Forums Remontées Mécaniques: TCD10 de Champagny - La Plagne (Paradiski) - Forums Remontées Mécaniques

Aller au contenu

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

TCD10 de Champagny - La Plagne (Paradiski) Poma - 1986

#1 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 21 mars 2015 - 22:56

Image IPB

Au sommaire du reportage :
  • La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  • Historique : le télésiège de Champagny
  • 2014 : Rénovation de la télécabine de Champagny
  • La télécabine de Champagny : ascenseur vers le domaine skiable
  • Ligne et infrastructures de la télécabine de Champagny
  • Champagny, un ascenseur remis à niveau partiellement



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image IPB
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Historique : le télésiège de Champagny

La station de Champagny-en-Vanoise a ouvert en 1969 avec la construction du télésiège fixe de Champagny, à l'origine « l'un des plus longs […] et vertigineux des Alpes » (in Dauphiné Libéré). C'est le début du développement de la station, continué l'année suivante avec la construction des téléskis des Verdons et des Borseliers.
Le télésiège fixe de Champagny était donc très long, lent, et son tracé dans une combe très ombragée rendait la montée éprouvante le matin lorsqu'il faisait très froid. La SAP a régulièrement distribué des couvertures dans les premières pour permettre aux skieurs de supporter la montée. Celles-ci ont été ensuite directement intégrées aux garde-corps !

Quelques photos de cette installation :

Image IPB
La gare aval motrice à Champagny (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image IPB
Demi-tour sur le début de la ligne après avoir passé le chalet des Combes (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image IPB
Ligne dans le sens descente en été (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image IPB
La gare amont retour-tension (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Ce télésiège fixe était totalement insuffisant pour son rôle : son débit était très faible, ce qui engendrait de très longues queues le matin. Le soir, dans le sens descente, le télésiège était exploité à vitesse réduite (les skieurs à la descente impliquent d'exploiter le télésiège comme pour des piétons), ce qui augmentait le temps de trajet et les queues. C'est pourquoi il a été remplacé en 1986 par la télécabine que l'on connaît actuellement.

Image IPB
Démontage de la gare amont et de son poussard à la fin du printemps 1986 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).



2014 : Rénovation de la télécabine de Champagny

Depuis déjà plusieurs années, la télécabine de Champagny montrait des faiblesses le matin pour pouvoir acheminer tous les skieurs en provenance du village de Champagny-en-Vanoise sur le domaine skiable. Il n'était pas rare d'y faire de longues queues. De plus, la télécabine ne tournait plus à la vitesse maximale de 5 m/s depuis plusieurs années car l'architecture électrique montrait des signes de faiblesse. Enfin, il devenait nécessaire de rénover certains pylônes dont le métal utilisé montrait aussi des signes de fatigue (notamment par flexion).

Poma Services a donc procédé pendant l'automne 2014 à la modernisation complète de la ligne. Deux enchaînements de pylônes supports puis compressions ont été remplacés par deux uniques pylônes de type "support-compression". La ligne a ainsi été simplifiée tout en limitant le nombre de balanciers à entretenir et en remplaçant les fûts qui pouvaient avoir mal vieilli.

Image IPB
L'enchaînement des pylônes 6, 7 et 8 remplacé par un unique support-compression.

Image IPB
Les trois pylônes supprimés.

Image IPB
Les pylônes 13, 14 et 15, remplacés également par un unique support-compression.

Image IPB
Nouvelle tête du pylône 11. qui remplace les trois pylônes de la photo ci-dessus.

Dans le même temps, l'architecture électrique a été totalement remise à niveau par SEMER.


