En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Pelvoux-Vallouise

Pelvoux-Vallouise


Pelvoux-Vallouise
Photo Cucumelle
Description rapide :
La station de Pelvoux-Vallouise se situe dans les Hautes-Alpes (05 – Région Provence-Alpes-Côte d'azur ou PACA) au cœur du Pays des Ecrins, au pied du Mont Pelvoux (3943 mètres d'altitude). Construite sur la commune de Vallouise-Pelvoux (résultant de la fusion en 2017 des communes de Pelvoux et Vallouise), elle est gérée par la société privée ALPES SKI DEVELOPPEMENT, par contrat de DSP.

Pelvoux-Vallouise est une station très familiale, idéale pour l’apprentissage du ski, mais également très appréciée par les amateurs de freeride, de ski de randonnée et d’espaces vierges.
Le front de neige, très peu pentu est idéal pour l'apprentissage du ski alpin, tandis que le haut du domaine est constitué de pistes variées sur un dénivelé de 1050 mètres.

Composé de 25 kilomètres de pistes (Deux noires, cinq rouges, neuf bleues et deux vertes), le domaine évolue surtout en forêt. On peut accéder aux pistes de deux manières :
- Front de neige principal avec le télésiège de Préron.
- Puy Aillaud avec le téléski des Ajourdines.

Le parc de remontées mécaniques est constitué de télésièges quatre places (TSF de Préron, et TSF de la Crète) et de quatre téléskis. La station est équipée d'un boardercross sur le secteur de Puy Aillaud, ainsi que d'un stade de slalom.
Pelvoux dispose d'un domaine de ski de fond assez étendu : il va du hameau des Claux (dernier hameau avant Ailfroide) jusqu'aux Vignaux.




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    Liste des appareils sans reportage :


    • La base de données contient 1 appareil sans reportage pour cette station
      Appareil : Constructeur : Mise en service : Fin de service :
      TKF du Béal Poma 2001 2018
    Auteur de la description de la station : Clément05
    Section écrite le 28/05/2020
    (Mise en cache le 29/05/2020)

    Bonjour, bienvenue à…

    Image

    Au sommaire :


    • Une station au cœur des Ecrins
    • Le développement du domaine skiable
    • Présentation du domaine skiable
    • Le secteur du Préron et le front de neige
      Puy Aillaud et la crête sommitale


    Une station au cœur des Ecrins

    Pelvoux est une station des Alpes françaises, située dans le département des Hautes-Alpes (05 – région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Elle est implantée dans la vallée de la Gyronde, dans le massif des Ecrins. Ce massif montagneux se situe entre l’Isère et les Hautes-Alpes, il sépare la vallée du Drac et celle de la Durance et plus généralement, ce massif fait la séparation entre les Alpes du Nord et celles du Sud.

    Image
    Situation de la vallée de la Gyronde dans le département des Hautes-Alpes. © Google Maps

    La Gyronde est un affluent de la Durance qui se jette dans celle-ci à l’Argentière-la-Bessée. Pelvoux est située sur la commune de Vallouise-Pelvoux qui résulte de la fusion des communes de Pelvoux et de Vallouise. De cette fusion est née la principale commune de la vallée, qui concentre la majorité de la population et des commerces. La vallée est accessible par deux routes : la D994E part de l’Argentière-la-Bessée et de la N94 ainsi que la D4, plus secondaire, qui provient de Prelles (N94). La station se trouve à 3h30 de route depuis Marseille (A51 jusqu’à La Saulce puis N94 jusqu’à l’Argentière), à 4h de Lyon (A43 puis A48 puis D1091 jusqu’à Briançon, on poursuit ensuite par la N94 jusqu’à Pelvoux), à 2h40 de Turin (accès par l’A32 jusqu’à Oulx puis le col de Montgenèvre vers Briançon) et à 30 minutes de Briançon. La station est également accessible en train depuis la gare de l’Argentière – Les Ecrins. Des TER proviennent de Valence et de Marseille tandis que la gare est desservie par l’Intercités de nuit Paris – Briançon. Des navettes effectuent également la liaison avec la gare d’Oulx TGV en Italie (5h en TGV direct depuis Paris). Enfin, les aéroports les plus proches de la station sont ceux de Marseille – Provence, de Turin – Caselle et celui de Grenoble – Isère. Des navettes par bus font ensuite la jonction avec les vallées. On remarque ainsi la situation plutôt isolée de Pelvoux par rapport aux grandes stations ce qui lui confère un cadre préservé en harmonie avec le parc national des Ecrins tout proche.

