Forums Remontées Mécaniques: Les pinces à orage et leurs risques - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les pinces à orage et leurs risques

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cardassier16 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1
  • Inscrit(e) : 08-août 15

Posté 08 août 2015 - 00:07

Bonjour à tous,

Déjà permettez moi de me présenter étant nouveau sur ce forum mais le suivant déja depuis un moment. J'ai 27 ans et je suis actuellement informaticien. Enchanté de pouvoir enfin écrire mon premier sujet !

Alors voilà, j'ai une question qui me trotte dans la tête depuis un petit moment.

En fait cela concerne les pinces que le personnel d'exploitation vient serrer sur le câble sur les téléphériques notamment afin d'éviter des dommages liés à la foudre si elle vient à tomber sur les installations. Certes mais, pour aller installer ces pinces en temps d'orage, le personnel est-il protégé ? Comment cela se passe ? Y a t-il des risques qui sont encourus par les personnes qui vont placer ces pinces sur le câble ?

Par exemple, en étant sur une passerelle métallique pour aller serrer les pinces à orage, y a t-il un risque d'être foudroyé ?

Merci de vos éclaircissements :)

A très bientot
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Jibe73 

  • TK du Torret
  • Groupe : Membres
  • Messages : 61
  • Inscrit(e) : 06-avril 10

Posté 10 août 2015 - 08:46

Bien sur qu'il y a un risque d'être foudroyé quand on est sur une passerelle métallique relié à la terre, pendant un orage, et il n'y a pas, à ma connaissance, de protection garantie contre la foudre puisque c'est l'air qui devient conducteur.

Mais les pinces de terre sont généralement installées quand il y a un risque d'orage annoncé, ou avant une longue période hors exploitation, et non pendant un orage (bien que certains inconscients l'ont sans doute tenté).

La perche qui sert à installer la pince est en générale isolante mais je ne compterais pas trop là dessus si la foudre venait à tomber sur le câble ou la gare.

Ce message a été modifié par Jibe73 - 31 août 2015 - 14:37 .

0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Flash 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 01-mars 16

Posté 01 mars 2016 - 13:41

Voir le messageCardassier16, le 08 août 2015 - 00:07 , dit :

Bonjour à tous,

Déjà permettez moi de me présenter étant nouveau sur ce forum mais le suivant déja depuis un moment. J'ai 27 ans et je suis actuellement informaticien. Enchanté de pouvoir enfin écrire mon premier sujet !

Alors voilà, j'ai une question qui me trotte dans la tête depuis un petit moment.

En fait cela concerne les pinces que le personnel d'exploitation vient serrer sur le câble sur les téléphériques notamment afin d'éviter des dommages liés à la foudre si elle vient à tomber sur les installations. Certes mais, pour aller installer ces pinces en temps d'orage, le personnel est-il protégé ? Comment cela se passe ? Y a t-il des risques qui sont encourus par les personnes qui vont placer ces pinces sur le câble ?

Par exemple, en étant sur une passerelle métallique pour aller serrer les pinces à orage, y a t-il un risque d'être foudroyé ?

Merci de vos éclaircissements :)/>/>

A très bientot


Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum. Je viens de voir votre message et je me permets donc d'ajouter une réponse en complément de celle de Jibe73. Je ne connais pas bien les installations de remontées mécaniques cependant, du moins je ne suis pas expert, mais pour ce qui est de la foudre, c'est mon domaine ;-)
Tout d'abord, il faut garder à l'esprit qu'aucune protection contre la foudre ne peut garantir une protection efficace à 100%.
Lors d'un orage il y a un risque de foudroiement, ce risque est accentué sur les reliefs et les installations métalliques.
Il existe des services et dispositifs d'alerte orage. A réception d'une alerte (début ou fin), c'est à ce moment la que la pince de mise à la terre doit être installée (ou enlevée si l'alerte a pris fin).
Pour les perches isolantes, ces dernières , si elles sont similaires aux perches pour les installations HT, peuvent ne pas présenter une isolation suffisante si la foudre tombe sur les installations.

Dans tous les cas, mieux vaut appliquer le principe de précaution et réaliser la mise à la terre des câbles lors d'une alerte orageuse. Ces alertes peuvent être paramétrée avec le fournisseur (si c'est un service) ou selon le manuel d'utilisation de dispositif afin d'être prévenu suffisamment à l'avance pour mettre en sécurité l'installation voire les personnes.
[b]Clément
[/b]
[i]Ingénieur spécialiste protection foudre[/i]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Velro 

  • TPH Vanoise Express
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 382
  • Inscrit(e) : 23-décembre 06

Posté 19 mars 2016 - 18:30

Voir le messageFlash, le 01 mars 2016 - 13:41 , dit :

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum. Je viens de voir votre message et je me permets donc d'ajouter une réponse en complément de celle de Jibe73. Je ne connais pas bien les installations de remontées mécaniques cependant, du moins je ne suis pas expert, mais pour ce qui est de la foudre, c'est mon domaine ;-)
Tout d'abord, il faut garder à l'esprit qu'aucune protection contre la foudre ne peut garantir une protection efficace à 100%.
Lors d'un orage il y a un risque de foudroiement, ce risque est accentué sur les reliefs et les installations métalliques.
Il existe des services et dispositifs d'alerte orage. A réception d'une alerte (début ou fin), c'est à ce moment la que la pince de mise à la terre doit être installée (ou enlevée si l'alerte a pris fin).
Pour les perches isolantes, ces dernières , si elles sont similaires aux perches pour les installations HT, peuvent ne pas présenter une isolation suffisante si la foudre tombe sur les installations.