La télécabine de Champagny : ascenseur vers le domaine skiable

La télécabine de Champagny a pour rôle d'emmener les skieurs de Champagny-en-Vanoise sur le domaine skiable de la Plagne, mais aussi de redesendre en vallée le soir (que ce soient les débutants ou lorsque les pistes rouges des Bois et du Mont de la Guerre sont fermées). Au sommet de la télécabine de Champagny, il est possible d'accéder via la piste bleue Liaison Verdons au télésiège débrayable des Verdons Sud desservant une grande offre de ski propre et la liaison vers Plagne Centre, Plagne 1800, Aime 2000 et Plagne Montalbert. Elle permet également d'accéder au téléski des Borseliers 3 ou au télésiège des Borseliers, qui ajoutés au télésiège de la Rossa, puis de Carella ou des Quillis d'accéder à un grand nombre de secteurs de la Plagne. Enfin, elle joue un rôle d'ascenseur au domaine débutant d'altitude de Champagny desservi par les téléskis Bergerie et Éterlou.
Outre ce rôle d'ascenseur, la télécabine de Champagny n'en est pas moins un appareil qui offre une redoutable offre de ski propre. Elle dessert en rotation l'enchaînement des pistes rouges Rossa et des Bois. La première est un court mur descendant au niveau de la gare aval du télésiège des Borseliers. La seconde est un long itinéraire en forêt, s'apparentant à un chemin plus ou moins étroit, parfois en lacets, et offrant de très jolis murs dans un cadre forestier sublime. Depuis quelques années, cette piste est enneigée artificiellement afin d'assurer un retour station le soir.
De plus, la télécabine de Champagny dessert, en enchaînant avec le télésiège débrayable des Verdons Sud, la longue et renommée piste rouge du Mont de la Guerre, parmi les plus courues du domaine skiable de la Plagne. Elle offre 1250 mètres de dénivelé et évolue dans un secteur à l'écart du domaine skiable, tout en offrant un magnifique point de vue sur la vallée de Bozel et le domaine de Courchevel. Même si son dernier mur est enneigé artificiellement, la piste du Mont de la Guerre est peu souvent ouverte et souffre d'un régulier manque de neige.

Image IPB
Situation de l'appareil sur le plan des pistes.

Rentrons à présent dans les aspects plus techniques de l'appareil. On retrouve ici une télécabine à lanceurs pentagonaux des années 1980, de la même gamme que la télécabine de la Patinoire à la Clusaz par exemple. Elles avaient la particularité de reprendre les éléments standards de la gamme évolutive développée pour les télésièges débrayable 4 places, avec notamment la technologie de la pince TB. Cette technologie a notamment permis d'assurer une résistance jusqu'à des vents de 15 m/s.

Voici donc les caractéristiques de cette télécabine :


Caractéristiques administratives

TCD – Télécabine débrayable : CHAMPAGNY
Maître d’œuvre : CETARM73
Maître d'ouvrage : SAS (Société d'aménagement de la Savoie)
Exploitant : SAP
Installation électrique : SEMER
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1986
Année de rénovation partielle : 2014
Montant de l'investissement pour la rénovation : 1 300 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Été et hiver
Capacité : 10 personnes
Débit à la montée : 2150 personnes/heure (1800 personnes/heure avant 2009) (100 %)
Débit à la descente : 2150 personnes/heure (1800 personnes/heure avant 2009) (100%)
Débit en été : 1075 personnes/heure (50 %)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1250 m
Altitude gare amont : 1963 m
Dénivelé : 713 m
Longueur développée : 1895 m
Pente moyenne : environ 38 %
Pente maximale : 76,3 %
Temps de trajet : 6 minutes 19 secondes


Caractéristiques techniques

Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 28 000 daN
Pression nominale : 121 bars
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 648 kW
Sens de montée : Gauche
Nombre de pylônes : 17
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable TB50 D49
Nombre de véhicules : 57 (33 dès 1986, puis ajout de 15 cabines en 1995 et encore 9 cabines en 2009)
Espacement : 16,74 s

Caractéristiques du câble (2002)

Fabriquant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre : 50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Textile
Composition : 6×25 fils
Résistance à la rupture : 192 500 daN
Section du câble : 1015 mm²
Pas de toronage : 139 mm


Ligne et infrastructures de la télécabine de Champagny


La gare aval

Aspect extérieur

Le bâtiment de la gare aval de la télécabine de Champagny est situé à 1250 mètres d'altitude en bordure du village de Chamagny-en-Vanoise, sur le front de neige en aval du téléski du Raffort. C'est une imposante structure qui s'intègre bien dans l'architecture locale grâce à l'utilisation de matériaux locaux comme le bois.

Image IPB
Zoom sur la gare aval depuis la piste rouge des Bois.

Image IPB
Vue en plongée depuis le dernier mur de la piste rouge du Mont de la Guerre.

Image IPB
Vue rapprochée depuis la fin de la piste rouge du Mont de la Guerre.

Image IPB
Vue de trois-quarts.

Image IPB
L'avant de la gare aval.

