Forums Remontées Mécaniques: Tension Hydraulìque - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Tension Hydraulìque Comment ça fonctionne?

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Artsinol 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 207
  • Inscrit(e) : 13-septembre 13

Posté 11 avril 2018 - 19:04

Salut,

Je pense que le titre dit dejà tout, je connais les tensions à contrepoids, mais pas celles à verìn Hydraulìque, comment ça fonctionne? je necessite de le savoir pour un papier scolaire de mon exam finàl de Lycée.

Ce message a été modifié par Artsinol - 11 avril 2018 - 19:29 .

Gênes et le Valais sont trés voisins
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 11 avril 2018 - 19:21

Salut,

Ce que je sais te dire et rester dans le simple :

- La tension hydraulique est un système de tension géré par l'automate contrairement au contre-poids (par lui-même) et ces vérins sont aussi équipés d'une centrale de tension.

- La force dans le vérin est mesurée en Newton (N).

- C'est le système le plus répandu actuellement (depuis ~ 1980 jusqu'à présent), sauf Bühler qui savait déjà utiliser pour ses téléskis dans les années 60.

:)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
1

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Artsinol 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 207
  • Inscrit(e) : 13-septembre 13

Posté 11 avril 2018 - 19:29

Merci gondel pour ton aide, si quelq'un connait d'une manière plus spécifique le point nombre 1, ça sera un grand aide
Gênes et le Valais sont trés voisins
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   poma74 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres.
  • Messages : 838
  • Inscrit(e) : 01-février 14

Posté 11 avril 2018 - 20:41

Je vais essayer d'expliquer le point 1, en fait il y a des capteurs de pressions de l'huile hydraulique au niveau de la centrale hydraulique qui commande en fait un vérin ou 2 ça dépend des installations. Quand la pression est trop basse par exemple quand il y a moins de monde et que la ligne se décharge la centrale va tirer, au contraire quand la ligne se charge le matin par exemple ou lorsque on sort les cabines en ligne, la centrale va "mouler". Par exemple la tension nominale doit être de 150 bars, il y a un seuil haut et un seuil bas, par exemple à 140 bars la centrale va retirer pour retourner à 150 bars, ou au contraire lorsque la pression est vers 160 bars la centrale va mouler.

J'ai essayé d'expliquer en restant simple!

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 avril 2018 - 07:20

Il y a un sujet expliquant en détail les seuils de gestion des électrovannes, les hystérésis, les vannes parachute, etc.

Si nécessaire je peux reposter certaines infos même si je ne suis pas du tout expert en RM débrayables.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 12 avril 2018 - 07:31

Voir le messageVelro, le 12 avril 2018 - 07:20 , dit :

Il y a un sujet expliquant en détail les seuils de gestion des électrovannes, les hystérésis, les vannes parachute, etc.

Si nécessaire je peux reposter certaines infos même si je ne suis pas du tout expert en RM débrayables.


Il faudrait rester dans les bases pour lui et son travail ainsi que d’autres qui ne comprennent pas beaucoup avec ces vérins ;)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Artsinol 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 207
  • Inscrit(e) : 13-septembre 13

Posté 12 avril 2018 - 08:18

Effectivement gondel a raison, cependant, merci a tous pour l'aide :)

Ce message a été modifié par Artsinol - 12 avril 2018 - 08:18 .

Gênes et le Valais sont trés voisins
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 avril 2018 - 09:06

Il y a un sujet expliquant le fonctionnement de la tension hydraulique de façon très acessible.

De toute façon, le principe de fonctionnement en mode automatique est très simple. Cela se complique légèrement pour les procédures d'essais, l'exploitation avec des pontages ou encore en mode manuel de même que, le cas échéant, pour repositionner les goupilles avec reprise de tension temporaire par un seul vérin, etc.

Après, certains détails sont spécifiques à des modèles de RM ainsi qu'auxd différents constructeurs même si les principes de base restent similaires. De plus, la réglementation et les normes fixent certaines exigences techniques de base.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 12 avril 2018 - 09:18

Peux-tu donc nous le partager ce sujet, ce serait fort intéressant ;)

Ce message a été modifié par Gondelbahn Monde - 12 avril 2018 - 09:19 .

Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 avril 2018 - 14:15

Il y a un vieux sujet ici:
https://www.remontee...p?showtopic=931

et de mémoire également quelque chose dans les dossiers techniques mais comme j'ai bloqué les scripts je ne peux pas vérifier maintenant.

Le principe de base est souvent une simple régulation à 3 points avec une valeur consigne de tension.

La force de tension est mesurée de façon redondante, soit directement (jauges de contrainte, p.ex. avec une cellule de mesure ou un axe dynamométrique), soit indirectement au moyen de cellules de mesure hydrauliques avec comme instrument un transmetteur de pression (pas top en raison d'une fuite possible du fluide transmetteur de pression).
Par contre la mesure de pression hydraulique (pression d'huile des vérins) n'est il me semble pas admise comme mesure de force (ou alors pas utilisée en raison du manque de précision et de problèmes de grippage).