    Image
    Situation de la station de Pelvoux dans le nord des Hautes-Alpes ainsi que par rapport aux Ecrins. © Géoportail

    Pelvoux est l’association de plusieurs hameaux : le Sarret, Saint Antoine et les Claux qui formaient la commune de Pelvoux (avant la fusion avec Vallouise). Le hameau de Saint Antoine accueille le domaine skiable de Pelvoux ainsi que les logements et les commerces associés à la station. La station est pour la majorité sur la rive droite du Gyr (la Gyronde est la convergence du Gyr et de l’Onde) avec notamment le front de neige, des logements et les parkings. Le tout se compose de petits chalets éparpillés et de petite hauteur. Notons tout de même que la majorité des commerces (alimentation, guides de montagne, …) se trouvent à Vallouise. La magnifique Parc National des Ecrins se trouve directement à côté avec des sommets emblématiques tels que le Pelvoux (3943 m), la Barre des Ecrins (point culminant des Hautes-Alpes à 4102 m), la Montagne des Agneaux (3664 m) ou encore le Glacier Blanc, accessible par une marche de 700 m de dénivelé depuis le Pré de Madame Carle.

    Image
    Vue sur le hameau de Saint Antoine depuis le télésiège de Préron.

    Le développement du domaine skiable

    Le domaine skiable de Pelvoux est né en 1974 avec l’installation du téléski du Château d’Eau. Il s’agissait d’un appareil destiné aux débutants situé sur les près jouxtant le Gyr. Il comporte deux virages et dessert une piste verte agréable pour apprendre le ski. Construit par Montaz Mautino, il est à noter que l’appareil a été peint en vert. Voici une carte postale de ce téléski :

    Image
    DR.

    Un deuxième téléski est également installé, il permet de monter au hameau du Bouisset et de desservir des pistes plus difficiles, notamment une piste noire. Il s’agissait encore une fois d’un téléski Montaz Mautino. Ce dernier avait une ligne assez difficile et permettait aux skieurs plus expérimentés d’également se faire plaisir :

    Image
    La gare aval et le début de la ligne. DR.

    Un an après, un petit téléski à perches fixes est construit de l’autre côté du front de neige pour desservir une deuxième piste pour les débutants. Ce petit téléski, plus isolé que celui du Château d’Eau était un appareil livré par Poma.

    Image
    Le téléski à perches du Freyssinet. DR.

    Le domaine de Pelvoux était alors surtout destiné et fréquenté par une clientèle locale qui vient de la région de l’Argentière et de Vallouise. Le cadre est en effet idéal pour initier les jeunes au ski, loin des grands domaines et des zones de danger. Cependant, les seuls téléskis du front de neige ne pouvaient suffire pour garantir la survie économique de la station. C’est ainsi qu’un aménagement important du domaine skiable est entrepris en 1982. Un télésiège et un long téléski sont installés par Poma pour accéder à la crête du Plaraud à plus de 2300 mètres d’altitude. Le télésiège de Préron permettait d’accéder au plateau du même nom et de desservir des pistes variées. Ce sont 5 pistes qui sont créées grâce au télésiège de Préron et 3 avec le téléski de la Crête (qui accède au sommet du domaine). Voici une photo du télésiège de Préron :

    Image

    Le téléski de la Crête était un appareil difficile avec un virage au sommet pour suivre la crête. Ce sont désormais 1050 mètres de dénivelé qui sont accessibles avec ces nouveaux appareils ainsi que de nombreux itinéraires hors-pistes qui feront la réputation de Pelvoux auprès des freeriders. Le très bon enneigement de la station conjugué à son ensoleillement lui a également valu sa réputation comme au briançonnais globalement.
    Voici le téléski de la Crête :

    Image
    En pleine montée sur le téléski.