Image IPB
Vue opposée dans l'axe de la ligne de l'arrière de la gare, plus précisément le bâtiment abritant le garage.

Image IPB
Vue arrière de la gare aval.

Image IPB
L'accès à la gare.

Image IPB
Les lanceurs/ralentisseurs.

Image IPB
La rampe en pente douce et le bâtiment abritant le garage.

Image IPB
Demi-tour sur la gare aval depuis la ligne.


Intérieur de la gare aval

Après être entré via la rampe en pente douce, nous accédons directement aux quais situés entre le contour et le garage. C'est donc ici que sont stockées les cabines hors exploitation et où est effectuée la tension dynamique du câble via deux vérins hydrauliques.

Image IPB
L'embarquement de plain pied.

Image IPB
Poutre à pneus de liaison entre le contour et le garage. On voit bien les différents motoréducteurs qui la déplacent et la mettent en mouvement.

Image IPB
Chaînes de traînage entre le contour et le garage.

Image IPB
Vue d'ensemble des voies de garage. On y trouve aussi les deux véhicules de service.

Image IPB
La chaîne de traînage à taquets.

Image IPB
Zoom sur le vérin de tension et le lorry.

Image IPB
Le lorry vu depuis une cabine.

Image IPB
La poulie retour tension.

Image IPB
Le nouveau poste de conduite installé depuis la rénovation électrique de 2014.

Image IPB
Came de fermeture des portes.

Image IPB
Sortie de gare d'une cabine.

Image IPB
Vue d'ensemble du lanceur avec ses pneus permettant l'accélération progressive des véhicules.

Image IPB
On remarque bien l'inclinaison du lanceur afin de profiter de la gravité. Sous la poutre à pneus, on retrouve des galets de redirection du câble.



La ligne

La ligne peut se décomposer en trois grandes sections. Entre la gare aval et le pylône 5, la montée est régulière sans être réellement très prononcée. S'en suit le long survol d'un petit vallon où coule le torrent du Reclard, longé par la piste rouge des Bois. La montée principale commence réellement au pylône 6 qui amorce une section plus inclinée le long d'une falaise. La pente faiblit après le pylône 10 pour redevenir plus marquée du pylône 11 jusqu'à la gare amont.

La ligne avait déjà été modifiée une première fois lors de l'augmentation de débit de 1995 avec le remplacement des pylônes 10 et 11. De même, toutes les têtes de pylônes ont été remplacées par Poma Services pendant l'été 2014.

Pomagalski a équipé la ligne de 17 pylônes dont un compression, quatorze supports et deux supports-compressions comme ceci :
  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 4S/4S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 4SC/4SC
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 8S/8S
  • P14 : 8S/8S
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 8S/8S
  • P17 : 8S/8S


Image IPB
Ligne depuis la gare aval.

Image IPB
P1.

Image IPB
Portée vers le pylône 2.

Image IPB
P2.

Image IPB
P3.

Image IPB
Portée vers le pylône 4.

Image IPB
Enchaînement des pylônes 4 et 5.

Image IPB
Portée vers le pylône 6.

Image IPB
Fin de cette longue portée au-dessus de la piste des Bois.

Image IPB
P6.

Image IPB
Portée vers le pylône 7.

Image IPB
P7.

Image IPB
Portée vers le pylône 8.

Image IPB
Enchaînement des pylônes 8 et 9.

Image IPB
Portée vers le pylône 10.

Image IPB
P10.

Image IPB
Portée vers le pylône 11.

Image IPB
P11.

Image IPB
Portée vers le pylône 12.

Image IPB
P12.

Image IPB
Portée vers le pylône 13.

Image IPB
P13.

Image IPB
P14.

Image IPB
Enchaînement de deux pylônes bipodes équipés de trois têtes numérotées 15, 16 et 17.

Image IPB
Têtes des pylônes 15, 16 et 17 reliées entre elles.



La gare amont

La gare amont est située à 1963 mètres d'altitude au pied de la zone débutante desservie par les téléskis Bergerie et Eterlou.
Tout comme en aval, on retrouve une gare à lanceurs pentagonaux, analogues à ceux que installés pour les télésièges "Alpha évolutifs". Les quais sont abrités par un large bâtiment en bois, ce qui lui permet de s'intégrer dans le paysage du plateau des Borseliers. Cette intégration est d'autant plus réussie que l'on ne voit que la partie habillée de la gare depuis les pistes, les lanceurs étant cachés par le restaurant et par la topographie des lieux.
Cette station assure la mise en mouvement du câble de l'installation et permet de décycler quelques véhicules si besoin. Elle assure également le cadencement des cabines par une chaîne dite "auto-cadenceuse".