Les vérins n'ont pas de frein de maintien (genre manchette à desserrage hydraulique bloquant la tige), par contre il y a en principe des vannes parachute ou des anti-retours avec pilotage croisé assurant le maintien de position en cas de rupture de conduite. L'avantage de ces dispositifs réside également dans la conception du système d'étanchéité (en général à siège, ce qui permet de réduire les fuites par rapport à des distributeurs à tiroir).

De nuit, en tout cas pour certains constructeurs, la régulation de tension reste active, par contre en général la pompe n'est enclenchée que pour la durée de l'augmentation de la tension.

Si l'installation se détend complètement (vérins en bout de course) cela ne représente pas de risque mais il est interdit de rouler dans cet état.

Lorsque la tension n'est pas dans la plage autorisée l'installation est arrêtée automatiquement (avec un léger délai de temporisation afin d'éviter des arrêts intempstifs en cas de pointes de tension).

Les détails d'asservissement ainsi que la gestion de la pompe dépendent des constructeurs. Il y a généralement une pompe manuelle de secours et on peut également détendre en actionnant des vannes manuelles ou la commande manuelle de vannes électriques.

La valeur de la tension a notamment une influence sur la consommation d'énergie ainsi que la tenue au vent latéral.

Ce message a été modifié par Velro - 12 avril 2018 - 14:19 .

1

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 12 avril 2018 - 15:16

Vraiment intéressant la question pour la nuit et hors saison, j’y ai jamais pensé comment le vérin et tout le système réagissait ...

Merci pour le retour du sujet :)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 12 avril 2018 - 17:19

Il faut préciser que nombre de détails d'exécution sont spécifiques aux différents constructeurs et il est impossible de couvrir toutes les variantes de détail.

Pour cette raison, lorsqu'une explication technique est avancée, elle peut correspondre à une version de RM d'un constructeur mais n'est pas forcément applicable à d'autres installations d'un même constructeur ou non.

Il existe une multitude de variantes plus ou moins complexes pour la retenue de charges.

Exemple de composants (en anglais, ça existe peut-être en français, Bosch Rexroth a une partie des docs en français, mais je ne travaille qu'avec les versions en allemand et en anglais):
http://apps.boschrex...df/18307-00.pdf
ou encore ici chez Hawe:
http://downloads.haw...m/K/K177-en.pdf

Il y a évidemment encore d'autres fabricants.

Beringer (Bucher) a également des composants, je m'en souviens pour les monte-charges hydrauliques.

Avec certains composants, les fuites sont négligeables et une charge peut être maintenue en position très longtemps si l'étanchéité du vérin n'est pas déficiente.


Pour ce qui est de laisser la pompe hydraulique en service en permanence quand l'installation est en service je ne suis pas certain que cela soit la meilleure solution, du moins du moment que l'huile a atteint sa température de service. Rien n'empêche d'utiliser un démarreur électronique avec by-pass et de démarrer la pompe quand une augmentation de pression est requise (en gérant une tempo dans les cas où des corrections fréquentes sont requises). Après cela dépend aussi si la recirculation se fait avec circuit en charge ou non (si nécessaire on peur recirculier en charge le temps de réchauffer l'huile).

Au final le constructeur de la commande doit se conformer aux directives du constructeur de la RM et des modifications, même parfois minimes, ne sont possibles qu'avec l'accord du constructeur.


Edité:
Les seuils genre +/- 8%, etc. sont expliqués dans un autre sujet ou le dossier technique.
Il y a d'une part les seuils pour la régulation, c.à.d. les valeurs de force pour lesquelles la commande intervient pour augmenter ou diminuer la force de tension et d'autres part des seuils d'alarmes pour lesquels l'installation est automatiquement arrêtée (enfin pour faire simple).

Au niveau de l'exécution hydraulique il existe de nombreuses possibilités techniques, pour comprendre en détail le fonctionnement il faut se référer aux schémas hydrauliques de l'installation en question.

Ce message a été modifié par Velro - 16 avril 2018 - 07:43 .

0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 12 avril 2018 - 18:17

Voir le messageVelro, le 12 avril 2018 - 17:19 , dit :

Les seules genre +/- 8%, etc. sont expliqués dans un autre sujet ou le dossier technique.
Il y a d'une part les seuils pour la régulation, c.à.d. les valeurs de force pour lesquelles la commande intervient pour augmenter ou diminuer la force de tension et d'autres part des seuils d'alarmes pour lesquels l'installation est automatiquement arrêtée (enfin pour faire simple).


