En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension
Schauinsland (Hochschwarzwald)

Schauinsland (Hochschwarzwald)


Schauinsland
Tony
Description rapide :
Schauinsland est le domaine skiable du village de Horben, situé à quelques kilomètres au sud de Freiburg, en forêt noire.
La station qui culmine à 1350 mètres d'altitude est équipé d'une dizaine de remontées mécaniques.


Pour découvrir les autres sites du groupement commercial Hochschwarzwald (Haute Forêt-Noire), sélectionnez un domaine dans la liste ci-dessous :
- le Feldberg,
- Todtnau,
- le Belchen.




    Afficher les appareils : |


    Liste des reportages de cette station :


    • La base de données contient 1 reportage pour cette station
       
       
       
      Appareil :
      Mise en service :
      Fin de service :
       
       
       
      Vues :
      Constructeur :
       
      1930
      Pas de photos
      pas de video
      PDF
      vu 10509 fois
    Auteur de la description de la station : Clément05
    Section écrite le 30/08/2018
    (Mise en cache le 26/12/2018)

    Bonjour et bienvenue en Haute Forêt Noire !

    Image

    Au sommaire :


    • Introduction générale
    • La Haute Forêt Noire : haut lieu de tourisme
    • Visite rapide de quelques lieux emblématiques
    • Todtnau
      Les cascades de Todtnau et de Menzenschwand
      Le Titisee et le Schluchsee
    • Les stations de Haute Forêt Noire
    • Belchen
      Le Feldberg
      Les autres domaines notables : Todtnauberg, Menzenschwand, Le Schauinsland et Muggenbrunn


    Introduction générale

    La Forêt Noire (der Schwarzwald en allemand) est un massif montagneux situé au Sud-Ouest du pays, dans le land de Bade-Wurttemberg. Il s’agit du massif jumeau des Vosges, ce dernier étant situé en France. La séparation entre la Forêt Noire et les Vosges résulte de l’effondrement du massif du niveau du fossé rhénan. Une importante faille sismique était en effet située là où passe actuellement le fleuve frontière il y a 65 millions d’années. Le massif de la Forêt Noire est donc situé le long du Rhin, sur une longueur de 160 kilomètres pour 60 kms de large environ. Il s’étale de l’agglomération de Bâle et Lörrach au Sud jusqu’aux environs de Karlsruhe et de Stuttgart au Nord.

    Image
    La Forêt Noire (à droite), est un massif très ressemblant aux Vosges (à gauche).

    Le fleuve du Rhin est aujourd’hui une région peuplée autant en Allemagne qu’en France. Côté germanique, on peut citer les principales villes bordant le fleuve tout en se situant au pied de la Forêt Noire : Lörrach, Freiburg im Breisgau, Lahr im Schwarzwald, Offenburg, Baden-Baden… Ces villes sont reliées par un important maillage routier, comprenant des voies expresses (vitesse limitée à 100, 120 ou 130 km/h), des routes plus petites ainsi qu’une autoroute (la n°5, l’une des premières à avoir ouvert en Allemagne). En Haute Forêt Noire, le trafic routier est supporté principalement par deux axes, les routes 317 et 31. La première part de Lörrach pour remonter la vallée de la Wiese (passage par Schönau im Schwarzwald, Todtnau et le Feldbergpass) et se terminer au Titisee après un tronçon commun avec la route 500 (qui traverse la Forêt Noire du Nord au Sud). La route 31 lie Freiburg à l’autoroute 81 à Geisingen (axe Stuttgart – Lac de Constance). Le tracé passe notamment par le Titisee, Titisee-Neustadt et Donaueschingen.
    La desserte ferroviaire est assurée le long du Rhin par une ligne allant du Nord au Sud empruntée par des trains régionaux de la Deutsche Bahn ainsi que des ICE (liaisons en Allemagne tout comme vers la France avec l’accès à la LGV Est-Européenne par Strasbourg). Deux lignes ferroviaires traversent la Forêt Noire : le Schwarzwaldbahn franchit le massif par le Nord pour relier Offenburg à Singen (près du Lac de Constance) tandis qu’une seconde ligne dessert la Haute Forêt Noire. Partant de Freiburg, le tracé monte jusqu’au Titisee où se situe une bifurcation : les trains partent soit vers Donaueschingen (à l’Est du massif), soit vers le Schluchsee où se situe un terminus. La Haute Forêt Noire comporte ainsi 8 gares : Hinterzarten, Titisee (gare du lac), Titisee-Neustadt (gare de la ville), Bärental – Feldberg, Altglashütten, Aha, celle du Schluchsee et de Seebrugg (terminus de la ligne de l’autre côté du Schluchsee).