Image IPB
Vue d'ensemble de l'emplacement de la gare amont depuis le télésiège des Borseliers. En arrière-plan, on peut voir le domaine de Courchevel.

Image IPB
Vue de la gare amont depuis la ligne.

Image IPB
Quai de débarquement. On voit bien la poulie motrice et la structure pentagonale abritant les lanceurs et ralentisseurs.

Image IPB
Zoom sur la poulie motrice remplacée en 2013.

Image IPB
Voie de stockage à l'arrière du contour de la gare amont.

Image IPB
Vue en plongée de la gare amont de la télécabine de Champagny depuis la piste rouge des Borseliers.

Image IPB
Vue de trois-quarts de la gare amont.

Image IPB
Vue en plongée de la gare amont depuis la piste du Mont de la Guerre.

Image IPB
Vue zoomée de la gare amont et des trois derniers pylônes depuis la piste rouge du Mont de la Guerre.

Image IPB
Vue en contre-plongée de la gare amont depuis la piste des Bois.



Véhicules et pinces

La télécabine de Champagny est équipée de cabines 10 places Sigma. Les passagers sont à moitié assis, à moitié debout et peuvent se tenir grâce à des barres le long des vitres. En pratique, il est quand même assez difficile de rentrer à plus de 8 personnes.
On peut reconnaître les véhicules mis en service en 1986 et 1985 par rapport à celles de 2009 grâce à leur sérigraphie : les premières arborent d'anciens logos de la Plagne et de Champagny-en-Vanoise, tandis que les nouvelles sont aux couleurs de Paradiski et du domaine skiable de la Plagne.

Les cabines sont reliées au câble via des doubles-pinces débrayable TB50 D49.

Image IPB
Cabine avec l'ancien logo de la Plagne.

Image IPB
Cabine côté sérigraphie "Champagny" remplacé depuis sur plusieurs cabines.

Image IPB
Croisement de deux cabines.

Image IPB
Zoom sur une double-pince TB50 D49.



Vues depuis les pistes


Image IPB
Vue en plongée du dernier tiers de la ligne depuis la piste du Mont de la Guerre.

Image IPB
Zoom sur la fin de la ligne depuis la piste des Bois.

Image IPB
Zoom vers le pylône 10 depuis la piste des Bois.

Image IPB
Zoom sur l'enchaînement des pylônes 8 et 9.

Image IPB
Zoom sur le pylône 7.

Image IPB
Zoom vers le pylône 6.

Image IPB
Le vallon traversé par la télécabine et la piste rouge des Bois.

Image IPB
Zoom sur la ligne depuis la piste des Bois avec la nouvelle tête du pylône 6 de type support-compression.

Image IPB
Début de la longue portée entre les pylônes 5 et 6 depuis la piste des Bois.

Image IPB
Passage entre les pylônes 3 et 4.

Image IPB
Le pylône 3 dans le décor forestier de Champagny.

Image IPB
Portées au niveau des pylônes 3, 4 et 5 vues depuis la piste rouge des Bois.

Image IPB
Le pylône 2 vu depuis la piste des Bois.

Image IPB
Début de la ligne vue depuis le parking skieurs de Champagny-en-Vanoise.



Champagny, un ascenseur remis à niveau partiellement

La télécabine de Champagny est un axe vital pour cette station-village du domaine skiable de la Plagne. Elle permet l'accès direct à des appareils de liaison rapides vers le versant principal de la Plagne, mais aussi à l'espace débutant d'altitude. C'est sans oublier l'offre de ski propre qu'elle dessert avec deux pistes rouges magnifiques et peu fréquentées : les Bois et le Mont de la Guerre.
La nouvelle rénovation a permis de redonner un nouveau souffle à la télécabine de Champagny en la remettant à niveau. Néanmoins, on pourra regretter que les cabines n'aient pas été rénovées, ce qui rend le débit théorique difficilement atteignable et le confort très spartiate. De même, maintenant que la télécabine a été modernisée, on peut espérer que la piste rouge du Mont de la Guerre soit équipée d'enneigeurs artificiels pour conforter l'offre ski propre splendide desservie par la télécabine.