C’est un des contrôles du mois aux installations, de contrôler cette tolérance ainsi qu’une partie des mesures que donne la centrale.
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 14 avril 2018 - 22:26

Il y a quelques infos ici dans le dossier technique (je dois relire la partie sur les dispositifs de tension):
https://www.remontee...er/page-11.html

Je rajouterai quelques infos complémentairess dans la partie réservée aux membres car je préfère ne pas éditer ni compléter les dossiers techniques.
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 15 avril 2018 - 20:47

La dilatation thermique correspond à celle de l'acier et on peut utiliser 11.7E-6 [K^-1] (soit env. 12 ppm par K ou °C de différence de température).

L'allongement permanent sur la durée de vie d'un câble porteur-tracteur de conception moderne est de l'ordre de 0.15 à 0.8 %.

On calcule la variation de longueur du câble épissé sans fin, le déplacement de la poulie de tension correspond à la moitié de cette valeur.

L'allongement entre le câble au repos (s'il était déroulé à plat au sol) et le câble installé avec la poulie de tension en fin de course "câble détendu" n'est pas négligeable mais le câble est maintenu sous tension de part et d'autre des deux extrémités à relier par l'épissure (il y a deux reprises de tension séparées avec blocage de dévrillage, les bouts à épisser étant évidemment tous deux libre de tension et déposés soit au sol, soit sur une passerelle).

La course de tension tient compte des variations liées à l'exploitation, à la température et à l'allongement permanent tout en conservant une réserve de sécurité (notamment aussi pour l'épissure).

L'élasticité du câble peut être calculée simplement sur la base de la section métallique en [mm2] et d'un module d'élasticité d'environ 85 [kN/mm2].

En pratique la masse linéique varie ainsi déjà de par la composante parallèle à la pente du poids propre du câble qui modifie la tension du câble en tout point mais la modélisation se fait avec des outils informatiques.

Ce message a été modifié par Velro - 15 avril 2018 - 20:56 .

0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 15 avril 2018 - 20:50

Merci beaucoup de ces infos concernant la dilatation qui concerne entre autre le système de tension.

Jusqu’a combien de différence ferait un câble (en m je suppose) si on laisserait le même pendant 50 ans (une vie de TPH) ?

Ce message a été modifié par Gondelbahn Monde - 15 avril 2018 - 20:50 .

Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 15 avril 2018 - 20:58

Pour les câbles porteurs l'allongement est très faible.

Pour les câbles tracteurs de TPH à va-et-vient, les valeurs sont les mêmes que pour les câbles porteurs-tracteurs de RM à mouvement continu débrayables ou à pinces fixes.

Les valeurs indiquées précédemment sont comptées sur la durée de vie du câble et IIRC un spécialiste de Fatzer m'avait précisé que pour les câbles tracteurs et porteurs-tracteurs modernes l'essentiel de l'allongement permanent est atteint très rapidement, je ne me souviens plus exactement mais il me semble en quelques jours voirepeut être même moins de 48 h mais il faudrait que je me renseigne car je ne connais pas trop en détail.

Ce message a été modifié par Velro - 15 avril 2018 - 21:01 .

0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 15 avril 2018 - 21:01

Voir le messageVelro, le 15 avril 2018 - 20:58 , dit :

Pour les câbles porteurs l'allongement est très faible.

Pour les câbles tracteurs de TPH à va-et-vient, les valeurs sont les mêmes que pour les câbles porteurs-tracteurs de RM à mouvement continu débrayables ou à pinces fixes.


Merci alors l’allongement en 50 ans d’un câble qui aurait jamais été changé (tracteur).
Pour savoir en m, combien cela ferait (à ton estimation évidemment)

:)
Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 309
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 15 avril 2018 - 21:05

Cela dépend du câbles, les anciens câbles s'allongaient beaucoup plus en raison de l'âme en fibre.
Avec les âmes thermocompactées p.ex. en PP (polypropylène), l'allongement permanent est beaucoup plus faible. Typiquement inférieur à 0.5 %, soit 5 m par km sur la durée de vie du câble. Pour la boucle cela correspond à une course de 2.5 m du contrepoids.


Edité: Oublié de mentionner l'unité de mesure [m] dans l'exemple.

Ce message a été modifié par Velro - 15 avril 2018 - 22:03 .

0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Gondelbahn Monde 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 245
  • Inscrit(e) : 15-juillet 13

Posté 15 avril 2018 - 21:06

Intéressant, merci :)

D'où connais-tu tout cela, si ce n'est pas très indiscret ?

J'ai certains classeurs techniques mais jamais autant précis ...

Ce message a été modifié par Gondelbahn Monde - 15 avril 2018 - 21:13 .

Pourquoi j'aime filmer les remontées mécaniques ?
Cette passion est toute ma vie et si on rajoute de la découverte de paysages et de nouvelles connaissances : cela ne peut être mieux !
J'aime également conserver le patrimoine de tous ces constructeurs désormais disparus ...

Gondelbahn Monde for ever !
0

  • 3 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)