Forums Remontées Mécaniques: Jubiproduction - Affichage d'un profil - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Groupe :
Reporters
Messages :
326 (0,12 par jour)
Plus actif dans :
Quiz (101 messages)
Inscrit(e) :
01-mars 14
Visualisations :
64 478
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Privé
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
TSD6 de l'Eau d'Olle
Âge :
7 ans
Anniversaire :
Mars 1, 2014
Gender:
Non spécifié Non spécifié

Informations de contact

Courriel :
Privé

Sujets que j'ai initiés

  1. Construction TCD10 Médran IV (2021)

    27 avril 2021 - 11:23

    Remplacement de la télécabine 6 places Médran I

    Image IPB

    Introduction

    Dès l’hiver prochain, vous pourrez emprunter la nouvelle télécabine de Médran IV, une superbe installation de 10 places aux cabines épurées. Avec un débit initial de 3200 personnes (3'600 en débit final), contre 1800 aujourd’hui, vous accéderez aux Ruinettes en à peine 6 minutes, grâce à la vitesse de parcours de 6 mètres par seconde. La gare de Verbier sera entièrement rénovée et le confort des utilisateurs largement augmenté, avec notamment des escalators et un flux totalement repensé.

    Mise en service en 1984, la vénérable installation de 6 places qui relie Verbier aux Ruinettes se doit d’être renouvelée. En effet, tant sa technologie que le débit ne répondent plus aux besoins actuels ainsi qu’aux exigences de la clientèle.

    Durant l’été 2021, c’est donc une télécabine 10 places D-Line qui sera construite. C’est la maison Garaventa/Doppelmayr qui a été retenue pour réaliser cette installation qui proposera un débit deux fois supérieur à celui proposé par l’ancienne télécabine. Les gares de Médran et des Ruinettes subiront un important lifting afin d’améliorer sensiblement les flux de circulation et l’expérience client grâce à l’ajout d’escalators notamment. La mise en service est prévue pour le mois de décembre 2021.

    Image IPB
    Les nouvelles cabines OMEGA V-10.
    (Doppelmayr)


    Situation de l'appareil

    La nouvelle installation reprendra intégralement le tracé historique de la télécabine de 1984, elle-même venue remplacer la première télécabine du domaine de 1950. Téléverbier garde la configuration de deux télécabines en parallèle montant de Verbier aux Ruinettes, configuration remontant à l’origine en 1966. Les deux télécabines en parallèle permettront un débit cumulé de 4400 personnes à l’heure initialement (3200+1200) puis de 4800 personnes à l’heure en débit final (3600+1200).

    Image IPB
    Plan général des 4 Vallées. Le tracé bleu dans l’encadré jaune situe la nouvelle télécabine.
    (verbier.ch)

    Image IPB
    Situation plus précise de l'emplacement central de l'installation sur le secteur de Verbier.
    (verbier.ch)

    Historique

    L’installation actuelle, construite par la maison Städeli en 1983-84, se distingue par ses gares imposantes en béton et sa ligne très aérienne. Les stations sont comprises dans les grands ensembles des gares de Médran et des Ruinettes. De par l’absence à ce jour de reportage sur cette installation, voilà ci-dessous une sélection de photos de cette ancienne télécabine. Dû au nombre important de photos à trier (15’000), je prévois d'en publier le reportage seulement à la fin de cet été.

    Image IPB
    La gare de Médran et l’arrivée de la télécabine du Châble, qui sera un transport public dès décembre 2021.
    On observe en arrière-plan la large tranchée de l’autoroute des neiges Verbier-Ruinettes.


    Image IPB
    L’ensemble de la gare de Médran avec ses multiples accès pour ses trois sections de télécabines.

    Image IPB
    Le grand escalier avec ses ouvertures rondes permettant l’accès à la télécabine de 6 places Médran I dessiné par l’architecte valaisan Jean-Paul Darbellay.

    Image IPB
    L’embarquement des cabines depuis l’arrivée de la télécabine du Châble. Nous observons bien à l'avant le plafond de béton des années ‘60
    et ses multiples boulons face au plafond de métal de la télécabine de 1984.


    Image IPB
    Les multiples voies de garage de la télécabine et l’accès à l’installation depuis le retour des pistes.

    Image IPB
    L’avant de la gare avec l’entrée des cabines du Médran I depuis la petite route de Médran.