    Image
    Le train en Haute Forêt Noire. Les gares et les lignes sont surlignés en rouge. Deutsche Bahn

    Image
    La gare de Bärental – Feldberg, d’où partent des bus pour la station de ski, adopte une architecture typique de Forêt Noire.

    Image
    Vue sur les voies.

    Sur le plan de la végétation, cette région est principalement occupée par des alternances de prairies verdoyantes et de forêts de sapins épaisses, qui ont fait le nom de Forêt Noire : l’obscurité peut en effet vite régner dans ces forêts (le nom vient à l’origine de ceux de divinités). Les sommets, érodés par le temps sont assez arrondis et ressemblent à ceux du massif vosgien, côté français. Le tout est peuplé de fermes et de petits villages à l’architecture typique de la région, avec des formes de toits très travaillées. Il faut noter que le massif de la Forêt Noire, en plus du Rhin, voit passer un autre fleuve sur ses terres et non l’un des moindres puisqu’il s’agit du Danube : les montagnes font donc office de ligne de partage des eaux entre la Mer du Nord et la Mer Noire. Le fleuve se constitue réellement à Donaueschingen à la jonction du Breg et du Brigach, le premier prenant sa source au Nord de Titisee-Neustadt.

    Image
    Paysage à la limite Nord de la Haute Forêt Noire (Sankt Märgen). CC Creative Commons Pictures Jettcom.

    La Haute Forêt Noire : haut lieu de tourisme

    La Haute Forêt Noire est un lieu prisé par les allemands pour y passer un jour ou un séjour en montagne. La clientèle principale vient des grandes villes autour du massif (Stuttgart, Karlsruhe mais aussi Strasbourg, Colmar ou encore Mulhouse côté français). En plus des activités classiques en montagne (randonnée, VTT, rafting, canoë…), les deux lacs (Titisee et Schluchsee) complètent l’offre en proposant des balades sur l’eau, du pédalo, des plages… La région est aussi connue pour toutes sortes de spécialités culinaires, on peut citer le célèbre gâteau de Forêt Noire (sans oublier les bières avec la maison Rothaus très présente en Haute Forêt Noire). L’offre est complétée par quelques grosses infrastructures comme la piscine Schwarzwald Badesparadies ou encore le musée du train à Seebrugg.

    Les principaux lieux touristiques se situent le long des axes routiers : on peut citer Todtnau, le Feldberg, les lacs, la ville de Titisee-Neustadt mais aussi le sommet du Schauinsland à la sortie de Freiburg ou encore Menzenschwand, légèrement à l’écart du Schluchsee. L’hiver, la Haute Forêt Noire est un haut lieu du ski nordique avec une grande quantité de domaines de fond. Le ski alpin se pratique également sur quelques domaines skiables : le Feldberg, Todtnauberg, Menzenschwand, Muggenbrunn, Belchen, Hinterzarten…

    Image
    Carte de la Haute Forêt Noire avec les principaux lieux remarquables encadrés. © Google Maps

    Visite rapide de quelques lieux emblématiques

    Todtnau

    Todtnau est un village de la vallée de la Wiese, au pied de la montée au Feldbergpass. Le bourg s’articule autour de l’église Sankt Johannes et d’une petite place où sont situés quelques commerces. A la sortie du village se trouve le télésiège du Hasenhorn qui dessert une luge quatre saisons ainsi qu’un itinéraire hors pistes de choix avec une forte pente. Le village est traversé par la route 317 et des parkings ont été installés près du télésiège afin d’éviter aux touristes de rentrer dans le village avec leur voiture.
    Côté domaines skiables, en plus du Feldberg tout proche, Todtnau est à proximité de Todtnauberg, Muggenbrunn et de Belchen.

