En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Garmisch-Partenkirchen - Classic

Garmisch-Partenkirchen - Classic


Garmisch-Partenkirchen - Classic
Rodo_Af
Description rapide :
Dominée par la majestueuse Zugpitze, point culminant de l'Allemagne du haut de ses 2962 mètres, le village de Garmisch-Partenkirchen est la station alpine la plus connue de Bavière. Fort de son cadre remarquable, l'endroit s’ouvre au tourisme dès la fin du XIXè siècle. Les curistes et les amateurs de nature vont contribuer à faire connaître le lieu, mais c’est surtout avec l'expansion des sports d'hiver que la station se développe. C'est donc, fort logiquement, dès 1926 que Garmisch reçoit sa première remontée : le téléphérique du Kreuzeck, ligne historique de la station.

Garmisch-Partenkirchen dispose de deux domaines skiables non reliés :
- le domaine Classic, à Garmisch-Partenkirchen lieu des épreuves de Coupe du Monde FIS ;
- le domaine de la Zugpitze, à quelques encablure du village, sur les pentes du prestigieux sommet du même-nom.

Au village même, le domaine Classic qui intègre les secteurs du Kreuzeck, de l’Alpstitz et du Hausbergn offre des pistes de tous niveaux. L’ensemble se développe au cœur des mélèzes entre 740 et 2050 mètres d’altitude.
Notons tout de même que la taille du domaine et l’altitude restent relativement modestes ; mais skier à Garmisch, c’est, avant toute chose.
C’est skier sur deux pistes de légende :
- La piste Olympique des Jeux d’hiver de 1936, que Garmisch, fort de ses équipements modernes, organise cette année là dans le climat politique perturbé d’avant-guerre. Avancée majeure : les JO d’hiver vont, pour la première fois de leur histoire, recevoir une épreuve de ski alpin. Celle-ci se déroulera sur les pentes du Kreuzeck sur cette piste Olympique, une descente classée rouge longue de quatre kilomètres.
- La piste noire du Kandahar, directement tracée sous le téléphérique, reçoit régulièrement la mythique compétition du même nom ainsi que la coupe du monde de ski FIS. Cette piste a accueilli les Championnats du Monde de ski alpin en 1978 et de 2011.




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Auteur de la description de la station : Rodo_Af
    Section écrite le 30/03/2020 et mise à jour le 31/03/2020
    (Mise en cache le 31/03/2020)

    Garmisch-Partenkirchen : Bavière

    Dominée par la majestueuse Zugpitze, point culminant de l’Allemagne du haut de ses 2962 mètres, la ville de Garmisch-Partenkirchen est la station alpine la plus connue de Bavière. Fort de son cadre remarquable, l’endroit s’ouvre au tourisme dès la fin du XIXè siècle. Les curistes et les amateurs de nature vont contribuer à faire connaître le lieu, mais c’est surtout avec l’expansion des sports d’hiver que la station se développe. C’est donc, fort logiquement, dès 1926 que Garmisch reçoit sa première remontée : le téléphérique du Kreuzeck, ligne historique de la station.

    Garmisch-Partenkirchen dispose de deux domaines skiables non reliés :
    - le domaine Classic, à Garmisch-Partenkirchen lieu des épreuves de Coupe du Monde FIS
    - le domaine de la Zugpitze, à quelques encablures du village, sur les pentes du prestigieux sommet du même-nom.

    Localisation de Garmisch-Partenkirchen :
    Image

    Bienvenue à Garmisch-Partenkirchen...
    Image

    … charmante ville de Bavière :
    Image

    Le ski est une vieille tradition à Garmisch :
    Image



    Garmisch Zugspitze :


    Située à 75 kilomètres à vol d´oiseau de Munich et d´Innsbruck, la Zugspitze est un sommet à cheval sur la frontière entre la Bavière et le Tyrol, et constitue le point le plus haut d’Allemagne. Son altitude de 2962 mètres paraît plutôt modeste aux Autrichiens qui peuvent citer des dizaines de leurs sommets dépassant la Zugspitze. Pourtant, aucun d´entre eux n’exerce une telle attraction sur les touristes, les alpinistes et les scientifiques.
    Le domaine skiable Garmisch Zugspitze, sur les glaciers, est le plus haut d’Allemagne et le centre de ski ouvrant le plus tôt, début décembre, et fermant le plus tard, fin avril, du pays.
    Accessible via le train Bahnhof Zugspitzplatt et par téléphériques le Garmisch Zugspitze dispose de deux télésièges débrayables et de trois téléskis. On y ski de 2000 à 2720 mètres d’altitude.