    Image IPB
    Vue d’ensemble de la gare avec le départ des deux télécabines. Au-dessus du bâtiment sont situés les bureaux de Téléverbier. Un féru d’histoire reconnaîtra
    à gauche sous la neige l’ancienne fondation du pylône de la première télécabine de Médran II.


    Image IPB
    Milieu de parcours de ligne avec le passage prochain au plus haut pylône.

    Image IPB
    Les deux télécabines avec en premier plan la télécabine 4 places du Médran II (Garaventa 2001)
    et en second plan le plus haut pylône n°8 (37,2 m) de la télécabine de Médran I (Städeli 1984).


    Image IPB
    Depuis la tête du pylône avec Antoine Favre filmant l’installation.
    (Bertrand Lebrun)


    Image IPB
    La gare massive des Ruinettes.

    Image IPB
    Vue depuis le départ de la piste redescendant à Verbier. Le bâtiment reprend l’architecture de la gare aval avec ses ouvertures aux formes diverses.

    Image IPB
    Au niveau de la sortie de la gare avec l’arrivée en fond des deux télécabines.

    Image IPB
    Le quai de débarquement et embarquement de l’installation. Là encore, la structure métallique supérieure contraste avec le béton utilisé en 1964 pour la télécabine de Médran II.

    Image IPB
    La télécabine de Médran I, la ligne et en fond Verbier.

    Image IPB
    Une cabine mythique qui terminera sa vie dans les jardins
    d'heureux propriétaires, comme son illustre ancêtre.




    La nouvelle télécabine : TCD10 Verbier - Les Ruinettes

    Caractéristiques d'exploitation

    Maître d'Ouvrage : Téléverbier SA
    Lieu: Verbier

    Sens de montée : droite
    Station motrice : amont
    Station de tension : aval
    Station de renvoi : aval

    Débit montée : 100 %
    Débit descente : 100 %

    Débit initial

    Vitesse : 6.00 m/s
    Débit : 3200 P/h
    Nombre de véhicules : 66
    Distance entre véhicules : 67.50 m
    Cadencement : 11.25 s
    Durée du trajet : 6.10 min

    Débit final

    Vitesse : 6.00 m/s
    Débit : 3600 P/h
    Nombre de véhicules : 74
    Distance entre véhicules : 60.0 m
    Cadencement : 10.00 s
    Durée du trajet : 6.10 min

    Caractéristiques géométriques

    Longueur horizontale : 1431.19 m
    Dénivellation : 666.02 m
    Pente moyenne : 46.54 %
    Inclinaison du câble maxi : 81.66 %

    Longueur suivant la pente : 1584.21 m
    Longueur du câble sans fin : 3242.04 m

    Caractéristiques techniques

    ⌀ câble porteur-tracteur : 56 mm
    ⌀ Poulie Motrice : 6.35 m
    ⌀ Poulie renvoi : 6.35 m
    Largeur de la voie : 6.40 m

    Puissance en service : 866 kW
    Puissance démarrage : 1020 kW
    Puissance au frein : 778 kW
    Altitude de la station motrice : 2202 m


    Présentation du projet en détails

    Le chantier sera important et compliqué, notamment au niveau des gares. De par son importance architecturale, la gare de Médran a été récemment classée comme monument historique suite à l’intervention du SIP. Après un compromis, le projet initial d’un revêtement extérieur en bois a subi un important changement architectural et les nouvelles gares présenteront un style bien plus industriel.

    Au niveau de la gare de Médran, la faible place à disposition et les importantes contraintes au niveau des étages supérieurs et inférieurs obligent la récupération de l’ancienne gare pour y réintroduire la nouvelle télécabine.

    Alors que le niveau du plafond ne changera pas, le perron existant sera démoli pour permettre la circulation des cabines. Cette fois de plain-pied, l’accès aux cabines se fera toujours au même niveau que l’ancienne télécabine. À l'inverse de la précédente installation, l'embarquement et débarquement se feront sur les brins arrivant et descendant et non sur le contour. Un troisième pilier vient rallonger les voies pour augmenter l'espace d'accès aux cabines à l'inverse notamment de la nouvelle télécabine de Zinal où le contour suit directement le ralentisseur.

    La façade extérieure sud-ouest sera avancée de 3.6 mètres et recevra un nouveau revêtement. Le grand escalier en béton disparaîtra pour faire place à deux escalators et l’ascenseur sera déplacé pour faciliter l’accès à l’installation depuis la route venant de Verbier.