    Image
    Bienvenue à Todtnau ! Une rue au bout de laquelle se situent des places de parking.

    Image
    L’accès à la route 317 avec un pont franchissant la Wiese.

    Image
    Dirigeons-nous vers l’église Sankt Johannes.

    Image
    Vue sur une partie de la petite place commerçante.

    Image
    Une rue vers une partie plus résidentielle de Todtnau.

    Image
    La place depuis le bout.

    Image
    L’église Sankt Johannes de plus près.

    Image
    L’architecture est très colorée.

    Image
    Vue sur le Hasenhorn et son télésiège.

    Les cascades de Todtnau et de Menzenschwand

    En Haute Forêt Noire se trouvent deux cascades remarquables : celles de Todtnau et de Menzenschwand.

    Les cascades de Todtnau sont situées entre Todtnauberg et Aftersteg, à la sortie du bourg. La rivière Stübenbächle, prenant sa source au Stübenmassen, descend la falaise de Todtnauberg pour traverser Todtnau et se jeter dans la Wiese au moyen d’une succession de cascades de 94 m de haut en tout. Un sentier aménagé permet de s’approcher au plus près du saut de la rivière.

    Image
    La cascade de Todtnau. CC Creative Commons Carsten Frenzl

    Image
    Vue hivernale. CC Creative Commons Pierre Likissas

    Image
    Vue plus lointaine, en plein automne. CC Creative Commons Pierre Likissas

    Les cascades de Menzenschwand ne sont pas dans la vallée de la Wiese, l’accès depuis Todtnau se fait par le Feldberg, puis, à Bärental, il faut rejoindre le Schluchsee pour enfin emprunter la route L146 jusqu’à Menzenschwand. Les chutes d’eau sont plus modestes qu’à Todtnau mais mesurent environ 30 m de haut tout de même. Le tout est intégré dans un somptueux parc sous le Herzogenhorn (de l’autre côté se trouve le domaine skiable du Feldberg).

    Image
    La cascade de Menzenschwand avec derrière le pont franchissant le torrent. CC Creative Commons Flominator

    Image
    Depuis l’aval. CC Creative Commons PantaRhei

    Image
    D’autres chutes juste en dessous du pont, que l’on devine en haut. CC Creative Commons PantaRhei

    Le Titisee et le Schluchsee

    Le Titisee est l’un des principaux lacs du massif de la Forêt Noire, et l’un des deux de Haute Forêt Noire. Situé entre les villages d’Hinterzarten et de Titisee-Neustadt, il mesure 1,3 km² de superficie pour 40 m de profondeur au maximum. Le lac est notamment desservi par deux routes, les routes 31 (Freiburg ↔ Donaueschingen / Geisigen – Autoroute 81) et 500 / 317 (venant du Schluchsee pour l’une et du Feldberg pour l’autre). Le train s’arrête à Hinterzarten, au lac même et à Titisee-Neustadt pour compléter le tout. D’origine glaciaire, ce lac est prisé pour les activités nautiques, ses commerces et l’important centre aquatique Schwarzwald – Badesparadies situé à côté de l’échangeur entre les routes 31 et 500 / 317.

