (quelques bosses de différents niveaux : vert, bleu et rouge) situé le long de la piste rouge « Pinson » que l’on rejoint via le téléski de la Barme.

    Un plan des pistes est disponible en haut de la page.

    Les villages et départs de ski

    Le village de Bonneval-sur-Arc se décompose en deux villages distincts : le vieux village, majoritairement composé de vieilles maisons en pierre, d’étables, de l’église et de son cimetière ainsi que des quelques magasins, et le village de Tralenta, plus moderne, doté de magasins, de la mairie et du service des pistes ainsi que de maisons en pierre et bois.
    Entre les deux villages se situe une prairie idéale pour bien apprendre à skier : un téléski dessert deux pistes différentes qui permettent de s’initier aux joies de la glisse.
    Le départ du domaine skiable se situe au pied du village de Tralenta. De là se situe le départ du télésiège du Vallonet qui permet de rejoindre les pistes d’altitude.
    En quelques photos, découvrez les différents villages et zones de ski :
    - le vieux village :

    Image
    La place centrale du vieux village.


    Image
    Les ruelles étroites du vieux village.


    Image
    Le vieux village au loin.


    - la zone débutante entre les deux villages :

    Image
    La prairie centrale.


    - le village de Tralenta :

    Image
    L'accès au village de Tralenta depuis la prairie centrale.


    Image
    Montée dans le village à gauche, et accès au téléski de Pierre Fendue à droite.


    Image
    La rue principale du village de Tralenta.


    Image
    Un antique siège de télésiège présent à un magasin de sport.


    Image
    Le parking à la journée, situé tout en haut du village de Tralenta.


    Image
    Vue du village de Tralenta depuis le haut du téléski de Pierre Fendue.


    - le départ du télésiège du Vallonet pour l’accès au domaine skiable d’altitude :

    Image
    Accès au télésiège du Vallonet et aux caisses.


    Les deux villages sont reliés en été comme en hiver par la route de la vallée. Celle-ci se termine au village de Tralenta en hiver puisque la route montant au col de l’Iseran n’est pas déneigée en hiver.
    Pour faciliter les liens entre les deux villages (notamment pour les skieurs venant du vieux village et désirant se rendre au départ du télésiège du Vallonet), une navette est mise en place à l’aide d’un minibus spécialement équipé pour porter le matériel de ski. La navette (ligne 6 du réseau de bus de la vallée) est gratuite.

    4 → Les remontées mécaniques

    Les remontées mécaniques du domaine skiable sont exclusivement constituées de téléskis et de télésièges. Il y a au total 11 remontées mécaniques dont 3 télésièges fixes, 7 téléskis et 1 tapis.
    En été, un télésiège est ouvert aux piétons et aux VTT : le télésiège du Vallonet au départ de Tralenta. En hiver, les piétons et les randonneurs en raquettes peuvent également emprunter cette même remontée mécanique (notamment pour le restaurant d’altitude).

    Des reportages sur les remontées mécaniques du domaine skiable sont présents en haut de cette page.
    Des historiques détaillés sont présents dans quelques reportages afin de découvrir l’histoire de plusieurs secteurs plus précisément.

    Comme vous aurez pu le voir, il y a des remontées mécaniques à la hauteur du domaine skiable. Il est très rare d’y faire de l’attente, ce qui permet de profiter largement des pistes.
    Pour se faire une idée rapide et claire de l’historique des remontées mécaniques du domaine skiable, voici une liste récapitulative :

    1968 : Télésiège du Vallonet / Téléski du Chalençon

    1969 : Téléski du Pré du Vas

    1972 : Téléski de la Barme

    1973 : Téléski du Moulinet

    1974 : Téléski d’Andagne

    1977 : Téléski de la Pierre Fendue / Téléski de Péchaillet

    1979 : Téléski du Lac (I) / Téléski du 3000

    1988 : Télésiège du Vallonet / Téléski de Pierre Fendue

    1995 : Télésiège d’Andagne

    1996 : Télésiège du 3000

    2002 : Téléski du Lac (II)

    2011 : Téléski du Chalençon

    2017 : Téléski du Pré du Vas / Téléski de Pierre Fendue

    En été, de début juillet à fin août, le télésiège du Vallonet est ouvert aux piétons et randonneurs, mais aussi aux cyclistes. Les billets sont vendus au départ du télésiège et dans l’office de tourisme. Des billets à un seul passage peuvent être achetés, tout comme un forfait pour la journée.
    Les sièges du télésiège sont équipés de bras pour accrocher des vélos ou autres véhicules légers.

    Image
    Départ du télésiège du Vallonet.


    Image
    Arrivée au plateau du Criou.


    Image
    Arrivée du télésiège du Vallonet.


    5 → Infos pratiques

    L’office de tourisme, les bureaux du domaine skiable et des remontées mécaniques, les cours de ski et la mairie sont réunis au même endroit en bas du village de Tralenta à côté de la prairie débutante.
    Plusieurs parkings gratuits existent tout le long du village afin de garer les véhicules : un en arrivant depuis la route venant de la vallée devant le vieux village, un le long du tout début de la route menant au col de l’Iseran, et un tout en haut du village de Tralenta proche des pistes. On peut également garer son véhicule dans la grande rue dans le village de Tralenta.

    Image
    La mairie, abritant également les locaux de l'ESF et des caisses pour le domaine skiable.


    Le domaine skiable de Bonneval-sur-Arc est équipé de la technologie mains libres (tout comme toutes les stations de la vallée) par Skidata®, c’est-à-dire qu’il n’y a pas besoin de sortir son forfait de sa poche mais juste de passer nous-mêmes dans le tourniquet, celui-ci détectant et contrôlant la présence du forfait dans notre poche.

    Image
    La technologie mains-libres est utilisée sur le domaine skiable avec des bornes Skidata®.


    6 → Conclusion

    En conclusion, Bonneval-sur-Arc est un domaine skiable tranquille situé dans un panorama magnifique près du parc naturel de la Vanoise. L’atout familial du domaine skiable fait que cette station est très prisée des débutants... mais aussi par tous les adeptes de pistes noires et autre glisse ludique. Le cachet des villages permet également de se sentir totalement à l’écart du monde.
    Autre atout du domaine skiable, il y a très peu de personnes qui dévalent les pistes à pleine vitesse de manière très dangereuse comme il y a souvent le cas dans les grandes stations, ce qui est un grand plus de sécurité sur le domaine skiable.
    Les remontées mécaniques, très adaptées dans l’ensemble, permettent de ne réaliser que très peu d’attente.

    Image
    Bonneval-sur-Arc possède des remontées mécaniques adaptées.


    Je tiens à remercier l’ensemble du personnel de la station pour son accueil et sa gentillesse.

    Photos : valcelouis et Monts-Jura
    Texte et mise en page : valcelouis

    © valcelouis – Tous droits réservés





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.