    Image IPB
    Cliquez sur l’image pour accéder à une résolution supérieure.
    (FIMA Architecture SA)

    La mécanique de la nouvelle télécabine sera plus large et longue que la précédente. La récupération de la gare actuelle et de son petit gabarit nécessite de creuser devant la gare pour placer deux pylônes compression et 30 galets de déviation. La route de Médran sera modifiée et déviée plus à l’est pour permettre le nouveau passage des cabines. Un nouvel accès piéton, construit devant la gare, amènera directement les skieurs en bout de piste à l’embarquement des cabines en direction du Châble. La chaussée située sous le pylône compression de la télécabine de Médran II sera abaissée pour réaliser la passerelle piéton. Les vestiges du pylône compression de l’ancienne télécabine de Médran II disparaîtront définitivement.

    Image IPB
    Cliquez sur l’image pour accéder à une résolution supérieure.
    (FIMA Architecture SA)

    La gare d’arrivée des Ruinettes subira également de profonds changements. L’ancienne gare fera place au garage à cabines d’une capacité de 71 cabines plus le véhicule d’entretien. La garage sera automatisé et une plateforme de maintenance permettra la révision des pinces. À l’avant du bâtiment sera construite la nouvelle gare. Les lanceurs et ralentisseurs seront équipés d’une couverture R2. Aménagés dans un nouveau bâtiment, l’embarquement et le débarquement se feront sur le brin montant et descendant. L’accès aux pistes se fera par un nouvel accès d'environ 60 mètres qui arrivera au niveau de l’entrée principale déjà existante. La façade sud sera avancée de 1.85 mètres et présentera le même style industriel que la gare de Verbier.

    Image IPB
    Cliquez sur l’image pour accéder à une résolution supérieure.
    (FIMA Architecture SA)

    Téléverbier profite de ce chantier pour réaménager une partie du bâtiment. Les toilettes situées à l’étage inférieur et leur accès difficile par escalier seront supprimés. De nouvelles toilettes seront aménagées en lieu et place de l’ancienne gare du téléphérique des Attelas (1957-1994). La mécanique de l’ancien téléphérique existait toujours jusqu’à aujourd'hui et permettait d’observer une technique vieille de plus de 64 ans !

    Image IPB
    Cliquez sur l’image pour accéder à une résolution supérieure.
    (FIMA Architecture SA)

    La ligne reprend le tracé de la précédente installation avec un décalage de quelques mètres à la droite. De 16 pylônes (+ 1 compression) pour l’ancienne télécabine, la nouvelle en sera équipée de 14. Le plus haut pylône n°4 fera 25.4 mètres, donnant une ligne bien moins aérienne que la précédente installation et plus proche de la télécabine de Médran II. Cette baisse de hauteur de vol conduit à une déclivité maximale de 81.6% au niveau du troisième pylône afin de survoler la nouvelle route. La plus longue portée de 240.27 m se situera entre les septième et huitième pylônes.

    Image IPB
    Description précise de la ligne.

    Image IPB
    Schéma simplifié de la ligne.
    (Julien Beaud)


    Lundi 12 avril 2021 : début du chantier

    Le démantèlement débute le lundi 12 avril 2021, alors que le domaine skiable est toujours en exploitation. Celui-ci commence par le démontage des cabines et leur déplacement à la STA à Sembrancher. Par la suite, le câble a été descendu des plus hauts pylônes dans le but de donner du mou au contrepoids et le baisser suffisamment pour retirer l’ensemble de la ligne. Le contrepoids étant massif et placé dans un espace restreint fait qu’il sera très vraisemblablement laissé sur place.
    Parallèlement, une machine de chantier démonte par grignotage l'ancien escalier de gare aval et les premiers travaux de terrassement sont réalisés devant le bâtiment

    État du 21 avril

    Image IPB
    Le démontage a bien débuté avec l’arrachage de l’escalier d’accès.
    (Patrick Schibli)

    Image IPB
    Vue similaire depuis le toit du bâtiment de Médran.
    (Patrick Schibli)

    Image IPB
    Plus tard, l’escalier a définitivement disparu.
    (Patrick Schibli)

    Image IPB
    Vue depuis l’ancien quai d’embarquement. Les voies de garages sont déjà supprimées.
    (Patrick Schibli)

    État du 23 avril

    Quelques jours plus tard, l'escalier est définitivement détruit. Le terrassement a déjà bien avancé, notamment l'arrivée de la piste qui a été arrachée. Les accès environnants de la gare sont fermés. Aux niveaux des Ruinettes, le démontage n'a pas encore débuté sans doute à cause de la neige encore présente au-delà de 2000 mètres. Seuls les panneaux publicitaires, les barrières et le quai sont enlevés, ce qui aère visuellement la gare.