    Image
    Vue globale sur le lac avec Titisee-Neustadt à droite. Au fond à gauche, le Feldberg a encore quelques névés. CC Creative Commons Andreas Schwarzkopf

    Image
    Les berges du Titisee. CC Creative Commons Civvi

    Le Schluchsee est le second lac de Haute Forêt Noire. Beaucoup plus grand que le Titisee (5,14 km²) et plus profond (61 m) il est également situé plus au Sud. On y accède en prenant la route 500 depuis Bärental, le lac se trouvant peu après le village d’Altglashütten. La ligne de train Titisee ↔ Seebrugg y trouve également son terminus avec un musée ferroviaire. Comme le Titisee, le Schluchsee est un lieu important du tourisme nautique ainsi que de découverte des villages typiques de Forêt Noire.

    Image
    Vue globale sur le Schluchsee depuis Aha. CC Creative Commons Werner Schreiber

    Les stations de Haute Forêt Noire

    Belchen

    Belchen est un petit domaine situé au-dessus des villages d’Aitern et d’Utzenfeld, situés dans la vallée de la Wiese, en aval de Todtnau. Le domaine est situé non loin des téléskis de Wiedener Eck et de Münstertal qui complètent l’offre ski. A Belchen, l’unique appareil (une télécabine Leitner) dessert quelques pistes qui reviennent à son départ. En gare aval de la télécabine on trouve un splendide hôtel 4**** typique de Forêt Noire : les formes du bâtiment sont très soignées afin que les vacanciers puissent totalement s’immerger dans le quotidien du massif. En toutes saisons, la télécabine mène les clients sous le sommet de Belchen (1414 m) où un panorama à 360° s’ouvre de Basel (Bâle, située en Suisse) / Lörrach jusqu’à Freiburg en passant, d’un côté par la plaine du Rhin ou par la Forêt Noire de l’autre (avec notamment le Feldberg de visible). La station est desservie par bus au départ notamment de Zell im Wiesental où arrivent les trains en provenance de Lörrach et de Basel.

    Petite visite estivale de Belchen :

    Image
    Bienvenue à Belchen ! Vue sur le parking.

    Image
    L’hôtel 4**** de Belchen avec la télécabine à droite.

    Image
    De côté.

    Image
    Le bas du domaine de Belchen.

    Image
    Au sommet de la télécabine, on trouve la Belchenhaus qui est une auberge faisant également bar / restaurant. Une route permet aux propriétaires d’y monter.

    Image
    La plateforme à la sortie de la télécabine.

    Image
    Vue plus éloignée.

    Image
    Montons au sommet de Belchen à présent. Comme partout en Allemagne, les sentiers sont fermés par des fils de fer pour éviter qu’une personne ne sorte du sentier.

    Image
    La croix du sommet. A noter que l’équivalent allemand du cairn de cailloux est un escargot.

    Image
    Vue vers le Sud-Ouest.

    Image
    Vers l’Ouest.

    Image
    Vue vers le Nord-Ouest. Malheureusement, le temps sec a favorisé l’apparition d’une couche de pollution au-dessus de la vallée du Rhin, masquant les Vosges…

    Image
    Vers le Nord.

    Image
    Vers le Nord-Est.

    Image
    Depuis la plateforme d’arrivée vue vers le Sud.

    Le Feldberg

    La station du Feldberg est située au sommet du Feldbergpass, col qui sépare la vallée de la Wiese du Titisee. Le Feldberg a été bâtie sous le sommet du même nom, point culminant de la Forêt Noire. En hiver, le domaine skiable du Feldberg est le plus grand de Forêt Noire avec 14 remontées mécaniques et 15 pistes allant du débutant à l’expert. Une piste est d’ailleurs homologuée par la FIS pour y organiser des compétitions et le secteur du Seebuck reçoit chaque année la coupe du monde de snowboardcross. En été, le Feldberg est un lieu privilégié des touristes pour les panoramas mais aussi pour les activités praticables qui y sont nombreuses. Le domaine s’étale de 960 m (bas du domaine de Fahler-Loch) à 1445 m (haut du secteur du Seebuck) sur 3 secteurs. Petit tour d’horizon de la station et des 3 secteurs de ski présentés en été.