    Le téléski de l’Alp est installé sur le plateau de Préron entre 1983 et 1986 pour préparer l’ouverture du secteur de Puy Aillaud.
    Le domaine s’étend encore en 1992 avec l’installation d’un téléski au-dessus de ce village. Dénommé Ajourdines, il permet de desservir deux pistes bleues agréablement exposées qui permettent aux skieurs de descendre tranquillement au soleil. Deux pistes de liaison sont tracées pour y accéder depuis le téléski de l’Alp et pour retourner vers le front de neige et notamment la gare intermédiaire du télésiège de Préron. Le téléski à perches fixes de Béal est installé la même année à côté du téléski de la Crête pour desservir un petit boardercross. Après le remplacement du téléski du Freyssinet en 1997, le téléski de l’Alp est rénové et déplacé de l’autre côté de la piste de la Crête à côté du téléski du même nom. La gare amont est remplacée par un lâcher sous poulie GMM afin de limiter l’emprise de la gare.

    Image
    Les 3 téléskis du plateau d’altitude après 1992.

    Image
    Le lâcher sous poulie du téléski de l’Alp après 2001.

    Enfin, l’exploitant a rénové entièrement la colonne vertébrale du domaine skiable (le télésiège de Préron et le téléski de la Crête) entre 2012 et 2018. Le télésiège de Préron est remplacé en 2012 par un appareil 4 places fixe provenant de chez GMM. Le tracé repris est identique au détail près que la gare intermédiaire est supprimée. 7 ans après, le téléski de la Crête est remplacé également par un télésiège fixe quadriplace GMM afin d’améliorer le confort et le débit d’accès au sommet du domaine skiable.

    Présentation du domaine skiable

    Le domaine skiable de Pelvoux se compose de deux secteurs. Le premier est le front de neige ainsi que les pistes du bas du domaine. Le second est le secteur d’altitude ainsi que celui de Puy Aillaud. Le tout est articulé autour des télésièges fixes de Préron et de la Crête qui constituent la colonne vertébrale du domaine, entièrement rénovée entre 2012 et 2019.

    Image
    Le plan des pistes de la saison 2019/2020.

    Le secteur du Préron et le front de neige

    Le front de neige situé à Saint Antoine est l’endroit principal d’accès au domaine skiable. Le parking journée s’y trouve ainsi qu’un vaste bâtiment d’accueil comportant des caisses, des toilettes ainsi qu’un restaurant. Un vaste espace débutants a été installé autour des téléskis du Château d’Eau et du Freyssinet. A côté de ce dernier se trouve un espace « premières neiges » fermé avec une petite télécorde a été créé. La télécorde du Palatin permet de desservir une petite piste de luge. Le télésiège de Préron, situé à côté du parking, permet de monter au plateau d’altitude à plus de 1800 mètres d’altitude. De là partent plusieurs pistes dont la longue piste des Mélèzes prolongée par celle des Essards. Ce sont les deux principaux tracés et autour de celles-ci gravitent quelques autres pistes : on peut notamment citer la rouge de Champira, la noire du Bouisset, la verte du Trappeur ainsi que la bleue du Mur de la Ruine. Voici une présentation photographique de ce secteur :

    Image
    Le parking skieurs.

    Image
    L’entrée du bâtiment multiservices.

    Image
    La première vue en arrivant sur le front de neige, avec le télésiège de Préron.

    Image
    L’espace « piou-piou » le long du téléski du Freyssinet.

    Image
    Le téléski du Freyssinet dessert deux larges pistes vertes idéales pour la découverte du ski.

    Image
    Le front de neige depuis le bas du Mur du Château d’Eau. On devine au fond la gare 7+ du télésiège de Préron.

    Image
    Vue plus large sur les résidences avec le vallon de Chambran au fond.

    Image
    La télécorde du Palatin.

    Image
    La piste verte desservie par le téléski du Château d’Eau.

    Image
    On monte désormais avec le télésiège de Préron vers le plateau d’altitude.

    Image
    Le début de la piste des Mélèzes.

    Image
    La piste croise Champira.

    Image
    La fin de la piste des Mélèzes rejoint celle du Goitreux et de Champira.

    Image
    Vue sur le dernier mur de la piste de Champira.

    Image
    On poursuit la descente par la piste des Essards.

    Image
    Le Mur de la Ruine.

    Image
    La vue sur le versant opposé.

    Image
    La piste des Essards se décompose en plusieurs petites descentes.

    Image
    Le début de la piste du Bouisset.

    Image
    Depuis le bas.

    Image
    L’arrivée sur le front de neige par le Mur du Château d’Eau.