Image IPB
Champagny, un ascenseur important vers le domaine skiable.


Je tiens à remercier le webmaster du site http://www.perso-laplagne.fr pour les clichés historiques.

Bannière : Bovinant
Photos : remontees
Texte et mise en page : remontees
Date des photos (hors chantier) : 23 décembre 2012, 3 mars 2013, 15 février 2015, 17 février 2015 et 20 février 2015.

Ce message a été modifié par remontees - 04 avril 2015 - 12:18 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 21 mars 2015 - 22:56

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, photos supplémentaires, remarques diverses et questions sur ce reportage. :)
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 632
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 22 mars 2015 - 16:52

Merci beaucoup pour ce reportage agréable à lire pour moi du fait qu'il privilégie l'appareil en lui-même et son environnement à la technique.

En 1986 ce modèle emblématique de télécabines Poma se standardise enfin après deux ans de relatif tâtonnement, notamment au niveau de ses véhicules de seconde génération qui désormais arborent une banquette au confort très relatif (10 places lorsqu'ils en sont équipés, sinon 12 places) et des portes s'ouvrant vers l'extérieur, le tout en étant débarrassés du mât central.
On observe également cette standardisation au niveau des modules de gare.
Cette année là et pour la première fois, le nombre de TCD 10/12 construites dépasse celui des TCD6 construites, c'est donc la fin d'une époque initiée en 1973:
Image IPB
Cet engin, qui fait partie des cinq construits en France à l'époque par Poma et Skirail (Aéroski de Balme,Champagny,Linga,Rosay et Aéroski de Tovière), n'aura pourtant guère eu les égards de la presse: chez Poma ce fût sa plus imposante soeur, la TCD 10/12 du Rosay, qui tira la couverture à elle dans cette catégorie en posant pour la publicité...
Il est d'ailleurs à noter que la rénovation du Rosay devant intervenir à court terme,ton reportage lève donc un coin du voile sur les options possibles: simplification de la ligne, conservation des véhicules avec ajout, passage de 1800 p/h à près de 2200 p/h, changement des têtes de pylônes...
In Ropeways I Trust
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 22 mars 2015 - 18:27

Merci pour ton commentaire.

Effectivement, les techniques de modernisation de tels appareils m'intéressent aussi (cela devrait aussi officier sur la télécabine du Mont Vallon à Méribel). Je trouve aussi que les cabines devraient pouvoir être remplacées par des Diamond 10 places afin de pouvoir augmenter le confort et le débit pratique (ex de la TC de Châtel). Après je pense que ça doit être également possible de remplacer les contours à taquets par des contours à pneus (exemple de la télécabine du Jaillet à Megève), mais même sans ça je pense qu'il y a possibilité de faire des rénovations plus poussées que celle de Champagny. Le gros manque ici est vraiment le non renouvellement des cabines !

Ce message a été modifié par remontees - 22 mars 2015 - 19:34 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   frankgau 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 17-septembre 06

Posté 22 mars 2015 - 23:25

Une petite question. Pourquoi la nouvelle configuration de la ligne avec moins de pylônes n'avait pas été possible lors de la construction en 1986 ?
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   alspace 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 2 269
  • Inscrit(e) : 14-septembre 13

Posté 22 mars 2015 - 23:51

Merci pour ce très joli reportage de qualité sur une télécabine avec une ligne exceptionnellement escarpée. :o

Il y a aussi une autre modernisation de ce type de télécabine en 2012. Il s'agit du remplacement des cabines d'origines de la TCD10 de Morillon par des nouvelles provenant de chez CWA. Cette même année, les accès aux gares ont étés améliorés avec l'installation de rampes en remplacement des anciens escaliers qui étaient vraiment horribles (je m'en souviens encore...).

->Les anciennes cabines : http://www.remontees...82/P1110477.jpg (tirée du reportage sur la TCD de Raphaël B).
-> Et les nouvelles : http://forum.grand-m.../22_11_2011.jpg (forum grand massif)

:)
www.skigranddomaine.net, le site dédié aux stations du Grand Domaine.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 632
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 23 mars 2015 - 00:10

Voir le messagealspace, le 22 mars 2015 - 23:51 , dit :

Il y a aussi une autre modernisation de ce type de télécabine en 2012. Il s'agit du remplacement des cabines d'origines de la TCD10 de Morillon par des nouvelles provenant de chez CWA.