    Image IPB
    Chantier général depuis la piste, où ce qu’il en reste.

    Image IPB
    L’escalier est totalement détruit et bientôt la façade disparaîtra complètement.

    Image IPB
    La plateforme de retour des skieurs a été démolie et le câble de l’installation est déposé au sol.

    Image IPB
    Le troisième pylône de la ligne est dénué de son câble.

    Image IPB
    Le câble n’est pas pour autant posé à terre du fait de sa dangerosité.

    Image IPB
    Au niveau des plus hauts pylônes, le câble pend simplement.

    Image IPB
    Panorama sur l’ensemble de la gare d’arrivée, dénuée de toute barrière et cabines. La mécanique n’est pas encore démontée.
    Cette grande salle logera les voies de garage de la future télécabine.

    Image IPB
    Depuis le contour. Les deux poulies jaunes dévient le câble en direction de la salle motrice.

    Image IPB
    Les prochaines voies de garage s’arrêteront environ à ce point.

    Image IPB
    Cet escalier menant aux toilettes disparaîtra totalement pour libérer de la place et améliorer les passages aux multiples installations.

    Image IPB
    La partie du mur présente derrière les conteneurs sera percée afin de réaliser de nouvelles toilettes bien plus accessibles.

    Image IPB
    Les toilettes prendront place en lieu et place de l’ancienne gare au niveau du bâtiment en bois. Cette ancienne station aval du téléphérique des Attelas loge toujours
    la mécanique d’origine. La partie avant faisant office de molok subsistera.

    Image IPB
    La belle mécanique de 1957 de l’ancien téléphérique qui fera place à des toilettes.
    Pour le détail, on observe au premier plan la poulie de déviation du câble tracteur et
    à l’arrière celle du câble porteur. La machinerie et la fosse aux contrepoids ont été
    supprimées et bouchées. Seul subsiste à l’étage inférieur l’ancienne armoire électrique.



    À suivre !

    Merci à Lionel May de Téléverbier, Patrick Schibli et Bertrand Lebrun pour la transmission de documents !
    Texte : Julien Beaud & Téléverbier
    Photos : Julien Beaud, sauf mention contraire
    Relecture : benbel & Lionel May
  2. TCD2 Les Diablerets - Isenau (†) / Les Diablerets - Isenau (Alpes Vaudoises)

    05 novembre 2020 - 12:48

    Dans la continuité du reportage sur la télécabine quatre places des Diablerets-Isenau, Fael et moi avons le plaisir de vous présenter l'histoire de l'installation qui l’a précédée. Avec une petite balade dans le temps, nous remonterons il y a plus de 150 ans lorsque les premiers Anglais pénétrèrent dans la vallée des Ormonts et traverserons le temps passé jusqu'en 2018 avec le démantèlement de la télécabine quatre places.

    De l'idée à la réalité, vous découvrirez les prémisses et la réalisation de cette installation inédite dans les hauteurs ormonanches. Puis Des Diablerets à la Marnèche, vous parcourrez en images l’ascension en télécabine tout en découvrant les secrets de fonctionnement de cet appareil. À Isenau au temps des sports d'hiver ensuite, vous vous baladerez sur le haut plateau entre le plaisir de la poudreuse et les joies nouvelles de la glisse. Finalement, La télécabine au fil de sa vie vous présentera les vingt-deux ans d’exploitation de la télécabine et les différentes transformations qu'elle a subies lors d'une ballade des quatre saisons pour finalement résumer la période ayant suivi le remplacement de la télécabine jusqu'en 2018.

    Cliquez sur la bannière ci-dessous pour accéder au reportage. Vous pouvez formuler vos remarques, questions et commentaires relatifs à cet appareil dans ce fil de discussion. Si vous voyez des fautes, merci de les communiquer par MP à Fael ou à moi.

    Image IPB