    Le secteur du Seebuck

    Il s’agit de l’endroit le plus fréquenté du domaine, été comme hiver. En hiver, on y trouve un espace débutants desservi par 2 téléskis parallèles ainsi que de larges boulevards pour du ski tranquille et le snowpark, entretenu par Badenova. En plus des téléskis, le secteur est desservi par le télésiège débrayable 6 places à coques du Seebuck (qui se transforme en télécabine 8 places en été) et le télésiège fixe biplaces du Seebuck. En plus des pistes, on y trouve la Maison de la Nature, des restaurants et hôtels ainsi qu’un immense parking sur 6 niveaux pour tenter d’endiguer les problèmes de stationnement.

    Image
    L’arrivée au Feldberg, obligation de garer sa voiture au parking couvert et payant (hors résidents à l’année et commerçants).

    Image
    Un petit étang et l’aire de stationnement des campings-cars.

    Image
    Sur le front de neige, la promotion de la maison locale de bière (Rothaus).

    Image
    Vue globale sur le secteur du Seebuck.

    Image
    La maison de la nature.

    Image
    En gare amont de la télécabine du Seebuck, une tour en pierre en l’honneur du Kaiser Bismarck.

    Image
    On se dirige vers la tour du Seebuck.

    Image
    Vue rapprochée de cette tour. Historiquement, le sommet du Feldberg a beaucoup servi pour l’espionnage, que ce soit côté allemand ou français ou encore américain (installation de radars).

    Image
    Vue sur la station du Seebuck depuis le sommet de la tour.

    Image
    Zoom avec l’arrivée du télésiège Zeigerbahn.

    Image
    Vue sur une partie du domaine de Fahler-Loch avec le sommet du Herzogenhorn (1415 m) derrière.

    Image
    En direction de Todtnau.

    Image
    Vue sur les prairies jouxtant le sommet du Feldberg…

    Image
    … que voici.

    Image
    Vue vers le Nord.

    Image
    Lors de la descente à pied, petite vue sur la station.

    Image
    Départ de randonnées faciles en contrebas du front de neige, le sentier de gauche se dirigeant vers le Feldsee.

    Le secteur de Grafenmatt

    Cette partie du domaine était à l’origine séparée par la route 317 du secteur du Seebuck. D’abord une passerelle a été installée et le retour des skieurs s’effectuait en ratrack puis par le téléski Zeiger. Lorsqu’il a été remplacé en 2015 par le télésiège à coques de Zeigerbahn, ce retour peu pratique a été éliminé. En plus de la liaison, le secteur de Grafenmatt propose des pistes tous niveaux autour de quatre téléskis ainsi que quelques restaurants et hôtels. Un parking et des caisses sont disponibles le long de la route 317.

    Image
    Le bas du secteur de Grafenmatt avec le téléski Zeller 2 à droite.

    Image
    La gare aval du télésiège de Zeigerbahn, appareil le plus récent en 2018.

    Image
    Vue vers le Seebuck en remontant vers les téléskis de Grafenmatt.

    Image
    Le début de la ligne du téléski Zeller 2 avec les infrastructures d’accueil de Grafenmatt au fond.

    Image
    On arrive au front de neige de Grafenmatt.

    Image
    L’arrivée sur les parkings le long de la route 317.

    Le secteur de Fahler – Loch

    Il s’agit de la partie la plus technique du domaine avec des pentes soutenues et pas moins de 400 m de dénivelé. Desservi essentiellement par le télésiège débrayable de Rothausbahn, le secteur est fréquenté par les bons skieurs et accueille des épreuves de la FIS sur la piste Weltcup. Les téléskis Silberwiesen 1 et 2 permettent de décharger le télésiège et d’avoir une desserte même par absence de neige au télésiège Rothausbahn. Un télésiège fixe est également présent pour remonter les skieurs le long de la piste de compétition (ce qui leur évite de prendre le télésiège débrayable). Ce secteur se veut comme une troisième porte d’entrée au domaine afin de décharger les départs de Grafenmatt et surtout du Seebuck, généralement surchargés. Cette porte s’avère intéressante lorsque l’on vient depuis Todtnau et Lörrach mais pas depuis Freiburg malheureusement, puisque se trouvant au bas de rampes montant à plus de 10% (circulation en général difficile notamment pour les poids-lourds)...