Chose qui a été faite sur la TCD de La Patinoire dès 2008 ;)
Quoiqu'il en soit on a un aperçu d'une rénovation de cabines par :sigma: ou par :cwa:, les deux seuls constructeurs à avoir modernisé ce genre d'installation.
Des cabines 10/12 "d'origine" ont été ajoutées en 2009, on peut donc en déduire qu'elles ont au moins été produites jusque là, mais est-ce encore le cas en 2015?
In Ropeways I Trust
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Samy93 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 347
  • Inscrit(e) : 04-janvier 08

Posté 23 mars 2015 - 18:34

Dans le même registre, on peut également citer la TCD10 de Whistler Village qui a été construite en 1988. Le lien du reportage : TCD10 Whistler Village

L'été dernier, la station a donc procédé à une rénovation de cette installation qui a notamment comporté le remplacement des anciennes cabines 10 places par des Diamond 8 places. Le nombre de places par cabine a donc été diminué mais le débit réel augmenté puisque comme on le sait tous, il est en pratique impossible de remplir entièrement des cabines où les places sont debout. Il s'avérait donc qu'au lieu d'être à 10 dans les cabines, on se retrouve à 7. Avec des cabines 8 places assises, le fait de rentrer à 8 dans la cabine devient tout à fait réalisable. Et vu la longueur de l'appareil en question (5 km), des places assises sont les bienvenues je pense. Une vidéo sur les remplacement des cabines : New Whistler Village Gondola Cabins

Concernant Champagny, je pense effectivement que des nouvelles cabines au confort bien plus élevé auraient tout à fait trouvé leur place dans la rénovation de l'appareil.

Ce message a été modifié par Samy93 - 23 mars 2015 - 18:40 .

Aussitôt dit aussitôt fait...
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   jacky carlingue 

  • TCD12 du Prorel
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 737
  • Inscrit(e) : 30-avril 06

Posté 23 mars 2015 - 20:11

Salut à tous,

Merci pour ce reportage très interessant.
Je suis surpris par le bridage de la potence des P15 et 17.
On dirait que ce dispositif n'est pas d'origine.
Je me trompe?
JC
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 24 mars 2015 - 10:55

Merci pour tous vos commentaires. Super intéressante la rénovation des cabines à Whistler, c'est exactement ce qu'il faudrait à Champagny ! :)

Pour le bridage des potences, je crois qu'il était en tout cas déjà en place en 2013 avant la rénovation :

Image IPB

Le CAIRN ne signale aucun rajout de bridage.
À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 164
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 29 mars 2015 - 23:04

Voir le messagefrankgau, le 22 mars 2015 - 23:25 , dit :

Une petite question. Pourquoi la nouvelle configuration de la ligne avec moins de pylônes n'avait pas été possible lors de la construction en 1986 ?

A l'époque, Poma n'utilisait pas de pylônes support-compression sur les appareils à pinces TA/TB.
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Guigui74 

  • 3S Peak 2 Peak
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 6 632
  • Inscrit(e) : 27-juillet 06

Posté 30 mars 2015 - 11:51

Voir le messagefrankgau, le 22 mars 2015 - 23:25 , dit :

Une petite question. Pourquoi la nouvelle configuration de la ligne avec moins de pylônes n'avait pas été possible lors de la construction en 1986 ?


J'imagine que c'était surtout pour des questions de fiabilité d'exploitation, pour éviter les pépins, car ces appareils étaient quasi systématiquement installés sur des axes stratégiques donc ne devaient pas tomber en panne, surtout du fait qu'une évacuation verticale avec tant de personnes en ligne aurait été une catastrophe!

Skirail fit pareil avec ses Aéroskis, sans doute pour les mêmes raisons.

Le fait est que les balanciers SC de l'époque engendraient plus de vibrations, ce qui devait d'autant plus facilement créer des déraillement au passage de doubles pinces.

Par la suite le matériel étant devenu plus fiable et s'étant simplifié, notamment par l'apparition dès 1992 en France de simple pinces sur des véhicules de grosse capacité et celle de balanciers SC plus fiables et quasiment indéraillables, cela a pu contribuer à l'emploi de SC sur des engins de grosse capacité.
Mais tout ceci n'est que pure hypothèse, basée sur l'analyse de faits biens réels, eux.