Dans tous les cas, mieux vaut appliquer le principe de précaution et réaliser la mise à la terre des câbles lors d'une alerte orageuse. Ces alertes peuvent être paramétrée avec le fournisseur (si c'est un service) ou selon le manuel d'utilisation de dispositif afin d'être prévenu suffisamment à l'avance pour mettre en sécurité l'installation voire les personnes.

Merci pour ces précisions.

J'avais cru avoir rédigé une réponse dans le temps mais elle a soit disparu soit il y a eu un problème en postant.

Question un peu hors-sujet: A quel point peut-on protéger des équipement électroniques contre les coups de foudre directs, comme p.ex. des antennes de télécommunications (on part du principe que la décharge se fait directement sur l'antenne et non sur une pointe parafoudre)?

Un problème similaire se pose pour les câbles tracteurs de TPH à va-et-vient (notamment des éclateurs à gaz et des parasurtensions à semiconducteurs assurent une certaine protection mais en cas de coup de foudre direct dans le câble...).
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Flash 

  • TK de la Boule de Gomme
  • Groupe : Membres
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 01-mars 16

Posté 06 mai 2017 - 11:33

Voir le messageVelro, le 19 mars 2016 - 18:30 , dit :

Voir le messageFlash, le 01 mars 2016 - 13:41 , dit :

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum. Je viens de voir votre message et je me permets donc d'ajouter une réponse en complément de celle de Jibe73. Je ne connais pas bien les installations de remontées mécaniques cependant, du moins je ne suis pas expert, mais pour ce qui est de la foudre, c'est mon domaine ;-)
Tout d'abord, il faut garder à l'esprit qu'aucune protection contre la foudre ne peut garantir une protection efficace à 100%.
Lors d'un orage il y a un risque de foudroiement, ce risque est accentué sur les reliefs et les installations métalliques.
Il existe des services et dispositifs d'alerte orage. A réception d'une alerte (début ou fin), c'est à ce moment la que la pince de mise à la terre doit être installée (ou enlevée si l'alerte a pris fin).
Pour les perches isolantes, ces dernières , si elles sont similaires aux perches pour les installations HT, peuvent ne pas présenter une isolation suffisante si la foudre tombe sur les installations.

Dans tous les cas, mieux vaut appliquer le principe de précaution et réaliser la mise à la terre des câbles lors d'une alerte orageuse. Ces alertes peuvent être paramétrée avec le fournisseur (si c'est un service) ou selon le manuel d'utilisation de dispositif afin d'être prévenu suffisamment à l'avance pour mettre en sécurité l'installation voire les personnes.

Merci pour ces précisions.

J'avais cru avoir rédigé une réponse dans le temps mais elle a soit disparu soit il y a eu un problème en postant.

Question un peu hors-sujet: A quel point peut-on protéger des équipement électroniques contre les coups de foudre directs, comme p.ex. des antennes de télécommunications (on part du principe que la décharge se fait directement sur l'antenne et non sur une pointe parafoudre)?

Un problème similaire se pose pour les câbles tracteurs de TPH à va-et-vient (notamment des éclateurs à gaz et des parasurtensions à semiconducteurs assurent une certaine protection mais en cas de coup de foudre direct dans le câble...).


Bonjour Velro,

Désolé je ne viens pas souvent ici et je n'ai pas reçu de mail m'indiquant ta réponse.
Tout d'abord il ne faut pas confondre parafoudre et paratonnerre: le paratonnerre est un dispositif permettant de capter les impacts directs et protéger les bâtiments, installations et équipements, le parafoudre est ce fameux module que l'on place sur les liaisons électriques, en coffret ou armoire, permettant de supprimer les surtensions dûes à la foudre.

Par rapport à ta question, sans mettre de paratonnerre, on ne peut pas protéger d'antenne qui serait impactable par effet direct. Néanmoins, on peut protéger l'armoire et/ou le câble de raccordement de l'antenne en installant un parafoudre.
Le choix de la protection se porte en premier lieu sur l'objectif de l'exploitant. La question à se poser est la suivante: l'exploitant souhaite t il se protéger d'éventuelles étincelles/surtensions dangereuses qui pourraient être véhiculées via le câble de l'antenne à l'intérieur de l'installation (pour éviter d'endommager d'autres dispositifs dans l'installation)? où souhaite t il aussi conserver l'intégrité de l'antenne voire sa continuité de service?

Le mieux est toujours de protéger les équipements électriques en toiture qui seraient impactables, par des paratonnerres (pointes simples par ex), associés à un parafoudre sur le câble de données et d'alimentation de l'antenne. Le paratonnerre va permettre d'éviter que la foudre ne tombe directement sur l'antenne et écoulera environ 50% du courant de foudre à la terre. Il y a cependant un risque de courant partiel de foudre via les câbles de l'antenne ainsi que des tensions induites via le rayonnement électromagnétique de la foudre sur l'antenne et les câbles. Pour palier à ce problème, c'est l'installation complémentaire de parafoudre qu'il faut mettre en oeuvre.

La mise en place uniquement d'un parafoudre sur les câbles de l'antenne est plus risquée car il faut alors que le parafoudre soit dimensionnée à un courant total de foudre. Trouver un parafoudre avec des caractéristiques élevées s'avérera compliqué. L'autre risque c'est que ce soit le câble d'antenne qui fonde, et la risque de perdre totalement l'équipement et son câble.

Pour le deuxième problème, je ne suis pas sûr d'avoir compris. Peux tu expliquer d'avantage le système à protéger et la problématique?
[b]Clément
[/b]
[i]Ingénieur spécialiste protection foudre[/i]
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)