    Image
    Bienvenue à Fahler-Loch…

    Image
    Le départ du télésiège Rothausbahn, construit par Doppelmayr en 2006.

    Les autres domaines notables : Todtnauberg, Menzenschwand, Le Schauinsland et Muggenbrunn

    Ces 4 domaines offrent des espaces plus tranquilles et plus sauvages qu’au Feldberg. Constitués de téléskis à enrouleurs biplaces en général, ils disposent de pistes permettant d’évoluer dans le somptueux cadre de la Haute Forêt Noire… A noter qu’à l’excpetion du Schauinsland, tous ces domaines sont gérés par la Liftverbund Feldberg, exploitant de la station du Feldberg (la société gère également les domaines à remontée mécanique unique de Stollenbach, Altglashütten et Notschrei).

    Todtnauberg est situé en haut des cascades de Todtnau, à la sortie du village. Composé de 6 remontées mécaniques évoluant entre 1000 et 140 m, Todtnauberg se situe sur un plateau aux pentes variées et accueillant aussi des compétitions de ski alpin (piste homologuée par la FIS). La clientèle visée est clairement locale et débutante avec des espaces agréables pour apprendre à skier.

    Image
    Plan des pistes de Todtnauberg.

    Menzenschwand propose 4 kilomètres de pistes entre le Schluchsee et le Herzogenhorn (derrière se trouve le domaine du Feldberg). Entre 850 m et 1220 m, on trouve encore une fois un ski en forêt, assez sauvage et permettant de se faire plaisir le temps d’une journée ou demi-journée. Une clientèle locale fréquente cet espace plus confidentiel encore que Todtnauberg ou le Feldberg…

    Image
    Le plan des pistes de Menzenschwand.

    Le domaine du Schauinsland est situé à la sortie de Freiburg. Accessible par l’un des plus anciens 3S du monde encore en service, on trouve ici un domaine plus élevé que les autres et proposant des pistes plus à découvert, dans les prairies de Haute Forêt Noire, dans une ambiance préservée et loin des foules. Quelques téléskis reliés par des chemins de traverse permettent de parcourir le plateau.

    Image
    Le plan des pistes du Schauinsland, avec les téléskis d’Haldenköpfle en bas.

    Muggenbrunn est situé sur la même route que Todtnauberg, un peu plus loin dans la vallée. Equivalent en grandeur à son voisin, cette station propose environ 300 m de dénivelé pour tous les niveaux et toutes les ambiances : front de neige, espaces en forêt et prairies typiques de Haute Forêt Noire.

    Image
    Le plan de Muggenbrunn.

    En plus de ces domaines, la Haute Forêt Noire comporte quelques autres stations, mais de taille plus petite : nous avons déjà cité Altglashütten, Notschrei et Stollenbach mais on peut également citer le stade de neige de Hinterzarten, à proximité immédiate du Titisee. Deux téléskis permettent de skier de jour comme de nuit, les rendant assez fréquentés notamment des skieurs venant de Freiburg après leur journée de travail.

    C’est ainsi que se conclue cette petite présentation de la Haute Forêt Noire, espace qui conjugue typicité des paysages et de l’architecture et tourisme.

    Texte & bannière : Clément05
    Photos : Clément05 (le 22 août 2018)

    A bientôt.

    © - 2018 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net





    Remonter en haut de la page.
    Retourner à l'index de "Au Coeur des remontées mécaniques.