    Puy Aillaud et la crête sommitale

    Le secteur d’altitude s’articule autour du plateau du Préron et du village de Puy Aillaud. Ce dernier constitue un accès secondaire au domaine skiable (une caisse présente au départ du téléski des Ajourdines) bien qu’il soit très peu utilisé. Le télésiège de la Crête donne accès au domaine et à trois pistes intéressantes (les rouges de la Crête, de la Crête direct et la noire de la Combe du Loup) qui permettent de skier agréablement en altitude. Les deux rouges permettent d’accéder à celle des Ajourdines qui se termine au sommet du téléski des Ajourdines. Ce dernier dessert deux pistes bleues qui permettent aux skieurs pas forcément aguerris de skier au soleil plutôt que dans la forêt autour du télésiège de Préron. Le court téléski de l’Alp donne accès au Chemin de l’Alp qui est une piste de liaison vers Puy Aillaud. Elle permet d’éviter les pistes rouges du sommet et aussi d’ouvrir le secteur en cas de mauvais temps empêchant le fonctionnement du télésiège de la Crête. Le retour vers le front de neige s’effectue par la piste du Goitreux qui est un chemin à flanc de montagne. Elle se finit en bas de la rouge de Champira en ayant donné accès à la piste bleue des Clots. Cette dernière permet d’éviter une partie plate de la fin de la piste bleue du Goitreux.
    Comme pour la première partie, je vous propose une visite photographique de cette partie du domaine :

    Image
    Le bas de la piste de la Crête avec le téléski de l’Alp le long.

    Image
    En arrivant en haut du télésiège de la Crête, on trouve un beau point de vue sur la Blanche…

    Image
    … vers Puy Saint Vincent…

    Image
    … et vers le guillestrois !

    Image
    Descente par la piste de la Crête.

    Image
    Elle effectue quelques virages pour la rendre plus facile.

    Image
    La fin est un mur plongeant vers le plateau.

    Image
    L’arrivée au plateau du Préron.

    Image
    A l’arrivée du téléski de l’Alp, la piste bleue du Chemin de l’Alp permet de rejoindre Puy Aillaud.

    Image
    On arrive en haut du téléski des Ajourdines.

    Image
    On poursuit par la piste des Gentianes.

    Image
    Le village de Puy Aillaud, agréablement exposé au sud.

    Image
    Le bas de la piste des Gentianes, avec le téléski des Ajourdines à droite.

    Image
    La montée par le téléski des Ajourdines, principal appareil du secteur. On se dirige à présent vers la piste des Anémones.

    Image
    Retour vers le front de neige par la piste du Goitreux qui part des Anémones.

    Image

    Image
    La piste des Clots.

    Image
    Celle-ci débouche en bas du Mur de la Ruine et passe sous le télésiège de Préron.

    Image
    On remonte avec les deux télésièges. Ici le télésiège de la Crête.

    Image
    Retour au sommet du domaine : on passe cette fois-ci par la piste de la Crête direct.

    Image
    Une descente plutôt engagée.

    Image
    La séparation entre les pistes de la Crête (à gauche) et des Ajourdines (à droite).

    Image
    La piste des Ajourdines.

    Image
    Le panorama.

    Image
    La piste noire de la Combe du Loup.

    Image
    Elle débouche en bas du télésiège de la Crête.

    Image
    Le plateau d’altitude depuis la terrasse du restaurant « Le Préron ».

    C’est ainsi que s’achève cette présentation de la station de Pelvoux-Vallouise, station familiale et sportive à la fois. La station offre un cadre familial pour apprendre à skier tout en satisfaisant les bons skieurs grâce au grand dénivelé accessible et aux itinéraires hors-pistes accessibles.
    Je finis cette présentation par un panorama pris depuis la piste de la Crête :

    Image
    La Rouya (2750 m).

    Image
    La cime du Paillon (2790 m)

    Image
    Le vallon de Chambran avec au fond à gauche la Cucumelle (2698 m) et à droite la Tête des Lauzières (2895 m).

    Image
    Le massif de Montbrison avec le télésiège de la Crête au premier plan.

    Image
    La vallée de la Vallouise avec le Queyras au fond et le guilestrois à droite.

    Image
    Le domaine skiable de Puy Saint Vincent avec la Pendine (2749 m) et le col du Bal (2601 m) à droite.

    Vifs remerciements au personnel de la station et en particulier Mr Antoine Mathieu, chef d’exploitation du domaine skiable.

    Texte : Clément05
    Photos : Clément05 (le 3 mars 2020)

    A bientôt.

    © - 2020 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.