Ce message a été modifié par chin@ill - 30 mars 2015 - 11:58 .

In Ropeways I Trust
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   monchu 

  • TPH du Sancy
  • Voir la galerie
  • Groupe : Modérateurs Globaux
  • Messages : 2 164
  • Inscrit(e) : 17-juin 07

Posté 30 mars 2015 - 12:32

A l'époque, les constructeurs français utilisaient des balanciers SC qui étaient à dominante S ou C, mais pas de SC pouvant encaisser la même charge en S et en C. Les galets S et C étaient en quinconce.

Au contraire les balanciers SC équilibrés avec les galets S et C en regard ont été développés en Autriche, certainement entre 1986 et 1990, chez des constructeurs comme SSG et plus tard Doppelmayr. L'utilisation de ressorts côté S comme côté C a permis de supporter une charge plus importante en compression, et d'offrir une meilleure stabilité, ouvrant la voie à une utilisation massive sur débrayables.

Ici sur un TSF SSG de 1990 :

Image IPB

http://www.remontees...rtage-4655.html
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Persil 

  • DMC des Grandes Platières
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 626
  • Inscrit(e) : 26-mai 08

Posté 30 mars 2015 - 16:20

Merci pour ce reportage complet. On note la présence de nombreux chablis délaissés sous la deuxième partie du tracé, l'occasion d'évoquer l'incendie subi en 2003 : la forêt du Miollet que traverse la ligne fut en effet ravagée par le feu du 10 au 13 aout, obligeant à la mise en mouvement quasi-permanente du câble pour éviter les dégats - idem sur le tsd Borseliers.

Ce message a été modifié par Persil - 30 mars 2015 - 16:21 .

0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 30 mars 2015 - 21:44

Merci pour vos commentaires.

Oui effectivement monchu, et on retrouve ces balanciers asymétriques sur un certain nombre de télésièges fixes 2 et 3 places de chez Poma.

Merci aussi pour le rappel de l'incendie en 2003 dans la forêt, épisode souvent oublié. Je ne compte plus le nombre de fois où les gens disent dans la cabine : "Mais pourquoi ils ont brûlé toute la forêt ?".

Ce message a été modifié par remontees - 30 mars 2015 - 21:44 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   etiti1000 

  • TSD6 de l'Eau d'Olle
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 307
  • Inscrit(e) : 26-juillet 13

Posté 06 avril 2015 - 12:06

Super reportage!

Ce message a été modifié par etiti1000 - 06 avril 2015 - 12:08 .

Vive Paradiski, les Portes du Soleil, les 3 Vallées et l'Alpe d'Huez !
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   rmaxel 

  • TK de Chariande
  • Groupe : Membres
  • Messages : 11
  • Inscrit(e) : 03-juillet 14

Posté 06 avril 2015 - 15:41

Superbe reportage!

Ça fait plaisir de voir cette télécabine sur remontées-mécaniques.net.
Pour l'incendie de 2003, j'ai même entendu des gens dire "Ils ont coupé tous les arbres, il vont ouvrir une nouvelle piste!"
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 06 avril 2015 - 16:16

Merci pour vos commentaires. :)

Par rapport à cette fameuse piste, il y a eu un projet il y a quelques années de faire une piste bleue en variante à la piste rouge des Bois. Plus rien depuis !

Ce message a été modifié par remontees - 06 avril 2015 - 16:17 .

À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Boy 

  • FUN de Peclet
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 297
  • Inscrit(e) : 26-avril 05

Posté 08 avril 2015 - 02:18

Le tracé de la piste des Bois a été modifié (il était avant plus direct), notamment dans les passages "en palier".
Guillaume

La Montagne, ça Nous gagne ! =)
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   remontees 

  • TPH de l'Aiguille du Midi
  • Voir la galerie
  • Groupe : Reporters
  • Messages : 4 128
  • Inscrit(e) : 01-mai 14

Posté 22 avril 2015 - 15:44

Merci Boy pour l'information du tracé de la piste des Bois, je ne savais pas ! :)

Au passage, voici une petite vidéo tournée cet hiver :


À venir, de nombreux reportages, peut-être un jour sur la Plagne !
0

  • 2 Pages +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)