    En route vers le domaine skiable du Zugspitze...
    Image

    … à quelques kilomètres de la ville et très proche de la frontière autrichienne :
    Image

    Le forfait Skidata saison 2020 :
    Image

    Les nombreuses traductions du plan des pistes démontre l’aspect international de Garmisch :
    Image

    Le plan des pistes de l’année :
    Image

    Bienvenue dans un lieu d’histoire de la montagne et de records !
    Image

    Vue sur la vallée depuis le sommet du Zugspitze...
    Image

    … point culminant de l’Allemagne à 2962 mètres d’altitude :
    Image

    Le plan des pistes du secteur Zugspitze :
    Image

    Vue panoramique sur le domaine skiable du Zugspitze :
    Image

    On y accède obligatoirement via le téléphérique Gletscher qui nous descend au glacier :
    Image

    Depuis le Sonnalpin, coeur du domaine skiable du Zugspitze vues sur le sommet...
    Image

    … du Zugspitze où l’on distingue les différents téléphérique et l’observatoire météorologique :
    Image

    Une chapelle est présente au niveau du Sonnalpin :
    Image

    Sur la droite le petit téléphérique d’accès à l’observatoire météorologique :
    Image

    Vue sur le téléski Schneefernerkopf la partie la plus haute du domaine skiable :
    Image

    Image

    Vue sur la piste n°9 entre le Sonnalpin et le Weiser Tal :
    Image

    Vue sur la piste rouge n°8 entre le Sonnalpin et le Weiser Tal :
    Image

    Le Weisses Tal principal départ des remontées mécaniques du Zugspitze :
    Image

    Le téléski Weisses Tal desservant les pentes les plus raides du secteur :
    Image

    Sur la droite la piste rouge n°8 et le télésiège Sonnenkar :
    Image

    Les pistes autour du télésiège Wetterwandeck :
    Image

    Image



    Garmisch Classic :


    Au village même, le domaine Classic qui intègre les secteurs du Kreuzeck, de l’Alpstitz et du Hausbergn offre des pistes de tous niveaux. L’ensemble se développe au cœur des mélèzes entre 740 et 2050 mètres d’altitude.
    Notons tout de même que la taille du domaine et l’altitude restent relativement modestes ; mais skier à Garmisch, c’est, avant toute chose.
    C’est skier sur deux pistes de légende :
    - La piste Olympique des Jeux d’hiver de 1936, que Garmisch, fort de ses équipements modernes, organise cette année là dans le climat politique perturbé d’avant-guerre. Avancée majeure : les JO d’hiver vont, pour la première fois de leur histoire, recevoir une épreuve de ski alpin. Celle-ci se déroulera sur les pentes du Kreuzeck sur cette piste Olympique, une descente classée rouge longue de quatre kilomètres.
    - La piste noire du Kandahar, directement tracée sous le téléphérique, reçoit régulièrement la mythique compétition du même nom ainsi que la coupe du monde de ski FIS. Cette piste a accueilli les Championnats du Monde de ski alpin en 1978 et de 2011.

    Le plan des pistes du secteur Classic :
    Image

    Vue sur le Zupspitz depuis le Kreuzeck :
    Image

    Le domaine skiable Classic offre un magnifique panorama sur la vallée et la ville de Garmisch-Partenkirchen :
    Image

    Le téléphérique de l’alpspitz...
    Image

    … menant au sommet de l’Osterfelderkopf où est présent un restaurant d’altitude :
    Image

    Image

    Les pistes alpines du secteur de l’Osterfelderkopf :
    Image

    Image

    Image

    Image

    Image

    Les produits de Bavière sont excellents : Santé !
    Image

    Image


    Textes et photos :
    Rodo_Af





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.